Une famille d’ arbres

Pierre Bonnard

Pierre Bonnard

UNE FAMILLE D’ ARBRES

frêne élevé copyright

frêne élevé copyright

C’est après avoir traversé une plaine brûlée de soleil que je les rencontre.
Ils ne demeurent pas au bord de la route, à cause du bruit. Ils habitent les champs incultes, sur une source connue des oiseaux seuls.
De loin, ils semblent impénétrables. Dès que j’approche, leurs troncs se desserrent. Ils m’accueillent avec prudence. Je peux me reposer, me rafraîchir, mais je devine qu’ils m’observent et se défient.
Ils vivent en famille, les plus âgés au milieu et les petits, ceux dont les premières feuilles viennent de naître, un peu partout, sans jamais s’écarter.
Ils mettent longtemps à mourir, et ils gardent les morts debout jusqu’à la chute en poussière.
Ils se flattent de leurs longues branches, pour s’assurer qu’ils sont tous là, comme les aveugles. Ils gesticulent de colère si le vent s’essouffle à les déraciner. Mais entre eux aucune dispute. Ils ne murmurent que d’accord.
Je sens qu’ils doivent être ma vraie famille. J’oublierai vite l’autre. Ces arbres m’adopteront peu à peu, et pour le mériter j’apprends ce qu’il faut savoir :
Je sais déjà regarder les nuages qui passent.
Je sais aussi rester en place.
Et je sais presque me taire.

JULES RENARD (1864-1910)
–Illustration originale du texte par Pierre Bonnard

Publicités

41 réflexions sur “Une famille d’ arbres

  1. Bonjour les amis, c’ est le jour « républicain » du frêne, arbre qui ne cache pas la forêt puisque je vous propose ce beau texte de Jules Renard.
    De quoi agrémenter le WE, je vous dis à lundi et bises.

  2. bonjour Dominique ……

    une famille d’arbre , de branches en branches j’écarte le feuillage pour vous saluez, ne pas oublier les sans familles qui arrivent de nulle part , il y a les étrangers ramener de voyages qui convoles en justes noces après un mariage forcé , l’ arbre qui est une plante terrestre qui a la capacité de se développer en hauteur, en largeur et en épaisseur , des arbres ont parfois ses surnoms comme l’arbre du pendu ou du corbeau , ou l’arbre a balançoire , l’arbre est le poumon qui produit de l’oxygène par photosynthèse et en consomme par respiration , il faut savoir q’une plante arbre ou autres ne produit point d’oxygène la nuit il leurs faut de la lumière , c’est pas besoins la nuit tombée de déposer près d’une plante un bougeoir d’argent , je n’oubli pas les arbres fruitiers et les arbres a cabanne un effet de mode et de partage , on peut parler des heures des arbres ils ont une longue vie et leurs histoires , mais le travail me sonne le glas debout 5 heures et déja 2 heures qui sont terminer , une petite pose pour sentir la fumée d’un bon café et l’odeur du chocolat coulant dans sa brioche …. je vous souhaites un bon début de journée qui j’espère comme chez nous sous une journée d’été ……..bises a tous ………

    • *Bonjour Klaus, je me suis trompée d’ une journée, je me croyais vendredi ?!
      Gris et humide, ce WE est celui du printemps, la nature est en phase, bon timing.
      Darie ne parvient pas à laisser des commentaires depuis hier mais elle peut nous lire, alors bises à toi, à tous et à notre suédoise par alliance.-

  3. Bonjour tous, et à Darie…Beau texte de Jules Renard, Dominique, avec cette illustration de Bonnard; je ne connais de lui que les tableaux colorés, à l’honneur au musée d’Orsay, et c’est un de mes peintres préférés. Les poèmes célébrant l’arbre sont innombrables, et Bachelard en a beaucoup commenté dans son livre consacré à l’air. La Prière de Ronsard, apprise par coeur à l’école ressurgit: « Ecoute, bûcheron, arrête un peu le bras;
    Ce ne sont pas des bois que tu jettes à bas;
    Ne vois-tu pas le sang lequel dégoutte à force
    Des nymphes qui vivaient dessous la dure écorce ? »(..)
    Mais je choisis ce court poème du grand Jacques Lacarrière:
    « Des branches. Des feuilles.
    Des pétioles. Des folioles.
    Un monde ramifié qui bouge, bruit et bondit.
    Un royaume de verdures, de vertiges et de vents.
    Un labyrinthe de souffles et de murmures.
    Un arbre en somme. »

  4. Bonjour Dominique, Mareria, Klaus et ceux qui viendront, mon commentaire a été avalé, je tente une autre chance. D’abord merci à Dominique pour cette page culturelle et ludique selon l’humeur du calendrier républicain que nous débordons largement dans la gaîté, la fantaisie, la poésie, et les chemins de traverse en liberté. Un matin gris mais nous avons le soleil de St-Joseph qui lui aussi aimait le bois et le traitait noblement.
    Voici une autre façon de regarder les arbres immortalisés par Edmond Rostand, je sais l’avoir déjà donné mais il est si beau !

    « Les arbres coupés
    Chacun de nos soldats eut son cri de souffrance
    Devant ces arbres morts qui jonchaient les terrains ;
    « Oh ! les pêchers ! » criaient ceux de l’Île-de-France.
    « Et les mirabelliers ! crièrent les Lorrains.

    Soldats bleus demeurés paysans sous vos casques,
    Quels poings noueux et noirs vers le nord vous tendiez !
    « Les cerisiers ! » criaient avec fureur les Basques.
    Et ceux du Roussillon criaient : « Les amandiers ! »

    Devant les arbres morts de l’Aisne et de la Somme ,
    Chacun se retrouva Breton ou Limousin.
    « Les pommiers ! » criaient ceux du pays de la pomme ;
    « Les vignes ! » criaient ceux du pays du raisin.

    Ainsi vous disiez tous le climat dont vous êtes,
    Devant ces arbres morts que vous considériez.
    – Et moi, voyant tomber tant de jeunes poètes,
    Hélas ! combien de fois j’ai crié : « Les lauriers ! »
    (Edmond Rostand, Le Vol de la Marseillaise , 1919)

    Mais pour le frêne, il y a aussi son poète ;

    « Jean VAUQUELIN DE LA FRESNAYE (1535-1607)

    Frêne hautain, forestier et champêtre…

    Frêne hautain, forestier et champêtre
    L’arbre premier de tant d’arbres divers,
    L’arbre immortel au renom de mes vers,
    L’arbre aux serpents toujours odieux maître ;

    Le coudre rompt, mais tu te fais connaître
    Propre à la guerre et jamais de travers
    De toi tortu les monts ne sont couverts,
    Ains haut et droit toujours as voulu naître ;

    Je fais mes dards, pour tous mes arcs, de toi,
    Les forestiers en font de même moi,
    Et Panarèthe en fait les siens encore :

    Phébus aussi en patronne ses traits,
    Sa chaste soeur son carquois en décore,
    Ainsi au bois as tous noms satisfaits. »

  5. J’ai hâte de lire notre amie Darie, je lis qu’une fusillade a eu lieu à Göteborg, on parle « de crime organisé », je ne sais à qui les Suédois font allusion, la grande mafia ou bien le terrorisme, ce n’est pas la même chose ! bon courage Darie et prudence.

      • Hello chère Dominique, j’ai lu Darie sur l’article en question, ce qu’elle nous apprend est assez inquiétant car la Suède joue candide, c’est un pays de paix qui n’est pas habitué à la violence en général ni au terrorisme ! je sais qu’ils ont aussi accueilli de nouveaux venus et les problèmes partent bien de là….. j’espère que Darie va pouvoir nous rejoindre ! bises.

      • Monique, grâce à Darie, j’ ai beaucoup appris sur la Suède (et aussi le mode de vie des ornithologues ^^).
        C’ est un pays qui semblait, traditionnellement se tenir à distance de la fureur du reste du monde, mais, les temps changent…

  6. Hors sujet, certes et vous avez raison, mais je ne résiste pas à vous rapporter
    la dernière sortie de notre 1er Ministre, M. Valls, que décidément en ce moment,
    rien ni personne, ne semble pouvoir arrêter … ce type est fou !
     » L’armée européenne existe (…) c’est la France « , face au Terrorisme …
    200 000 h niveau d’ effectifs jamais atteint, depuis le Moyen Age et celle ci,
    répartie en 3 Armes, Terre Air Mer, au matériel vieillissant et aux perspectives
    à venir des plus sombres, au regard de son Budget s’ asséchant, comme
    ornière picarde, au soleil d’ Eté .
    Merci de votre compréhension et de votre patience .
    Dimanche, on vote en France, sachez le .

      • Quoi qu’ il en soit, je vous dis à dans 10 jours, moi, de l’Actualité, j’ en ai soupé
        et d’ oublier ses dégâts quotidiens me fera le plus grand bien …
        Bise, en forme d’ A321 !

      • Mareria, il y a plus de 60 millions de msl en Europe, et probablement qu’ils sont concentrés plus ou moins selon le pays, par exemple que feraient-ils en Pologne ????? 40% des habitants de Bruxelles le sont.

      • Je le crois un peu, mais les intérêts des uns, ils ne sont pas forcément ceux des autres
        et de l’ Europe, à mon sens, seul Napoléon Bonaparte aurait pu la faire, mais par les armes
        d’ abord et l’ économie, bien après .

    • Yannick, en prenant l’article dans le sens ironique ou humour noir, il y a effectivement une armée européenne mais elle combat aux côtés des terroristes (1400 français engagés, des Belges les plus nombreux, des Allemands). la Belgique est laminée par la montée de l’islamisme radical…… Cet agité est très malade, c’est un dingue, il ne se maîtrise pas….
      ou alors diaboliquement il poursuit un travail (à méditer) faire monter le FN au max. pour un match PS/FN et là, il est certain de la réélection de la gauche en 2017 car la droite classique le crie sur les toits, « pas d’alliance, jamais, avec le FN »… ce qui est certain c’est qu’on nous prend pour des crétins ! le mépris du peuple ne paie pas en général !
      Su un autre plan, il est affligeant quand même de voir dans un canton, des gens parachutés par le FN qu’on ne connait pas, qui n’habitent même pas ici et dont le seul nom figure, ni situation de famille, ni métier, rien ! d’où sortent-ils ? là, je m’interroge !

  7. ce n’est pas un requiem d’un ancien simplement des souvenirs d’autrefois………….

    les senteurs des carnages a bruit d’abattages , les victoires noyés dans les profondurs de larmes , l’absurdité dans l’horizon de barbarie ne possède ni amour ni glamour , on se hache , on se ripaille , a chacun sa juste guerre son rêve attristé d’une vie d’enragée , chaque matin se dire c’est la dernière bataille peut-être une oie sauvage me guidera vers l’étoile verte , un jour de guerre c’est un bruit de tonnerre par des éclaires de férrailles dans le silence totale , le soldat n’est pas homme ni démon il marche en guerrier sans écouter le mot pitié , ce n’est point une leçon de moral je suis pas général , l’ancien vie sans remord qui dénature les souvenirs de ces aventures , le soldat est parfois bestiale au gestes meurtrier , l’ancien le soir il se taper la rigolade qui envoyer pas son âme dans le néandre a perpétuer,marcher sans avoir le temps de se laver les mains après avoir fait couler le sang , buter des énemies sans haines ni plaisir ni paniquer c’est le devoir imposer , la nuit devant un feu de brindille ou brule un reste de tambouille et une moitié de ration de pain , le soldat lève sa tmbale vers le ciel et regarde les étoiles et se dit …au revoir camarade que le diable te protège , on a fait un bout de chemin ensemble , la mort ta montré le chemin des étoiles , n’oubli pas camarade nous nous retrouverons demain ………peut être si le diable le veut bien ……….

  8. la journée est terminer je vai défilé sous la cascade chaude , il a fait une superbe journée , il y aurait eu des vagues la senteur du sel et du sable qui sait deux ou trois petits patés , une bonne douche et paf un homme neuf , je vais chanter sous la pomme … il était une petite sirène bleue au nagoirs cousus d’or qui faisait des bulles en jetant des bisoux … patati patata ……….

  9. me voila propre comme un costume cravatte , waouh je sent plus le loup pourtant j’ai garder sa faim , mon sourire me dit d’u bout des lèvres pourquoi tant de sévérité avec le loup il est plein de gaîté , je me rend au foyer mettre mes arpions.en éventail sur un tabourret le bas du dos dans le moelleux d’une peau de vache , boire un coup de bière ou vider une moitiè de caisse avec des petits salés … je vous laisse continuer je me sent légèrement fatigué … des des troupes adverse approche des gourmandises… j’aurai la gloire de poser mon fanion en premier ….le pastagua , le pastagua que voila patati patata a demain … je file ..bises a tous …….GO!GO!

      • Yannick et ton parachute … tu va passer de bonnes vacances en famille … un peu de repos … une question la machine a café tu la met dans la soute hi!hi! … tu n’est pas un pignouf , tu dera des bisoux a ton épouse et a ta fille de ma part pour toi rien … j’embrasse pas les pignoufs moi hi!hi! … amuse toi bien et fait la dorade en térasse … tu sent , respire tu sent l’odeur c’est la mer …. bises camarade ….. je file j’ai faim je vai attendre la fourchette en main …. salut tous …GO!GO!

      • Merci à vous Klaus, commentaire sympa. comme d’ hab. il est vrai !
        Décollage immédiat, enfin presque, attachez vos ceintures, waaooouuu
        pas mal l’ hôtesse de l’ air, le parachute … euhhhh … non, j’ espère ne pas
        en avoir besoin, au cas oû, je m’ accrocherai aux oreilles de … U topu …

      • Hello Darie Est-ce bien vous ? il part sans nous mais il emmène une petite boîte appelée Box et avec deux ou trois fils, qui sait si l’ombre du rat rose ne reviendra pas ? bonne soirée.

      • Oui Monique , j´ai  » piraté  » ma grande fille . C´est elle qui était à Svalbard l´an dernier .
        Vous avez peut-être vu que l´ours , qui a vu l´ours , qui a vu ma fille , a griffé sauvagement un touriste tchèque ! Elle m´a dit que le dispositif de protection en question était des fils barbelés , mais apparemment , l´ours a sauté la barrière … Elle est chez son Papa et sa Maman , dans un cocoon désormais , même si elle rue dans les brancards ( les brancards pour chevaux de courses ; pour elle , tout va bien …. : ) Bonne soirée aussi .

  10. Monique je prend la permision de poser votre commentaire ici …

    19mars 1962, tous les soldats français, ceux qui n’étaient pas des militaires de métier, rentrent chez eux au bout de deux ans de bons et loyaux service, avec dans leur musette beaucoup de colère et de haine, beaucoup de souvenirs insoutenables, des photos que les archives paieraient à prix d’or, ces archives que l’on tarde à ouvrir… et le prénom des copains qui ne rentreront pas.Sur le bateau qui les ramène, ils voyagent avec des pauvres et leurs baluchons, des gens qui n’ont plus rien, qui ont quitté tout ce qui faisait leur vie, et les harkis qui ont choisi la France, ceux qui ont réussi à échapper de peu à leurs frères assassins du FLN. Le 19 mars 1962, c’est rien d’autre qu’une simple date dans notre histoire mais ces feux mal éteints (un titre de Philippe Labro) continuent de brûler comme des braises qui ne s’éteindront jamais malgré tous les discours. Il restera la phrase de chacun « et tout ça pour rien » !!!

    pour rien …….. c’est souvent le cas … mais celle que tu parle était gratuite sauf que la vie a un prix ……..

    • Bonsoir Klaus, il n’est pas facile de commenter sur le journal avec les mots adéquats car la modé veille…. on ne peut donner de précisions, encore moins de détails, et surtout ne « stigmatiser personne » !!!! oui, tout cela pour rien mais ce que je n’ai pas pu dire, c’est que je refuse que mon pays soit occupé, pieds et poings liés par un état barbare autoproclamé . Or nos élites sont des lâches car ils abandonnent une seconde fois la France. Oui, la vie a son prix, je sais que pour un légionnaire elle a un autre prix que pour le petit « appelé » qui n’est pas un soldat de métier, il y a eu 30.000 morts de chez nous, alors certains disent « mais pourquoi ne pas avoir arrêté cette guerre « avant », tandis que d’autres accusent la France de les avoir abandonnés et de n’avoir pas tenu parole. Tout cela se discutait et se décidait par les politiques d’alors, il est évident que nos jeunes de vingt ans qui faisaient des études, ont dû tout abandonner pour partir là-bas, deux années perdues, au retour reprendre des études a été difficile. On peut comprendre aussi leur point de vue. Bonne soirée à toi.

  11. Bonsoir . Je me suis retrouvée devant la grille du jardin des vues de l´esprit , fermée , mais j´ai fait le mur . Ma grande fille n°2 m´a fait la courte échelle , merci grande fille , qui s´appelle , vous l´avez vu , Alexia . Voilà , vous savez tout . La page m´a rappelée un livre peu récent de
    Hervé Bazin , L´église verte , de belles balades dans la forêt et le long des étangs . L´intrigue
    n´est pas passionnante , mais les descriptions me plaisaient beaucoup ( je suis connaisseuse en forêts maintenant ) . Les poèmes de Mr de la Fresnaye et de Edmond Rostand , et le texte de Jules Renard sont magnifiques . Bientôt , je vais recommencer les sorties en forêt , pour raviver mon souffle . La petite Pussel me manque aussi , nous devisions tout en marchant … sourire …

    • YOUPI Darie, elle est revenue comme le temps du muguet…. Pussel reviendra aussi, elle connait sa 2e maison, une sorte de centre aéré où elle a son canapé ! Bonne fin de soirée.

      • Monique, pas besoin de retourner sur l’ article, il n’ y reste plus que 2 clowns imbéciles,
        que je vais d’ ailleurs quitter aussi dés demain, on dirait un peu en garçons, la marseillaise
        qui ne voulait pas vieillir et son ombre, dont j’ ai oublié le pseudo, ils jouent au copier coller
        vide et creux, effacent sans cesse pour que les réponses disparaissent aussi et lorsque
        vous leur décrivez un citron, ils vous parlent de carotte et de leur connerie, elle est bien sûr
        avalisée par celle que vous connaissez et qui laisse passer les énormités, pour empêcher
        les évidences et réponses, enfin, comme d’ hab. le réseau quoi …
        Merci à tous, je ne m’ ennuierai pas et serai de retour fin Mars pour de nouveaux écrits
        flamboyants, en faisant attention à ne pas être modéré, même ici, un comble !
        J’ amène avec moi les p’ tits potes, au moins de sôtises, ils ne feront ni ne diront,
        ça les a surpris, je les entend maugréer au fond du sac entre loukoums et chaussettes !

  12. Les amis, comme d’habitude je fais la fermeture, le seul commentaire qui n’a jamais sa réponse. Demain l’éclipse, je parie que vous avez tous des lunettes spéciales, moi non ! j’avais conservé celles de 1999 mais pas de chance, usage unique, elles sont périmées. Donc tout le temps de l’éclipse, je me terre, volets fermés, comment peut-on vivre en plein jour sans regarder le ciel ? je vais prévenir les oiseaux, ils n’ont pas de lunettes, je pense qu’ils seront tellement dérangés par cette éclipse qu’ils resteront bien cachés. Et les vaches dans les prés ? tout cela me tracasse ! mais demain a sa bonne nouvelle, c’est le printemps ! bonne soirée à tous, je m’éclipse !

  13. L´éclipse est pour demain ? Pas de regard furtif surtout pour regarder l´éclipse . Mon père connaissait quelqu´un qui a eu sa vue très voilée , après avoir regardé une éclipse , un très court instant . Et cela toute le reste de sa vie . Le printemps demain aussi ? on nous annonce une tempête ! Ya plus d´saison ! Bonne soirée , à tous ( ah , je suis contente d être revenue : ))
    Bonne soirée Dominique , votre blog est comme … une douce addiction ! sourire .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s