Il faut être joueur…

…pour aller à la pioche , bonne ou mauvaise.

Le 30 novembre on a pioché la Pioche dans le calendrier républicain.
image(Extrait des règles du 8 américain ou attrape-couillons)

Publicités

32 réflexions sur “Il faut être joueur…

  1. Bonjour la compagnie, vous savez ce qui est bien dans le 30 novembre, c’est que c’est son dernier jour et que l’on va enfourcher décembre ! j’arrive au bout de ma réflexion, oui décembre les jours diminuent encore mais le 26 décembre + 1 minute de soleil en plus !
    Quand je vois des cartes je pense à jeux et jeu me fait penser au film « Macao, l’enfer du jeu » avec Erich Von Stroheim et Mireille Balin, une des plus belles femmes de son temps, elle eut un destin tragique et finit dans la misère. Mais le jeu que j’ai préféré, c’est le jeu de piste en colo, je vous en ai déjà parlé, des souvenirs mémorables, la camaraderie, la débrouille et diableries.
    Avant d’aller dormir (c’est aussi le titre d’un très bon polar psychologique), voici Maurice Carême :

    Le jeu de cartes
    Quel étrange jeu de cartes !
    Les rois n’aiment pas les reines,
    Les valets veulent combattre,
    Et les dix n’ont pas de veine.

    Les piques, plus pacifiques,
    Se comprennent assez bien;
    Ils adorent la musique
    Et vivent en bohémiens.

    Les trèfles sont si distraits
    Qu’ils tombent sur les carreaux.
    Quand un cinq rencontre un sept,
    Ils se traitent de nigauds.

    Quel étrange jeu de cartes !
    Le diable même en a peur
    Car il s’est brûlé la patte
    En retournant l’as de cœur ».

    Bonne nuit à tous.

      • Bonjour Dominique,

        Les jeux de société sont faits pour meubler en famille ou alors pour divertir les enfants et on pense aux jours de pluie bien sûr quand on ne sait pas quoi faire….le Monopoly est le plus courant avec le jeu des sept familles. Le jeu 8 Américain est apparenté au UNO, très à la mode chez nous, une façon d’être ensemble, de rire et de ne pas aborder les sujets qui fâchent ! moi j’appelle cela des jeux de coupe société.
        Gris, doux et venté, voilà la journée qui commence avec l’immense sujet du jour  » le COP21″ dernière carte à jouer pour H. avant les élections…. à propos, je stresse, je n’ai toujours pas reçu ma nouvelle carte d’électeur l’autre est pleine de tampons !

  2. Vous avez vu les amis, la campagne électorale prend un tour international, vendredi prochain, réunion à Paris des tous les maires des pays étrangers qui voudront bien venir, il y aura des poids lourds comme Robert Redford, Arnold Schwarzenegger ou encore Al Gore, tous invités par la maire de Paris…. et cela dans la prolongation du sommet sur l’écologie. Les élections vont passer au seconde plan, on dirait qu’on fait tout pour qu’elles n’aient pas lieu….H. joue son quinquennat et espérant qu’il bénéficiera du prochain. Malgré ce jeu de vilain, restons beau joueur et espérons qu’il ne tirera pas son épingle du jeu.

      • Bonjour mareria, j’ai bien peur que vous ayez raison et ce spectacle nous donne une petite idée de ce qui nous attend tout au long de l’année prochaine. Tout peut arriver et parfois il faut s’en remettre au hasard sans baisser la garde. Je pense à tous ces morts du vendredi noir, ce serait contraire à toute justice, à toute morale, qu’on en reste là ! il faut rétablir les responsabilités, je compte sur les preuves tangibles qui pourront être mises au grand jour. La politique spectacle n’est pas du goût de tout le monde après un tel attentat.

  3. bonjour…..
    il faut être joueur et bluffeur pour jouer au poker menteur sinon ont jouent au jeu des 7 familles et ont pioches dans la pile , j’ai pas une tête de pioche plus une dure comme la roche , que voulez vous je suis point le roy ni merlin avec une pelle et une pioche dans le jardin enchanté , de toute façon je sais jouer juste a la belote , et aux jeux de société , je n’aime pas de trop les jeux de cartes en général type poker ou tarot et autres je ne porte la coiffe du joker , bon le travail m’attend il faut que je fasse ma part, je ne touche ni pelle ni pioche ni rateau , je suis pas bon jardinier encore moins un cantonnier ….bonne journée ..GO!GO!

    • Klaus , vous n´avez pas appris à jouer au mah-jong avec madame Hong ?
      Ah oui … manger le bol de riz , un grain à la fois , avec deux baguettes , cela prend un temps fou … J´étais très habile pour manger avec des baguettes . J´y étais obligée , il n´y avait pas de cuillères et de fourchettes dans la cahutte du marchand ! Je n´ai même pas penser à aller au bazar , pour acheter une cuillère . Bonne soirée .

  4. Bonjour la compagnie des joueurs! Je ne sais s’il y a une pioche dans le jeu de cartes japonais appelé Hanafuda – 花札, traduit comme le « Jeu des fleurs » -, jeu de cartes traditionnel . » Il se compose de 48 cartes réparties en 12 mois du calendrier japonais. Chaque mois comporte un thème floral et des symboles que propose la nature japonaise à travers les saisons d’une année. Ce jeu de cartes est aussi présent en Corée (Hwatu) et à Hawaï. Le Hanafuda comporte 48 cartes réparties en 12 familles – florales – de 4 cartes, chaque famille représente un mois du calendrier japonais, mais qui peut aussi bien correspondre au calendrier grégorien. »
    Sur le site http://www.hanafuda.fr/, on a les dessins de ces cartes-fleurs ou arbres: en novembre, c’est le saule, en décembre Paulownia…

    • Quelle splendeur que ce Paulownia aux fleurs bleues: « les fleurs violettes mellifères ont une odeur de violette et ressemblent à celles du Catalpa ou de la digitale ». C’est un arbre asiatique, mais en trouve-t-on par ici?

      • Quel arbre magnifique , Mareria , de loin , il a des allures de jacaranda .
        J´ai regardé les fleurs de près , qui font un peu penser à des orchidées , rien que ça !…
        Je ne crois pas , même avec la Terre qui se réchauffe , que le paulownia , le catalpa , le jacaranda , puissent passer les hivers scandinaves . Notre tulipier va encore devoir passer
        l´épreuve … du feu (celui du gel , qui grille tout , partout où il passe … )

      • mareria superbe cet arbre bleu, il faudrait lire Serge Brindeau (1925-1997) « D’un bois de pauwlonia » Editions La Bruyère, 1990 :
        « Le jour de la lune
        Le jour du feu,
        Le jour de l’eau,
        Le jour de l’arbre
        Le jour d’argent
        Le jour de la terre
        Et le jour du soleil
        Le jour Où l’homme est adossé à l’arbre… »

        Le pauwlonia est un enchantement.

  5. A moi de jouer ! Bonjour , je parie qu´il fait plus chaud chez vous que chez moi . On nous avait dit ( monsieur météo ) que le temps allait s´adoucir . Poker menteur ! Il fait froid et venteux .
    J´ai une armoire pleine de jeux de sociétés , du monopoly , au boggle , etc , mais mon préféré reste le mastermind . Malheureusement , plus personne ne veut m´affronter .
    A Noël , c´est le tri…. ?…. , des centaines de questions qu´on lit sur un telefon . Chacun(e) a sa spécialité , et moi , c´est la France : )) Il y a toujours des questions sur la France . Mais je me défends bien sur d´autres sujets , sauf sur le sport ( qui a gagné ?… quelle équipe participait ?…
    Dans quel match , Untel a marqué 3 buts ?… ) Là , je suis archi nulle . Mais les suédois , et les suédoises aussi , excellent .
    Le jeu de dames était l´incontournable après-repas chez mes grand-parents , avec les tentatives de tricherie de ma grand-mère , dont on rit encore … Heureusement , mon grand-père était beau joueur , et savait en plaisanter aussi : )) On ne joue pas que pour gagner !
    -LE JEU-
    Seize sont blancs. Seize sont noirs.
    Alignement d’un face-à-face.
    Selon son rang, chacun se place.
    En symétrie, de part en part.
    Les plus petits sur le devant.
    Seize sont noirs. Seize sont blancs.
    Huit fois huit cases. Un jeu démarre.

    Joutes, et coups bas, et corps à corps,
    et durs combats. Ultime effort
    pour asséner à ceux d’en face :
    « Échec et mat ! le roi est mort ! »

    Complimenté est le gagnant.

    Mais la revanche est dans le sang.
    Déjà tout se remet en place.
    Et du combat ne reste trace.
    Tout aussitôt le jeu reprend.

    Seize sont noirs. Seize sont blancs…

    N’ayant soixante-quatre cases
    ni trente-deux participants,
    mais autres nombres et autres temps,
    la vie, pourtant, a mêmes bases.
    de Esther Granek .
    Bonne journée , c´est la gadoue et la pataugeoire ici …

  6. Dans l’antiquité, les jeux de société existaient; la pettie, jeu d’origine grecque, est sans doute à l’origine du jeu de Dame et de l’Alquerque; il est évoqué par Sophocle, mais ses règles originales ont été perdues. On connaît mieux le jeu romain des latroncules, » jeu stratégique dans lequel l’origine militaire apparaît dans le nom des pions, par exemple: ‘soldats’ et ‘mercenaires’. Le ‘jeu des douze caractères’ ou ‘Ludos duodecim scriptorum’ doit son nom aux trois lignes de douze lettres. Le nom de ce jeu fait penser à un jeu de mots. Il s’agit cependant d’un jeu de la catégorie des jeux de trictrac. »
    Un topo d’élèves sur http://college.belrem.free.fr/loisirom/jeux/jeux.htm est assez clair.

    • C´est dommage , Mareria , que certaines règles du jeu aient été perdues , mais en regardant les fresques romaines , on peut éventuellement les retrouver …
      Dans le nord de la France , certains jeux ont retrouvé une nouvelle ardeur , comme la bourle .
      C´est un jeu de grosses boules , sur un plancher cintré pour améliorer l´intérêt du jeu . J´ai vu cela à la TV , et cela fait un sacré boucan !… Mais comme pour la pétanque , c´est le plaisir de se rencontrer , de sortir de chez soi , d´apprendre les dernières nouvelles …

  7. Si vous voulez voir des photos d’osselets, toupies, yoyos, poupées , dés etc, la plupart d’origine grecque, suivez ce parcours proposé par le Louvre http://www.louvre.fr/routes/jeux-et-jouets. Le musée de l’Agora à Athènes recèle bien des trésors dans ce domaine
    Un des jeux adultes des Grecs était celui du cottabe, qu’on voit sur des fresques des tombes de Paestum; il y a toute une page de Wk à ce sujet..
    ..

  8. Hello, souffler n’est pas jouer, ainsi vont les dames, alors une devinette : quel est le jeu le plus fatigant ?

    « Contexte » de la partie d’échecs ayant eu lieu en 1834 à Londres entre La Bourdonnais et Mc Donnel.

     » Le champ clos a croisé soixante-quatre cases ;
    Aux deux extrémités, les tours posent leurs bases,
    Ces formidables tours, ces tours qu’un doigt savant
    Comme aux sièges romains fait rouler en avant :
    Sur des chevaux sans mors des cavaliers fidèles,
    Lestes et menaçants, se placent auprès d’elles ;
    À franchir deux carrés ils bornent leurs élans,
    Et tombent, de côté, sur les noirs ou les blancs.
    Ces pièces vont ainsi ; l’amitié les a jointes
    Aux fous, sages guerriers qui partout font des pointes.
    Puis la dame se place et garde sa couleur ;
    Nul combattant du jeu ne l’égale en valeur :
    Elle vole d’un bond de l’une à l’autre zone ;
    C’est Camille au pied leste, invincible amazone ;
    Elle veille, et défend les pièces d’alentour,
    Par la force du fou, réunie à la tour.
    Près d’elle le roi siège ; hélas ! il garde un trône
    Que mine le complot, que l’astuce environne ;
    Ce monarque, toujours menacé du trépas,
    Pour tromper l’ennemi ne peut faire qu’un pas ;
    Toutefois, quand sa force est enfin abattue,
    Par respect pour son nom, personne ne le tue ;
    Il est échec et mat ; son dernier jour a lui,
    Et tous ses serviteurs sont morts auprès de lui.
    Huit modestes pions, soldats de même taille,
    Gardent l’état-major sur un front de bataille ;
    Un pas leur est permis ; un ou deux, jamais trois ;
    Troupe vile immolée aux caprices des rois :
    Ils ne prennent qu’en pointe ; et pourtant il arrive
    Qu’un d’eux, soldat heureux, aborde l’autre rive ;
    Alors il se grandit ; ce soldat parvenu
    Des dépouilles d’un chef habille son corps nu :
    Il se métamorphose en tour ; il devient reine ;
    Il choisit dans les morts, étendus sur l’arène ,
    Un chef de sa couleur, par sa force cité,
    L’heureux pion le touche, il l’a ressuscité »

    • Je n’ai pas donné l’origine de ce texte savoureux, il s’agit

      UNE REVANCHE DE WATERLOO
      ou
      UNE PARTIE D’ÉCHECS
      Poème héroïco-comique,
      PAR MÉRY

      PARIS, au club des Panoramas, 1836
      Dédié à Mme la Princesse Belgiojoso

  9. Monique, j’aime beaucoup le poème de Serge Brindeau que vous avez cité. J’ai pensé aux lignes de « Tête d’or » de Claudel sur l’arbre; je les avais entendues, en fac, dites par la belle voix d’Alain Cuny; il avait joué la pièce, montée par J-L Barrault, avec Laurent Terzieff et Catherine Sellers; cette pièce est une des 1ères de Claudel, remaniée en 1894, mais je n’arrive pas à trouver le texte intégral sur la toile, seulement des passages avec la main..J’ai rusé pour obtenir ceci: « Oh Arbre, accueille moi, C’est tout seul que je suis sorti de la protection de tes branches, et maintenant c’est tout seul que je m’en reviens vers toi, oh mon père immobile(…)
    De même, que je me tienne droit ! Que je ne perde pas mon âme ! Cette sève essentielle, cette humidité intérieure de moi-même, cette effervescence Dont le sujet est cette personne que je suis, que je ne la perde pas en une vaine touffe d’herbes et de fleurs… »
    Barrault a écrit de beaux textes sur cette pièce dans ses programmes-livres!
    Je vois que « Tête d’Or » a été mise en scène en mars 2015 par Jean-Claude, avec une troupe africaine http://theatreauvent.blog.lemonde.fr/2015/03/15/tete-dor-de-paul-claudel-mise-en-scene-de-jean-claude-fall-au-theatre-de-la-tempete-du-12-mars-12-avril-2015/

    • mareria, ces vers sont très beaux, je ne connais pas cette pièce et je n’ai pas lu ce livre de Claudel…Alain Cuny était un comédien étrange, un physique figé et une voix souterraine sans aigus, il a pourtant joué les plus grands auteurs, un fidèle de Claudel, il ne s’est jamais départi de cette face lisse et apparemment sans émotion même dans les films « scabreux » comme « Emmanuelle » où il avait un charme certain tout en étant très laid, un visage taillé à coup de serpette dira-t-on…nous n’avons pas accès à la lecture libre de ce livre, dommage ! merci pour le lien.

  10. il n’y a pas de blanche neige qui refroidie la terre du domaine quand les nains rentrent du boulot pour le gastro , heigh-ho!, heigh-ho!, heigh-ho!, heigh-ho!, on rentre du boulot et rentre a la maison , heigh-ho! , on pioche tic tac, tic tac au fruit adventure et menthe et réglis , dans la mine pour avoir bonne mine , le jour entier sans mandier , piocher tic tac, tic tac sous l’horloge du temps, notre jeu préférédes jeux de sociétés , as bien malin d’être riche enfin pour vivre comme le rupin , si l’on pioche tic tac sans que rien se détraque , dans la terre ou dans la roche on pioche , dans la mine, dans la mine en sourdine , dans la mine, dans la mine tous en rime , ou un monde de diamant brille comme une agate, heigh-ho!, heigh-ho!, c’est la fin de journée a l’hymme des nains pas trop saint-chritain , une équipe toujours , une fantastique épopée parlant souvent amusant d’une race impressionnante , des nains a l’ombre géante loin de tout mais a la pointe de la civilisation , avec nos pioches on boit comme destrous et on creuse a une vitesse affolante ,nous chez les nains dès que l’on s’arrête immédiatement l’ennui nous hante ,alors nous chantons heigh-ho! heigh-ho! , nos aventures sont riches et palpitantes toujours teintées d’humour et de blagues vraiment détonantes et pétantes , c’est bien chez nous que les meilleures hommes sont fabriquées car ils sont toujours en activité , notre force c’est notre sincérité et surtout toujours partant pour rigoler , ce qui faut surtout savoir oui cela est marquer sur nos visages endurcies par la vie que toutes ses occupations il convient de rajouter que pour nous la plus sérieuse de nos et surtout notre préférée qui est sans conteste d’aller a la messe , euh! je me trompe la présentement je recommence ,et surtout notre préférée qui est sans conteste d’aller au foyer pour lune kégère dégustation en profusion et le jambon et saucisson ,guerriers, chasseurs, prêtres sont légion au bataillon , nous n’avons jamais peur d’échouer , nos esprits ne sont pas noyés dans des larmes de douleur car le chagrin passe son chemin , nous voyons toujours un ciel bleu qui sèchent le malheur carnous avons compris depuis le premier jour que le meilleure ou le pire c’est la vie qui nous l’offre ……heigh-ho! ho!ho!!..la bonne du curé dirait que c’est point commode d’être a la mode , quand on est bonne du curé , c’est pas facile d’avoir du style ; que vioulez vous c’est ma marque de fabrique , je suis pas une bonne encore moins la compagne d’un curé de village de bretagne , j’écris ce qui arrive dans ma cervelle qui tourne a coup de manivelle et vapeur de bière , un jopur qui sait je ferait mieux un beau texte pour vous ….je ‘voudrais bien mais je peux point….la la la la la la la …tra la la laaaaaaa … a demain je file a la douche , et après je vai contempler le frigo c’est une belel toile qui devrait etre exposé au louvres …il y a un gros gros gros gros énorme gâteau au caramel ?????? vraiment gros vue la taille du frigo ( chambre froide ou sa caille pas chaud ) je sais pas pourquoi ( anniversaire ou autres mariages la je rigole …j’ai demandais au cuisto et patissier …réponse dégage tu verras ce soir …..mafois un gâteau si gros …j’ai demandais cela juste par compassion moi , imaginer la taille énorme du gâteau a plusieurs étages ..et la fille a l’intérieure pour dansé a l’heure fatidique elle doit se cailler les miches …bises a demain matine ..tine tine …GO!GO!

      • Darie ….j’ai mis un doigt c’est pour cela que j’ai plus le droit d’approcher des cuisines ( 20 mètres minimum ) , j’étais pas sur sur donc fallait une preuve pour le caramel …c’est pas le gâteau au caramel qui me préoccupe c’est le pourquoi et surtout un gâteau de cette taille . nous sommes plus de 100 mais va y’avoir du rab cela est sur c’est pour un régiment tout entier ce gâteau géant , nous nous sommes qu’une petite compagnie de bras cassés , a mon avis ( je crois un gâteau de mariage ( sans la mariée ou le marié et le gâteau est rester ? ) un cadeau pour nous , ou je ne sais pas car il ne ressemble pas fait pour un mariage cet HLM , se soir je regarderais le nom ya une carte en biscuit j’ai vu mais pas eu le temps de lire dégage de la ..c’est du francais je crois …moi qui a une appétit de petit oiseau type un escadron de vautour , bon je file a l’apéro du vin chaud des petits saucisses cuites du jambon cru enrouler dans un truc avec une olive ( surment de mars ) et des petits quiches et des petits croissants aux fromages ….l’apéro quoi déja c’est beaucoup …beaucoup beaucoup …on me dit rien …ya que quoi …la visite du président de la république ah non …j’aime pas la politique ..bon un général ou mieux marion maréchal-le pen en jupette en cristal hi!hi!…ou la belle rama yade habollée en grillade …ou martine en mayot de ..euh! non pas martine …….a demain bises …GO!GO!

      • C´est un gâteau de mariage qui n´a pas eu lieu ? La mariée affolée s´est sauvée en courant ?
        Je connais une histoire très ancienne dans ma ville , où la dame , jeune mariée , n´avait jamais voulu ouvrir la porte de la chambre … Le monsieur avait renoncé à la convaincre , et tous deux sont restés seuls dans leur coin … snifff… c´est triste comme épilogue … snifff….
        Pour les autres , c´est  » ils se marièrent et eurent beaucoup d´enfants  » .
        Ne mangez pas trop de saucisses et tartelettes , vous n´aurez plus faim pour le gâteau .
        C´est le jeu de l´amour et du hasard …. ah-ah…

    • hello papy, mais c’est quoi ce tintamarre ? tu ne sais pas que le curé n’a plus de bonne, et à dire vrai, nous n’avons même plus de curé…. on pourrait demander à Annie Cordy qu’elle le remplace au pied levé, elle qui sait encore très bien lever la jambe. La carrière d’Annie Cordy, c’est vraiment une histoire belge !!! et HOP, on prend « La route fleurie » ! pour le gâteau au caramel, ça doit coller aux dents, je ferme les yeux et je me remémore ce caramel mou au beurre salé qu’un jour …… mais ne pas remuer les bons souvenirs, les caramels pâtissiers ne sont plus ce qu’ils étaient.

      • J´ai ramené à mon dernier passage en France deux paquets de « magnificat » .
        Délicieux bonbons au caramel , feuilletés . C´est Dominique qui en avait parlés , alors au
        supermarché , je les ai cherchés , et aussi reconnus ! C´étaient les bonbons du dimanche ,
        avec les caramels aux fruits .

  11. Darie, cette histoire est assez drôle mais finalement, c’est dramatique quand on y pense, c’était courant au 19e siècle lors des mariages arrangés par les familles. J’ai un grand père qui a dit n’avoir jamais rencontré sa fiancée seul à seul, il y avait toujours une duègne de service. Quelle génération quand même !! Il me semble que notre Victor Hugo a connu quelques démêlées avec sa femme mais la légende dit tellement de choses.

  12. Tous partis, pas possible…. bon alors pour vous dire bonne nuit bellement, voici un peu d’humour ! trouvé dans l’Almanach pittoresque (1861) que les colporteurs vendaient jadis pour réchauffer les chaumières :

    « Le quart d’heure de bon temps »

    L’homme, dont la vie entière
    Est de quatre-vingt-quinze ans,
    Dort le tiers de sa carrière
    C’est juste trente-deux ans.
    Ajoutons, pour maladie,
    Procès, voyages, accidents,
    Au moins un quart de la vie
    C’est encore deux fois douze ans !
    Par jour, deux heures d’études,
    Ou de travaux, font huit ans.
    Noirs chagrins, inquiétudes
    Pour le double, font seize ans.
    Pour affaire qu’on projette
    Demi heure, encore deux ans
    Cinq quarts d’heure de toilette,
    Barbe et coetera, cinq ans.
    Par jour, pour manger et boire
    Deux heures font bien huit ans
    Cela porte le mémoire
    Jusqu’à quatre-vingt-quinze ans…
    Hélàs, comment trouver sur terre
    Un quart d’heure de bon temps ? »

    Je vous le dis, nous n’avons plus une minute à perdre…. bonne fin de soirée à tous.

    • Super  » emploi du temps  » , je veux dire , le texte , car il est un peu prosaïque : )
      Mon quart d´heure de bon temps , c´est chaque matin où je vais chercher une tasse de thé ou de café , ( c´est le chef , premier debout , qui décide ) , et je retourne boire ma tasse au lit .
      Cela me rappelle un mois de vacances linguistiques en GB , et la dame , brésilienne , au lieu
      de sonner le carillon , me réveillait chaque matin avec a nice ( very nice ! ) cup of tea .
      Cela fait des dizaines d´années , mais je n´ai jamais oublié l´attention .

  13. Darie, j’arrive au moment où un quart d’heure de bon temps n’est plus suffisant, j’essaie de rogner sur certaines occupations qui ne me semblent plus capitales pour les déplacer ailleurs, j’égrène les quarts d’heure, je jongle avec, mais ayant la chance d’être insomniaque de plus en plus, je peux donc empiéter sur le sommeil qui est un temps mort, si j’ose dire.
    Levée la première, je fais les déjeuners, je ne fais rien sans avoir pris mon petit déjeûner tout en écoutant la radio, ensuite je vais lire les nouvelles sur le journal et autres sources… et la journée commence. A part quelques rares stations chez les blouses blanches, je ne mange jamais au lit.
    Ceci dit, une gentille attention fait toujours plaisir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s