D’ Inde mais pas forcément

A la demande générale de Klaus qui s’ impatiente, voici le jour du cochon dans le calendrier de lesvuesdelesprit.

Le Cochon, la Chèvre et le Mouton

Une Chèvre, un Mouton, avec un Cochon gras,
Montés sur même char s’en allaient à la foire :
Leur divertissement ne les y portait pas ;
On s’en allait les vendre, à ce que dit l’histoire :
Le Charton n’avait pas dessein
De les mener voir Tabarin,
Dom Pourceau criait en chemin
Comme s’il avait eu cent Bouchers à ses trousses.
C’était une clameur à rendre les gens sourds :
Les autres animaux, créatures plus douces,
Bonnes gens, s’étonnaient qu’il criât au secours ;
Ils ne voyaient nul mal à craindre.
Le Charton dit au Porc : Qu’as-tu tant à te plaindre ?
Tu nous étourdis tous, que ne te tiens-tu coi ?cochon
Ces deux personnes-ci plus honnêtes que toi,
Devraient t’apprendre à vivre, ou du moins à te taire.
Regarde ce Mouton ; a-t-il dit un seul mot ?
Il est sage. – Il est un sot,
Repartit le Cochon : s’il savait son affaire,
Il crierait comme moi, du haut de son gosier,
Et cette autre personne honnête
Crierait tout du haut de sa tête.
Ils pensent qu’on les veut seulement décharger,
La Chèvre de son lait, le Mouton de sa laine.
Je ne sais pas s’ils ont raison ;
Mais quant à moi, qui ne suis bon
Qu’à manger, ma mort est certaine.
Adieu mon toit et ma maison.
Dom Pourceau raisonnait en subtil personnage :
Mais que lui servait-il ? Quand le mal est certain,
La plainte ni la peur ne changent le destin ;
Et le moins prévoyant est toujours le plus sage.
Jean de La Fontaine

(copyright)

Publicités

71 réflexions sur “D’ Inde mais pas forcément

  1. bonjour le monde ,
    Dominique célèbre le cochon c’est gentil est un bon moment car tout le monde aime bien le petit cochon rose , il y a des belles expréssions sur le cochon , tu as un nez de cochon , cochon qui s’en dédit , coup de cochon , mare aux cochons , manger commze un cochon , du lard ou du cochon , amis comme cochon , tête de cochon …vous voyez avec le cochon tout est bon hi!hi! , c’est depuis toujours une star pour les enfants dans les déssins animés , c’est devenue un animal de compagnie dans les villes d’avoir un cochon sur son canapé qui regarde la télé , il a du flair le cochon on dit il a une bonne truffe , enfant dans ma maison il y avait un cadre dans la grande salle au dessus de la cheminée , un cochon qui pleuré et un homme gros avec un couteau qui disait au cochon , pleure pas petit cochon tu fera du bon saucisson , j’ai eu une histoire une fois en grand magasin ( j’avais commander et réserver une tête de cochon farcie ) du groin sorter du persil et de l’ognon elle briller dans un plat argenté avec de la gelée autour un chef d’oeuvre , une belle tête de cochon toute souriante , la caissière d’une religion ( patati patata ) a pas voulu la toucher sur le tapis et crier , c’était dans les années 84 je crois ou plus j’étais pas un petit vieux hi!hi! , j’étais avec un camarade mi russe mi alemand ( type yvan rébroff) , cela ma énerver un peu , des jeunes au visage de la caissière sont venus près de nous et patati patata … ce que je peux dire les 10 ou plus jeunes de 20 ans il rester que sur le sol de quoi faire du boudin … la police nous dit au poste tout cette violence pour de la charcuterie , je dit en rigolant nous avons parfois c’est vrai des têtes de cochon .. c’est passer au tribunal ( les jeunes ont été hospitalisé) .. mais tout a finit en tripes hi!hi! ……..

    • il fait de l’oeil et bouge ces oreilles et son groin ce beau cochon …il est trogon …. il mimi ….mais bon pas l’esprit a la garder moi je remarque de la nourriture … ou est mon couteau …hi!hi!

  2. jeune ont faisait la chasse au cochon vietnamien… ils arrivés en ordre de cavalerie et dévasté nos gardes a mangés , des cochon cam SDF , c’est impréssionant une charge de petit et gros cochons .. surtout si en tête de colonne le chef porte le chapeau a la john wayne.. avec des batons et des cris pour les faires partir et un peu de la rosalie pour faire des tripes , c’est bruyant une attaque de cochon mais moins éffrayant que des éléphants ….j’ai vue des gros cochon trainer sur 100 mètres des camarades qui avait la queue en main … sa rentre dans un barraquement c’est finit la chambrée tout est dévasté en 2 minutes ….ils ont vraiment des têtes de cochon et un flair légendaire ils sentait de loin la pitance … du fin fond de la brousse …nous ont manquer de rien hi!hi! ………

      • pas moi …je chasse du baton j’attrape pas la queue a un truc qui fait 100 kilos ( pas fou) en plus sa mord …je prennais la rosalie … c’est bon du cochon au plombs …un tire de sommation le deuxième il faut allumer le feu ……..

  3. Bonjour, ; quelle trouvaille, Dominique, que ce cochon qui a l’air de nous renifler, et de faire des clins d’oeil, tout en bougeant légèrement les oreilles pour montrer qu’il est à notre écoute! Et cette propreté, cette « robe »; non, il n’est pas d’Inde car il ne porte pas le sari ( j’imagine que ce peut être une dame..); tout le monde sait que le petit du cochon est le cochonnet. Finalement, il n’y a qu’un seul mot pour désigner Dame Truie: manifestons..
    Klaus , je n’ai pas tout compris à cette épopée « charcutière »..Mais vous avez eu la tête de cochon!

    • Mareria… la jeune femme de la caisse central ( pour régler mon plat devait etre marocaine ou autre … elle a fait scandale … sur son comptoir de cette belle caboche … sa la rendu fofolle …. des jeunes du meme pays qu’elle sont venus faire les marioles .. cela a finit en eau de boudin … mon camarade et moi ( nous avons donnés du travail au service d’urgence ) … voila l’histoire …

      • Klaus, te laisse pas faire, les Légionnaires sont prioritaires…même aux caisses ! et puis chacun mange ce qu’il veut et nous n’avons qu’un slogan : dans le cochon, tout est bon ! l’autre jour aux caisses, une caissière très sympa que je connais depuis longtemps, a des gants en latex pour le pas toucher certains articles de boucherie.

  4. Bonjour les petits camarades, voici un cochon plus vrai que nature, pour peu je lui parlerais à l’oreille en caressant son groin rose…. il est tellement mignon que cela me coupe toute envie de manger du jambon.
    Pour ne pas quitter l’ami Jules Renard voici :

    « cochon et les perles » Jules RENARD

    Dès qu’on le lâche au pré, le cochon se met à manger et son groin ne quitte plus la terre.
    Il ne choisit pas l’herbe fine. Il attaque la première venue et pousse au hasard, devant lui, comme un soc ou comme une taupe aveugle, son nez infatigable.
    Il ne s’occupe que d’arrondir un ventre qui prend déjà la forme du saloir, et jamais il n’a souci du temps qu’il fait.
    Qu’importe que ses soies aient failli s’allumer tout à l’heure au soleil de midi, et qu’importe maintenant que ce nuage lourd, gonflé de grêle, s’étale et crève sur le pré.
    La pie, il est vrai, d’un vol automatique se sauve ; les dindes se cachent dans la haie, et le poulain puéril s’abrite sous un chêne.
    Mais le cochon reste où il mange.
    Il ne perd pas une bouchée.
    Il ne remue pas, avec moins d’aise, la queue.
    Tout criblé de grêlons, c’est à peine s’il grogne :
    – Encore leurs sales perles ! »

    Et puis pourquoi dit-on un caractère de cochon ? manger comme un cochon ? un travail de cochon ? pire, un vieux cochon ? on n’a pas gardé les cochons ensemble ? donner des manchettes à un cochon ? faire un tour de cochon ? dans tout homme il y a un cochon qui sommeille ? etc… finalement le cochon a mauvaise soue, mais il s’en moque, il est joyeux avec ses petits sabots ! bon, me voilà attendrie avec la larme à l’œil un samedi matin jour de Ste Félicité qui, elle n’avait pas de poils aux pattes. Bises.

  5. Darie doit en faire du rôti de porc a la suédoise ( nous oui ici ) téddy connait les recettes du monde entier , du porc , de la sauge , du vin blanc et du beurre , des branches de thym , de l’oignon , du poivre et sel et des bonnes pommes de terre , un délices de vicking , pour rire dans l’instruction a la légion pour redonnez le moral et l’envie quand le jeune est un peu faible ( pour le pousser un peu ) on lui dit t’es une bite de porc , c’est pas méchant il faut jamais abandonner pour un coup de fatigues … la phrase la plus dites et bandes de couilles de loup … c’est vulgaire hi!hi! … tout les jours je mange de la charcuterie a 10 heures a midi a 4 heures et a la soupe , les boites de sardines c’est bon mais voilou je suis un loup a moi tout seul je suis une meute , j’ai faim c’est quand 10 heures dans une 1 heure .. jambon cru et terrine de sanglier avec des cornichons du pain et un bon petit vin blanc pas belle la vie

  6. Tout est bon dans le cochon , et aujourd´hui , tout est drôle aussi avec lui .
    D´abord , la fable , qui ne trompe personne … Un cochon , un mouton et une chèvre qui vont au marché , cela sent la bonne charcuterie !
    Et il me fait un clin d´œil amical , ce cochon . Son museau frétille aussi 🙂
    Et Klaus , quelles péripéties pour manger à votre faim ! Et rencontre avec la Police , les djeuns et les Légionnaires pour finir en pique-nique au Tribunal correctionnel à la bonne franquette . Ça , ça vaut son pesant de cochonnailles au petit vin de pays !
    Pour l´instant , warm coffee . Merci Dominique pour cette fable que je ne connaissais pas ,
    ( encore une ! ) ; la convalescence des 2 loustics se passe bien , j´espère . Bonne journée tout le monde . Le temps ne vaut pas tripette ( hi-hi ) , vent froid et humidité . Ça ira quand même .

  7. Merci Dominique pour ce sujet inventif, je m’amuse comme une folle, j’adore les dessins animés avec les malins « trois petits cochons », ce que j’ai pu rire avec les enfants et puis il y a la chanson :

    Ma maison est de paille
    Ma maison est de foin
    Sur ma flute, le temps de faire rebique, je m’amuse tout le jour

    Ma hutte est de bâtons
    De branches est ma hutte
    Improvisé et au son du violon des danses je fais

    De pierre est la mienne, de brique elle est faite
    De chants et danses je n’ai pas loisir
    Travailler, jeux ne vont !

    De jouer il n’a pas le temps
    Pas le temps, pas le temps
    Il travaille constamment

    Jouez, riez, violonez
    Croyez pas que vous m’e fâchiez
    Sauve je suis mais vous trembleriez si le loup à lui frappait.

    Qui craint le grand méchant loup
    Méchant loup, grand loup noir
    Qui craint le grand méchant loup
    Qui craint le grand méchant loup
    Méchant loup, grand loup noir
    Qui craint le grand méchant loup

    Coup de poing dans le nez
    Une ruade aux tibias
    Par terre l’attrapera
    Le fusil le tueras

    Qui craint le grand méchant loup
    Méchant loup, grand loup noir
    Il craint le grand méchant loup

    -Ouvrez la porte et que j’entre !
    -Non de par tout les poils de mon museau
    -Je vais m’emplir, et souffler et la maison défoncer !
    -Diable… pour moi il sont trop rusée, chez moi je retourne
    -Il a filé!

    Qui craint le grand méchant loup
    Méchant loup, grand loup noir
    Qui craint le grand méchant loup
    Qui craint le grand méchant loup
    Méchant loup, grand loup noir
    Qui craint le grand méchant loup

    -Qui est la ?
    -Une pauvre brebis, sans asile je suis, par pitié ouvrez me sauvez
    -Non, de part notre museau rose, cette peau de brebis ne nous décevras !
    -Je vais m’emplir, et souffler et la maison défoncer !

    -Là je vous dit ce qu’adviendrait si le loup ici venais, ces pierres et ces briques, du gare au loup protègerais.

    Qui craint le grand méchant loup
    Méchant loup, grand loup noir
    Qui craint le grand méchant loup
    Qui craint le grand méchant loup
    Méchant loup, grand loup noir
    Qui craint le grand méchant loup

    -Qui est la ?
    -De brosse colporteur, je vous donne gratuit ce, de tout coeur.
    -Merci !
    -Par les poils de ma barbe je vais m’emplir, et souffler et la maison défoncer !

    Qui craint le grand méchant loup
    Méchant loup, grand loup noir
    Qui craint le grand méchant loup
    Qui craint le grand méchant loup
    Méchant loup, grand loup noir
    Qui craint le grand méchant loup « 

  8. un sanglier de forte corpulence cancérologue et chercheur a l’institut des sciences se promène en vacance sur la plage de deauville, entre deux chateaux de sable et trois parasols il rencontre un cochon , il lui dit bonjour je suis un grand spécialiste contre le cancer ….elle se passe bien votre chimiotérapie…………..

  9. BONJOUR les petits amis, un joli temps mais pas autant que promis !
    C’ est Klaus qui a inspiré cette page hier, j’ essaye d’ être à votre écoute.
    Les petits lapins sont alimentés et soignés suivant les instructions de leur docteur,
    nurse Dominique est aux petits soins et Irviiiiin saute partout de bonheur, il est content
    aujourd’ hui.
    On annonce la venue d’ un chiot (qui deviendra grand, mais ce n’ est pas un cochon, ni un goret, ni un porc et encore moins un sanglier…un caniche ^^) chez la voisine, AÏE, je crains
    le rock’ n roll de chaque côté de la palissade.
    Et bises.

    • Hello Dominique, nous aurons peut être nos 15° cet AM comme promis…. les ramiers sont de retour et se poursuivent, se taquinent, bref c’est le printemps.
      J’espère que les deux lapins récupèrent, reste Irvin qui a certainement besoin de grandes balades pour se défouler, c’est tout de même du travail pour vous mais on lit le bonheur dans leurs yeux. Les chiens apprendront à se connaître entre voisins, quelques aboiements pour tester l’ennemi qui est de l’autre côté du mur….. un caniche mais c’est gentil ! en espérant qu’ils ne creuseront pas sous la clôture, histoire de faire la niche buissonnière ! bises.

      • Bonjour chère Monique, le ciel est laiteux, il fait frais-doux.
        La nature s’ ouvre sous l’ influence de la clarté de mars.
        Les boyz sont cools, Iiiiirvin a adopté un pot de yaourt qu’ il ne quitte plus.
        Et bises.

  10. le cochon fait revenir en enfance . enfant j’ai des souvenirs quand nous allions chez un oncle tuer le cochon …c’était un jour de fête en famille avec ma cousine et mon cousin , entre mes cour de pilote dans la grande avec le vieux avion entre trois bottes de paille et la vision du cochon c’était 14/18 dans les années 45 … quoi que entre ces années la il y avait une resemblance …

    • Chez nous aussi, il y en avait partout et lorsque la nuit, on descendait dans les châtaigniers
      faire nos petits besoins, on avait un peu la frousse de tomber sur eux, qui faisaient de même,
      car en ces temps là, des commodités en maison, il n’ y avait encore et loin s’ en faut .
      Dans le village de la maman, nous avons été les premiers a les avoir chez soi, tout le monde
      venait les visiter et les gens disaient que oui, c’ était pas mal et qu ‘ il fallait y penser dans
      un avenir proche …
      Dites, hormis en Manoeuvres ou en Campagne, vous en connaissez beaucoup qui, de nos jours,
      iraient enquiquiner les petits animaux la nuit et dans la Nature, hein ?

  11. la fille d’ami (es) voisins arrive pour me voir ( 21 ans ) elle étudie a l’université de berlin , j’ai un petit soucis que je dois metre au clair ( une photo d’elle est de moi et jujus ) sur son truc facebook , c’est point pour jujus … j’ai vue des photos de camarades a elle et filles …bon je file je l’invite au casse-croûte a plus ……….

  12. Naf–Naf , dont la publicité était une parisienne tenant en laisse un petit cochon . Et il y avait une famille près de chez nous qui avait 2 petits cochons de compagnie , rose et noir . J´avais vu de loin la petite fille tenant en laisse … un animal bizarre , à la démarche raide , au pelage peu courant . Et quand elle s´était approchée de moi , j´ai vu à ma grande surprise que c´était un petit cochon ! Ils étaient au piquet ( longue laisse ) dans leur jardin , et tout le quartier passait les saluer . Mais contrairement aux chiens , ils sont indifférents aux visiteurs . Ils voient sans doute le regard gourmand de l´humain ?… comment savoir ?…
    Klaus , le porc froid aux airelles et p-d-t à l´eau , est un régal . C´est Jonas qui vous l´a soufflé ?
    Bonjour à Jonas , il voit le printemps arriver avec plaisir , comme tous les vikings !

  13. Col de Vergio, un voiture immatriculée ailleurs qu’ en Corse, ça peut arriver, s’ arrête sur le bord
    de la route et une petite fille en descend, pour prendre au bras le petit porcelet noir à peine aussi
    gros que 2 yorks mis l’ un sur l’ autre et avec lui s’ assoie sur la banquette arrière, mais ce
    dernier prend peur et appelle ses frères et soeurs, qui déboulent tous dans la voiture, pas plus
    que douze pour faire la douzaine, suivis de la maman truie, peut être un peu gauche pour se
    genre d’ exercice, socialiste peut être et qui reste coincée au dedans, fifille aussi en plus et le
    véhicule devint alors l’ attraction du moment …
    B’ jour à tous les p’ tits potes !!!

      • Comme à la Légion Klaus, il y a des tâches d’ intérêt général qui se répètent inexorablement
        et l’ approvisionnement est de celles ci .
        Et comme je vais abandonner tout mon petit monde durant quelques jours, plus la cambuse
        sera tenue à jour et moins je n’ aurai à esquiver les critiques, car pour elles, elles sont douées
        les fifilles, vous ne pouvez pas savoir, ayant fait le bon choix !
        Lorsqu’ ici je n’ apparaîtrai plus, une semaine tout au plus, cela voudra dire que serai retourné
        aux sources mêmes de mon existence et qu’ après je serai prêt à une escapade bretonne avec
        ma moitié, car on se doit de partager tout en couple certes, mais attention, pas trop, sans cela
        c’ est votre propre personnalité qui s’ estomperait et de ne plus me reconnaître, si si, cela me
        pertuberait un peu, dites z’ avez, notre Darie qui faisait un parallèle élogieux entre la Corse,
        jusque là normal et … la Réunion, pourquoi pas l’ Islande aussi hein ?
        Elle mériterait d’ être recadrée et exilée un petit mois chez sa cousine de Bastia avec son
        observateur averti d’ OVAP ( Objets Volants A Plumes ) non ???

      • La Réunion , mister Youtoup´ ( c´est une variante de U topu ) , est grandiose . Il y a encore des terres vierges que l´humain n´a pas foulées ! Je parle du centre de l´île , et du volcan très actif . C´est un compliment , croyez-moi que diable , de comparer les 2 îles . Et c´est à leur avantage toutes les deux . Mais je ne connais pas la Corse , on m´a fait annuler le voyage :-((
        Et vous , attention , vous allez rencontrer des pinzutti qui la connaitront mieux que vous !
        La honte !… Alors allez faire un tour à Ajaccio , sinon , on ne vous croira pas quand vous
        direz  » Je suis corse  » . Et avec votre prénom , on va vous prendre plutôt pour un breton ,ce qui est bien aussi . Et je connais bien la Bretagne ! Ils ont des poulets fermiers là-bas , miam….

      • « … des poulets fermiers qui valent bien les cochonous pur porc de Monsieur Bridoux . Quand je reviens en France , je ne pense qu´à cuisiner de bonnes saucisses de porc , à la compote de pommes ( recette du Nord ) . C´est une chose inconnue chez moi . Même les salsiccias au thym faites uniquement en été ont disparu de mon supermarket . Le fabriquant a jeté l´éponge devant les plats tout préparés . On se les arrachait pourtant ! Il fallait les guetter à l´ouverture , des clientes les avaient repérées comme moi .

      • On ne dit d’ un corse et cela est bien vrai, Darie, qu’ il ne connait que son village,
        cela est un peu exagéré, car il connait aussi le maquis l’ entourant et sa Piève,
        ancêtre du Canton actuel, voire même encore la ville avoisinante, s’ il désire
        aller au cinéma, signe de l’ avancement des Temps .
        Mais en ce condensé insulaire, il connait tout et lorsque l’ on sait que chaque
        rocher ou endroit porte un Nom inconnu des cartes topologiques, cela commence
        à faire beaucoup, quant à son Histoire et sa langue, ses traditions aussi et le ou la
        moindre chose qui s’ y trouve et qui s’ y passe, je ne vous dis pas .
        Alors c’ est vrai qu’ en superficiel, nous la connaissons moins, que ces bataillons
        motorisés de touristes qui sont promenés aux 4 coins de l’ île et qui en repartent
        en disant, j’ ai fait la Corse, comme d’ autres pouvaient dire, j’ étais à Austerlitz,
        mais où que l’ on aille nous et dans ou hors de l’ île, un compatriote pourra en
        un coup d’ oeil savoir d’ où vous êtes et de qui vous êtes, même si du corse,
        vous n’ en possédez que quelques bribes et de ce simple détail fait que corse
        vous êtes ou non, bien plus explicite qu’ un 2A ou un 2B sur une plaque en face
        arrière de voiture, bardée d’ autocollants insulaires, comme il est de mode .

      • Le Nom est resté et depuis 1880, puisque en Droit français seul celui du Chef de famille faisait foi,
        celui d’ un marin de Bretagne a donc pris le dessus, sur celui de sa femme, dont la famille n’ avait
        jamais quitté la Corse et d’ aussi loin que l’ on est pu remonter, jusqu’ en 1570 environ .
        Alors avec une anomalie historique de cette envergure, dans la famille et aujourd’ hui encore,
        nous avons presque toute la panoplie des prénoms bretons usuels et pourtant de Fez Noz,
        nous n’ avons jamais pratiqué et du Finistère, hormis celui de Picardie, nous ne soupçonnons
        pas même .

      • Chaque jour que Dieu fait, je remercie mon arrière arrière grand mère, d’ être revenue
        avec son mari de Bretagne, il y pleuvait trop à son goût, nous est il parvenu, car sinon
        j’ aurai passé mes vacances entre marées et artichauts, fraises de Plougastel aussi,
        je serai donc passé et hélas comme vous Darie, á côté de cette île, véritable paradis
        sur Terre et qui, pourquoi pas, ne le serait il pas vraiment, on a toujours tendance à
        aller chercher bien loin, à la Réunion par exemple, ce que l’ on a tout prés, en Corse
        et c’ est peut être pour cela qu’ on la nomme aussi, la plus proche des îles lointaines .

      • Et en plus, ils ont un volcan et actif toujours !!!
        Il y a un dicton de la Mairie de Paris, outrageant et qui dit, qu’ en elle, si si,
        les corses roupillent dans les bureaux, tandis que les réunionnais s’ agitent
        dans les couloirs … et les français dans tout ça, hein ?
        De grandes gueules comme affirment les belges, mais avec de petites mains …

  14. Darie … chez nous c’est le soleil … a sortir le marcel …le porc froid aux airelles un délice … sa tombe bien du museau en vinaigrette en entrée ..j’ai fait lecture du menu hi!hi! …je voudrais pas avoir un petit cochon comme animal de compagnie a chaque fois qu’il passe le pas de la porte je verrais un sandwich, sur pattes …je file au foyer .. cet aprèm un peu de travail et une sièste .. je file … bises tous ……Darie notre camaratu est au marché ….. il dois regarder les rayons de cochonailles …. GO!GO!

    • La charcuterie et la vraie, c’ est pour bientôt, Klaus, il y en a de moins en moins hélas,
      mais elle est arrivée à la maison, enfin pas ici, mais là-bas, comme d’ hab. et ma foi,
      elle est si bonne qu’ avec du bon pain, ce qui est le plus dur à trouver en Cap Corse,
      du rosé de Patrimonio et bien sûr du brocciu, on tiendra le choc des civilisations et
      du retour d’ exil !

      • Yannick .. j’ai révé de l’intérieur de la maison de la vicking hi!hi! …le matin au levé café et tartines de pâté de foie hi!hi! , du poisson fumé , du poisson mariné paf dans le nez , du mueli ……… dans sa maison une grande table en bois IKEA et deux écriteaux …. a midi ( korvkiosk) vers les 18 heures elle change d’écriteau ( smorgas ) , le pâté de foie le matin a 7 heures sa passe mais l’hareng hi!hi! … c’est pour cela que les vickings était fort pour traversser les océans il avait surement des armures en écailles de poissons hi!hi! ..

      • Darie ( le muesli ) je connais des céréales avec des fruits secs pour le petit déjeuner , après sa file en vélo … hi!hi! …..tu embète mon camarade hi!hi! ….

  15. Yannick on trouve encore de la bonne charcuterie ( on se sert en ferme ) , le cochon c’est mignon trognon gnon gnon et folichon chon chon , il fait gron gron la queue en tire bouchon , nous vivons dans une vie un peu molle et sombre au reflet morne , il faut rétablir le roi cochon avec tout les honneurs dus a son rang , sinon un jour on devra le trouver en cachette caché dans des établissements privés et éloignés .. j’éxagère mais ou va le train de vie en religion .. j’ai une tirelire cochon de suède en bois une autre en porcelaine d’autriche , alors vive le cochon hi!hi!

    • Klaus , savez-vous comment on dit la queue en tire-bouchon du cochon ? C´est  » knorr  » ,
      comme la marque des soupes . Je me demande si en allemand , ce n´est pas pareil …
      Il y a un petit parc entre les deux bras de rivière , le Götaälven , qui s´appelle Knorren . Je ne sais pas qui a trouvé ce nom grotesque pour un parc :))

    • bon je file casser une graine ( pas de l’hareng hi! hi! ) de la charcuterie et du vin rouge , je reviens plus tard … j’ai une tite sieste a faire …. je re re re a plus ……….

  16. Hello Yannick, alors elles sont délicieuses ces clémenvilla à feuilles ? petites mais juteuses et sucrées…..(rien à voir avec Pancho Villa mort à Chihuahua , un affreux jojo !)!)… oh, la belle vie, 15° dans le jardin, pas de vent, une journée printanière pour nettoyer… il faisait si bon que je me suis crue en Corse….. Ce qu’on est bien quand on ne lit pas les nouvelles, le bonheur, mais hélàs il faut bien y jeter un œil.

    • Monique , les infos deviennent tellement inquiétantes , qu´on se demande s´il vaut mieux faire
      l´autruche … Un steak d´autruche à propos , cela se mange aussi . Mais je ne sais pas à quoi cela ressemble , de vue et de goût . J´avais un petit porte-monnaie en patte d´autruche , et
      j´en étais très fière , si fière qu´on me l´a volé ! La même apparence que la peau des pattes
      de poulet , mais en noir .

      • Darie, un pavé d’autruche ressemble à du rumsteck de bœuf mais c’est beaucoup plus tendre, quant au goût c’est fade. L’autruche a mauvaise presse, c’est un coureur stupide, ça mord, c’est têtu, bref je n’aime pas l’autruche c’est un oiseau totalement imprévisible…. mais en matière d’autruche, nous avons pire en costume et sur deux jambes !…. c’est moche de se faire voler un souvenir d’autant plus qu’il est irremplaçable.

  17. Darie nous mengeons pas de la soupe en brique allemande mais du potager , knorr ou Knörr c’est du mijoter vite fait , c’est vrai que les nons de rivière parfois sont rigolos sa coule de source hi!hi!

      • Et en Korsica Bellissima , combien de rivières mister Youtoup´ ?… Un aveu : je ne sais rien , ou très peu , sur la géographie suédoise ( j´ai un peu honte …) , mais je sais qu´il y a des centaines de lacs et étangs . Et pour construire des routes et des chemins de fer , c´est compliqué . Il faut contourner tout cela . Les gouvernement respecte beaucoup la Nature ici . Pas besoin de zadistes :))) Le métier d´un de nos voisins était exploseur de rochers à la dynamite . Et il nous a raconté autrefois que son stock était dans son garage ! Pire que là-bas , dis donc ! ( en Corse)
        Il est retraité , c´est pas comme les corses qui ne renoncent jamais , hihi . Encore dans le 1000 !

  18. il est l’heure de prendre la douche , nous sommes samedi qui sait la visite d’une fée ou plus un farfadet …je me suis reposer un peu cela fait du bien , je vous souhaites une bonne soirée et je vous dis a demain dimanche on va se lever les manches ( un super article de Dominique sur le cochon ) cela ouvre l’appétit et les petites taquinerie … demain je serais sage comme une image juré craché …bises a tous ………GO!GO!

      • Mais parfois , Yannick , quand je regardais les petits cochons d´Inde ( des vrais cochons d´Inde) de ma fille ( la maman et 3 petits ) , je me dis qu´au Pérou , les gens les grillent au BBQ , et moi je n´aurais jamais pu en manger si on m´en avait servie ( je n´ai jamais été au Pérou , ouf… )
        Et puis du chien en Thaïlande , et là , à l´insu de mon plein gré , j´en ai …. uschhhh .
        Quant au casu marzu de Korsika Bella , je remets tout ce petit monde grouillant dans sa boite , et hop ! à la poubelle ( excusi , signor 🙂

      • Yannick avant de partir a la soupe … ya rien de plus beau un cochon tout rose en tutu qui danse le lac des cygnes …un signe pour dire que dans le cochon tout est bon ,

        allez a demain Yannick et Darie et ceux qui vont venir plus tard je met une chanson bourrichon GO!GO!

      • Yannick, dans le temps et dans la paysannerie, tuer le cochon était l’occasion d’ une grande fête… je me demande quand même, si (avec des si…) il n’y avait rien d’autre pour se nourrir sur terre , rien que les derniers cochons, et bien je me demande si certains se laisseraient mourir de faim. J’ai eu une très vieille tante qui avait son franc parler (ma gd-mère me recommandait de ne pas répéter ..) elle disait à propos des gens difficiles et qui faisaient la fine bouche : « tudieu, il leur faudrait une bonne guerre sur le coin de la g……(elle prononçait la goule) et ils mangeraient de tout !) Mon père lui rétorquait : « voyons Marthe, pas devant les enfants » ! c’est que la tante en avait mangé des racines, elle s’y entendait pour tuer n’importe quelle volaille ou lapin, et si je pleurais devant la peau d’un lapin elle disait que j’étais une poule mouillée.

      • Les temps étaient plus rudes en ce temps là, les maisons possédaient toutes poulaillers
        et clapiers et de voir les petits étaient amusant, mais parfois en eux, il y avait d’ autres
        cris qui fusaient et des petites bêtes qui disparaissaient, sans rien dire à personne du
        jour au lendemain et qui dans les assiettes réapparaissaient, sans prévenir encore …

      • Vous savez Klaus, noir en tutu, peut être, mais de rose je ne connais qu’ un raton
        et je doute qu’ il accepte cette tenue, même pour danser sur un lac qui en plus,
        ne serait pas le sien et qui appartiendrait à des volatiles emplumés !

    • Bonne soirée Klaus , avec la petite demoiselle et sa famille . Elle va vous parler de Berlin et de ses jardins réputés . Il y aura du gewurtzstraminer sur la table , hélé , c´est du bon …

  19. Tout est bon dans l´cochon
    Du groin jusqu´au jambon
    C´est bon.
    La rate et les rognons
    La queue en tire-bouchon
    C´est bon.

    Désormais je veux chanter l´cochon
    Le pâté, l´saucisson
    Répétons sur cet air polisson :
    « Qui c´est qu´est bon? C´est l´cochon, c´est bon
    Je pourrais dire bien des choses
    Sur son talent
    Il a la couleur des roses
    Sans leurs piquants.
    Et puis quand on a terminé
    Les bons morceaux
    Reste de quoi faire des souliers
    Et des pinceaux!
    (Et çà c´est beau!)
    Tout est bon dans l´cochon
    Du groin jusqu´au jambon
    C´est bon, c´est bon, c´est bon!
    La rate et les rognons
    La queue en tire-bouchon
    C´est bon, c´est bon, c´est bon!
    Désormais je veux chanter l´cochon, (lalala!)
    Le pâté, l´saucisson
    Répétons sur cet air polisson
    Qui c´est qu´est bon? C´est l´cochon, c´est bon!
    C´est bon!
    Répétons sur cet air polisson
    Qui c´est qu´est bon? C´est l´cochon, c´est bon!
    C´est bon!
    C´est bon!
    C´est bon, c´est bon, c´est bon!
    C´est bon!
    En ces temps de régime allégé
    La résistance
    Passe par le gobage effréné
    D´rillettes du Mans.
    C´est une drogue une friandise
    A un tel point
    Qu´on en planque dans les valises
    Comme Jean Gabin

  20. La Corse est le château d’ eau du Bassin Méditerranéen, il y a en elle des lacs de montagne
    et des cours d’ eau à régime de torrents l’ Hiver, mais point de fleuves au sens où on pourrait
    l’ entendre sur le Continent, pourtant un seul Nom et c’ est original en une langue des plus
    riches, désigne ceux ci, cours d’ eau, rivière, torrent, ruisseau et autres, u fiume, le fleuve !
    Seules les rigoles qui irriguaient les jardins portaient un autre Nom, mais je l’ ai oublié, cela
    reviendra, car pas grands, nous faisions des courses de tout petits bateaux sur quelques
    centaines de mètres et en divers reliefs et configurations et dans les flaques traversées,
    nous étions les terreurs des têtards et grenouilles !

    • En fin de matinée, nous descendions au fleuve donc, encadrés par les plus grands
      et sous la cascade on se baignait, avant d’ en ressortir congelés comme viking en
      fjord scandinave, c’ est que gelée elle était cette source de montagne, mais jeune
      on était et on faisait peur aux truites !

  21. J´imagine sieur Yannick , que le terrain de jeu devait être GENIAL ! La mer , le maquis , les petits lacs de montagne , et encore la mer , toujours la mer … J´oublie les discothèques !
    Moi aussi , j´avais la mer comme terrain de jeu ( beaucoup de WE dans une caravane garée en permanence ) , mais c´était sur la mer du Nord . Arrêtez de rire ! Nous étions très heureux d´y
    aller . Cela soufflait dehors parfois , mais comme on se sentait bien au chaud :-)) C´est ça ,
    le bonheur ! Quand il faisait froid et qu´il pleuvait , on était bien dans notre nid ! Rire .
    Monique , la phrase de votre tante Marthe (  » Il leur faudrait une bonne guerre …  » ) , j´ai parlé justement de cela à ma fille cette semaine . Nous regardions le programme sur 14-18 , et
    je lui ai dit qu´autrefois ( cela ne se dit plus maintenant ) quand on maugréait , les adultes qui avaient connu une , ou même les deux guerres , disaient cela fréquemment , tant les difficultés pour faire face étaient énormes . Elle voyait les femmes attelées aux charrues , les maisons en ruine , pas d´eau ni de toit ni de nourriture . Elle a regardé tout le programme en silence …

    • La mer du Nord … pfff … pauvre Darie, mais lorsque l’ on est gamin,
      cela n’ a que peu d’ importance, si l’ entourage est sympathique !
      Certes la Corse est un terrain de jeu sensationnel, mais je ne me
      permettrai pas de me moquer d’ autres, car chacun sa vie et son
      espace, même si en celui là il m’ a laissé de merveilleux souvenirs .
      De boîtes, il y en avait 2 accessibles, une petite et l’ autre moyenne,
      s’ ouvrant l’ une sur un port et l’ autre sur la plage, nous y arrivions
      après la chasse sous marine de nuit, nous draguions les minettes
      et si cela marchait, cela se terminait sur la plage et si non, au four,
      à manger les viennoiseries chaudes et les gâteaux frais, vers 5 H 00
      du matin …

      • De danser n’ était pas mon fort, juste slow, peut être que l’ odeur du poisson mis dans la tenue
        en néoprène les attirait aussi, les copines, allez savoir, on avait pas le temps de se changer,
        on s’ entassait en une ou deux voitures et on débarquait ainsi’ pour le pire comme pour le
        meilleur, qui parfois pouvait pointer son nez …

  22. Je me demande pourquoi cet animal qui donne tout de lui peut être appelé aussi « pourceau » ou « goret », ces mots qui sont utilisés comme des insultes !…. j’ai une idée, et si je demandais au boucher deux côtelettes de pourceau ? ou alors un rôti de goret dans l’échine ? rien que pour voir ? quand on connait la tête de mon boucher, il n’a rien qui puisse permettre de supposer qu’il rit de temps à autre……. on parle toujours du petit cochon rose, mais il y a les cochons noirs gascons, ils sont magnifiques. Tout ceci m’a amenée sur les site des expressions en occitan et patois gascon, que de la bonne humeur ! adiou les amis et bonne fin de soirée.

    • Chez nous, il est noir ou en partie, il a aussi une bonne bouille, mais quand il est petit,
      car devenu grand, mieux vaut ne pas l’ approcher, sauf pour lui faire sa fête, le pôv’ ..
      On est pas très gentil en fait, mêle si de leur vie elle est bien plus agréable que leurs
      cousins du Continent, ils vivent eux en totale liberté et se nourrissent de châtaignes,
      Monique .

  23. La Guerre, cela doit être terrible à vivre … surtout les grandes, où tout le monde
    est impacté … notre génération ne l’ a pas connu, juste Crise Economique et
    pétards islamistes, la verra t’ on à nouveau, il ne vaut mieux pas, car pire encore
    que les deux premières elle serait et la der des der, encore, on y croirait plus …

    • Demain , nous y voilà ! C´est la  » surprise du chef  » , Dominique , qui se donne du mal pour nous , alors que les trois galoupiaux lui donnent des soucis . Je vais voir si cela va mieux . Une otite , cela fait très mal , et avec Irvin qui crie dans ses oreilles , cela doit être encore pire . Ciao!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s