Cormier

Le 19 novembre est le jour du Cormier ou Sorbier domestique, dans le calendrier républicain.
image

Il s’ agit d’ un arbre qui est originaire du sud de
l’ Europe.

Il supporte peu de proches voisins.

Cet arbre sauvage donne de petits fruits, les cormes, qui ressemblent à des poires, macérées dans de l’ alcool, on obtient du schnaps.
image

Le bois brun-rouge est particulièrement dur et servait à façonner des éléments de pièce mécanique, des manches d’ outil.
Il sert à la lutherie et marqueterie.

« Symbolique : Le Cormier est l’arbre de vie ou « donneur » de vie. Les baies du cormier étaient la nourriture des dieux. C’est un talisman contre la foudre et, par extension, contre les sortilèges.
Il est magique pour les Celtes et les Germains. La « main de sorcière », utilisée pour découvrir les métaux était toujours en cormier. Le fouet au manche de cormier permettait de dompter les animaux ensorcelés. Les agneaux devaient passer dans un cercle en cormier dès leur naissance et un bâton de même essence était planté au milieu des pâturages pour protéger les troupeaux.
On le trouve en abondance autour des cromlechs ou des lieux où se pratiquait la divination. Le cormier est lié à l’idée de deuil, dont la couleur était le rouge en Bretagne et en Grèce dès le néolithique. »
imageLe Cormier de Ranton est un arbre haut de 17 mètres âgé de 300 ans.

Publicités

57 réflexions sur “Cormier

  1. bonjour ……
    le cormier de la famille du sorbier des oiseleurs,des arbres fruitiers forestiers qui poussent lentement et bravement pour fournir des fruits délicieux et des et des bois précieux fort onéreux , vraiment je ne crois pas que de laver l’habit des moines du centre cormier avec de la léssive ( ) fort spirituelle mais non culturelle pour avoir l’oracle des frères prêcheurs dominuicains parfois de fieffé coquin pour devenir un bienheureux frère hyacinthe-marie cormier pour comprendre que les pleurs sont terreurs , nos hommes qui gravitent en haut ne comprennent pas de nos jours hier comme demain que ceux qui ont ’une soif de pouvoir colossale d’une ambition sidérale qui est difficile pour nous de faire ce choix crucial sur le bien ou le mal car nous voyons que le mal et mes mots sont écrits sans aucun amalgame..a plus …GO!GO!

  2. Bonjour les amis des baies, mais cette fois, ce n’est pas pour de la confiture mais pour le régal des oiseaux… le cormier ou sorbier, chaque jardin a ses cormiers, nos amis ailés ne s’y trompent pas. En fleurs le sorbier est superbement blanc et en automne c’est une symphonie de jaune, d’orange et de rouge. Laissons-nous ensorceler par la poésie et toujours sur les chemins de l’enfance :

    « Bien souvent je revois »

    Bien souvent je revois sous mes paupières closes,
    La nuit, mon vieux Moulins bâti de briques roses,
    Les cours tout embaumés par la fleur du tilleul,
    Ce vieux pont de granit bâti par mon aïeul,
    Nos fontaines, les champs, les bois, les chères tombes,
    Le ciel de mon enfance où volent des colombes,
    Les larges tapis d’herbe où l’on m’a promené
    Tout petit, la maison riante où je suis né
    Et les chemins touffus, creusés comme des gorges,
    Qui mènent si gaiement vers ma belle Font-Georges,
    À qui mes souvenirs les plus doux sont liés.
    Et son sorbier, son haut salon de peupliers,
    Sa source au flot si froid par la mousse embellie
    Où je m’en allais boire avec ma soeur Zélie,
    Je les revois ; je vois les bons vieux vignerons
    Et les abeilles d’or qui volaient sur nos fronts,
    Le verger plein d’oiseaux, de chansons, de murmures,
    Les pêchers de la vigne avec leurs pêches mûres,
    Et j’entends près de nous monter sur le coteau
    Les joyeux aboiements de mon chien Calisto !

    Théodore de Banville, septembre 1841

    • Bonjour. Dominique, vous m’apprenez tout sur le cormier et les photos choisies sont belles. Je vais me procurer un fouet en cormier pour faire marcher cet ordi de malheur quand je l’aurai récupéré. ..
      Non loin d’ici se trouve St Aubain-du-Cormier où en 1488 les Bretons ont été battus par l’armée du roi de France , et ont perdu leur indépendance. Je

      • Bonjour tout le monde !
        Ces mini poires se consomment seulement blettes.
        Vous vous doutez mareria que je vous apprends ce que je bien d’ apprendre quelques heures avant. -:)))

  3. Merci Dominique, encore une page qui s’ouvre sur la gaieté, oui puisque nous buvons du schnaps dès le matin… je ne connais pas cette boisson-là, jamais bu. Voici une habituée , Lucie Delarue-Mardrus :

    Haies d’octobre

    Premier frisson de jaune aux verdures ; les haies

    Sont riches d’avoir fait éclore tant de baies,

    Rouges de baies

    Et rouges d’oiseaux roux hôtes nombreux des haies.

    Rouges-gorges tachés de rouge sous les cous,

    Moineaux cuivrés parmi le sorbier et le houx,

    Rouge le houx

    Et rouges ces oiseaux tachés de rouge aux cous.

    Sureaux aussi, régal des becs gourmands, et mûres

    En grappes, et traînant, trempant dans les murmures,

    Sureaux et mûres,

    Des ruisselets courants pleins de menus murmures.

    Eau qui clapote, envols et petits cris piquants,

    Arbrisseaux, ruisselets, oiseaux, petits cancans

    En cris piquants,

    Grains dispersés du bec, poursuites et cancans,

    Détournement du sombre où le rêve se plonge,

    Tout le long de la haie en tumulte qu’on longe

    Et qu’on relonge,

    Ce petit monde intime et naïf où l’oeil plonge !… »

    …Il fait grisou, il va pleuvioter !

  4. Les amis, ici la page « service », pourquoi ne pas mettre une info importante en passant de temps en temps ? je découvre la nouvelle charte de participation pour notre journal, il y a des nouveautés étayées d’exemples qui me semblent intéressantes à savoir et qui expliquent, peut être, pourquoi il y a tant de refusés, voici les références :

    mentions-legales.lefigaro.fr/page/charte-de-participation

    à plus !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  5. nul besoin pour l’ancien de m »abreuver tôt le matin du nectar de pomme de terre pour ressentir l’eau de vie réchauffer mon sang , de ma main non tremblante je déssine des mots avec mon plumier a bois dur de cormier des douceurs au goût sucré de fruits de forêt avec un esprit qui plane dans le vide en pleine liberté , je ne me présente pas comme un aigle royal symbole de la liberté qui vole sans savoir ou il va, je déploie mes ailes comme toujours juste pour aller au plus loin et au plus haut pour regarder le monde qui serpente comme une rivière avec son début et sa fin , réfléchissent au tournant d’un moment ou directement sur le présent en évitant toute demande a un dieu je ne me dit pas les mots d’apollinaire …que le soir vient et les lys meurent , regarde ma douleur, beau ciel qui me l’envoies par une nuit de mélancolie , de ma hauteur et d’un bref revers de main je reçois et ressent la douceur de la vie d ela terre comme une fleur qui s’épanouit a chaque levant , je me dis les yeux fixés vers les rayons de soleil et mes pensées qui se perdent dans l’azur que le monde est fait pour être beau , qu’il possède la douceur du velour de pétale de fleur comme la douleur noir de froidure de malheur , dans mon petit esprit je ne me récite pas chaque matin pour que je grandisse les mots d’isocrate a démonicos ..que la beauté est une fleur que la maladie flétrit et que le temps détruit …. l’idéologie est nul notion de maladie mais elle s’oppose a ma connaissance par nuissance , le temps ne détruit pas c’est l’homme barbare qui dans le temps le détruit en actes d’utopie sanguinaire.GO!GO!

  6. Bonjour , sous une petite pluie incessante … On nous avait promis de la neige !?…
    Je ne connaissais le cormier que de nom . Il a des feuilles comme celles de l´acacia . Nous avons perdu le nôtre sous quelques tonnes de neige … La loi de Darwin sévit chez nous .
    Les plus solides résistent , les autres tombent impitoyablement . Les rhododendrons sont originaires du Tibet , donc , pour eux , pas de problème .
    Un poème de saison … Et il est d´époque ! Des bœufs sous un joug , c´est du passé …
    -AUTOMNE-
    Dans le brouillard s’en vont un paysan cagneux
    Et son boeuf lentement dans le brouillard d’automne
    Qui cache les hameaux pauvres et vergogneux

    Et s’en allant là-bas le paysan chantonne
    Une chanson d’amour et d’infidélité
    Qui parle d’une bague et d’un coeur que l’on brise

    Oh! l’automne l’automne a fait mourir l’été
    Dans le brouillard s’en vont deux silhouettes grises
    de Guillaume Apollinaire, ( 1880 – 1918 ) mort à seulement 38 ans , affaibli par une blessure
    due par un obus , et de la grippe espagnole . Celle-ci fauchait ses victimes , surtout les plus forts , paradoxalement . Bonne journée ( j´ai un œil sur La Vanoise , c´est pourquoi je
    traine un peu … )

  7. Darie , sans avoir le bouclier d’un viking et la barbe d’un varègue j’ai regarder comme toi le film suèdois sur la vie et règne en 1330 de magnus eriksson et ses trois royaumes , (Tre Kronor) les trois couronnes le symbole national héraldique de la suède , j’aime bien la suède surtout film et feuilleton , je connais puisque j’ai visiter et bien regarder , bon parlons du moment avant que je parte au travaille , je voudrais juste vous parler de certain moment ancien que peu d’entre vous ont vécu , le mot sanglant de Nationalsozialismus qui en français désigne le nazisme du parti national-socialiste des travailleurs allemands sous les ordres et idées d’un adolf hitler , une petite idéologie qui est devenue grande en 1920 sous les yeux et regard du monde sans que rien ne soit fait pour ralentir ou éradiquer ce virus , rien a été frait a son début , juste le monde a vue arriver l’idéologie sur une hiérarchie humaine divisée en races , le racisme biologique et antisémitisme et la dite race aryenne a commencer par un début et a finit par une guerre mondiale et des millions de morts , ce n’est pas le nazisme de nos jours mais il est autant antisémitisme , ils veulent une une hiérarchie au sein de l’echelle de l’espèce humaine avec leur religion en maître martial , ce n’est pas en regardant ni en parlant que le monde peut changer il faut agir a la source avant qu’une graine pousse et devienne un verger ou prolifère des fruits pourris qui a nul besoin d’eau pour pousser car ils croivent qu’un dieu leur ouvre le paradis en détruisant les esprits libres …..les moments sont graves il ne faut pas regarder le jour présent mais ceux qui vont venir …nous avons dit les mêmes mots en 1920 ce n’est pas vraiment chez nous et je ne pense pas que cela arrive devant ma porte et celle de mon voisin ….et pourtant … et pourtant ……les mots cela n’arrivera jamais devrait disparaitre a jamais ……les souvenirs ne sont pas si loin …..comme l’ holocauste…des images que l’on ne croyait plus jamais revoir… et pourtant il suffit de regarder la télévision , aujourd’hui je me sent juif … oui un juif de liberté ….bonne journée a tous …GO!GO!

    • Bonne journée Klaus , mon émission C dans l´air est à nouveau visible , et quelqu´un disait
      que nous avons beaucoup de mal à repenser e mot  » guerre  » . Les deux guerres mondiales ont été si abominables , ( les superlatifs manquent pour les qualifier ) , alors nous avons évacué le concept de nos esprits . Même le varègue de la maison me disait souvent que toute guerre était devenue impossible … Mais si elle change parfois de visage et de stratégie , elle est tout autant destructrice . Beaucoup ont le moral dans les chaussettes , ce n´est pas une expression distinguée , mais pas de chichi avec les Légionnaires : )
      Et la pause casse-croûte ? Oui , c´est maintenant . Un mars , et ça repart …

  8. Gilles BARNAL vous annonce son retour, qui ne pourra être que provisoire
    car il a tendance à irriter ses lecteurs, vu que sur l’ Actualité, il ne partage
    pas tout à fait la même approche, que celle de la modération du canard .
    La mort de Diesel revêtait une touche toute particulière, sans omettre
    bien entendu la grandiose folie humaine de tout ce ramassis d’ abrutis
    et demeurés exotique, tout cela ayant enfin fait frémir nos dirigeants et
    pour une fois dans le bon sens, fasse que cela puisse durer un peu, il
    y a eu tant de laisser aller depuis presque 20 ans, que cela en devenait
    désespérant .
    Bonjour à tous, les p’ tits potes !
    Pourquoi ce Nom, aucune idée, improviser, s’ adapter et … dominer,
    jusqu’ au prochain sabordage virtuel, lorsque plus rien ne passe, il
    s’ agit de parir afin de mieux revenir, on joue vraiment au chat et au
    rat rose, en ce truc médiatique inconvivial au possible .

    • Hej Gilles . Je n´aime pas du tout ce prénom , un voisin en France que je ne supportais pas , qui m´avait dit que je perdais mon temps en lisant , quand j´avais 18 ans !
      Je l´avais vu ce furet qui courait dans le maquis : ) J´ai eu un gros fou-rire quand je me suis méprise sur votre nom . Quand vous avez dit : « .. un ratounet rose aussi  » , j´avais cru qu´un quidam insolent se faisait passer pour vous . Puis j´ai reconnu votre style manuscrit ! ha-ha .
      Bonne chance avec le canard . Nous pensons à Topinette , qui voit tout ce qui se passe avec
      des yeux de pro .

    • Bienvenu à Gilles BARNAL, je n’avais pas repéré sa « rubrique »…… la modération du canard a dû mettre un bémol avec les récents évènements tragiques et j’espère que rien ne sera plus comme avant…on a vu comment Diesel a été envoyée au casse pipe toute seule, sacrifiée, elle a été tirée immédiatement, mais cela a permis aux hommes du RAID de positionner les tirs ennemis pour le moins de casse possible…. elle doit être médaillée. J’ai entendu au JT un reportage, il ne faut plus dire « cette bande d’abrutis », mais non c’est une organisation qui pèse 1,2 milliard dans la balance, une armée forte en hommes constamment renouvelée et organisée, les prises d’otages sont, avec les puits de pétrole, leurs meilleures ressources, tout réfugié qui quitte la Syrie doit payer un droit de passage de 900 euros.
      Pas de sabordage virtuel, le rat rose n’est pas venu pour rien ! ….. qui c’est qui fait pleuvoir ici ? un petit crachin abominable et je dois sortir !! à plus.

      • On ne peut pourtant pas appeler cela autrement, pas possible,
        heureusement que de se pavaner à la TV, ils aiment tous, car
        c’ est cela qui les perd et me fait dire que les vrais terroristes,
        en France on ne les a pas encore, car faire dans l’ horreur,
        ils savent et pas trop mal, mais non dans la discrétion, OUF !

  9. Un petit air d´hiver s´installe au jardin . Il est tout blanc !…
    Je voulais un poème gai sur l´hiver , mais curieusement , pas un poète , même pas Anna de Noailles , ne lui trouve des airs romantiques .
    Sauf Guillaume Apollinaire ( et aussi Dominique ) , qui voit loin et attend le printemps …
    -LA BLANCHE NEIGE-
    Les anges les anges dans le ciel
    L’un est vêtu en officier
    L’un est vêtu en cuisinier
    Et les autres chantent

    Bel officier couleur du ciel
    Le doux printemps longtemps après Noël
    Te médaillera d’un beau soleil
    D’un beau soleil

    Le cuisinier plume les oies
    Ah! tombe neige
    Tombe et que n’ai-je
    Ma bien-aimée entre mes bras .
    de Guillaume Apollinaire .
    C´est seulement un léger saupoudrage , mais flocon par flocon … Autrefois , je trouvais cela
    joli , mais maintenant , je préfère le vert des feuilles , des fleurs et du soleil .

  10. Une marrante pour qui n’ aime pas rire .

    Marseille, première ville Arabe de France…
    Il faut laisser le temps aux enseignants de s’adapter !
    Premier jour de rentrée, appel des élèves :
    -« Mustapha El Ekhzeri »
    -« Présent »
    -« Achmed El Cabul »
    -« Présent »
    -« Kadir Sel Ohlmi »
    -« Présent »
    -« Mohammed Endahrha »
    -« Présent »
    – Chanhira Amarttayaku
    -« Présent »

    – » Ala In Ben Oit »
    Silence.
    – » Ala In Ben Oit »
    La classe demeure silencieuse.
    – Pour la dernière fois :  » Ala In Ben Oit ».
    Soudain un garçon dans la dernière rangée se lève et dit :
    – C’est moi, mais ça se prononce : Alain Benoit .

      • Marseille est une ville curieuse, jadis terre promise des corses exilés,
        qui se regroupaient par village en ses quartiers, elle est devenue à
        ce jour africaine en bien de sa superficie, mais elle parait agréable
        encore, malgré tous ce qui peut y arriver, il ne faut pas toujours
        écouter les médias, à une époque, ils dénonçaient la Corse en état
        de guerre civile, ce qui nous faisait bien rire, puisque sur place, on
        ne voyait rien, vous me direz, les gens normaux, la nuit, ils dorment,
        mais cela avait le mérite de rafraichir les touristes qui la délaissait
        au profit des terres moyen orientales ou maghrebines, mais ce temps
        est aujourd’ hui révolu .

  11. en ce jour glacial une petite bougie s’éclaire qui n’éclaire pas l’avenir d’une clareté de cristal mais nous redonnes une joie légère qui aussi petite soit t’elle nous enlèves un poids sur la cruauté d’un résident surement abreuver de l’urine du manneken-pis, surtout que ce nectar jaunatre été garder dans sa panse depuis 730 ans pour cause que le scupteur jérôme duquesnoy qui a bruler le corps en bois du petit manneken-pis pour allumer un feu géant sous le chaudron de l’étuve a bière de bruxelle , c’est en 1619 que le petit pisseux prend forme en bronze pour l’indépendance d’esprit des bruxellois et du grand klaus , inutile de rajouter du sucre sur la tarte chaude aux cormes ma jopie et le plaisir de la fin de ce type ravit mes papilles , ma petite excroissance fort charnue fait d’ un tissu épithélial et non du port de la barbe au nom d’allah se sucre de ce fait comme un bien-fait , Monique a raison sur le journal il ne faut pas brusquer l’ amalgame , de mes commentaires un ou deux brilles au firmamant et les autres dans les oublis du temps mais non celui que le dit jiournal m’a envoyé comme avertissement , j’ai fait réponse au dit journal , j’ai écrit que ce n’est pas un avertissement d’un jeune qui descend du maghreb qui a pris embauche au journal après un travail d’intérêt général pour vol de voiture et vente d’herbe de jardinage par un coup de piston du conseil générale qui va me faire taire et perdre ma liberté d’expréssion et surtout ma liberté de choix et conviction , je ne orte pas dans le dos un numéro de prisonier de dieu , je suis un homme libre dans un monde libre , Mohamed et Mustafa je vous souhaites une bonne journée et de bonnes prières ….j’attend le verdict ..hi!hi!hi! …je vai recevoir une réponse en soucoupe volonate ou assiette de couscous pour noël…..du couscous a noël , mafois bouffer de la semoule avec un petit sidi brahim de derriére les fagots c’est pas pour demain je suis pas un bargeot….brigitte bardot brigitte bardot ….il aurait fallu t’inventer
    si tu n’avais pas existé ….pour rire en dessert une paire de saint de brigitte en glace avec de la chantilly et la petite cerise hi!hi!….ohé! le bargeot va boire ton verre de rhum ……GO!GO!

      • J´ai du relire le commentaire de Klaus au moins trois fois ! Klaus , et la ponctuation ? J´essaye d´utiliser de temps en temps les points virgules complètements oubliés ; bientôt , il vont disparaitre comme l´orthographe , dans le tsunami des sms . Ce n´est pas grave , je lis à haute et intelligible voix quand c´est nécessaire . Rire . Bonne douche ! Froide et ravigotante : )

    • Rire avec le Boulevard du Rhum et BB en bibi marin…. Ventura et son béguin… ce que c’était bien, on ne sautait pas encore dans les salles de spectacles mis à part les popkorn. Bone fin de soirée.

  12. Monique et Dominique , un camarade qui me la dit après que je lui est compté ma petite mésaventure avec le dit journal , il me dit que sa nièce travaille dans un journal ( c’est comme les plateformes téléphonique ) souvent a l’étranger pour la réduction des coût comme les centres de surveillance internet de forum de la modération au maroc et côte d’ivoire ,une censure d’afrique sur la liberté dexpréssion , une opération marketing , je comprend pourquoi certain coms passent toujours ( turque et compagnie et autres ) …..GO!GO!

    • Klaus, et aussi à Madagascar, entre deux lémuriens Maud actionne la trappe ! ah ! si j’étais un kangourou ! je soupçonne ces Maud d’être des femmes, j’ai le flair d’un chien de chasse doublé d’un chien de catastrophe ! la liberté d’expression est dans l’étau de Pataud Ier qui est en train de gagner les régionales, oui l’hystérie collective est arrivée comme le Beaujolais dans le sondage de la carafe à décanter. Bises.

    • Hééé … papynou, la bouillabaisse, à Marseille, on la cuisine avec des morceaux
      de poissons de roche et elle est très différente de la soupe de poissons, faite
      avec ceux de fond, du Cap Corse, passée et de couleur orange vif, avec safran,
      qui entre nous soit dis est bien meilleure, cela allant de soi, puisqu’ avec des
      croûtons sur lesquels on passe de l’ ail, avant d’ y mettre de l’ aïoli dessus .

      • Yannick , dans le Nord , le mot  » bouillabaisse  » n´est pas forcément synonyme de  » bonne soupe de poissons  » . Quand nous disons  » Qu´est-ce que c´est que cette bouillabaisse ?  » , cela signifie :  » Une sorte de rata indéfinissable , où surtout ! surtout !… on ne sait pas ce qu´il y a dans la marmite …. « 

      • La bouillabaisse n’ est pas la soupe de poisson,
        elle constitue un repas complet, la soupe plus
        fine en goût, une entrée avant des fruits de mer,
        voir un poisson au sel ou au four, avec son
        accompagnement, sinon le rata, c’ était
        l’ ordinaire de l’ armée de terre, pour ses
        appelés, les pauvres .
        J’ y pense, je n’ ai mangé qu’ une seule fois,
        aussi mal qu’ à la caserne, c’ est à l’ hôpital !
        Sous les drapeaux ce n’ était bon que lorsque
        le Colonel Chef de Corps, passait une inspection
        surprise et bien entendu, annoncée une semaine
        à l’ avance , par on ne sait qui, comme d’ hab. .

      • Yannick, quoi mais oui j’habite toujours la Picardie et quel enjeu… j’ai reçu « le papier » de molasson 1er, deux pages de platitudes et je vous le dis, ce n’est pas cela qui va animer les chaumières ! c’est simple finalement, que veut-on dans la région ? du boulot, de l’emploi, l’aide aux entreprises locales, l’aide aux éleveurs et agriculteurs, favoriser les commerces de proximité, aider les personnes âgées, donner de l’espoir aux jeunes et enfin vivre en toute sécurité…. il est pas beau le programme ? j’ai un coup de barre !
        La bouillabaisse, je voudrais dire qu’on la trouve toute faite en bocal, si, si quelques nageurs de surface, des arêtes au milieu, des croûtons, l’aïoli et HOP c’est dans l’assiette… c’est beaucoup plus prudent que d’aller à Marseille où le poisson est pêché à la kalach !

      • Bizarre, votre pêche marseillaise, Monique, drôle de canne, cette kalach.
        elle fait fureur à Paris en ce moment, cela doit être je crois l’ arme la plus
        produite au monde et papynou a du la croiser, en ces colonies de vacances,
        elle fut celle fétiche de tous les révolutionnaires du monde et curieusement,
        en Corse, elle n’ a pas pris racine , bizarre bizarre, disais je …

      • Quant au molasson, il tente de se raccrocher ou il peut, mais je doute fort,
        qu’ il parvienne à sauver les meubles, même si en quelques jours, il tente
        de reconstituer tout ce que son prédécesseur avait bousillé en terme de
        sécurité et que maintenant il semble redécouvrir, ces types sont impayables !

    • Il y a une recette de morue, propre à Bastia,
      petit je la mangeais, mais papilles se développant,
      je lui préfère aujourd’ hui des poissons autrement
      plus fins et pourtant, ma prime jeunesse .

  13. Dans la marmite à café, on trouvait parfois des cafards, au fond
    et après elle servait de récipient pour nettoyer les latrines turques,
    nous étions jeunes et vaccinés, TABDT, pour l’ infirmière .

    • Des cafards !!?? mais vous auriez du protester avec véhémence , tous comme un seul soldat ! Si cela peut vous consoler , j´ai mangé au coin de la rue , en Thaïlande , pendant 6 mois .
      Ces cuisiniers à roulettes faisaient la vaisselle dans un seau sous le triporteur . Ah… fallait pas être nunuche ! J´étais invincible ; jamais malade . Pas comme les autres . Des petites natures !
      J´ai lu la recette de la bouillabaisse comme à Massilia , et il est écrit que les poissons cuisent entiers . Rassurez-moi … est-ce qu´ils sont vidés ?

      • Au Régiment d’ Auvergne, la protestation, vous n’ y pensez pas,
        nous étions de jeunes appelés et eux des engagés, on ne rigolait pas,
        il a fallu apprendre à les connaitre, mais aussi à nous faire apprécier,
        on y était comme poisson dans l’ eau, qu’ au bout de 6 mois et au bout
        d’ 1 an, on était quasi opérationnel, en ce qu’ on attendait de nous,
        mais on était loin des 3 ans de service militaire de la veille de la
        Grande Guerre .

      • Darie, dans les années 58, les cafards sortaient de partout à l’Hôpital de la Salpêtrière, ils sortaient dans la soirée, montaient sur les tables de nuit, couraient sur les couvertures et les draps, sur le carrelage on marchait dessus, les malades passaient leur temps à les écraser et il fallait voir la taille ! inoubliable !
        Pourquoi voulez-vous vider les poissons, mais ça donne du goût !

      • Lorsque je fais des rougets, je les écaille et les vide,
        mais je conserve le foi, c’ est un régal et lorsque le
        poisson est grand, au four, au sel ou bouilli, je ne
        manque jamais de manger ses joues .

    • Les latrines turques ah, mais c’était un emploi et uniquement tenu par un homme ! oui, il nous donnait avant d’entrer, de la main à la main, le papier nécessaire, ensuite il gardait la porte, nous avions un seau d’eau qui faisait office de chasse d’eau… je ne vous dis pas le jour où le car tout entier a souffert de tourista (sauf chauffeur et guide) on a bu des litres de coca, on avait un toubib avec nous et sa femme était psychiatre, ce qu’on a ri ! on a tout connu là-bas, la chaleur épouvantable, les piscines à sec, les bus bondés d’autochtones qui nous faisaient une place plus qu’acrobatique et souvent on montait en marche parce que le minibus ne pouvait pas s’arrêter, d’ailleurs il n’y avait pas d’arrêt officiel, on montait dès qu’il y avait un ralentissement. Je ne me souviens pas avoir payé pour un bus.

      • Mais c´est vous la baroudeuse , Monique : )) Monter en marche , sauter en marche , mais
        c´est très dangereux . Heureusement que c´était gratuit . Il parait que le c-c est le remède parfait contre les amibes . Toutes foudroyées . Mais que diable , y a-t-il dans le c-c ?!
        C´est un secret d´état …

  14. Darie, une baroudeuse mais seulement en vacances et j’étais (disons) un peu plus jeune ! il faut dire que j’ai un chef sportif on avait intérêt à suivre. Quand j’ai escaladé des montées à pic sur les sites aztèque (de très hautes marches), j’ai compris qu’il était infiniment plus facile de monter que de descendre, c’est toujours vrai . La bouillabaisse j’en ai mangé une seule fois, je ne peux pas dire que ce qui vient de la mer me régale, je préfère ce qui broute ou rumine dans le pré ou alors le poulailler !!! pourquoi pas Lille, car la bouillabaisse, quand on sait la faire, elle est bonne partout, tout dépend du poissonnier. J’ai un poissonnier qui la fait sur commande, comme la paella pourtant simple à faire. C’est une bonne idée pour les personnes isolées dans la campagne !!! Bonne fin de soirée.

    • C´est cela que je vais faire Monique : la commander chez le bon poissonnier , de l´autre côté de la frontière , qui achète ses poissons directement chez les mareyeurs , sur la côte belge .
      Je ne crois pas que ce sera des poissons de roche : )) Le fond de la mer du Nord est plat comme une limande … Ce sont justement des soles , des plies et des limandes qu´on trouve dans la mer du Nord . Yannick bondirait de son sofa , en lisant la recette :  » La bouillabaisse aux poissons plats  » : )) Bonne soirée .

      • Darie, il faut au moins la rascasse mais après tout pourquoi ne pas faire une sorte de matelote de la mer, c’est très bon aussi… » la matelote à la Normande comporte soles, grondins et congres, le tout mouillé au cidre et flambé au Calvados, adjonction de velouté de poisson, crème, champignons, huitres pochées (facultatif), croûtons frits au beurre » mais on peut y mettre carrelet ou plie et limande !! bon appétit…. enfin non, je veux dire bonne nuit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s