Amandes de papier

 

C’ est sur le tableau de Charles Camoin
« Amandiers en fleurs sur la route du Pinet »
que nous ouvrons la page sur l’ Amande, ce 5 août.

L’ amandier est le premier arbre à fleurir dès le mois de février et les fleurs de ton rose pâle, apparaissent avant les feuilles.

Peut-être est-ce pour cela qu’ on associe l’ Amande à l’ espoir, la fécondité, la prospérité.

Pour ces heureux symboles, on jetait aux jeunes mariés amandes en pluie comme autant de bénédictions.

imageAu XIIIème siècle un apothicaire de Verdun imagina d’ enrober les amandes de sucre et naquit la dragée.

Cette dragée était non seulement jetée sur les nouveaux mariés mais était aussi à profusion utilisée comme joyeux projectile pendant le Carnaval en Italie.

Peu à peu, l’ amande fut remplacée par d’ inoffensives petites billes de plâtre et ensuite par des petits morceaux de papier qui gardèrent, en français, le nom de CONFETTI, le mot pour désigner les « dragées » d’ alors, en italien.
(Confetto le bonbon, coriandoli les confettis)

Si la dragée n’ est plus jetée à la sortie des églises, on garde cette tradition par le biais de ces petits sachets offerts aux invités des noces, baptêmes et communions.imageimage
On y place de préférence 5 dragées pour 5 bons vœux, nombre impair, parce que l’ Amour est indivisible .

Et nous reprenons l’ heureuse route avec ces amandiers en fleurs au pied du mont Ventoux de Gabriel Breuil.IMG_0465

Publicités

84 réflexions sur “Amandes de papier

  1. Voilà encore une belle page qui s’ouvre sur un matin splendide, il va faire chaud mais qu’on est bien les pieds dans la rosée. L’amande, rien à voir avec faire amende honorable, symbole de la douceur associée à l’amour voire à l’érotisme… L’amande est aussi un symbole de l’amour maternel ! Lamartine parle ici en homme :

    Alphonse de LAMARTINE (1790-1869)

    La branche d’amandier

    De l’amandier tige fleurie,
    Symbole, hélas! de la beauté,
    Comme toi, la fleur de la vie
    Fleurit et tombe avant l’été.

    Qu’on la néglige ou qu’on la cueille,
    De nos fronts, des mains de l’Amour,
    Elle s’échappe feuille à feuille,
    Comme nos plaisirs jour à jour! »

    Savourons ces courtes délices;
    Disputons-les même au zéphyr,
    Epuisons les riants calices
    De ces parfums qui vont mourir.

    Souvent la beauté fugitive
    Ressemble à la fleur du matin,
    Qui, du front glacé du convive,
    Tombe avant l’heure du festin.

    Un jour tombe, un autre se lève;
    Le printemps va s’évanouir;
    Chaque fleur que le vent enlève
    Nous dit : Hâtez-vous de jouir.

    Et, puisqu’il faut qu’elles périssent,
    Qu’elles périssent sans retour!
    Que ces roses ne se flétrissent
    Que sous les lèvres de l’amour! »

    Je préfère Pierre Ménanteau :

    « La première fleur de l’amandier

    Il y avait un amandier
    Qui sur le seuil de février
    Croyait entendre par instants
    Quelques légers bourdonnements.
    – Merci lui disent les abeilles,
    C’est toi le premier qui t’éveilles.
    – Je serais seul à bourdonner ?
    Il éveille alors le verger,
    Il éveille les papillons,
    Il éveille aussi les bourdons.
    Il éveille enfin le poète
    Qui sent bourdonner dans sa tête
    Au-delà de cet amandier
    Tous les vergers de février.  »

    Je pars pour la route du Pinet, encore une belle illustration. A plus tard.

    • Bonjour amie Monique, deux poèmes si différents et agréables à découvrir.
      Celui de Pierre Ménanteau dit bien la précocité de la floraison de l’ amandier, note d’ espoir au cœur de l’ hiver.
      Bises.

      • Bonjour l’amie Dominique, pour moi l’amande est un poème de la naissance, d’ailleurs on offre des dragées pour un baptême comme au mariage. J’ai une très grande admiration pour la poétesse Colette PEUGNIEZ–SEGHERS, ses poèmes ne sont qu’émerveillement… pour le bonheur, voici un poème pour un bébé, mais il n’y a pas le mot « amande » !

        « Berceuse pour Virginie

        Dors, ma fille, ma gazelle,
        ma rose du Doued et de la Laponie,
        mon fruit d’Asie, ma tourterelle,
        la nuit chantonne « Virginie … »
        Dors mon jasmin, mon Bagatelle,
        mon poisson d’or, ma symphonie,
        une étoile ouvre son ombrelle
        sur le berceau de Virginie.

        Dors mon oiseau, ma belle abeille
        mon bébé de songe et de vie,
        j’entends les chevaux du sommeil
        attelés de rêve et de bruit.

        Mon opéra, mon arabesque,
        mon air de fable et d’infini
        j’entends chanter au vent de sable
        un air de fées pour Virginie »

        …Andrée CHEDID sauvera notre jour de l’amande avec ce texte émouvant, « Brève invitée » elle exprime avec élégance qu’un enfant s’envole un jour pour vivre sa vie :

        « Brève invitée

        A ma fille

        Ma lande mon enfant ma bruyère
        Ma réelle mon flocon mon genêt,
        Je te regarde demain t’emporte
        Où je ne saurais aller.

        Ma bleue mon avril ma filante
        Ma vie s’éloigne à reculons,
        A toi les oiseaux et la lampe
        A toi les torches et le vent.

        Mon cygne mon amande ma merveille
        A toi l’impossible que j’aimais
        A toi la vie, sel et soleil,
        A toi, brève invitée ».

  2. Bonjour Dominique , Monique , et aux prochain(e)s qui viendront . Une pluie rafraichissante à
    l´aube , c´est exactement ce qu´il fallait . Pas besoin d´arroser . Arbres , arbustes , plantes et pelouse ont eu leur comptant d´eau .
    Je n´ai jamais vu d´amandier , ni en fleurs ni en fruits , et donc je ne connais pas le parfum des
    fleurs . Clea sent bon ? C´est un arbre du Midi , et on le voit par le style coloré des tableaux . Je n´imagine pas les peintres flamands reproduire des amandiers . Van Gogh était flamand , mais classifié  » provençal  » , car amoureux de la Provence . Son tableau sur les fleurs
    d´amandier est me plait aussi , avec un effet éthéré sur le bleu du ciel . Il ne manque qu´un papillon ! J´aime bien aussi le poème de Pierre Ménanteau , il est primesautier : )) un vrai poème de printemps ! D´ailleurs , cela me rappelle qu´une cousine et son époux étaient apiculteurs , mettaient leurs ruches sous les amandiers , dès les premières fleurs . Ils ont du abandonner après plusieurs années , cela devenait trop difficile ( mort des abeilles … )
    Bonne journée , plein soleil .

  3. Monique , je me souviens bien de ce poème « Berceuse pour Virginie » , il y a très longtemps , vous l´aviez mis sur Les poulbots , c´est l´émerveillement de la mère devant son bébé .
    Je connaissais le poème de Andrée Chedid , car une cousine ( la sœur de l´apicultrice ) avait
    perdu une petite-fille ( malformation cardiaque ) , et c´est difficile d´écrire dans ces circonstances . On met vite des banalités , des paroles lénifiantes ou maladroites . Alors , avec un petit mot de réconfort , je le lui avais envoyé .
    Avec une tante très malade , j´envoyais de très jolies cartes , avec quelques vers . Ma mère avait vu toutes ces cartes sur sa table de chevet .
    Moins triste , pour féliciter d´un mariage , j´avais envoyé à une amie , un beau poème d´amour
    de Victor Hugo . Elle était ravie , et l´avait transmis aux mariés . Cela facilite les messages de se tourner vers des poèmes , je trouve . On ne sait pas toujours comment réconforter , alors c´est une bonne solution .

  4. Bonjour Darie, l’amande a aussi inspiré l’amour de la terre natale, je découvre un poète québecois avec un texte puissant » et poignant, une première strophe :

    « COMPAGNON DES AMÉRIQUES, Gaston Miron

    Compagnon des Amériques
    Québec ma terre amère ma terre amande
    ma patrie d’haleine dans la touffe des vents
    j’ai de toi la difficile et poignante présence
    avec une large blessure d’espace au front
    dans une vivante agonie de roseaux au visage

    je parle avec les mots noueux de nos endurances
    nous avons soif de toutes les eaux du monde
    nous avons faim de toutes les terres du monde
    dans la liberté criée de débris d’embâcle
    nos feux de position s’allument vers le large
    l’aïeule prière à nos doigts défaillante
    la pauvreté luisant comme des fers à nos chevilles.

    mais cargue-moi en toi pays, cargue-moi
    et marche au rompt le coeur de tes écorces tendres
    marche à l’arête de tes dures plaies d’érosion
    marche à tes pas réveillés des sommeils d’ornières
    et marche à ta force épissure des bras à ton sol
    mais chante plus haut l’amour en moi, chante
    je me ferai passion de ta face
    je me ferai porteur de ton espérance
    veilleur, guetteur, coureur, haleur de ton avènement
    un homme de ton réquisitoire
    un homme de ta patience raboteuse et varlopeuse
    un homme de ta commisération infinie
    l’homme artériel de tes gigues
    dans le poitrail effervescent de tes poudreries
    dans la grande artillerie de tes couleurs d’automne
    dans tes hanches de montagne
    dans l’accord comète de tes plaines
    dans l’artésienne vigueur de tes villes
    dans toutes les litanies
    de chats-huants qui huent dans la lune
    devant toutes les compromissions en peaux de vison
    devant les héros de la bonne conscience
    les émancipés malingres
    les insectes des belles manières
    devant tous les commandeurs de ton exploitation
    de ta chair à pavé
    de ta sueur à gages
    mais donne la main à toutes les rencontres, pays
    toi qui apparais
    par tous les chemins défoncés de ton histoire
    aux hommes debout dans l’horizon de la justice
    qui te saluent
    salut à toi territoire de ma poésie
    salut les hommes et les femmes
    des pères et mères de l’aventure …. »

    Pas de pluie en vue…. déjà il faut fermer les volets et les fenêtres pour garder une température supportable. Mes cyclotouristes sont partis d’Alsace vers Prague, c’est du sport !!!

  5. Bonjour sous une pluie de confettis; j’aime beaucoup les tableaux, particulièrement celui de Gabriel Breuil; et quelle floraison de poèmes, cosmopolites. Vous avez raison, Darie, trouver quelques vers à envoyer à quelqu’un à qui on veut montrer sa sympathie, réconforte davantage..
    Petit point d’étymologie: amande < ἀμυγδάλη, amygdálê, amande….
    J'ai décidé de rester en Grèce, avec ces quelques vers de Séféris:
    "Encore un peu
    Et nous verrons les amandiers fleurir
    Les marbres briller au soleil
    La mer, les vagues qui déferlent.
    Encore un peu
    Élevons-nous un peu plus haut. " Trad J Lacarrière
    Et comme les amandiers m'évoquent des souvenirs de Delphes au printemps, j'ai choisi un texte qui évoque le site , avec des allusions très précises dans chaque vers ou presque, trouvé sur cette page:http://goldwarriors.free.fr/perlemu/poesies/delphes.htm
    " Grèce ~ Delphes " 12/04/06
    Le Zéphyr fait rouler le sable
    Ainsi à travers les pierres
    Il est loin le temps amer
    Où le soleil se faisait si agréable.

    Les chauds rayons caressent
    Les feuilles lentement volent
    Apollon revenu de sa paresse
    D'hiver ; Illumine à nouveau le sol.

    Et Dionysos s'en est allé
    Rejoindre les Ménades vagabondes
    Le murmure du vin écoulé
    Se versant dans la mystérieuse onde.

    Laurier rose fleuri, chèvres bêlantes
    Sur les rochers à l'ombre d'un amandier
    Un chat se pose. Dans la brise chantante
    Trois colonnes trônent sur un ciel azuré.

    Rien de trop, ainsi s'envole l'espoir
    D'un lendemain, comme hier passé
    Où le chant des sirènes le soir
    Berçait le pays d'une douce mélopée.

    Le soir tombant, paroles disparues
    Dans l'ombre du cyprès élancé
    Le Sanctuaire sur la mer étendue
    Se reflète ; un dauphin bondit, élancé.

  6. Grâce aux amandes, je découvre le poète Aris Alexandrou ((Léningrad, 1922 – Paris, 1978), Déporté en 1944 en Égypte par les Britanniques, il a fait ensuite à peu près toutes les prisons de Grèce jusqu’en 1958, dont Makronissos, sous prétexte de communisme; or lui était adepte des 3 A: Apatride, Athée, Anarchiste..Grand ami de Frangias, et de Ritsos,  » il fut un traducteur infatigable (Maïakovski, Pouchkine, Dostoïevski, Tolstoï, Akhmatova, Pasternak, Mandelstam, Ehrenburg, Gogol (traduits du russe, sa langue maternelle) mais aussi Maupassant, Shaw, Steinbeck, Voltaire, Semprun, Caldwell, O’Neal…), et a écrit trois recueils de poésie, des essais, un roman (La Caisse, publié aux éditions Gallimard en 1978).
    « Poétique
    Ça vaut, ça ne vaut pas
    j’envoie mes récits dans des pays qui n’existent pas encore
    je trahis les mouvements d’un soleil
    qui tombe à l’aube à côté des clôtures
    en confirmant avec la lumière
    les exécutions.

    Chacun de mes mots
    si on le touche avec la langue
    rappelle l’amande amère.
    Dans chacun de mes mots
    manque un midi avec les mains de la mère à côté du pain
    et la lumière qui coulait de la cuillère de l’enfant sur la serviette.

    Ma seule baïonnette
    fut le regard de la lune à la dérobée à travers les nuages.
    Peut-être est-ce pour cela que je n’ai jamais écrit
    de vers définitifs comme des entrailles ouvertes.
    Peut-être est-ce pour cela que mes vers quittent mes papiers l’un après l’autre
    et je les entends dans les conversations de ceux qui ne m’ont pas lu. » 1951)

    A noter qu' »amande amère » traduit πικραμύγδαλο, pikramygdalo: le terme antique est resté.
    Extrait de Ποιήματα [Poèmes], 1941-1974, éditions Kastaniotis, Athènes, 1978. traduction de l’auteur du site https://mabooklist.wordpress.com/2011/06/07/des-nuages-a-lamande-amere-en-lisant-aris-alexandrou/

  7. Mareria , en grec , l´amande se dit « amygdalo » , et les suédois ont gardé le terme « mandel  » pour l´amygdale .  » Amer  » se dit  » pikr  » , mais là , je ne fais aucun rapprochement .
    J´ai visionné le site , je suis sur les  » Curiosités » que j´ai laissé en attente , car on y voit et lit des choses intéressantes et inédites . Je continuerais plus tard . Il faut  » digérer  » ce qu´on voit .

      • C’est intéressant cette trace des racines! j’avoue être assez étonnée par le pikr- suédois. Vérification faite, en allemand, l’amande, die Mandel ( les amygdales: Mandeln..).
        Et j’ai vu que les fameux Canistrelli en Corse, alias les Cantuccini de Toscane s’appellent Mandelbrot en Yiddish.

      • Darie, moi qui suis la XIIIème tribu (celle de Corse)
        Je suis étonnée malgré tout que le yiddish ait « adopté » linguistiquement des biscuits corses ?!
        J’ enquête -:)))

      • 8 000 juifs persécutés en Espagne, France et Italies, ont été accueillis en Corse en les
        années 1750, par le patriote Pasquale Paoli, désireux d’ enseigner aux siens le Commerce
        et comme ils allaient subir le même sort que ceux ci, il leur accorda des droits identiques,
        ce qui expliquerait qu’ eux aussi, est peut être appris, Mareria .

      • C’ est rigoureusement exact, Dominique, mais il abrite aussi,
        si si, un ratounet rose stabylo, particulièrement attachant …
        Simoni, Marcantoni entres autres Patronymes que l’ on peut
        supposer corses, alors que juste corsisés avec le temps .

  8. Zavez pas vu Yannick ? je me demande s’il y a des amandiers en Corse !!! mais oui, l’amande corse règne sur le marché international avec 600 hectares plantés et c’était en 2011… je lis aussi dans la foulée, que la maison de Tino Rossi a été cambriolée en mars dernier à Ajaccio, sur la route des Sanguinaires, cela ne s’improvise pas, je me demande s’il n’y a pas la place des nuits bleues ! l’amande de mer est délicieuse aussi avec du pain beurré, papy c’est à toi si tu en trouves dans tes îles Halligen, le poète Theodor Storm a dit de ces îles qu’elles sont «des rêves flottants». Je ne le connais pas mais lui est très connu apparemment Quant à l’amande du noyau de l’abricot, il parait qu’elle contient du cyanure ?
    Les amis, chaleur et suées, il fait bon vivre devant un demi panaché bien glacé, si, si !

    • Un panaché ^^
      Bon, l’ amande de mer est amusante à manger, bien préparée.
      Avec les noyaux d’ abricot, on peut se faire des peelings maison pour la peau douce (film bien connu et plus tout jeune…) -:)))

    • Monique, Klaus apprécie sûrement les îles flottantes…
      L’autre jour, j’ai mis une amande d’abricot, préalablement mondée, par pot de confiture d’abricot…Puis j’ai découvert des tas de sites de discussion sur ce cyanure, bien réel..Donc je ne vais plus me fatiguer avec ce petit travail, peu rentable.

      • C’est quelque chose, Dominique, vous vous « payez ma tête », et cela me fait rire…
        Ne pas confondre le Mandelbrot avec l’ensemble de Mandelbrot, qui est « une fractale définie comme l’ensemble des points c du plan complexe » etc etc. Si on tape mandelbrot, on arrive à des images un peu féériques…

      • Oui oui, Mandelbrot, souvenirs souvenirs structure chou-fleur etc , et du reste j’ ai écrit, il y a un moment déjà une poésie « la femme fractale » sur les 39 marches. (Pas copyright Mandelbrot ^^)

      • Et moi qui conservais mes noyaux soigneusement, je ne sais plus quoi faire !…
        J´avais goûté chez une tante , de la confiture d´abricot , avec les amandes des abricots , et je
        n´avais ressenti aucun effet bizarre . C´était délicieux d´ailleurs .
        Pour le moment , je suis dans le cassis jusqu´au cou ! et là , vitamines C et propriétés anti-âge garanties .
        Le viking m´a racontée une anecdote rigolote arrivée à Öland . Ils regardaient à la longue-vue les guêpiers (26 ) qui volaient en tous sens pour gober des insectes au vol . Une petite famille
        s´approche , et le monsieur demande :  » What are you looking at ?  » Et le chef décèle un french accent , et répond en français :  » Ce sont des guêpiers , et c´est la première qu´on en voit en Suède  » . La petite famille , ainsi que le copain d´ailleurs , ouvraient de grands yeux ahuris .
        Il aime bien faire la surprise de parler français , cela le fait rire comme un enfant ! : ))
        En tous cas , les nantais étaient ravis de regarder ces guêpiers , et d´autres oiseaux , grâce à la longue-vue .

      • L’ île flottante se décline au caramel, mais au chocolat elle a ses fervents adeptes, moi,
        quant aux blancs ils doivent être impérativement battus au dernier moment et en aucun
        cas, passés au four, ce qui constituerait là, ni plus ni moins, qu’ Hérésie en la matière !
        Il est aussi de bon ton, d’ éviter la vanille dans la crème et de la remplacer par des
        zestes de citron, servir très frais .

      • mareria oui Klaus aime tout ce qui est sucré et salé et poivré et pimenté, et acide enfin je m’avance mais je crois que c’est le plus gourmand de nous tous et quel estomac !!!! ….
        Il est recommandé de mettre un noyau d’abricot dans un pot de confiture mais de là à s’empoisonner je crois qu’il en faudrait des tonnes…tout de même, le cyanure nous évoque de très mauvais souvenirs, je crois que son effet est foudroyant, personne ne peut s’en sortir…. je préfère l’arsenic dans le riz puisque c’est l’aliment qui en contient le plus, selon les sources ! si nous savions tout ce que nos assiettes contiennent, on ne mangerait plus et quelle économie.

      • Hello, YEP, il est revenu le rose ratounet… euh, oui c’était au bon vieux temps mais on se souvient de l’ombre rose marchant allègrement sur une flaque de prairie. Avant de m’avancer sur les amandes corses, c’est que j’avais ouvert « Corse-matin », pas folle la guêpe vu quelle ne connait pas la Corse en vrai ! si les piscines étaient remplies de limonade, tous les enfants sauraient nager dès trois ans !
        A savoir, des blancs (d’œuf) bien battus c’est comme la mayonnaise, on doit pouvoir basculer le récipient sans que rien ne tombe ! sur l’île flottante, un soupçon de caramel liquide et des éventails feuilletés pour la déco avec une feuille de menthe ! comment ça va en IDF…. chaud, chaud me dit une petite fille qui prend les transports en commun tous les jours !

  9. Yannick fait une sieste prolongée ?… On va lui coller une amende ! Je fais attention aux deux orthographes , depuis qu´un internaute s´est gondolé , pire qu´un enfant ! , à cause de la confusion que je n´avais pas vue : )) Je crois même que mon correcteur était complice …
    En fait , cela m´apprendra à relire correctement , voilà pour ma peine .
    Monique , pourquoi prenez-vous seulement un demi panaché ? pourquoi pas entier ?
    Qu´est-ce qu´un panaché exactement ? c´est de la limonade citron avec … ?… sais pas …

    • Darie, mareria a donné la solution, comme je l’ai écrit c’est beaucoup de limonade et un peu de bière blonde…. c’est très rafraichissant mais ne saurait tromper le véritable amateur de bière ! le correcteur ne corrige pas quand un même mot s’écrit de plusieurs façons, il ne prend pas en compte le sens utilisé. Yannick doit être débordé au bureau.

      • Euuuh … non, du tout …
        Mais de vous abandonner entre fifilles m’ est plaisant …
        Blague à part, juste un peu de recul pour trancher
        avec une trop grande présence, cela repose et puis,
        comme vous le savez, la Poésie et moi, cela fait …
        Plusieurs dirions nous !

    • Un panaché en langage militaire, puisque Klaus est absent,
      c’ est un Lieutenant Colonel, donc un 5 galons, mais argent
      ET or, c’ est selon et on le différencie du Colonel plein aux
      5 galons de couleurs identiques or OU argent, cette fois,
      c’ est selon aussi, noter que l’ appellation pour les Armées
      de Terre et de l’ Air sont les mêmes … mon Colonel .
      Dans la Marine, il en est autrement, comme il se doit .

      • Il est bon de préciser aussi qu’ or comme argent, ont toutes deux un sens
        et ne sont pas attribuées au hasard, bien entendu, l’ Etude de la Chose
        Militaire est aussi complexe que passionnante, pour qui s’ y intéresse,
        cela allant de soi .

      • Bonjour Yannick , vous ronronniez au travail ? Vous avez raison .
        Un colonel , c´est aussi une glace au citron vert , arrosée de vodka . C´est très bon , mais on rentre à pied , car il y a beaucoup de vodka , il me souvient ….

      • A côté de la vodka, dans un congélateur insulaire, il y a toujours
        une bouteille de limoncellu, alcool de citron concocté artisanalement
        avec de l’ alcool à 90, que l’ on peut se procurer en pharmacie, mais à
        condition de connaître !

      • De l´alcool à 90° …. C´est ce qu´on utilise pour frotter la peau des f…. avant les piqûres !
        Vous dites  » au congélateur  » , mais l´alcool n´a pas besoin d´être congelé pour conserver .
        D´ailleurs , pour conserver le pauvre Sir Nelson , mort à Trafalgar , on l´a plongé dans un tonneau d´alcool … Vous vouliez dire  » derrière le congélateur parce qu´il est interdit de
        distiller soi-même son limoncellu  » ? Il y a des bouilleurs de cru en Corse ? C´est-y pas interdit de nos jours ?…. Dites-nous la vérité , cela ne sortira pas d´ici : ))

      • On fait le limoncellu, l’ eau de vie, liqueurs cédratine et myrthe,
        vins de fruits encore, soi même, si l, on sait, bien entendu, mais
        la pratique existe toujours et heureusement !

      • Yannick, Klaus lui-même ne sait pas quand il va revenir, c’est inquiétant, pourvu que les enfants ne lui mettent pas la main au collet pour qu’il reste !!! sinon, je lui envoie des poèmes militaires de Casimir Delavigne ainsi que deux ou trois chansons paillardes mais il les trouvera bien tout seul avec les copains avec ou sans galon..

  10. Mélanger de la limonade sucrée avec de la bière !? Ah-ah , il faudra proposer cela à Klaus !
    Il était connaisseur en bière , maintenant , avec les enfants autour de lui , il sera connaisseur aussi en limonade . On mélange les deux dans un shaker , on secoue , et on boit . Rire .

  11. Amand est un prénom peu donné , il me semble , sauf dans la famille , et complètement par hasard … je m´explique . Quand mon frère a eu sa première CI ,vers 7 ans , on s´est aperçu
    qu´il s´appelait Amand , au lieu d´Arnaud !? C´est le secrétaire de mairie , qui était sans doute pas très clair , qui avait mal entendu , mon père était très ému , et il a signé sans vérifier : )
    Voilà donc une belle chanson de Barbara , sur le petit bois de Saint-Amand .
    -Au Bois De Saint-Amand-
    Y a un arbre, je m’y colle,
    Dans le petit bois de Saint-Amand,
    Je t’attrape, tu t’y colles,
    Je me cache, à toi maintenant,

    Y a un arbre, pigeon vole,
    Dans le petit bois de Saint-Amand,
    Où tournent nos rondes folles,
    Pigeon vole, vole, vole au vent,

    Dessus l’arbre, oiseau vole,
    Et s’envole, voilà le printemps,
    Y a nos quinze ans qui s’affolent,
    Dans le petit bois de Saint-Amand,

    Et sous l’arbre, sans paroles,
    Tu me berces amoureusement,
    Et dans l’herbe, jupon vole,
    Et s’envolent nos rêves d’enfants,

    Mais un beau jour, tête folle,
    Loin du petit bois de Saint-Amand,
    Et loin du temps de l’école,
    Je suis partie, vole, vole au vent,

    Bonjour l’arbre, mon bel arbre,
    Je reviens, j’ai le coeœur content,
    Sous tes branches qui se penchent,
    Je retrouve mes rêves d’enfant,

    Y a un arbre, si je meurs,
    Je veux qu’on m’y couche doucement,
    Qu’il soit ma dernière demeure,
    Dans le petit bois de Saint-Amand,
    Qu’il soit ma dernière demeure,
    Dans le petit bois de Saint-A…

    Y a un arbre, pigeon vole,
    Mon cœoeur vole,
    Pigeon vole et s’envole,
    Y a un arbre, pigeon vole…
    de Barbara ( 1930-1997 )

      • A un contre dix , je crois qu´ils vont gagner … Les chatouilles , c´est imparable , même pour un para : ))  » Arrêtez , arrêtez … hi-hi , au secours , hi-hi !  » , j´entends Klaus d´ici …

  12. Au fait, la dragée lorsque fine avec amande bonne elle aussi,
    c’ est vraiment une gourmandise exceptionnelle, comme le
    loukoum, mais si ratée, elle s’ avère aussi infecte qu’ un
    fiadone pour touriste et donc d’ Eté !

    • Oui Yannick, la dragée surtout fine, c’est la qualité, ne pas se casser les dents dessus, c’est le risque ! … le fiadone a l’air facile à faire dans la mesure où l’on trouve du brucciu et ça, c’est pas gagné pour la métropole. Dans le fond, un gâteau corse, il n’y a qu’en Corse qu’on peut le réaliser à moins de remplacer le brucciu par un autre fromage, quel est le fromage qui s’en rapproche le plus ?

      • Aucun hélas … il est unique et c’ est ce qui en fait son originalité,
        même un brocciu qui n’ est pas bon et il peut y en avoir ne peut
        rétablir son goût aussi délicat qu’ un ratounet rose et cela est vrai !

  13. Non, on ne fait pas de panaché avec du cidre mais avec le cidre je vous fabrique un kir maison, le plus facile c’est avec la crème de framboise mais il se fait aussi avec de la liqueur de violette ! pour les bretons, c’est le whisky breton « Eddu » mais il est très cher, c’est du luxe. C’est que les bretons ont les papilles fines et développées !!!!
    Demain matin, je mets du miel de châtaigne dans mon thé, si, si absolument, le matin je change de miel, j’en compte cinq pots… plus une tartine de confiture d’oranges amères, si, si mais je ne trempe jamais les tartines dans le thé cela me donne des hauts le cœur, j’ai toujours un flash écoeurant quand j’étais petite mais je ne sais plus ce que c’est ! je ne peux pas avaler de mouillette trempée dans l’œuf par exemple.. quand je vous dis que la nature humaine est capricieuse sans qu’on sache pourquoi ! on m’a dit souvent « trempe ton pain dans la soupe » alors ça, jamais…. le pain se déguste seul ou alors avec une terrine de rillettes du Mans …. et un demi panaché bien entendu (c’est un clin d’œil chagrin à Dominique).
    Les moustiques attaquent, le breton a la frousse, il est allergique, je vais les électrifier, ah, il faut que je lutte contre tous !

    • Monique , il faut entourer votre maison de lavande , et poser quelques géraniums par-ci par-là ,
      c´est très efficace . Les moustiques n´aiment pas ces odeurs . Ils ont déserté notre jardin .
      ( Je déteste aussi les moustiques ! ) Bonne fin de soirée .

      • Darie, j’ai des géraniums, des pieds de citronnelle, je peux essayer la lavande, mon dernier pied est mort l’an dernier, il était très vieux. Je viens de faire une découverte, cette année j’ai planté de gros pétunias bleu violet, quel parfum, je ne connaissais pas. On ne sait plus trop à quel moustique nous avons affaire, le chef est allergique et certaines piqûres l’ont conduit à dix jours d’antibiotiques et quelle cicatrice ! bonne nuit.

      • D’ Artagnan n’ en était point un au commencement, mais il le devint,
        puis même Lieutenant et Capitaine, avant de terminer Maréchal de
        Camp, mais avec les jambes broyées par un boulet ennemi, terrible
        fin pour un tel homme .

  14. Bonjour Monique , prendre des ATB pour une piqûre de moustiques , sans parler des malaises dus à l´allergie , c´est vraiment ennuyeux . La lavande prolifère facilement . J´ai eu un lot de vilains petits pieds pour 3 sous , j´ai tout pris en me disant  » bonne chance  » . Ils sont magnifiques , hauts , larges , fleuris , et ont donné des rejets . Essayez d´en replanter , l´odeur repousse les moustiques . Quand je passe devant , je frotte mes mains dans les fleurs , et frotte ensuite mes bras . J´ouvre parfois ( quand j´ai vu 1 moustique ) , une boite d´essence de citronnelle prés de mon lit , ou du baume du tigre ( camphré ) . L´odeur est tenace , il faut s´y habituer .

    • Darie, cela me rappelle les espèces de spirales à la citronnelle, et à je n esais quoi, que l’on faisait brûler au Sénégal; être piqué signifiait une possible malaria, malgré les prises de nivaquine; mais seule une moustiquaire en bon état était efficace.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s