Ce n’ est pas la mer à boire

Le 22 août est le jour du Saumon.

Si vous n’ avez d’ ours parmi vos amis

 

Allez chez votre poissonnier qui fera cela très bien.

   
copyright

Publicités

78 réflexions sur “Ce n’ est pas la mer à boire

  1. Bonjour .Le saumon sauvage me fait penser à mon livre de lecture de 10ème et 9ème, que j’ai toujours, et dont j’ai retrouvé toute une série de photos sur le net; il s’agit de  » Bouzou, l’ours »: il y avait uns scène, avec dessin, où il pêchait dans une rivière- torrent.
    Et voici un »menu exotique » de Blaise Cendrars, < En voyage 1887-1923 (Stock)
    "Foie de tortue vert truffé
    Langouste à la mexicaine
    Faisan de la Floride
    Iguane sauce caraïbe
    Gombos et choux palmistes

    Saumon du Rio Rouge
    Jambou d’ours canadien
    Roast-beef des prairies du Minnesota
    Anguilles fumées

    Tomates de San Francisco
    Pale-ale et vins de Californie
    Saumon de Winnipeg
    Jambon de mouton à l’Ecossaise

    Pomme du Royal – Canada
    Vieux vins de France
    Ailerons de requins confits dans la saumure
    Jeunes chiens mort-nés préparés au miel

    Vin de riz aux violettes
    Crème au cocon de ver à soie
    Vers de terre salés et alcool de Kawa

    Conserves de bœuf de Chicago et salaisons allemandes
    Langouste
    Ananas goyaves nèfles du Japon noix de coco mangues pommes – crème
    Fruits de l’arbre à pain cuits au four"
    Cela ne me fait pas très envie; mais voici un site très intéressant:
    http://encrier87.fr/textes/index.php?post/Rencontre-avec-Blaise-Cendrars-%3A-Prose-du-Transsib%C3%A9rien-et-de-la-petite-Jeanne-de-France-147 Site qui présente les textes, certains lus ou chantés, et des rencontres avec un grand nombre de poètes, et pas des moindres, dont René Char..
    À Pierre Lazareff qui lui demandait s'il avait réellement pris le Transsibérien , Cendrars répondit :" Qu'est-ce que ça peut faire puisque je l'ai fait prendre à tous ."
    John Dos Passos déclara que Cendrars était le "Homère du Transsibérien ". Sonia Delaunay et Blaise Cendrars conçoivent pour l'édition originale "un livre fou , de deux mètres de long ,tiré à cent cinquante exemplaires afin que l'ensemble du tirage corresponde à la hauteur de la Tour Eiffel" : on peut voir ce chef d'oeuvre sur le site.

  2. Bonjour, matin soleil, il va faire chaud, alors j’ai envie de suivre le saumon dans les eaux et les torrents… en aparté, le mot torrent a été très souvent utilisé dans les romans fleuve !! normal. Un petit texte sur le poisson que je préfère, et comme j’aime les Amérindiens :

    « La chasse

    Un corbeau en vol,

    Ses ailes, de longues plumes d’un noir bleuté,

    Voguement sur les courants du vent, sous son corps flottant dans les airs

    Le corbeau plonge dans le ruisseau, dans les rebords de son eau

    Un saumon s’élance hors de l’eau, décrivant un arc de reflet rouge et argent

    Ses nageoires frétillent et poussent son élan et fait un pas à contre-courant

    Un ours s’approche doucement, des pattes vers l’intérieur, la tête imposante

    Se balance doucement et grimpe sur les roches ou l’eau s’écoule et tombe en trombe

    Et se tient la gueule ouverte, et mord le saumon en vol

    Ses canines transpercent le ventre d’argent

    Un aigle pique du bec, freine son élan et ses ailes massives

    Les sert, tournant et prêtes à saisir sa proie dans le ruisseau d’eau

    Il reprend son vol, un saumon dans sa pointe dorée

    Mais le saumon se débat, se démène et endure malgré sa peau déchirée et ses entrailles exposées

    Ce lieu de rassemblement est gravé dans la mémoire,

    Le saumon revient chez lui, ce long voyage que rien ne peut interrompre

    Pas même l’aigle, pas même le corbeau, pas même l’ours. »

    Ce poème est de la poètesse autochtone Vera Wabegijig ,elle vient de Wikwemikong et Mississauga. Elle réside à Ottawa avec sa famille, écrivaine et artiste en arts médiatiques et elle travaille aussi dans les programmes culturels au Minwaashin Lodge.

    Mais le meilleur saumon, pour notre page, c’est le » saumon de la sagesse », dans la mythologie celtique irlandaise …plus souvent appelé Saumon du savoir (ou parfois Saumon de Llyn Llyn), est à l’origine un saumon ordinaire, qui mange les neuf glands tombés de l’arbre du savoir dans le fleuve Boyne — ou parfois la rivière Shannon. Ce faisant, le saumon devient énorme et acquiert tout le savoir du monde, devenant plus sage que les Hommes. De plus, la première personne qui mangerait sa chair entrerait en possession de ce savoir. » « Le poète Finegas, aussi connu sous le nom de Finneces, a durant sept ans tenté de pêcher ce saumon. Quand il l’attrape enfin, il demande à son apprenti, Finn Mac Cumaill, de le faire cuire pour lui. Alors que l’eau bout, une éclaboussure brûle Finn qui suce son doigt afin d’apaiser la douleur. Instantanément, il bénéficie de toutes les connaissances du monde. Quand il apporte son repas à Finegas, ce dernier perçoit une flamme nouvelle dans les yeux de son apprenti. Questionné par son maître, Finn commence par nier avoir goûté le poisson, mais finit par avouer, sous la pression, l’accident.

    Ces connaissances et cette sagesse exceptionnelles ont permis à Finn de devenir le chef des Fianna, le mythique groupe de guerriers défenseurs du roi d’Irlande. Finn pouvait en effet accéder au savoir du saumon en suçant son pouce. » voilà pour la légende ……

  3. Bonjour Monique, je découvre cette légende.
    Ce saumon a inspiré les poètes autochtones, comme Joséphine Bacon: elle  » est née et a grandi dans la collectivité de Pessamit (anciennement Betsiamites), qui fait partie du territoire innu, lequel s’étend au nord-est du Québec et au Labrador. Elle est une poète, parolière et réalisatrice de films documentaires innus »..
    « ma richesse s’appelle
    saumon
    ma maison s’appelle
    caribou
    mon feu s’appelle
    épinette noire
    mon canot s’appelle
    boulot
    ma robe s’appelle
    lichen
    ma coiffe s’appelle
    aigle
    mon chant s’appelle
    tambour
    moi je m’appelle
    humain « 

    • Bonjour Mareria, superbe ce matin, un thème qui promet de belles eaux ! je tombe par hasard en cherchant, PLINE l’Ancien « Histoire naturelle – Livre IX » , et je crois que j’y passerai bien la journée à le lire…. un site magnifique à consulter, des eaux qui renferment, comme une mère nourricière, tous les animaux marins, leurs mœurs, leurs rapports avec les hommes…bien sûr il y a les saumons mais c’est bien plus que cela…. notre calendrier est bien trop petit pour PLINE !

      remacle.org/bloodwolf/erudits/plineancien/livre9.htm

      des curiosités comme : « XXIX. Maintenant le scare (scarus cretensis, Aldrov.) a la palme : on dit que c’est le seul poisson qui rumine, et qui se nourrisse d’herbage et non de poissons. Très commun dans la mer Carpathienne, jamais il ne dépasse spontanément le Lectos, cap de la Troade. De cette mer, sous le règne de Claude, Optatus Élipertius, commandant de la flotte, en fit venir qu’il dissémina sur la côte entre Ostie et la Campanie. Pendant environ cinq ans on veilla à ce que ceux qui étaient pris fussent rendus à la mer. »

      XXXII. Telle est aussi la nature des poissons, que les uns sont le plus estimés dans un lieu, les autres dans un autre. Le coracinus (XXXII, 24) (bolty, Iabrus nilolicus, L.) l’est le plus en Égypte ; le zeus, appelé aussi faber (zeus faber, L. j, à Cadix ; la saupe (sparus salpa, L.), auprès d’Ebuse : ailleurs c’est un poisson immonde; il ne se cuit bien nulle part qu’après avoir été battu avec une baguette. Dans l’Aquitaine le saumon de rivière est préféré à tous les poissons de mer. »

      « XXXVIII. (XXI.) Les anguilles vivent huit ans; hors de l’eau, elles résistent pendant six jours, quand l’aquilon souffle; elles résistent moins quand c’est le vent du midi. Elles ne supportent pas l’hiver, si elles sont dans peu d’eau ou dans une eau trouble ; aussi les pêche-t-on surtout vers l’époque des Pléiades, époque où les fleuves sont particulièrement troubles. Elles cherchent leur nourriture pendant la nuit ; leur cadavre est le seul cadavre de poisson qui ne surnage pas. (XXII.)

       » Il y a en Italie, dans le territoire de Vérone, un lac appelé Bénac, que le Mincio traverse; tous les ans, vers le mois d’octobre, le lac est troublé, cela est évident, par la constellation d’automme (le coucher des Pléiades ou le lever d’Arcturus, II, 47) ; et les anguilles agglomérées sont roulées par les flots, à l’endroit où sort le fleuve, en quantité si prodigieuse, qu’on en trouve des boules d’un mille ensemble dans les pêcheries établies à cet effet dans le fleuve.  »

      Que ne donnerais-je pour posséder ce livre qui est une pépite de connaissance. Bonne matinée.

  4. Bonjour , en plein soleil . C´est à noter chez nous , car normalement , le 15 août est le coup
    d´arrêt de l´été . Et d´ailleurs les écoles rouvrent à cette date . ( c´est après-demain ) .
    Je n´ai jamais réussi à attraper un saumon , mais j´ai 2 belles truites saumonées à mon palmarès de pèche . Je n´en ai mangée qu´une seule . La première avait été dévorée par une bande de corbeaux , dès que j´ai eu le dos tourné pour acheter des oignons et un citron .
    Alors la seconde , je l´avais emballée dans plusieurs feuilles de « cabage leaves » , et même mon ciré , le tout enfoui dans ma tente . On se fait avoir une fois , mais pas deux !
    Après , grand feu de bois , emballage de ma truite et des oignons dans les feuilles de chou sauvage , on met le poisson carrément au milieu des flammes . Et alors on se régale comme jamais . Monique , c´était presque à l´ombre d´un grand totem , ( près de Juneau en Alaslka ) .
    Cela devait être un totem authentique ( pas pour les touristes ) , car il était très vieux et vermoulu . Il faut que je retrouve ma photo pour la montrer aux enfants ( je n´en ai qu´une ! )
    Il y a beaucoup de gros corbeaux là-bas , c´est pourquoi il y a une tête de corbeau sculptée au sommet des totems . Bientôt , il faudra faire la danse de la pluie si ce temps sec dure ….

    • Bonjour Darie, je vois que vous êtes une grande pêcheuse (pas pécheresse !!) et cette recette de truite cuite dans des feuilles de chou sauvage doit être succulente, on aimerait manger à votre table… quant à la mésaventure avec les corbeaux, c’est connu, ce sont de véritables charognards, je pense qu’il s’agit de vrais corbeaux en Suède et pas des corneilles comme chez nous. Quand on lit les livres retraçant le Moyen Age, on faisait confiance aux corbeaux pour nettoyer un terrain et on disparaissait sans laisser de trace ! remarquez que nos corneilles de France nettoient aussi les routes des cadavres d’animaux. Je vais vous faire un aveu, je n’ai jamais tenu une canne à pêche de ma vie, surtout après avoir vu le chef prendre une superbe canne dans les rochers en Espagne, elle nous avait coûté les yeux de la tête ! Depuis, nous savons que l’art de la pêche n’est pas toujours dans la ligne, j’ai vu des gamins pêcher avec de simples bouts de bois et un hameçon de fortune… la pêche, c’est l’école de la patience ! j’aime bien les totems, j’en ai vu de très beaux au Canada en visitant les Algonquins, enfin ce qu’il en reste pour les touristes.
      Votre météo suit la nôtre, aujourd’hui journée caniculaire, j’attends la pluie demain et un petit 24° la température idéale !!!!

      • Monique , c´est amusant de pêcher , mais il faut que cela morde . J´avais compris , en regardant le jeune garçon à côté de moi , comment ferrer le poisson . Il avale l´hameçon ,
        et TAC ! On tire d´un coup sec . Quand on a faim , on a vite compris comment faire .
        Le proverbe africain est très juste :  » Si tu veux aider un homme qui a faim , apprends-lui à pêcher  » ( quelque chose comme cela ) .
        Le petit jeune homme de 15 ans était un malin . Il ramenait toujours une vingtaine de poissons à la caravane de ses parents sur une matinée !

  5. Darie, bonjour, je suis toujours sidérée de voir le nombre de pays que vos avez visités..
    Je rentre du marché ( avec notamment du poisson..), un peu fourbue par la mésaventure qui m’est arrivée: un imbécile a bloqué le parking sans réfléchir …1/2heure sous le soleil, à me demander si j’allais pouvoir partir; au moment où les policiers mettaient une amende ( pas de mer), au zigoto, une « ouverture » s’est faite…
    Monique, Pline l’ancien est une mine de renseignements pour les savants avec son Histoire naturelle..J’avais déjà parlé de sa mort sur la plage de l’ex Stabies, asphyxié par les émanations du Vésuve, lors de la fameuse éruption de 79; voici les 2 lettres de son neveu Pline le Jeune, document extraordinaire et sur l’attitude de son oncle( son dévouement, sa curiosité face à ce phénomène),et sur l’éruption, avec la fuite des habitants ( mieux qu’au cinéma!);
    pour avoir les 2 lettres, voici ce site ( page 1 à 4): http://webetab.ac-bordeaux.fr/Primaire/64/sciences/prep/geologie/textgeol.pdf

    • Mareria , ces éruptions qui aboutissent directement dans la mer , c´est une aubaine pour les amateurs de poissons . On les pèche à l´épuisette , déjà cuits au court-bouillon , et hop !!!
      A table ! Il ne reste qu´à mettre les câpres , le citron et la salade sur la nappe .
      Bloquée sur le parking avec cette chaleur … J´espère que vous n´aviez pas prévu de glace pour le dessert … Pour le poisson , une demie heure sous le soleil ardent , c´était limite …
      Avec le recul du temps , je regrette de n´avoir pas plus visité la France et même l´Europe .
      Mais les regrets sont inutiles . Nous avons 7 vies comme les chats , heureusement : ))

      • Coucou Darie, j’ai toujours un sac glacière dans l’auto, donc cela a été…Quant aux poissons cuits par la lave incandescente, et les scories chauffées à blanc, certes ! si on en juge par l’état des corps retrouvés à Pompéi, ( le moulage qui a été fait par les archéologues), figés exactement dans l’attitude qu’ils avaient au moment ultime…

  6. Et je dois bien parler du grand poème d’Ausone,  » La Moselle » (IVème ap JC); Ausone, né en Aquitaine, peut-être à Burdigala ( Bordeaux), auteur d’une vingtaine de livres , poète de langue latine en Gaule, bien sûr conquise par Rome..Sa  » Moselle » recense poétiquement bon nombre de poissons….
    « O Naïade qui habites les bords de la Moselle, montre-moi les groupes du troupeau qui porte écaille, et décris-moi ces légions qui nagent dans le sein transparent du fleuve azuré.(..)
    Je ne te passerai pas sous silence, ô Saumon, toi dont la chair a l’éclat de la pourpre : du milieu de l’abîme, les coups vagabonds de ta large queue se répètent à la surface, et ton élan caché se trahit sur l’onde endormie. Ta poitrine est cuirassée d’écailles, ton front est lisse : tu peux faire l’ornement d’un repas ambigu, et tu supportes sans te corrompre les. délais d’une longue attente : ta tête est semée de taches remarquables ; ton large ventre tremble sous le poids d’une panse gonflée de graisse. »

  7. Bonjour tous ..

    les ours , de belle peluche pas souvent rigolo a faire des bisous , jeune entre 1950/1954 j’ai souvent renconter ces grosses peluches dans les brousses et autres , j’en et rencontré au Viêt Nam , Cambodge , Laos , il y en avait beaucoup a la Baie D’Halong , surement plus que les dragons , cela m’est arriver de faire chanter la rosalie contre eux et j’ai pas demander si il revenait de la pêche aquatique , en ma rencontre c’était bonne nuit le petit il partait sur son nuage blanc , parfois il venait dans les camps en recherche de nourriture ( je partage pas avec nounours ) , une fois dans la brousse de Diêm Dai , une pause une envie ( bon trop manger de poire au sucre envoyer par colis d’une belle inconnue de france ) je pose ma rosalie mon sac ma musette mon chapeau et me voila a faire la prière désirée entre deux arbres , d’un coup une grosse peluche fonce sur moi il a cru que j’allais faire un signe de rédition avec mon papier blanc ( beige ) , négatif j’avais garder a coté de moi mon P 38 et mon poignard planter dans le sol en face de moi , on dit toujours qu’il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué , un légionnaire non plus , surtout que la viande et de très bon goût hi!hi! , on sait régaler et j’ai pas eu de déssente de lit vue que j’avais pas de lit non plus de chambre , c’est point la fin du poème de l’ours de robert desnos juste des nonos …et pour rire et garder le sourire le nonos a sa mémère hi!hi! …et garder en mémoire que manger de l’ours ce n’ est pas la mer a boire..c’est pour cela que avec les années je suis devenu un bisounours …GO!GO!

    • Hi-hi-hi …. Vous avez du sang-froid , Klaus , comme les poissons : )
      Vous ne partagiez pas votre diner , même pas un ours au barbecue ? Je ne savais pas qu´il y avait des ours au Viet-Nam . Ce n´était pas plutôt un dragon poilu endémique ?

  8. Darie …l’ours noir d’Indochine est loin d’etre un nounours gentil a marque blanche en forme de V sur la poitrine.un sergent ou un bon rôti sur patte …les ours ne manque point …tu crois que je vais partager ma boite de fruits secs avec un nounours …je file en balade bises a toutes …..GO!GO!

    • Bonjour filles et garçon et visiteurs !
      Mes friends, il y a de plus en plus de lecteurs quotidiens de tous les pays sur ce blog d’ amis , je les salue cordialement.

      Les commentaires du jour sont rafraîchissants, et on aimerait se baigner les pieds , dans l’ eau
      d’ un torrent , tout en regardant les poissons frayer en frétillant , tant il fait lourd en ville.
      Je crois l’ avoir déjà raconté, il y avait à London, sur la rive sud, peu habitée parce qu’ il y avait des marais insalubres, des arènes réservées aux montreurs d’ ours des Pyrénées.
      Bien sûr tout cela a changé mais il y a encore quelques années, un certain snobisme voulait que l’ on évite de confier que l’ on habitait « South Bank » rive sud .
      L’ urbanisme galopant , les prix au m2
      s’ envolant, les comportements ont évolué.
      Et le snobisme a changé de rive -:)))

      • Bonjour Dominique et bravo pour ces lecteurs assidus, nous allons encore tripler nos efforts…..je lis en ce moment les extravagantes sœurs Mitford et je ris beaucoup en imaginant ces aristocrates se déplaçant avec leur ménagerie, car ils se déplaçaient avec beaucoup d’animaux…. à part cela, il ne faisait pas bon naître dans ce milieu là cette époque, quelle tristesse que le protocole, l’austérité, le sectarisme ambiant… je n’en suis qu’au début car le bouquin dort depuis des semaines sur l’étagère !
        Le terrain vaut de l’or, bientôt il n’y aura plus de petits coins sauvages et authentiques comme on ne rêve plus sur la forêt de Sherwood qui est devenue un parc d’attractions pas plus que sur celle de Brocéliande car avec les cartes touristiques, le tourisme vert à outrance, la forêt est parfaitement balisée.

      • Est-ce le livre de cette dame au nom breton que j’ oublie tout le temps ?
        La dernière sœur Mitford et la plus jeune, est morte en septembre dernier, son cercueil était en osier recouvert artistiquement de tomates et toutes sortes d’ herbes .
        Charles et Camilla ont suivi à pieds sur le chemin de campagne, c’ était une très bonne amie dont le Prince a tenu à saluer
        l’ extravagance et les propos incisifs pas toujours très clairs.(de mémoire)
        C’ est à la dernière mode, le frère de Camilla, mort accidentellement à New York en avril dernier, en se cognant la tête sur un trottoir, avait aussi un cercueil en osier toutefois sans décor de plantes.
        Là , pas de déclarations notables du Prince bien que le même couple ait encore marché derrière , jusqu’à l’ église de campagne, dans le village où se trouve la propriété de la sœur de Camilla, abritant les rencontres adultères de l’ époque.

      • J’ai lu il y a peu « « La châtelaine anglaise déménage », de Deborah Devonshire, née Mitford, qui est morte à l’automne: on ne s’ennuie pas!

    • Bonjour papy, dis, ton nounours, il n’avait pas un peu les yeux bridés ? tu es courageux car d’un seul coup de patte un ours peut assommer un homme, le mieux c’est de tenter de se carapater mais attention, il parait qu’il court vite aussi à moins d’avoir un pot de miel à lui balancer !

      • Monique, on n’ a pas toujours un pot de miel sous la patte ! ^^
        J’ ai un faible pour les ours polaires, ceux en image sur les cartes de vœux de fin d’ année. …

  9. Bonjour Dominique, je suis allée voir des photos de ces montreurs d’ours, sans arriver à en trouver de Londres. J’en ai profité pour aller voir les conseils donnés en cas de rencontre, plutôt montagnarde, avec ces plantigrades: calmer son chien, garder son sang-froid, et bla-bla-bla: « Pour vous éloigner, vous devez absolument vous écarter progressivement, sans courir ni faire de gestes brusques. Cette rencontre pourra ainsi rester positive. » la dernière phrase est du plus haut comique; et personnellement, je ne souhaite rencontrer ni ours, ni loup!
    Ici aussi cela vire à l’orage.

    • Mareria, se trouver devant un ours ou un loup, on n’aura pas la même réaction…. l’ours me ferait déguerpir à toute vitesse à moins que je sois assez souple pour grimper dans le premier arbre venu…. pour le loup, je pense que je ne bougerais pas car il n’attaque pas l’homme (en principe) si j’ai à manger je poserais la nourriture par terre, mais ne jamais le fixer dans les yeux cela il faut le savoir. Courir ne servirait qu’à exciter son instinct et il court très vite ! ceci dit, j’espère ne jamais rencontrer ni l’un ni l’autre !

      • Monique, si vous prenez vos jambes à votre cou, Nounours sentira que vous avez peur…Et si vous grimpez dans un arbre, il vous rattrapera! C’est insoluble.

      • Hé mareria, mieux que le  » sentir » Nounours le verra ; s’ équiper d’ un revolver avec un fanion blanc écrit PAN ! dessus , quand on tire.
        Dans certains cas, cela pourrait marcher.

      • Ce n´est pas la bonne idée Monique , l´ours grimpe aux arbres . Les 2 pattes du haut
        ensemble , puis les 2 pattes du bas ensemble , puis celles du haut , puis celles du bas , et ainsi de suite . Et ils grimpent vite ! La parade contre les ours et les loups , je ne la connais pas .
        Mais contre les élans , c´est facile : on se met derrière un gros arbre . Son corps massif ne peut pas tourner comme nous . Ne jamais courir sur un chemin plat , il peut vous assommer d´un coup de sabot ! C´est arrivé à un touriste anglais qui les croyait inoffensifs . Les élans sont souvent ivres en automne . Ils avalent des pommes , qui fermentent dans leur estomac , et ils deviennent dangereux . Il y a quelques années , un gros mâle est entré dans Kommunhuset
        ( la mairie ! ) en cassant la baie vitrée . Et un autre , l´an dernier dans une salle de classe !
        Tant que ce n´est pas dans ma maison … Mais c´est déjà arrivé dans notre jardin !
        Un grand mâle avec d´immenses cornes . Ceux-là sont plutôt calmes , ce sont les femelles avec 1 ou 2 petits qui sont dangereuses …
        Les barrières du petit pont du voisin ( les coqs ) ont été un jour complètement cassées …

      • Darie, c’ est bien pour cela qu’ on ne délivre jamais de permis de conduire aux élans en Suède.
        En France où cela ne sera plus qu’ une infraction, les élans se croient tout…permis !

  10. Ah, les ours polaires, tout blancs, ceux que l’on voit dériver sur une plaque de glace, menacés d’extinction….. alors je me contente du spectacle des merveilleux pandas paresseux, gavés de de bambous au magnifique zoo de Beauval. Je crois que les montreurs d’ours sont interdits en dehors des cirques et je m’en réjouis, l’ours n’a pas vocation d’être un singe savant.

    • Dans la littérature populaire urbaine anglaise du XIXème siècle , on casait souvent un montreur d’ ours des Pyrénées ou un singe habillé dit « savant » qui détournait l’ attention des chalands pour que les pickpockets puissent mieux œuvrer coupablement.

  11. Darie, c’est dans l’évangile de Luc : « si tu me donnes un poisson tu me nourris un jour, mais si tu m’apprends à pêcher tu me nourris pour toujours » ou bien « tu me libères selon la version.

      • Horreur mareria, ce n’est pas Luc mais Lao-Tseu ! quand on a étudié St-Luc (il y a longtemps) nous avions pris cet exemple des pêcheurs qui apprennent à d’autres à lancer des filets, savoir pêcher et se nourrir donne la liberté à l’homme. Cette citation qui semblerait avoir plusieurs pères, ce serait aussi un dicton arabe, ou alors chinois. Je lis que c’est vraisemblablement Lao-Tseu que j’aime beaucoup.
        Pour l’ours, mais je n’ai jamais vu un gros ours monter dans un arbre, ça alors !

      • Je ne sais si c’ est dans les Évangiles, peut-être bien dans l’ histoire de Winnie l’ ourson , en tout cas il est dit que c’ est le propre des bons amis que de porter un intérêt sincère aux propos et de ne pas craindre de poser questions et apporter retouches , parce que la confiance règne en souveraine et que personne ne monte sur ses « ego » .
        Finalement, cela doit être dans Winnie l’ ourson, parce que je n’ ai pas lu les Évangiles. ^^

      • Mareria, je viens de regarder « Amis pour la vie »
        Les aventures de Winnie l’ ourson que vous nous proposez en lien.
        10mns de bonheur et pourtant j’ ai le miel en horreur mais plus que de miel, cela parle d’ une bande de bons amis.
        C’ est bien l’ illustration de ce que j’ essayais de d’ exprimer plus haut, vous êtes super !

      • Merci l’amie! et je n’ose pas visionner la vidéo , car mon ordi va se planter…Et dire que je crois bien n’avoir jamais regardé avec les enfants…

  12. Björn est un prénom suédois . Tel Björn Borg , grand joueur de tennis devant l´éternel , 5 fois champion de Wimbledon . Björn signifie  » Ours  » . Orso i Bellissima .
    Quand on s´appelle Ours , le surnom est tout trouvé !  » Nounours ! Nounours ! A table  » : ))
    Dominique , c´est amusant cette anecdote sur  » South Bank  » . Comment est-ce considéré
    maintenant d´habiter Whitechapel ? là où sévissait Jack The Ripper … C´est bien éclairé ?

      • Is it a little bit snobbish ? What a pity . Les maisons sont hors de prix à London , il parait .
        On va bientôt trouver des squatteurs dans Buckingham Palace . C´est très grand , il y a de la place pour passer inaperçu . Je repense au cambrioleur qui s´est trouvé autrefois au pied du lit de Sa Majesté . J´ai oublié Sa réaction , mais , Elle n´a même pas crié ! The british flegme …

      • Oui Darie, c’ est absolument hors de prix !
        Ce monsieur que la Reine a trouvé assis sur son lit n’ était pas un cambrioleur,
        mais un « curieux « .
        C’ est curieux !?
        La Reine a un sacré métier, et puis n’ oubliez pas ce détail qui peut avoir son importance, elle a toujours à son bras son sac à main qui contient une brique.

      • C’ est vraie l’ amie, il y a des seaux pour recueillir l’ eau de pluie, des toits fuient ( c’est vrai).
        La Reine préfère de loin résider à Windsor quand elle doit se trouver à London.
        Buckingham n’ appartient à la Couronne que depuis le début du XXème siècle.

  13. Le journal a fait un bel article sur les fuites d’eau de Buckingham Palace et France dimanche écrivait le 15 juillet dernier : « La peinture écaillée, le plancher qui s’affaisse, le plafond qui par endroits menace de s’effondrer sont en effet autant de signes que la résidence de la souveraine et de ses glorieux ancêtres est en train de sombrer.
    Ce naufrage, « Lilibet » n’en a que trop conscience. Lorsqu’elle pénètre dans sa suite, les neuf pièces qu’elle occupe avec son époux, le prince Philip, elle, si frileuse, ne peut en effet réprimer un frisson. Les fenêtres qui ferment mal laissent passer l’air et la pluie. Quant aux chaudières, elles ont plus de 60 ans 
    Mais, ce qui inquiète le plus la reine, c’est l’état déplorable de la toiture du château. Des fuites dans la fameuse galerie des tableaux nécessitent d’y installer des seaux dès qu’il pleut ! Quel drame si les magnifiques toiles de Rembrandt, Van Dick, Rubens, ou encore Vermeer, acquises avec amour par ses ancêtres, venaient à disparaître, irrémédiablement endommagées par l’eau qui s’infiltre dans les murs ?…. » ……….. j’ai cru entendre que la reine Elisabeth possédait la plus grande fortune du monde ?

    • Monique, Et des Canaletto exceptionnels ; savez-vous que ce grand peintre a longtemps séjourné à Londres et qu’ il y a peint des toiles sublimes.
      Une riche exposition s’ est tenue à la Dulwich Picture Gallery en 2007 :
      Canaletto in England: A Venetian Artist Abroad 1746-1755

      • Alors il commence déjà à disparaitre chez moi !! à propos de Windows 10, nous avons des affichettes qui proposent de le télécharger « gratuitement » et un article sur le journal Le Pt m’a effrayée, « Microsoft aurait intégré mouchards et verrous dans son nouveau système d’exploitation… » « Les utilisateurs de Windows 7 et 8 ayant profité de la migration gratuite vers Windows 10 à partir du 29 juillet ont eu la mauvaise surprise de découvrir que le système d’exploitation écrase leurs préférences de logiciel par défaut. Le navigateur préféré, par exemple Mozilla Firefox ou Google Chrome, est ainsi remplacé par le nouveau navigateur Microsoft Edge (remplaçant d’Internet Explorer), et l’internaute est obligé de se rendre dans les paramètres de Windows pour réaffirmer son choix… »…. Help, help !

      • Monique, qui pour s’ en étonner.
        Nous sommes complètement entre les mains des « grandes compagnies « .
        Avant pour savoir ce qu’ on pensait, il fallait subtiliser notre courrier et décoller l’ enveloppe à la vapeur de la bouilloire.
        Le grand réseau d’ espionnage était constitué des concierges, mais ça…c’ était avant !^^

  14. Dominique , une brique dans le sac à main de Sa Majesté ? Cela doit être pesant et pénible , surtout d´un côté . J´ai essayé de mettre une brique dans un plastique , et de le mettre à mon bras replié , c´est terriblement fatigant . Elle a beaucoup de mérite de ne pas se départir de son sourire . What a self-control ! La devise des Windsor est : No explain , no complain .
    Je savais que le Prince Charles n´avait jamais un penny sur lui , Sa Majesté non plus ?
    La brique , c´est curieux . Contre les importuns ? Je n´y aurais pas pensé .
    Euh… Dominique … vous avez regardé dedans ? Rire .

    • Riiiiire!
      A propos d’ argent sur soi, je me souviens d’ une scène à la Tv du temps où Maggie T était Prime Minister.
      Elle est filmée visitant un supermarché, achète un produit pour la forme, passe à la caisse façon
      Madame tout-le-monde , commence à rédiger un chèque mais elle ignorait qu’ il fallait dans ce cas montrer aussi une carte bancaire ce qu’ elle n’ avait pas et un de ses accompagnateurs a dû payer pour elle.

    • Darie, extraordinaire, j’ai vu cette année la reine porter une herbe à une commémoration, elle a monté les trois marches, a posé la gerbe sans aucune aide, puis à reculons et toujours sans aide, elle a redescendu les trois marches parce que l »on ne tourne pas le dos à un monument qui honore les morts. A 88 ans, il faut le faire !

  15. hello les filles et la jeune fille hi!hi! …qu’elle jeune fille bé la petite , mais qu’elle petite bé la petiote celle qui vie au nord ..

    courrir pour semer un ours c’est impossible ils ont une vitesse de pointe entre 56 km/h et 65 km/h , je sais par lecture que l’ours blanc très lourd c’est 40 km/h et nage a plus de 8 km/h , un ours grimpe aux arbres , si vous montez il monte le seul moyen de s’échapper c’est de monter en haut de l’arbre et de choisir une fine branche , ne pas oublier que l’ours a une vue que de quelques dizaines de mètres mais son ouïe et surtout son odorat sont très développés donc meme a plus de 60 mètres il sait ou vous etes , le loup cour environ 30 km:h maxi mais fait des bonds de plus de 7 mètres et un odorat très développés , l’ours et le loup ne lache pas une proie facilement , j’ai dégusté de tout du gấu ( ours) du gấu trúc ( raton laveur ) , du thịt lợn Việt ( porc vietnamien ) , du loài thằn lằn ( lézard ) , du
    rắn ( serpent ) , du con khỉ ( singe ) et d’autres choses que je ne veux pas citer avant le souper , il y a un proverbe ( flébit tre nếu bạn không cung cấp cho nó cho bạn ) , en gaulois le bambou ne flébit pas si tu lui donne de toi , surtout ne pas oublier ce proverbe ( Khi một kim thông rơi xuống đất, đại bàng nhìn thấy, nghe thấy con nai và gấu cảm thấy ) en gaulois quand une aiguille de pin tombe sur le sol, l’aigle la voit, le cerf l’entend et l’ours la sent , le saumon j’aime bien mais pas mon porte-monaie ni mon écureuil l’aime , voila vous savez quand vous avez la cantine c’est ratail normal sinon tu manges comme les autochtones ou tu est présent , je ne parle pas du fils de Gaïa et les divinités marines d’éon et tellus et ces quatres bambins et le dernier fils pontos , je ne vais pas écrire un commentaire sur les traditions posthésiodiques que vous connaissez toutes , je parle de pitance , quand on a faim on mange ce qu’on peut sinon c’est la mort qui te mange , et moi je suis un vivant hi!hi! , bon je parle , je parle j’ai de la tarte a l’anchois et a l’oignon avec des bout de cochonailles a finir avec ma bière en fumant ma cigarette en regardant la mer avant d’aller faire une marche et donner un coup de savatte a une vague et le liondor car je suis un peu fatiguer …j’ai envie d’aller faire un tour en norvège mais mes fimances hi!hi! ..donc …bises a demain ou autres …..GO!GO!

    • Oui Klaus, les traditions posthésiodiques bien sûr !
      En revanche je ne comprends pas le sens de ton premier proverbe ?
      Dommage pour la Norvège, c’ était une occasion unique.
      Bonne soirée.

    • Et bien Klaus quand je te lis, je m’aperçois que la situation est désespérée avec le loup comme avec l’ours ! je ne fréquente que les zoos, voilà pourquoi je les regarde immobiles et surtout tourner en rond en regrettant les grands espaces et la vie sauvage. Dans tout cela, je me demande comment l’homme est supérieur, car même s’il pense, devant le danger il ne peut rien à moins d’avoir une kalach mais pour une promenade en forêt je crains que ce soit lourd ! tu me diras que même dans un train ça risque, on y croise des animaux sauvages habillés en homme !! voilà que les loups prennent le train ! bonne nuit avec le bonnet.

  16. le clavier déconne …deux ne marche plus …pourtant j’ai pas Windows 10 , demain je vais le nettoyer avec un pinceau et un coton tige avec du vinaigre blanc …sayez il déconne de plus en plus……..bises

  17. c’est les accent qui marche plus …mais j’ai un voyant d’allumer a droite que je connais pas ( song lock ) c’est que quoi ce bins …avec un homme qui cour on dirait ….je regarderais demain ou la femme de la maison elle fait de l’ordi toute la journée …bises

    • Un voyant rouge papy, euh, t’es sûr que l’ordi ne fait pas four de cuisson aussi ? on ne sait plus trop mais enfin je crois que rouge c’est pas le bon voyant et que vert c’est le bon feu mais comment expliquer ça à un ordi !! les accents ? mais c’est pas un problème, c’est pas le clavier AZERTY c’est le clavier anglais ?

  18. Klaus , une tarte aux oignons et aux anchois , c´est une pissaladière , il me semble . Cela doit être bon , surtout si on n´oublie pas les tomates et le romarin .
    Vous avez mangé toute une ménagerie ! Pas de criquets grillés et d´omelettes aux fourmis ?
    Et les poussins de 10 jours ( 10 jours dans l´œuf … ) je sais qu´on mange cela là-bas , uscchh .
    Je sens que je vais trainer les pieds pour monter dans l´avion , et aussi dans le train désormais.
    Je ne suis bien que sous mon arbre …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s