Jour de chance

Nous avons de la chance, ce vendredi 13 novembre est le jour de la Garance.

Pour vous donner l’ envie de voir ou revoir « Les enfants du Paradis » de Marcel Carné,
Voici la bande-annonce :

– Réalisation Marcel Carné
– Scénario Jacques Prévert
– Acteurs principaux
Arletty
Jean-Louis Barrault
Maria Casarès
Pierre Brasseur
Marcel Herrand
Pierre Renoir

Pays d’origine France
Sortie en 1945

Publicités

43 réflexions sur “Jour de chance

  1. Bonjour les enfants du paradis, un film culte… le film culte par excellence du cinéma français. A voir et à revoir, Garance est un joli prénom, une très belle couleur à porter. Il me semble que nous avons déjà fait ce thème mais puisque nous sommes les enfants du paradis et un vendredi 13, alors ce doit être la chance qui nous sourit … pour le moment il pleut et j’ai trois couples de tourterelles dans un marronnier, elles se sédentarisent, je croyais qu’elles migraient voilà qui va reposer Allain Bougrain-Dubourg qui a pris pas mal de projectiles sur la tête pour cette saison-ci.

    Guillaume PREVEL

    « Sang garance

    Notre jeunesse en pleurs de souvenir
    Dont la graine a été cueillie sans avoir le temps de murir
    Nous tomberons certainement sous la mitraille
    De ces jours de peine!
    Notre jeunesse en pleurs de souvenir
    Brisée par les ordres de mobilisation générale
    Nous tomberons d’un bégaiement subreptice
    De sang garance sous la lapidation aveugle
    De ces temps de haine!
    Notre jeunesse en vague sans souvenir
    Nous mourrons certainement au son assourdissant
    D’une mitraillette crépitante de colère!
    Notre jeunesse en vague sans avenir
    Dont la poitrine gonflée d’une vaillance d’apparat
    Est ciblée par les yeux mauvais du roi des morts en balade
    Nous mourrons sur le glacis froid d’un talus de terre
    Ou dans le cratère lunaire d’un trou d’obus
    Labouré par le vomi rageur d’un canon
    Cerbère de l’horizon maudit
    Notre jeunesse en bandoulière pour soutenir
    Le Lebel pointé dans le vide de l’air aux parfums
    De vieille mort et aux teintes fuligineuses
    Nous marcherons aveuglément dans les sillons de la mort
    Au son entraînant du tambour qui bat dans nos veines
    Notre jeunesse en bandoulière pour tenir
    La baïonnette en aiguillon rougit des reflets ternes
    D’un soleil triste et éteint
    Nous mourrons sans l’avoir vraiment cherché
    Nous mourrons sans l’avoir réellement évité
    Et cette terre gorgée de sang, de haine et de violence
    Aura un jour un relent amer et lointain de souffrance
    Mais nul ne saura la triste vérité de la guerre
    Car ceux qui en auront souffert seront morts
    Mais nul ne connaitra la triste idée
    De ceux qui auront attisé cette folie d’humanité
    Car ceux qui l’auront excité s’éteindront aussi
    Sous le poids de leurs années
    Avec sur la conscience les millions de croix
    Blanches des cimetières militaires. »

  2. Bonjour, et merci à Dominique pour cette évocation des « Enfants du Paradis ». Jean-Louis Barrault, Pierrot amoureux de Garance; tant d’images de ce film restent gravées dans la mémoire.
    Le poème que vous avez choisi, Monique, pour rappeler la garance, couleur tragique de la guerre est très fort.
    Voici un poème de Maria Helena Vieira da Silva; 1908 – morte à Paris en 1992, elle est une artiste peintre portugaise appartenant à l’École de Paris et considérée comme l’un des chefs de file du mouvement esthétique dit du paysagisme abstrait.
    «  »Je lègue à mes amis…

    Un bleu céruleen pour voler haut
    Un bleu de cobalt pour le bonheur
    Un bleu d’outremer pour stimuler l’esprit
    Un vermillon pour faire circuler le sang allègrement
    Un vert mousse pour apaiser les nerfs
    Un jaune d’or : richesse
    Un violet de cobalt pour la rêverie
    Une garance qui fait entendre le violoncelle
    Un jaune barite : science-fiction, brillance éclat
    Un ocre jaune pour accepter la terre
    Un vert Véronèse pour la mémoire du printemps
    Un orange pour exercer la vue d’un citronnier au loin
    Un jaune citron pour la grâce
    Un blanc pur : pureté
    Terre de Sienne naturelle : la transmutation de l’or
    Un noir somptueux pour voir Titien

    Une terre d’ombre pour mieux accepter la mélancolie
    Noire
    Une terre de Sienne brûlée pour le sentiment de durée »
    < Le Testament

    • Bonjour mareria voici un très beau poème si bellement coloré d’une artiste que je ne connaissais pas, je vais la découvrir puisqu’elle est aussi peintre. Apparemment c’est un peintre de l’abstrait (on n’a pas encore inventé le qualificatif pour une femme peintre !!) il est très intéressant de comprendre l’interprétation qui est donnée à chaque couleur, comme « un violet de cobalt pour la rêverie » !…… oui, garance c’est aussi le prix du sang quand nos poilus. En 1914, le pantalon de l’infanterie française, couleur rouge sang, provoque la mort de milliers de soldats. Le pantalon garance est tellement visible sur les champs de bataille que l’ennemi ne peut pas le rater. » Mais qui avait décidé de cette couleur garance pour l’armée ???? il porte une grande responsabilité.

    • C´est une belle palette , Mareria . Et ce poème est plus plaisant à lire , que les échantillons du magasin de chez Bricoltout . Dans les verts , on lit  » vert glauque  » ou  » vert poireau  » …
      Mais quand il faut choisir le ton de ses papiers peints et des rideaux , il faut être précis , pas dans le flou artistique . Sourire .

  3. Bonjour , sous la douche d´automne . Il a fallu abréger notre promenade , un vrai temps de chien , pour les chiens . Les Jack Russel sont des chiens rustiques , elle trotte dans les flaques d´eau , court dans les herbes hautes trempées , rien ne l´arrête . J´ai croisé déjà des délicats en trench-coat , et c´est très drôle . C´est vrai que l´odeur de chien mouillé est assez pénible , je suis aussi délicate de l´odorat …
    Je n´arrive pas à visionner le premier extrait ( merci , et hellô Dominique ) , mais je vais investiguer sur Ttube . Le second extrait est magnifique , du beau cinéma …
    Avant de devenir un prénom , le mot garance était surtout connu pour la teinte rouge des pantalons militaires ( Curieuse idée . Maintenant , c´est couleur  » camouflage  » ) . On a bien en tête cette couleur rouge typique .
    J´ai oublié d´envoyer … Hop , c´est parti ! Bonne journée , sous un petit coin de parapluie …
    Il va falloir y retourner : ( ….

    • Bonjour Darie, il pleut aussi, le ciel est noir et nous prévient de l’arrivée prochaine de la fraîcheur.
      Je lis que le Jack Russel trouve ses origines dans l’Angleterre du XIXe siècle, où le révérend John (Jack) Russell sélectionna un type de chien capable de courir comme le Foxhound et d’aller sous terre pour débusquer les renards et autres gibiers. Vous devez avoir du travail pour sécher Pussell mais si elle veut bien coopérer avec bonne volonté, voilà qui simplifie les choses. Bon courage. Cet AM et si on allait au ciné avec les Enfants du Paradis ? bon courage !

      • Bonjour les amies!
        Dommage Darie que vous ne puissiez regarder la première vidéo, c’ est la scène où Garance se présente à Frédéric qui lui répond que Guarance est « la fleur rouge »
        mais, erreur, la fleur est jaune et ce sont les rhizomes qui donnent la substance rouge utilisée par les teinturiers.
        Ce film magnifique est d’ une grande tristesse…
        Il fut longtemps mon préféré avec
         » Le Guépard » de Visconti.

      • Dominique , j´ai cherché , en vain .  » Bloqué dans votre pays  » , me dit-on .
         » Ah ben , parlez-moi d´un vendredi treeeiize ! Y´en a qui n´ont pas d´chance , pas vrai ?  » ,
        à dire sur le ton d´Arletty : )

      • Elle vient de partir , hystérique quand elle voit son maitre à la porte . Je la sèche avec un vieux T-shirt , à rebrousse-poil . Mais ce sont des chiens qui , m´a-t-on dit , ont un problème congénital des hanches … Aussi , je ne la frotte pas au-delà des reins ( elle aboie si on le fait ) .
        Alors je laisse le T-shirt sur elle 2 minutes . Elle me regarde sans bouger : ))
        Mon frère avait dû arranger sa terrasse de bois , car son Jack Russel allait se nicher dessous pour traquer … des mulots sans doute . Il craignait qu´elle ne reste coincée . On ne peut pas démolir sa maison pour un mulot en goguette !…

  4. Garance, c’est aussi le mot purpurine ou pourpre… il semble que cette couleur n’évoque que le sang et les guerres chez nos poétesses du 20e siècle. Une promenade élégante dans le jardin de Jeanne PERDRIEL-VAISSIERE (1870-1951) (pseudo Saint-Cygne) elle fut l’épouse d’un capitaine de vaisseau…. un clin d’œil à Yannick, cette poétesse née à Ajaccio a vécu à Brest puis à Paimpol (la Corse et la Bretagne) :

    L’été

    Ecoute, c’est demain l’été; sens avec moi
    Le goût de ce seul mot « l’été »… les roses pourpres,
    La résine âpre et balsamique sur nos doigts,
    L’héliotrope — odeur de vanille et de musc, —
    Et, tissant avec le velours de son feuillage
    La base des parfums dont l’intensité croît.
    L’acre géranium dont la tiédeur propage
    Une odeur de chair blonde et de miel à la fois.

    Ce soir, dans la vallée ouverte sur la mer,
    Près des sources dont se gorgèrent les ciguës,
    La violente odeur des foins imprègne l’air
    Et l’aspérule y joint des senteurs ambiguës.

    Pénétrante, portée au large par le vent.
    Chaude encor du désir accompli de la terre,
    L’essence de l’été, sur ton front solitaire,
    Peut-être, coulera son trouble enivrement :
    Vague imprévue au flanc du bateau déferlée,
    Saveur de volupté par ta lèvre goûtée,
    Ressouvenir aigu des caresses passées
    Et d’un visage ardent que pâlissait l’amour.

    L’été ! deux mains vers toi, appelant ton retour,
    Deux mains dont la chaleur bleuit encor les veines,
    Deux mains dont tu comptais les bagues, confondant
    Les gemmes qui dormaient et les ongles vivants.

    L’été ! ta vision de la nature est vaine
    Et j’ai gardé la clef du jardin qui t’attend:
    C’est le jardin des lys, c’est le thème éclatant,
    J’ai répandu sur moi sa musique amoureuse,
    J’ai pressé sa douceur ardente sur mon cœur,
    Je t’offre les frissons de la saison heureuse,
    Cueille-la tout entière en une seule fleur !

    L’été ! combien d’étés sentirons-nous encor ?
    Il y a la douleur, la vieillesse, la mort…
    La première est déjà l’hôtesse familière,
    Les autres pousseront la porte quelque soir ;
    Goûtons-nous assez fort la vivante lumière,
    Que nos yeux sont si près — qui sait? — de ne plus voir?

    Tous les divins instants que nous avons su vivre.
    Les mots extasiés que tu n’entendis pas,
    Ces mots, trop rayonnants pour condescendre au livre.
    Et que pourtant je sais, et que nul ne dira,
    Hallucinant fardeau, frissonnantes argiles.
    Ce soir, se font si lourds que mon âme vacille,..
    — Nocturne été ! mortels parfums vertigineux !
    Ivresse des foins mûrs et souplesse des arbres ! —

    Je me sens le sculpteur écrasé sous le marbre
    Par la gestation impossible des dieux ! .

    Celles qui attendent.

  5. Je vous recommande le guit-guit céruléen , qui est comme un bijou vivant et volant …
    J´espère que la déforestation en Amérique du sud ne lui sera pas fatale , ainsi que les mangeurs de passereaux …. Il n´est pas très discret avec ce plumage …

  6. Jour des couleurs ( c´est ainsi qu´on appelait les crayons chez le  » Marchand de couleurs  » ,
    il y a quelques décennies ) . C´était aussi le droguiste chez qui flottait une odeur indéfinissable .
    Maintenant , c´est monsieur Bricoltout . C´est pratique , mais pas poétique …
    -LE ROUGE ET LE NOIR-
    Rouge est le sang, rouges sont les cerises de Clément
    Noirs sont les desseins de ces fous, de ces déments
    Le monde hurle, agonisant et hélas personne ne l’entend
    Sourd est notre cœur, que fait-elle donc notre âme d’enfant?

    Innocence et pureté,
    Paix et liberté
    Ses mots nous sont-ils étrangers ?

    Rouge est le cœur d’un patriote, d’un camarade qui chante
    Noire est la répression de ceux qui au nom de liberté chante
    N’entends tu pas ton peuple gémir et pleurer,
    Il y a voilà plus de cent ans,
    Aveugle et muet, nous avançons sans nous retourner,
    Alors, on se ment,

    Je rêve de vert et de jaune, de bleu et de mauve,
    Je rêve de parfums d’Orient, de couleurs fauves,
    D’un idéal humain, de ces âmes que l’on sauve,
    De nous unir, et ensemble détruire ces portes closes,

    Je rêve de l’arc en ciel, je rêve du miel,
    Je rêve de m’envoler, d’avoir à la place des bras des ailes,
    De naître à la vie tel cet oiseau jeune et frêle,
    De plus voir de corps morts, de visages blêmes

    Rouge, rouge est la couleur de la passion, du désir,
    Noire, noire est la nuit où les étoiles ne cessent d’écrire,
    Nos vœux les plus secrets, les plus fous,
    Je rêve que je puisse rêver encore et toujours.
    de Benoit Albertini .
    Entre le rouge et le noir , mon cœur ne balance pas . Je n´aime pas le noir , et j´aime beaucoup le rouge . Quand il a fallu choisir la couleur de la voiture , j´ai dit :  » Pas une noire , ça fait corbillard . Pas une blanche , ça fait ambulanche  » : )
    Alors nous avons choisi rouge candy : )) Comme les sucres d´orge d´antan . Rire . C´est joli .

      • C´est tout vous , Mareria ! Mon carreau a la couleur passe-muraille , celle de la femelle
        du guit-guit : ) C´est une loi de la Nature , celles-là ne changent jamais , et gare à qui l´enfreint .

      • Nous sommes dans la tempête, mon otarie de jardin se croit dans un bassin mais les deux lapins sont rentrés se coucher.
        Mais quel vent et bizarrement il fait doux et la lumière est dorée comme en septembre ;
        Impossible de poétiser sur novembre et la mélancolie, vraiment, c’ est quoi ce temps ?!

      • C´est aussi -avis de tempête- en Suède . On entend toutes sortes de bruit , d´eau , de souffle dans la cheminée et dans la hotte . Ça grince dans les jointures . Dehors , c´est le noir complet .
        On n´allume plus les rues par souci d´économie . Et curieusement , il fait 10°.
        Vers 14h , j´ai vu un superbe arc-en-ciel ,, complet , double , lumineux . Un vrai spectacle de
        jour de chance . Et cerise sur le gâteau , j´ai reçu un mail me félicitant d´avoir gagné le gros lot ,
        c´est-à-dire : 15 jours ( non-non , pas à la Barbade … ) de transport gratuit en bus et train , dans toute la région . Si ce n´est pas de la chance , dites-moi ce que c´est !
        C´était tiré au sort , probablement . Il était écrit que peut-être nous pouvions être gagnant ( les termes n´étaient pas clairs ) Ce n´est pas une époque touristique , c´est même un sale temps pour se balader … donc je cherche où je vais aller : )) C´est pour promouvoir les transports en commun . J´ai sans doute bien répondu aux questions . Rire .

      • Dominique , je n´en reviens pas encore . Je lis et relis , mais c´est vrai . Je dois recevoir la
        carte  » sésame  » par la poste . Cela confirmera , car vous connaissez le truc ? On reçoit des
        réclames-bidons comme  » Gratis  » Vous êtes millionnaire !  » Eclat de rire !….
        Une dame agée a un jour , en France , porté plainte contre une telle réclame , et elle a eu gain
        de cause . Elle a eu le nez creux …. Mon ticket gagnant , à l´achat , vaut 850 KR ( 70-75 € ) .
        C´est la première fois que je gagne quelque chose . Je vais honorer le cadeau et m´en servir .
        Il faudra que je prouve que mes réponses étaient logiques et honnêtes .

  7. Darie, c’est bizarre que contrairement aux humains, ce soient les oiseaux messieurs qui soient les plus beaux….
    Revenons à la garance dont la culture a fait prospérer le Vaucluse, notamment, au XIXème siècle; elle a rendu célèbre Althen des Paluds, à mi-chemin entre Avignon, et Carpentras, Jean Althen, mort en 1774 a donc donné son nom à ce village; voici pourquoi:  » Cet Arménien, dont le personnage a donné lieu a bon nombre de récits légendaires, aurait débarqué à Marseille vers 1739-1740 après avoir été 12 années en captivité à Césarée où il fut employé à des travaux agricoles et principalement à la culture du coton. Evadé, il gagna Smyrne où il embarqua pour la France.
    Jean Althen eut d’abord l’idée d’implanter en France la culture du coton. Il fit des essais qui ne donnèrent malheureusement pas de bons résultats. En réalité, le climat ne convenait pas et il dut se résigner à abandonner ce projet. Mais il avait d’autres idées en tête. Il se souvint qu’il avait aussi cultivé la garance dans les plaines d’Anatolie et, après être retourné à Marseille pour faire venir du Levant les graines nécessaires, on le vit faire ses premiers essais à Saint Chamond. Mais la terre n’était pas favorable à cette culture et en 1756, il jeta son dévolu sur les fertiles plaines du Comtat. Le marquis de Caumont, consul d’Avignon, s’intéressa aux projets de l’Arménien et lui prêta ses terres pour effectuer de nouveaux essais. Cette fois, ceux-ci réussirent mais les débouchés manquaient.
    A compter de 1764, il se retira à Caumont dans la propriété que lui avait prêtée le Marquis. Là, pendant dix ans, il s’efforça avec passion de développer l’établissement de garancières. Il mourut à Caumont en 1774 sans avoir pu, malheureusement, constater l’extraordinaire prospérité que la culture de la garance procura à cette région vers la fin des années 1790 et pendant plus d’un siècle. »
    « En 1839, on compte cinquante moulins à garance en Vaucluse, alors qu’il n’y avait que dix moulins sur la Sorgue en 1804. Le Vaucluse, certaines années, générera jusqu’à 65 % de la garance au niveau mondial. À partir de 1860, plusieurs grandes crises (terres surexploitées, baisse de qualité, etc.) touchent cette culture de plus en plus concurrencée par les progrès récents de la chimie, notamment par la synthèse de l’alizarine à la fin du xixe siècle produit par l’entreprise allemande BASF qui sera utilisée à la place du produit naturel dans les uniformes français.
    Il ne subsiste plus qu’un seul des cinquante moulins qui tournaient en 1880. »
    ******************

    • Mareria , nous faisons tous de l´anthropomorphisme en disant cela : ) Le mâle doit séduire la femelle pour avoir une chance de s´accoupler , par le chant , les couleurs , les danses parfois .
      Sans mâle , pas d´oisillons pour la femelle , mais je ne vous apprends rien . Rire .
      La beauté pour la femelle ne lui servirait à rien , elle doit se cacher pour ses petits .
      La danse du manakin bleu est extraordinaire . Il doit apprendre sa danse durant 6 ans ! pour avoir la chance de séduire une femelle . Ils s´entrainent d´abord à sauter à plusieurs , une sorte de saute-mouton . Plus tard , un mâle de 3-4 ans avec un seul juvénile . Puis le grand jour arrive , et c´est le show devant une femelle heureuse élue .
      Vidéo 1 : https://www.youtube.com/watch?v=zRkbwI8EM_w
      Vidéo 2 : https://www.youtube.com/watch?v=V9GKvzS0cpM
      Malheureusement , il faudrait aussi la vidéo 3 , soit celle du grand show du jour J , pour lequel le manakin mâle s´entraine 6 années !
      Nous avions autrefois Viasat Nature , où on voyait de superbes films . Un japonais était un génie pour filmer ces scènes , parfois sous une bâche pendant 15 jours !!!

  8. bonjour..

    je me vois pas sauté a cloche-pied sur des pierres en roche volcanique qui flotte dans l’eau azur du jardin d’éden pour taper la pince aux enfants du paradis , dire bon jour a la fille d’adan et ève et lui demander l’heure et qu’elle me réponde dans qu’elle atmosphère , voilou il n’y a point d’école au paradis pour que les enfants des dieux puissent s’instruires les fesses sur des bancs publics , ce n’est pas l’atmosphère mais l’hémisphère l’une des deux moitiés de la sphère terrestre , arletty te voila dans la lune , de voire arletty et jean-louis derrière les barreaux d’une classe qui se bécotes derrière le tableau blanc , dans la cour des miracles au fond vers les toilettes des garçons et filles,la ou ils se tiennent par la main, parlent du lendemain, du papier bleu d’azur que revêtiront les murs de leur chambre a coucher , ils se voient déjà, doucement, elle cousant, lui fumant, dans un bien-être sûr, et choisissent les prénoms de leur premier bébé , et vous voila que voila les amoureux qui se bécotent sur les bancs publics, bancs publics, bancs publics, en se foutant pas mal du regard oblique , les petits garçons et les filles du paradis se rendent en ville , tous les garçons et les filles de mon âge se promènent dans la rue deux par deux , tous les garçons et les filles de mon âge , savent bien ce que c’est qu’être heureux , et les yeux dans les yeux et la main dans la main , ils s’en vont amoureux sans peur du lendemain , c’est beau qui sait le paradis la bas dans les cieux , je ne sais pas je ne saurais jamais je n’ai pas de billet en première classe pour le train magique fait de poussière d enuage qui me conduira dans ma mort sage dans le ce profond et épais nrouillard , c’est la qu’un petit diablotin déguiser en capitaine crochet sur mon épaule me chante avec peine car il a le hoquet qui sévit de sa glotte en gamme avec son diaphragme ..t’inquiete pas l’ancien Hook! Hook! ..t’inquiete pas l’ancien Hook! Hook! …écoute mes paroles …qu’on soit béni ou qu’on soit maudit, on ira toutes les bonnes sœurs et tous les voleurs , toutes les brebis et tous les bandits on ira tous au paradis , on ira tous au paradis, même’ moi qu’on soit béni ou qu’on soit maudit, on ira , avec les saints et les assassins les femmes du monde et puis les putains on ira tous au paradis , on ira mais comment monter tout la haut ,c’est simple c’est fastoche .. aaaaaaah aaaaah aaah ah …tout le monde s’éclate a la queuleuleu , tout l’monde se marre a la queuleuleu , tout le monde chante a la queuleuleu tout le monde danse a la queuleuleu , on danse on danse que quoi au paradis …ce qu’on danse ce qu’on danse …la danse des canards qui en sortant de la mare se secouent le bas des reins et font coin-coin , fait comme les petits canards et pour que tout l’monde se marre remuez le popotin en faisant coin-coin …coin-coin ..GO!GO!

    a demain c’est vendredi ..une bonne odeur arrive de la cuisine …je file a la douche après une bonne journée bien terminée ….bises …

    • Bonsoir Klaus , j´ai acheté deux petits steaks de sanglier , tué ( peut-être !… ) par Hans Majestät
      soi-même . Tous les ans , le roi vient avec son chapeau à plume ( et un ruban fluo ) sur son galurin de chasseur . Il est beau comme Ugolin dans Manon des sources . Rire . Nous avons le droit de plaisanter sur le roi , ce n´est un crime de lèse-majesté ( en Thaïlande , on risque
      gros …) Je ne vous retiens pas , si vous êtes sur le chemin de la soupe , par l´odeur , alléché : )
      Bon appétit et bonne soirée .

      • Monique , Ugolin était émouvant : ) Il faut reconnaitre que Daniel Auteuil jouait bien son rôle ,
        de pauvre amoureux éconduit . Il nous remuait vraiment quand il courait dans la garrigue ,
        hurlant son amour pour Manon . Le Papé , Baptistine aussi ( sur le banc ) , c´était un très beau film , en décor naturel magnifique . Et Emmanuelle Béart était très belle . Quelle idée , elle a eu de refaire sa bouche ! On perd tout en voulant tout gagner …

  9. Allons, allons mesdames, le plus beau rouge, je vous le dis, c’est le rouge baiser, celui de « Miroir », de « Paris Hollywood », de « Cinémonde »… ah, Véronica Lake la blonde pulpeuse avec seulement 1,m 50 , la rousse Gilda et son gant noir….Gene Tierney une de mes préférées, une bouche magnifique, quelle classe….. aujourd’hui j’admire Monica Belluci, une des plus belles femmes de son temps et quelles lèvres…..bon, c’était juste une pub pour le Rouge Baiser sans hésiter, du noir et du blanc et rien que deux lèvres rouges.. Oui, c’est le 13, tout est permis, y compris celui de ne pas jouer ! Papy est en plein délire, dites-lui que demain ce n’est pas vendredi mais samedi ! il a rater le vendredi 13 !!!

  10. Monique, j’admire aussi la beauté de Monica Bellucci; elle est d’un ville de la région de Peruggia en Ombrie, absolument magnifique, mais curieusement peu mentionnée dans les guides: Città di Castello; musées, églises, palais etc n’y manquent pas! de belles photos à ce nom.

    • mareria, je ne connais pas ce coin d’Italie mais c’est un pays superbe, chargé d’histoire et d’art et tellement proche de nous (pas seulement par la frontière) nous avons tous un cœur en Italie à défaut de chapeau de paille et mon grand mère a épousé ma grand mère, c’était un fameux Piémontais, pas commode du tout avec l’œil de velours et le cheveu brun. Il y a le circuit des villes d’art, un circuit onéreux mais suffisamment complet pour tout voir, je ne sais plus si le voyagiste, spécialiste de l’Italie existe toujours.

  11. Darie, j’ai beaucoup aimé les deux films de « Manon des sources », Daniel Auteuil est un grand comédien je l’apprécie beaucoup et je me souviens aussi de Depardieu le bossu Jean de Florette et de la sublime et Emmanuelle Béart, voilà qui date déjà, oui elle a bien changée, je pense qu’il est difficile d’accepter de vieillir quand on est une actrice aussi belle et populaire, beaucoup se sont enlaidies, méconnaissables…sans oublier Yves Montant, inoubliable aussi, comme d’habitude, je ne pense pas avoir vu un mauvais film avec lui. La TV nous a donné le bonheur de les rediffuser souvent, je les ai en cassette, du bon cinéma français et le monde disparu de Pagnol.

  12. Papy, pour répondre à ton commentaire en chansons, voici une anecdote vraie avec de la musique mais ce jour là nous avons frisé l’indigestion, nervosité oblige !
    Dans les années 1970, nous partons de Paris en vacances avec les filles dans les Pyrénées Orientales, on a écrit l’itinéraire, noir sur blanc, car il n’y avait pas de GPS, avec les km et le temps espéré au mieux, oui, mais….. c’est juillet, il fait très sec et beau, nous tombons sur des déviations, que des déviations pour cause de travaux. A l’arrière, les filles ne cessent de chanter « Sorrow » une très belle chanson pour tromper le temps…. des km de bouchons, on n’avance pas, on a chaud, bref le chef dit qu’il va trouver un raccourci, oui mais nous n’avons pas fait d’ autre itinéraire de secours…. je me dis voilà Zorro, je vais servir de copilote et j’attrape la carte routière… et les filles à l’arrière chantent toujours en chœur « Sorrow »… misère, nous traversons des villages dont les noms sont tous en « Belin » une vraie biscuiterie, incroyable comme on manque d’imagination…. le temps passe, mais on roule ! en fait on s’est rallongé d’une cinquantaine de km…. je passe sur les petites routes où nous avons raté les pancartes, bref nous arrivons enfin sur la vraie route nationale, on stresse car la jauge d’essence n’est pas réjouissante…. les heures filent et nous avons RV à l’agence de location à 17h30…après s’être étirés un quart d’heure, pris de l’essence, mangé un biscuit on repart et on retombe dans d’autres embouteillages, les filles ont changé de disque car on leur a dit que pour « Sorrow » nous étions comblés…. et on repart avec « Tornéro » et surtout on comprend que nous ne serons jamais à l’heure à l’agence pour prendre les clés, la situation est affolante ! c’est au son de « Tornéro » qu’on arrive enfin à destination, mais (Tornéro !) l’agence est fermée, il est tard et c’est samedi soir…. des voisins charmants nous renseignent, la secrétaire de l’agence (qui nous a attendus) est rentrée chez elle, c’est pas loin, à 20 km de là, nous ne sommes plus à ça-près et on repart, Tornéro en a pris un sérieux coup, mais quoi on voit la mer…. enfin la chance nous sourit, la secrétaire est là et s’apprête à sortir, nous voilà avec les clés de la maison du bonheur…. oui mais c’était sans compter sur les imprévus et ils sont de taille, par exemple la mer est tout près avec une voiture…. les km que nous avons fait à pied, en mangeant une crêpe ou une gaufre, parmi une nuée de hannetons que j’ai en horreur…. mais quoi, entre Sorrow et Tornéro nous avons passé de chouettes vacances. Bonne fin de soirée à tous.

  13. Je viens de lire ce que wikidi a dit sur la plante Rubia tinctorum et il est dit que les vaches qui en mangent , mélangée à leur fourrage , donne du lait teinté , rose sans doute . Et plus loin , sur les usages médicaux , il est dit qu´elle était recommandé en cas d´anémie , et de jaunisse !….
    Je me demande alors quelle mine on a après en avoir consommée !? Carotte … citrouille …. Poil de chameau … ou… Gomme-gutte ! Je n´invente rien , c´est dans le nuancier des
    oranges . Une copine infirmière avait , autrefois , pour bronzer sans effort , avalé des gelures de carotène . Elle avait , non pas le hâle promis , mais des plaques un peu jaunes orange sur la figure ! C´était très moche , cela faisait vraiment teint brouillé : ))

    • erratum , comme d´habitude : (( « …gélules …  » , et 2 ou 3 autres petites fautes , que mon correcteur n´a pas vues , cette fois-ci . C´est le jeu du chat et de la souris …

  14. Les amis, le 13 jour de chance ? j’entendais aux infos des personnes interrogées sur ce vendredi 13, beaucoup s’en méfient et certaines restent chez elles, annulent tout RV…. ce soir, pour la France, ce n’était pas son jour de chance ! bonne nuit.

      • Darie, hélas le bilan s’alourdit au fur et à mesure des nouvelles, des dépêches, nous arrivons à près de 40 morts, provisoirement. Je ne sais pas ce que vont déclarer nos gouvernants, je suis devant mon écran TV, mais il est évident que ces attentats vont provoquer un état de psychose durable. A demain.

      • Bonsoir Monique , ce qu´on craignait vient d´arriver . Nous regardons aussi . Il va falloir que
        les dirigeants soient à la hauteur . Quant à l´opposition , ils vont devoir se réveiller aussi …

      • Le bilan est déjà plus lourd..L’ Etat d’urgence est décrété: s’assurer que les terroristes ne peuvent entrer ni sortir: mais comment? Et ils sont des milliers sur place.

      • Bonsoir Mareria , les mesures prises sont déjà caduques .
        Comme vous le dites , ils se fondent dans la population . Les français vont maintenant exiger des résultats . Le président H était très tendu ce soir . On a vu qu´il avait mesuré l´ampleur du danger … Il faut faire confiance à tous les professionnels , dans la Police et chez les militaires .

  15. Les mesures qui ont été prises ce soir par le président de la république auraient dû être appliquées avant puisque le ministre de l’Intérieur a précisé, il y a deux jours, qu’il fallait s’attendre à des attentats, ce qui aurait peut être évité ce bain de sang. Parmi les réfugiés qui affluent à nos frontières, combien de supposés infiltrés, membres de l’EI venus de l’Irak, sont rentrés en Europe, en France ? voilà qui va encore compliquer la situation déjà préoccupante avec la jungle de Calais. L’armée est là, ces quatre cents militaires nous rassurent un peu. Bonne nuit.

  16. Bonjour , c´est difficile de trouver les mots devant les nouvelles . On attend que les bonnes mesures , fortes , soient prises par les gouvernants . Et surtout de l´efficacité .
    La seule chose que l´on peut faire , c´est le don du sang . C´est déjà beaucoup pour aider
    les équipes soignantes . A bientôt .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s