Apocyn

C’ est le nom de la plante du jour dans le calendrier républicain.image

Elle est aussi appelée herbe à ouate parce que les graines issues de fruits allongés sont prises dans de fins filaments blancs.

Ces soies , un temps, furent exploitées à des fins textiles après avoir été cardées .

Publicités

34 réflexions sur “Apocyn

  1. Bonjour toujours pluvieux et gris; Et voici donc le jour de l’apocyn, que je découvre; j’en viens à me demander si Fabre du Cynorhodon connaissait tous les noms de ces plantes…La fleur est bien jolie! Dans cette famille des Apocynaceae, il y a aussi le frangipanier, le laurier- rose …
    Pour l’étymologie, s’il y a « cyn », il y a du chien! le mot vient du grec ancien ἀπό, apó (« loin de ») et du κυνός, kynós, chien: c’est une plante fatale aux chiens: « Ses feuilles étant mêlées avec de la farine, & réduites en forme de pain, tuent les chiens, les loups, les renards & les panthères, qui en mangent, & leur causent , selon Dioscoride, sur le champ une paralysie vers les lombes. Selon Pline, sa semence prise dans du vin, guérit la pleurésie & toutes les douleurs de côté, de quelque espéce qu’elles soient) »…
    La confection de tissus à partir de la partie fibreuse du fruit est de nouveau envisagée.
    Personnellement, je n’ai pas trouvé de poème avec ce mot, μά τόν κύνα ! ( ma tonn kuna), par le chien, exclamation familière aux Grecs anciens..
    Aujourd’hui, c’est l’anniversaire d’Apollinaire ( 25/8/1880); et voici le poème très connu, qui a des senteurs d’automne: Les colchiques
    Le pré est vénéneux mais joli en automne
    Les vaches y paissant
    Lentement s’empoisonnent
    Le colchique couleur de cerne et de lilas
    Y fleurit tes yeux sont comme cette fleur-la
    Violatres comme leur cerne et comme cet automne
    Et ma vie pour tes yeux lentement s’empoisonne

    Les enfants de l’école viennent avec fracas
    Vêtus de hoquetons et jouant de l’harmonica
    Ils cueillent les colchiques qui sont comme des mères
    Filles de leurs filles et sont couleur de tes paupières
    Qui battent comme les fleurs battent au vent dément

    Le gardien du troupeau chante tout doucement
    Tandis que lentes et meuglant les vaches abandonnent
    Pour toujours ce grand pré mal fleuri par l’automne

    • Bonjour mareria, beau commentaire !
      J’ ai été prudente avec la plante du jour parce que j’ ai lu des « informations  » différentes voire contradictoires.
      En anglais, elle se dit « dogbane » on retrouve
      l’ étymologie.
      Beaucoup de pluie hier, soleil aujourd’hui.
      Bonne journée.

  2. Et toujours d’Apollinaire ( Poèmes à la marraine):
    Enfance
    Au jardin des cyprès je filais en rêvant,
    Suivant longtemps des yeux les flocons que le vent
    Prenait à ma quenouille, ou bien par les allées
    Jusqu’au bassin mourant que pleurent les saulaies
    Je marchais à pas lents, m’arrêtant aux jasmins,
    Me grisant du parfum des lys, tendant les mains
    Vers les iris fées gardés par les grenouilles.
    Et pour moi les cyprès n’étaient que des quenouilles,
    Et mon jardin, un monde où je vivais exprès
    Pour y filer un jour les éternels cyprès.

    • Merci pour ces poèmes d’ Apollinaire que j’ aime beaucoup.
      Parmi les centaines de livres que je finis (ouf) de trier, j’ ai trouvé les œuvres complètes de Baudelaire  » et ça, je garde.

  3. Hello bonjour la compagnie réduite, pour moi la jolie fleur du jour reste dans une herbe vache, oui je n’ai pas le temps de chercher ce nom barbare dans la littérature… heureusement, mareria a trouvé le mot du jour, il ne me reste que la dérision avec Jacques Roubaud, cette herbe à perruche ou à ouate a servi à tisser :

    « Fes fers à foie

    Fes fers à foie furmurent fans fe fûrier
    ils fe fangent fas fes fûres fanches et folles
    feines f’un fucre fi fe fait fas f’alcool
    fes fers à foie fi font fatients et fouillets

    fastiquent fes feuilles avec un fuit fouillé
    fa fes endort fais autour fe feurs épaules
    ils fissent un focon fond aux feux fôles
    à fil fe fave, fuis forment fassurés

    En fe févidant on fire un fil fe foie
    font on fait four une felle fame une fobe
    felle également f’elle forte avec allure

    Fand fa fame feurt on enterre fa foie
    avec elle et on fante, fur fa fombe en octobre,
    un fûrier où fans fin fes fers à foie furmurent.

    Facques Foubaud, « fes Animaux fe fout fe fonde » (Feghers)

    (Ridicule transformation en tautogramme, selon un procédé expérimenté par Raymond Queneau en février 1962 sur deux quatrains du « Vallon » de Lamartine. Il y a 21 possibilités, dont aucune n’est le sonnet original.)

    J’ai l’impression que Dominique m’envoie tous ses livres, nous venons d’en recevoir 300 ( tous genres confondus jusqu’aux livres maternelle) d’habitude ils sont répertoriés, couverts, il ne reste plus qu’à les ranger sur les étagères mais cette année, non, il y en a une centaine à couvrir, nous allons nous y mettre à deux mais j’ai demandé qu’on nous donne deux tréteaux et trois planches en guise de table car nous ne disposons que d’une petite table de jardin ronde…. on est des bénévoles mais pas des esclaves !!! à plus tard.

    • Ah Fonique, fi f’ afais fu !
      Mais ce n’ est pas moi…
      J’ ouvre des placards anodins, en bas, en haut et je trouve encore des bouquins ?!
      Attention à votre dos l’ amie, c’ est un exercice traître pour l’ échine.

      • Hello Dominique, je me souviens qu’à l’école les camarades qui prétendaient parler « javanais » m’appelaient « mofo nifi quefe » quelle rigolade, ce que l’on s’est amusé avec ce langage inventé, ce fut une petite folie dans la cour de l’école, chacun croyait parler javanais !…… à croire que votre appartement est tapissé de livres, ils ont dû remplacer les escabeaux avantageusement !!!!
        Je couvre mais je pousse les caisses du pied, je ne lève rien, c’est éreintant…. bon courage et bises.

      • Vous ne croyez pas si bien dire Monique et c’ est comme les boîtes de chocolat à plusieurs couches, une rangée de livres cache une autre rangée derrière !

    • Il y a même une version grecque du poème original: Οι μεταξοσκώληκες..ou celle-ci
      Lé vers à souée(traduit par Georges Rapilly):
      « Lé vers à souée vrédounnent et launlurent dans l’meuri
      i n’mouogissent pé lé meures qui sont bllanches et lâques »; mais j’n’y comprends ren..

  4. Bon courage Dominique, le plus dur est probablement passé, cela m’arrache le cœur de me séparer d’un livre, je fais des piles pour les donner et puis je les reprends un par un en me disant que je pourrais peut être les relire « un jour », comme si j’avais tout le temps devant moi, en plus de toutes les nouveautés qui sortent chaque année et passer à côté de belles œuvres. C’est pourquoi je suis sélective, il y a des auteurs très à la mode comme des Levy, Nothomb, Gavalda, Musso et bien d’autres écrivains « de rentrée ». Pour Mareria qui a trouvé l’auteur du jour un petit poème, il y a le mot robe et elle est faite avec du tissu (rire !) et une autre plante que je ne connais pas « le mélicot » :

    LA PASSANTE

    Dans le chemin fleuri qui va longeant la grève,

    Les yeux épris du soir et l’âme ouverte au rêve,

    Dans l’air languide où fuit l’odeur des mélilots,

    J’ai perçu, presque doux et perdus, des sanglots.

    Puis, revenant du quai parsemé de lumières,

    Une femme pleurante et blonde, en robe claire,

    Sema, plus près de moi, les pleurs de son chagrin.

    Lentement son image au loin s’est effacée,

    Mais la passante en pleurs obsède ma pensée,

    Et, triste à cause d’elle et ne sachant pourquoi

    Cette blanche pleureuse encore pleure en moi,

    Vainement, je m’attarde à ressaisir mon rêve,

    Perdu dans le chemin qui va longeant la grève. »

  5. Quelle franche rigolade, ce que l’on s’amuse avec le… le quoi déjà… la barbiche à perruche, la langue de vache (à cause de la forme des feuilles), une asclépiade de ruade, une cardénolide pour latex… je lis qu’elle est consommée par le papillon Monarque, mais j’ai ces papillons en nombre sur le buddleia !
    Faire gaffe au mélicot (une rue porte son nom) au parfum de vanille dû à la « coumarine » (composé phénolique), « Paul Parquet employa cette molécule de synthèse pour créer Fougère royale, un parfum de la maison éponyme fondée en 1775 par Jean-François Houbigant (devenu H pour homme), puis Aimé Guerlain l’utilisa pour Jicky, en 1889. Ces usages marquèrent un tournant dans l’histoire des parfums et arômes de synthèse…. » j’ai perdu le fil du sujet du jour mais ça ne fait rien, je m’en vais couvrir mes livres de rage. C’était la minute insensée de mofo nifi quefe !!!! fourage, fuiffons !

  6. Foui, Foui, Fonique, fon fourage! Personnellement, j’ai toujours eu une sainte horreur de couvrir les livres, et de faire les paquets cadeaux! Quelle forfée: il n’ y a pas à dire, on ne peut s’empêcher de rire…revenons à l »apocyn;barbiche à perruche, c’est un nom très mignon; mais cette plante cumule avec les animaux, car au Québec, on la nomme herbe-à-puce ( oh là là, fa me fratte!!), bien que ce ne soit pas une vraie ( herbe à puce): elle secrète un latex peut qui peut provoquer des réactions cutanées chez certaines personnes…Fi donc!
    Le sieur Joseph Jérôme Lefrançois de Lalande explique comment on prépare l’apocyn à Naples pour en faire des « fils »: « l’apocyn, après cette macération n’est propre encore qu’à faire des bas, des gants, ou autres tissus qui ne demandent pas beaucoup de souplesse et de velouté ; mais pour faire des étoffes, elle exige une préparation ultérieure, dont je n’ai pas eu communication ». Et moi, non plus!

    • Mareria, il pleut toujours, finalement nous étions trois et nous avons cessé faute de papier !! on verra demain. Cette herbe pourrait être du poil à gratter puisqu’il y a des puces !!! on ne peut pas dire que cette page n’est pas hautement culturelle mais Dominique a le chic pour nous tirer dans des sentiers épineux, bientôt la botanique n’aura plus aucun secret pour nous et telle que nous connaissons Darie, il y a fort à parier pour qu’elle ait des gants et un bonnet d’apocyn… ah ! Naples là il y a des parrains ! vous avez vu l’enterrement grandiose et fastueux d’un des derniers parrain de la mafia, don Vittorio Casamonica 65 ans, à Rome ? renversant !

  7. Les amis, encore un autre scandale, voici un copier coller du journal 20 minutes (il est connu donc pas de problème) un journaliste a fait un test qui vaut son pesant d’or :

    « Lundi matin, soit trois jours après l’attentat miraculeusement déjoué dans un Thalys reliant Amsterdam à Paris, un journaliste belge a décidé de prendre le train avec une arme factice dans son sac, pour voir si les contrôles de sécurité avaient été renforcés comme l’ont annoncé les autorités belges et françaises.

    Bruxelles-Lille-Londres sans encombres

    Le journaliste de La dernière heure a pris place à bord du Bruxelles-Nice de 11h27 ce lundi sans que personne ne remarque le canon d’une mitraillette factice dépassant de son sac à dos. Dans le train, il laisse négligemment son sac sur son siège pendant qu’il se rend au wagon-bar. Il ne se passe toujours rien. En gare de Lille-Europe, il sort du train et croise trois militaires qui patrouillent. Ils ne remarquent rien. Forçant un peu le destin, il passe ostensiblement devant les caméras de surveillance et va jusqu’à demander son chemin à un soldat en faction. Rien n’y fait, il continue à errer librement.
    « Histoire d’avoir vraiment l’air d’un mec suspect », il finit par chausser des lunettes noires et remonter sa capuche sur sa tête. Toujours rien. Il arrive même à embarquer dans l’Eurostar sans passer par des portiques de sécurité. Dans le train le menant à Londres, il laisse son sac à dos traîner mais là non plus, personne ne s’inquiète. De retour à Bruxelles-Midi, le journaliste se prend en photo devant le bureau de police de la gare. Il conclut de son expérience que « la sécurité commence dans le regard, responsable et pas malsain, de chacun. Quant aux contrôles renforcés promis par le gouvernement, on imagine qu’ils sont restés bloqués en gare… »

    Alors, elle n’est pas bonne cette info, j’espère qu’elle va circuler jusqu’en haut lieu !
    Les 1882 candidats combattants officiels recensés par le ministre et partis dans la « nature » ont de beaux jours devant eux !!!!!!

    • Monique, permettez-moi de douter du témoignage de ce journaliste en ce qui concerne l’ Eurostar ; j’ ai une longue et fréquente expérience de ce train et on ne peut pas passer sans avoir franchi les portiques de sécurité.

      • Dominique, déjà l’info court partout, si c’est une plaisanterie elle ne peut que retomber en mal sur le journaliste qui serait un farceur. Il dit bien qu’il a embarqué dans l’Eurostar « sans passer par les portiques de sécurité », il y a donc moyen de les contourner ? Voyez le terroriste du train, il a passé tous les contrôles sans problème et quand on lit l’arsenal qu’il transportait on se dit que c’est affolant.

      • Monique, je ne crois pas qu’ il y ait de contrôle pour aller d’ Amsterdam à Paris, c’ est l’ espace Schengen.
        En revanche, le Royaume Uni à refusé Schengen et c’ est pourquoi on passe ces contrôles de frontière et donc aussi les passages sous portique, à la Gare du Nord sur la plateforme Eurostar.

      • Dominique, je crois que nous sommes dans une époque de m…… et déjà le président prévient des risques que ces menaces terroristes perdurent au dessus de nos têtes, il n’y a rien à attendre de ce côté. Il se pourrait que la population n’accepte pas ce haut risque annoncé surtout devant les réactions calamiteuses des laxistes qui ont grassement les commandes du pouvoir.

      • Les anglais ont vécu avec les attentats sanglants de l’ IRA pendant trois décennies, ils ont montré
        du courage et de la cohésion face à cette violence extrême.

  8. Mareria, je ne sais pas si l’enterrement de ce roi de la mafia va faire des vagues ou bien sera étouffé soigneusement, cela en dit long sur les affinités » entre mafieux et le Vatican… il y a probablement une provocation voulue aussi, nous verrons si le pape rouge va relever le défi mais en attendant il y avait des prêtres disponibles pour ce scandale qui éclabousse beaucoup de personnalités. Il y a toujours eu un lien étroite entre la mafia et l’église, ces truands sont très croyants d’un côté le crucifix et de l’autre le pétard ! en un siècle, rien n’a changé et imaginer seulement que cela puisse changer est une illusion.

  9. Dominique, je pense que nous aurons la suite de ce qui pourrait bien être un scandale si le journaliste dit vrai, il est connu en Belgique et ce soir David Pujadsas a révélé l’affaire sur FR2 relayée aussi par FrancetvInfo…je ne crois pas que ce soit une plaisanterie.
    Un peu de douceur pour vous dire bonsoir à tous et des bises …….. il fut un petit prodige, c’est un grand aujourd’hui :

  10. Dominique, l’article n’est plus visible que sur Atlantico, c’est étrange parce que nous avions la séquence télévisée du JT de FR2 de Pujadas qui l’annonçait lui-même. elle n’y est plus….. si c’est un canular, son auteur va avoir de sérieux problèmes… on verra demain car il devrait y avoir des suites.

  11. jeune en vacance dans le tonkin annam et laos et ailleurs a tiré la queue du dragon j’ai vue par centaines et plus les cây cam thao ( Glycyrrhiza glabra) les fleurs couleur crème et lavande , j’écouter des mots en allemand regarde camarade écoute le silence de mort qui retentit dans le leger vent d’un souffle de vache bison qui nous donnes un goût de réglisse.de brune perlée , c’était des mots du sergent kohenkierg qui se prenait parfois pour un poète et souvent comme mon père , c’était un sergent grand comme un géant aux épaules de taureau fort comme un camion , le soir avec son sourire retenue par son visage cicatriser d’année de combat avait la douceur d’un chef de cuisine a préparer la soupe au boeuf et réglisse , le réglisse chez nous au campement ne servait pas a faire prendre la fuite a gastrique par laxatif , un camarade filandais que j’appeller Uk4 ( je savais pas son nom ) malgré que j’ai été avec lui trois années , il destilé de l’alcool de couleur noir fort sucrée avec le réglisse en mâchouillant sa réglisse et crachant et jurant a tout vent , une alcool forte bien connue dans son pays qui nous faisait voir des cochons roses qui dansait en tutu sur des feuilles de lotus , je ne sais plus j’avais surement trop abusé de cette eau couleur charbon pour me souvenir si la lus belle truie éxecuter la danse du lotus les pieds bander pour a accroître le désir au empereurs charmeurs par ces pas pour que l’ont chimes ces signes , a plus ………GO!GO!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s