Pâquerette

paquerette_plantesC’ est le jour de la pâquerette

Si son nom commun la décrit comme la plante qui fleurit à la période de Pâques, c’ est son nom latin « Bella perennis », la belle pérenne, qui la définit au mieux puisque la pâquerette fleurit de mars à novembre.
Cette ravissante petite fleur aux pétales blancs, roses, cœur jaune sur le gazon vert, se ferme la nuit et aussi sous l’ averse et même avant que la pluie ne commence à tomber.

***********************

Voici deux poésies de Théophile Gautier (1811-1872) :

CAMELIA ET PAQUERETTE

On admire les fleurs de serre
Qui loin de leur soleil natal,
Comme des joyaux mis sous verre,
Brillent sous un ciel de cristal.

Sans que les brises les effleurent
De leurs baisers mystérieux,
Elles naissent, vivent et meurent
Devant le regard curieux.

A l’abri de murs diaphanes,
De leur sein ouvrant le trésor,paquerette-ferme-gally-f
Comme de belles courtisanes,
Elles se vendent à prix d’or.

La porcelaine de la Chine
Les reçoit par groupes coquets,
Ou quelque main gantée et fine
Au bal les balance en bouquets.

Mais souvent parmi l’herbe verte,
Fuyant les yeux, fuyant les doigts,
De silence et d’ombre couverte,
Une fleur vit au fond des bois.

Un papillon blanc qui voltige,
Un coup d’oeil au hasard jeté,
Vous fait surprendre sur sa tige
La fleur dans sa simplicité.

Belle de sa parure agreste
S’épanouissant au ciel bleu,
Et versant son parfum modeste
Pour la solitude et pour Dieu.

Sans toucher à son pur calice
Qu’agite un frisson de pudeur,
Vous respirez avec délice
Son âme dans sa fraîche odeur.

Et tulipes au port superbe,
Camélias si chers payés,
Pour la petite fleur sous l’herbe
En un instant, sont oubliés !

daisy

LE SENTIER

Il est un sentier creux dans la vallée étroite,
Qui ne sait trop s’il marche à gauche ou bien à droite.
— C’est plaisir d’y passer, lorsque Mai sur ses bords,
Comme un jeune prodigue, égrène ses trésors ;
paquerettesL’aubépine fleurit ; les frêles pâquerettes,
Pour fêter le printemps, ont mis leurs collerettes.
La pâle violette, en son réduit obscur,
Timide, essaie au jour son doux regard d’azur,
Et le gai bouton d’or, lumineuse parcelle,
Pique le gazon vert de sa jaune étincelle.
Le muguet, tout joyeux, agite ses grelots,
Et les sureaux sont blancs de bouquets frais éclos ;
Les fossés ont des fleurs à remplir vingt corbeilles,
À rendre riche en miel tout un peuple d’abeilles.
Sous la haie embaumée un mince filet d’eau
Jase et fait frissonner le verdoyant rideau
Du cresson. — Ce sentier, tel qu’il est, moi je l’aime
Plus que tous les sentiers où se trouvent de même
Une source, une haie et des fleurs ; car c’est lui,
Qui, lorsque au ciel laiteux la lune pâle a lui,
À la brèche du mur, rendez-vous solitaire
Où l’amour s’embellit des charmes du mystère,
Sous les grands châtaigniers aux bercements plaintifs,
Sans les tromper jamais, conduit mes pas furtifs.

(copyright)

Publicités

26 réflexions sur “Pâquerette

  1. Bonjour , j´ai un petit poème tout simple qui contraste avec ceux , très beaux , de Théophile Gautier . Le charme des pâquerettes vient du fait qu´elles poussent sans contrôle sur les pelouses . Une pelouse sans pâquerettes est plus gaie qu´une pelouse uniformément verte .
    Est-ce que les anglais acceptent de voir ces effrontées sur leur green taillé aux ciseaux à couture ?… Dans le carré urbain de Dominique , certainement , mais chez ses voisins , voire ….
    Aucune pâquerette dans mon jardin ni dans ceux des voisins . Elles n´aiment pas le froid sans doute … Nous avons des anémones sauvages par contre .
    -PÂQUERETTE-
    Pâquerette , pâquerette ,
    Il y a des gouttes d´eau
    Sur ta colerette ,
    Et tu plies un peu le dos …
    Pâquerette , pâquerette ,
    Le beau soleil printanier
    Viendra-t-il les essuyer ?
    de Phileas Lebesgue , 1859-1958 , un monsieur qui comprenait 16 langues étrangères … Respect ….
    Une courte poésie que mes filles ont apprise toute jeunes . Bon WE , ensoleillé .

    • Bonjour Darie, je crois qu’ il y a une tolérance souriante à Londres en ce qui concerne les pâquerettes (daisies) ; en revanche, le moindre pissenlit ne connaitra aucune pitié !
      Charmant poème d’ un polyglotte impressionnant.
      J’ ai appris les anémones sauvages grâce à snowdrop dont le pseudo fait aussi un peu référence à ces fleurs qu’ elle avait vues a-t-elle écrit, en France.
      Je les ai regardées sur GOOGLE images, les trouve magnifiques.
      Bonne journée.

  2. Encore une belle page du calendrier …..de la pâquerette du gazon à la marguerite des prés, souvenons-nous c’est le prénom d’une vache, tout s’enchaîne puisque sur une pub on peut voir une vache manger des pâquerettes ! franchir le pas, de la pâquerette au lait qui est dans notre café du matin, voilà qui est fait.
    Les pâquerettes du printemps, avec les primevères sauvages, c’est ce que je vois de ma fenêtre, le gazon se parsème de couleurs, c’est très beau quand il se déguise en prairie mais à la première tonte… !!! à plus

    • Hello Monique, encore un beau soleil ce matin, on est au printemps météo et presque à celui du calendrier.
      Quoi de plus charmant qu’ une jolie vache gracieuse, une pâquerette à l’ oreille !
      La mode est de semer des fleurs de prairie sur les plates-bandes, mais dans les jardins privés c’ est mal vu parce qu’ elles essaiment sur le gazon des voisin.
      Et bises.

      • Hello Dominique, vous avez du soleil ? ici, il n’a pas encore franchi la mer, c’est du gris et on ne le tient pas dans ses doigts comme dans la chanson ! la vache est très photogénique, je les aime bien, elles animent la campagne. Hier, j’ai vu trois chevreuils, ils gambadaient le long du cimetière, mon mari en a vu sept dans un champ, quant aux faisans, il y a un élevage pas très loin et ils atterrissent dans nos jardins, c’est la fête du printemps. Nos sept hérons blancs sont toujours dans le même champ, j’espère qu’ils vont rester mais c’est pas sûr. Ici, nous luttons contre le trèfle (trois feuilles, même pas porte bonheur), les pâquerettes sont considérées comme des mauvaises herbes alors qu’elles sont si jolies. On peut en faire des potées comme avec les soucis.

  3. Pâquerette , prénom courant chez les vaches , c´est vrai : ) Mais il me souvient que Daisy est un prénom de dame anglaise , romancière de préférence , une nice cup of tea à la main , et écrivant près de ses roses trémières . Je viens de terminer  » Meurtre chez tante Léonie  » de
    Estelle Monbrun , (cela se passait dans le Loir , ou le Loir-et-Cher , ou le Loiret ?… , je dois retrouver une vingtaine de mots et noms propres sur wiki ). Une enquête policière comme
    j´aime bien . On ne s´appesantit pas sur les blessures du décédé , mais sur la psychologie des suspects , qui croient tous s´en tirer par des entourloupes et de gros mensonges : ))
    Le dernier § m´a fait éclater de rire . C´est la dame cuisinière qui , ayant eu son 1/4h de gloire sur le journal ( elle a découvert le cadavre ) , invite son cher garde-champêtre , béguin de jeunesse , et frère d´une camarade de classe détestée ( pour la faire enrager ) . RIRE !

  4. Bonjour mesdames Daisies! Il m’est arrivé d’emmener aux champs une Pâquerette et ses congénères durant des étés de l’enfance…Ces charmantes fleurs colonisent mon rectangle herbeux, et finalement, avec boutons d’or etc, la tonte est moins fréquente. Je rajoute ce petit poème au bouquet que vous avez fait; de Charles Lassailly, (1ère moitié du XIXème, mort à 36 ans), qui a participé à la vie littéraire de l’époque, et a même été brièvement le secrétaire de Balzac ( qui le réveillait x fois par nuit). il a sombré dans la misère et la folie.
    ,La Pâquerette
    Pâquerettes des prés, vos couleurs assorties
    Ne brillent pas toujours pour égayer les yeux ;
    Elles disent encor les plus chers de nos vœux
    En un poème où l’homme apprend ses sympathies :
    Vos étamines d’or par de l’argent serties
    Révèlent les trésors dont il fera ses dieux ;
    Et vos filets, où coule un sang mystérieux,
    Ce que coûte un succès en douleurs ressenties !
    Est-ce pour être éclos le jour où du tombeau
    Jésus, ressuscité sur un monde plus beau,
    Fit pleuvoir des vertus en secouant ses ailes,
    Que l’automne revoit vos courts pétales blancs
    Parlant à nos regards de plaisirs infidèles,
    Ou pour nous rappeler la fleur de nos vingt ans ?
    Je préfère les 3 autres; je pense avoir appris  » Le Sentier » dans un passé lointain..
    ( Juste pour info, samedi prochain, Finkielkraut reçoit Marceline Loridan -Ivans dans  » Répliques »)

    • Bonjour Mareria, ce poème n’ est pas léger léger mais enrichit le « bouquet » des poésies d’ aujourd’ hui.
      Je ne sais plus si je vous ai remercié, grâce à vous j’ ai regardé en replay l’ émission de la Grande librairie consacrée à Marceline Loridan-Ivans,
      c’ était formidable, un document historique.
      Bonne journée.

  5. Bonjour Dominique; c’est une femme impressionnante par la clarté et la concision de son témoignage, sa simplicité, et sa jeunesse d’allure et d’esprit..Avant cette année, où j’ai découvert son passé de résistante et de déportée, je ne connaissais que la cinéaste. documentariste dans « Comment Yukong déplaça les montagnes « , réalisé avec son mari Joris Ivens; en 76, j’étais allée voir l’intégrale des 12 heures, présenté en plusieurs séquences; et c’était passionnant. Avec cette émission de France Culture, le délai pour la réécouter est de 1000 jours, je crois, et on peut la télécharger. Voici un lien vers un entretien sur France inter ( 8 minutes) du 27/1 dernier.http://www.telerama.fr/radio/a-reecouter-les-propos-chocs-de-marceline-loridan-ivens-ancienne-deportee-sur-france-inter,122216.php

  6. J´ai besoin de vos lumières , car les  » pâquerettes  » roses de la photo , je les appelle , d´après
    l´appellation donnée par ma mère , des  » cassottes  » . Or , je vois sur wiki que la cassotte est une bassinée emmanchée , pour attraper l´eau éloignée du bord , se laver les mains , ou aussi pour les ablutions au Japon . Là , le nom est différent , mais nous avons maintenant
    snowdrop qui nous aide à connaitre le Japon , sa langue et ses coutumes . Pour le moment ,
    c´est la nuit , mais le Soleil Levant va apparaitre ( 12 h de décalage ) , nous a-t-elle dit .
    Soleil Levant …. quel bel à propos , non ? sourire .

    • il faut surtout que notre bushi mange son bol de riz il marche a la baguette au japon ( hi!hi!hi!) je taquine un peu la jponaise…. même fort fatiguer il faut que je fasse ma petite salade croquante de chou, vinaigrée-sucrée avec un filet de plaisanterie .. bonne nuit tous bises ……….

      • je sais que c’est une mame ( dame ) mais fatiguer je suis la force est pas avec moi …je file a la douche … je vais attraper un rhum sur la joue gauche du bas du dos coté fenêtre ouverte ……….

    • Bonjour snowdrop (ou bonsoir plutôt ) , c´est la troisième photo à laquelle je pensais . Ces petites cuvettes servent-elles aux ablutions des japonais ? je crois qu´ils aiment les rituels , pour la toilette , le thé (qui a des règles bien établies) . Mais avec le rythme de la vie actuelle , ces traditions ont peut-être tendance à se perdre . Aligato , Sayo-nara et bonne journée .

  7. Bonjour Darie, je vois dans un vénérable dictionnaire du patois sur ggle que « cazotte », et « cassotte » désignent la pâquerette des jardins , le 1er à Valenciennes, le second à Lille: mais cela ne résoud pas la question..apparemment les roses s’appellent pâquerettes pomponnettes…mais elles ne poussent pas « naturellement », me semble-t-il.

  8. Alors, serions-nous au ras des pâquerettes ? un os sur la cassotte c’est une sorte de louche à eau pour le seau. Quant à cazotte c’est une prophétie par Jean-François de La Harpe (qui n’en jouait peut être pas.) Cette dernière est intéressante mais trop longue à aligner ici, elle vaut le détour :

    http://www.miscellanees.com/l/laharpe.htm

    Les amis, il y a plusieurs sortes de pâquerettes, les nobles se cultivent les autres poussent comme du chiendent.

    • Merci Monique , vous avez toujours des choses inédites ( pour moi ) et surprenantes .
      Quant à différencier la noble pâquerette de la pâquerette roturière , je ne vois que le nombre de pétales pour cela . On peut alors effeuiller les pâquerettes . Oh… quelle horreur !… à quelques jours du printemps , et pas encore écloses , je pense à leur retirer leur parure : ))

      • Hello Darie, c’est amusant comme un sujet apparemment anodin, nous emmène sur des chemins amusants ou insolites. Je crois que les fleurs sont souvent des espèces hybrides, modifiées, et quand je vois les pâquerettes « nobles », je pense à une fleur que j’aime beaucoup c’est la renoncule. Que dire de la campanule muralis qui pousse entre les vieux murs, ce que c’est beau. Effeuiller la marguerite, chose que je ne fais jamais, c’est un peu comme arracher les ailes d’une éphémère !

      • Monique , je raffole des renoncules . Il y a une espèce sauvage en Suède , protégée bien sûr , mais comment vérifier … Nous avons vu passer un matin tous les enfants du jardin d´enfants ,
        revenant de la forêt avec les trois jardinières d´enfants , les enfants les plus grands ayant tous un bouquet de ces  » trolldockor  » ( poupées des trolls ) !… Plus de fleurs , plus de graines .
        Il n´y en a plus maintenant , alors qu´il y avait une petite clairière avec une belle surface de ces jolies renoncules jaunes . Mon mari leur a dit qu´il ne fallait pas les cueillir , mais le mal était fait.
        On voit parfois des « sceaux de Salomon  » à l´état sauvage ( apportées par les oiseaux ? )

  9. bonjour tous le monde ,une journée bien remplie sans flâner ni rêvasser non plus le temps d’ entamer des conversations a des marguerites qui se tape la bulle au solei sur des transats et rockinchers les capitules et ligules blanches sous des épaisses crèmes solair , nous venos juste de terminer le travail , c’est le grand néttoyage du domaine pour lui redonner son visage de printemp , demain une journée rude s’annonce je suis devenus le maitre en maniement du rateau et de la conduite sportive de la brouette a bras , ce soir après le repas pas couche couche a pas d’heure je suis fatiguer et mes yeux demande le repos , c’est ainsi le domaine doit avoir l’aspect d’une propreté impeccable , je vais prendre une bonne douche aux senteurs vanille et un peu de relaxe au foyer devant un caraffo et une quiche chaude ou les lardons brilles et attendent de se faire déguster , je vous souhaites une bonne soirée et une bonne nuit bises a tous ………GO!GO!

    • Bonsoir Klaus . Après l´effort , le réconfort ; et après le réconfort , le confort ( du fauteuil ) .
      Les allées et les pelouses ratissées , ce sera plus facile à entretenir . Vous avez tous les mois
      d´automne et d´hiver de nettoyage à rattraper . Après , ce sera la routine , un peu chaque jour .
      Les feuilles et les branches des tempêtes débarrassées , il restera peut-être des légumes à surveiller ( mauvaises herbes ) ? Juju est toujours en vacances ? Ce n´est plus des RTT , c´est un congé sans solde illimité ! Bonne soirée , à vos jambes aussi , rire .

    • Bonsoir Klaus, mais il y a de la révolte dans l’air printanier… quoi, pas le temps de parler aux marguerites qui ne sont pas des pâquerettes, du travail chez un retraité c’est louche, déjà que les actifs n’en ont pas toujours ! je ne savais pas que tu remplaçais Le Nôtre au râteau levé, et tu ne t’appelles pas Nicolas (référence à Nicolas le jardinier) repose-toi bien et ménage ta monture mais sans cheval, et l’estomac toujours dans l’étalon ! bises .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s