Rappellent la lune

Sur le nez, et pourtant on les chausse, ce sont les lunettes qui comme les yeux vont par paire et par leur forme rappellent la lune .

Voyez-vous, lunettes est le mot du jour. image

De vue, soleil, plongée, protection mais toujours par analogie de forme, lunette de toilettes et bien d’autres choses encore.

imageUne femme remarquable de vitalité, presque centenaire , illustre cette page, Iris Apfel.

Publicités

65 réflexions sur “Rappellent la lune

  1. God dag allihopa , une lunette pour regarder la Lune ?marrant ! mais vous êtes aussi une marrante Dominique : )) La lunette du viking ne voit pas aussi loin , elle se limite à 200 , 300m?
    Je vais vérifier à son retour , pour voir si j´ai une bonne notion des distances .
    Promenade dans un petit matin frais , et nous revenons .
    Les videos d´hier sont toujours noires , même avec mes lorgnons !??

  2. Hello! J’ai chaussé mes lunettes ( expression étrange), et elles ne sont pas astronomiques..
    Puisqu’on est au petit déjeuner, une chanson de circonstance avec Joe Dassin:

  3. Bonjour à tous, Dominique nous fait une surprise et vue de l’esprit pourrait s’appeler l’esprit en vue ! autrefois on disait bien la lunette des WC (soyons clairs) mais on ne le dit plus aujourd’hui. Il y a aussi les lunettes demi lune, ne pas confondre avec la lorgnette et pourtant son bout est très utilisée par ceux qui nous gouvernent, et les lunettes c’est comme les jumelles, ça marche par paire. Sans être opticienne, les lunettes de cette dame sont un peu trop grandes, le pro vous dira « qu’elles mangent le visage » mais les couleurs sont gaies, une monture une tenue, le sommum de l’élégance bien que notre époque préfère des personnes sans lunettes, c’est le règne des lentilles……Sur cette grande envolée, une histoire d’optique, il fait très beau, on sort le transat qui n’est pas atlantique, le t-short et on va farnienter à ne rien faire pour la journée.

  4. Les lunettes n’aiment pas les poèmes qui se lisent les yeux fermés, vue à la loupe, voici un homme que les lunettes inspirent, c’est Guy Rancourt et nous le connaissons déjà :

    « J’ai perdu mes lunettes

    À mon frère Richard

    J’ai perdu mes lunettes tabarouette
    Pourtant je les portais en soirée
    Pour ajuster gréements et équipées
    Pour notre excursion de pêche tôt demain matin

    J’ai perdu mes lunettes saperlipopette
    Où ai-je donc pu les égarer ?
    Au fond de la chaloupe ou du lac ?
    Les ai-je écrasées par mégarde ?

    J’ai perdu mes lunettes sac à cacahouètes
    Pourtant je les garde toujours en sûreté
    Dans ma pochette de chemise
    Ou bien en vue sur ma table de chevet

    J’ai perdu mes lunettes sainte ciboulette
    J’ai passé au peigne fin tous mes bagages
    Et repassé au crible tous mes mouvements :
    Niet, rien du tout, le néant total !

    J’ai perdu mes lunettes sacrebleu de merde en bouette
    Comment ferai-je pour appâter mes hameçons
    Démêler mes lignes et compter mes prises demain ?
    Quelqu’un pourrait-il me passer une paire de lunettes ?

    J’ai perdu mes lunettes tabarouette
    Quoi mes frères ? Que signifie sur vos visages
    Ce drôle d’air ? Vous ne pensez toujours pas
    Que ces p’tites bières sont la cause de mes déboires « 

    •  » J´ai perdu mes lunettes … » , j´entends cela souvent chez moi , Monique , et je sais que les miennes feraient l´affaire , au nonchalant qui les égare régulièrement . Mais moi , prévoyante
      ( ah-ah , bien dit : )) , je les cache dès que je quitte la maison , et aussi la nuit ! Car pour lire
      un journal aux aurores , il lui faut des besicles . Il est parti travailler un jour , que dis-je …. ,
      deux jours consécutifs sans lunettes , faute de les retrouver . Je suis restée intransigeante , alors qu´il lorgnait ( hi-hi ) devant mes lunettes !… Je fais attention à mes lunettes comme à la prunelle de mes yeux ! c´est le cas de le dire : )

      • Bonjour Darie, chez Bob l’argot les lunettes deviennent des binocles. Je ne sais pas pourquoi je porte des lunettes car je peux m’en passer oui, mais je trouve que la vue se fatigue vite et qu’elles sont un confort en même temps qu’un bijou, elles habillent un visage, il me semble. Je ne perds jamais mes lunettes, mais il m’est arrivé de m’asseoir dessus….. il y a aussi les gâteaux en forme de lunette, c’est très bon et on a du sucre glace jusque sur les verres (de lunettes)

  5. Nous revoilà . J´aurais pensé que Madame Apfel était lunetière ( fabricante de monocles , de binocles , de longuevues , etc ) mais non , elle est architecte d´intérieur , un métier qui doit être passionnant , surtout quand il s´agit de transformer , par exemple , des anciens ateliers , des
    bâtiments de ferme , en logements . Cela donne du cachet à un appartement .
    Un fabricant de lunettes Liljehood habite non loin de chez nous , et ma fille 2 « traduisait » son nom en français , et disait toujours madame Petitehood , et nous avons gardé l´habitude de
    ´appeler ainsi ( entre nous ! ) ; c´était erroné en fait , car « petit » se dit « lilla » , mais c´était trop drôle pour la corriger . ( Lilje , c´est le lys ) .

  6. Monique, bonjour, je vais retenir ( et utiliser à l’occasion) ces jolis petits jurons, tabarouette à ressorts!
    Un petit extrait du  » Bourgeois gentilhomme », IV, 2: Mme Jourdain vient de découvrir que son mari a organisé un festin pour le comte Dorante, et Dorimène ( dont il est épris)…
    « MADAME JOURDAIN.- Ah, ah, je trouve ici bonne compagnie, et je vois bien qu’on ne m’y attendait pas. C’est donc pour cette belle affaire-ci, Monsieur mon mari, que vous avez eu tant d’empressement à m’envoyer dîner chez ma sœur ? Je viens de voir un théâtre là-bas , et je vois ici un banquet à faire noces. Voilà comme vous dépensez votre bien, et c’est ainsi que vous festinez les dames en mon absence, et que vous leur donnez la musique et la comédie, tandis que vous m’envoyez promener ?
    DORANTE.- Que voulez-vous dire, Madame Jourdain ? et quelles fantaisies sont les vôtres, de vous aller mettre en tête que votre mari dépense son bien, et que c’est lui qui donne ce régale à Madame ? Apprenez que c’est moi, je vous prie ; qu’il ne fait seulement que me prêter sa maison, et que vous devriez un peu mieux regarder aux choses que vous dites.
    MONSIEUR JOURDAIN.- Oui, impertinente, c’est Monsieur le Comte qui donne tout ceci à Madame, qui est une personne de qualité. Il me fait l’honneur de prendre ma maison, et de vouloir que je sois avec lui.
    MADAME JOURDAIN.- Ce sont des chansons que cela ; je sais ce que je sais.
    DORANTE.- Prenez, Madame Jourdain, prenez de meilleures lunettes.
    MADAME JOURDAIN.- Je n’ai que faire de lunettes, Monsieur, et je vois assez clair ; il y a longtemps que je sens les choses, et je ne suis pas une bête. Cela est fort vilain à vous, pour un grand seigneur, de prêter la main comme vous faites aux sottises de mon mari. »
    Quant aux lunettes d’Iris Apfel, elles font apparemment partie de son look: peut-être protègent-elles sa peau du soleil? je ne connaissais pas cette grand styliste, qui a rénové la Maison Blanche pour neuf présidents: une exposition sur elle « Iris » se tien en ce moment au Bon Marché.
    Un extrait d’une interview: « Quand j’observe les jeunes générations marcher dans la rue, je vois des clones en Perfecto qui portent le même jean, tout le monde est en noir. C’est si triste. Ça me met mal à l’aise car je déteste les normes, je n’aime pas que tous les mannequins se ressemblent, j’ai horreur de la similitude. Je préfère quand les gens réussissent à exprimer leur originalité. S’habiller devrait être un plaisir. »
    http://www.lemonde.fr/m-styles/article/2016/03/02/iris-apfel-j-ai-horreur-de-la-similitude_4871367_4497319.html

    • Merci pour le lien Mareria . J´aime bien les personnes un peu extravagantes et qui l´assument .
      Je « souffre » justement de l´uniformité ambiante chez moi . Je hais ( carrément ) les jeans , les habits noirs . Je remarque cela depuis longtemps en Suède .
      Evidemment , il faut de la mesure , on ne peut pas tous se promener en rose bonbon , avec des chapeaux parasol , cela finirait par ne plus attirer l´attention : )
      A propos de lunettes , j´avais acheté des lunettes de soleil bleues , à larges bords , pour conduire seulement , mais grande fille 2 m´a interdit de les mettre ! et les enfants se sont cotisés pour m´offrir une belle paire dans les normes esthétiques . Rire . (fête des Mères )
      Elles restent dans la voiture au cas où …

    • Bonjour Mareria, quel bonheur de relire Molière…… mais…. mais…. il parait que Molière n’a pas pu écrire ses pièces, il passait toute sa journée et sa vie à répéter les pièces avec sa troupe, il est prouvé que matériellement il n’a pas pu les écrire…. en plus il n’a jamais fait les études qu’il dit avoir faites, on ne le retrouve pas dans les archives des écoles qu’il cite, et en fait ce serait le Grand Corneille qui lui a servi de nègre si j’ose dire puisque c’est le nom donné à quelqu’un qui écrit pour un autre. Les Molière devraient s’appeler les Corneille !
      Le lien est intéressant ainsi Iris Apfel pense comme moi, le noir, le gris, le blanc, une époque triste et sans couleur…. une mode qui relève de l’uniforme plus que de la liberté de vivre.

  7. Voici un site qui résume l’histoire des lunettes à travers les âges, avec quelques tableaux intéressants: http://www.snof.org/encyclopedie/les-lunettes-%C3%A0-travers-les-temps
    « Aristote évoqua les problèmes de vision, principalement la myopie et la presbytie, dans son livre Problemata, mais ce n’est que bien longtemps après qu’on put véritablement ‘inventer’ les lunettes. C’est cette longue histoire que nous allons évoquer brièvement, juste pour donner les grandes lignes de ce que tout le monde utilise de nos jours.
    A Ninive Sir Henry Layard trouva les plus anciennes lentilles en usage en 4000 ans avant JC. Quel usage ? On pense qu’on se servait de ces pierres transparentes convexes, du cristal de roche, pour faire converger la lumière du soleil sur des points et donc brûler la zone visée. Ces ‘pierres à brûler’ ont été décrites par la suite par Aristophane (257-180 avant JC) pour faire des trous dans les parchemins ou effacer des tablettes. Aucune action réfractive n’est évoquée.
    C’est Pline qui rapporte que Néron regardait les combats de gladiateurs au travers d’une émeraude. Beaucoup de textes se demandent pourquoi; s’en servait-il comme protection, ou pour mieux voir…nul ne le sait.
    Sénèque décrit aussi l’utilisation de globes remplis d’eau qui permettaient de grossir l’image des textes.
    Euclide (280 avant JC) étudia le pouvoir optique de différents éléments, mais on attribue généralement au scientifique arabe Alhazen ( XI ème s) la première description scientifique du pouvoir grossissant des lentilles; il ne parle pas de leur utilisation possible pour favoriser la lecture. » (…)

  8. bonjour ..
    nul besoin de lunette pour voir la moitié d’une lune dans l’immense ciel noir une nuit d’été allongé sur un mouchoir en papier écologique recyclable , j’ai une vue d’aigle , une vision royale , non besoin de l’aide d’un bocal le parfait pour voir de plus près ce qui se trouve au plus loin , comme dirait un nain a un pas grand quand je te regarde de prés on dirait que tu est loin …GO!GO!

  9. en parlant de lunette et de vision , savez vous pourquoi certain tireur d’élite se serve de lunette aux verres orange et d’autre non , il y a trois catégories du type de tireur , le tireur occasionnel (3) le tireur d’élite (2) le tireur d’élite numéro (1) …une seul différence entre le numéro 2 et le 1….cela varie de 1 pour 500 000 ….GO!GO!

  10. ce matin je n’ai aps des idées noir en regardant un monocle d’après guerre qui rit jaune , j’ai beaucoup aimé ces films du monocle avec paul meurisse , on parle toujours du delon du belmondo et d’autres alors qu’ils n’arriver pas a la cheville de cet acteur ….jeune mon oncle porter un monocle , en été il en prenait un de couleur bleu .un jour son oeil malade ( il avait été blessé a la chasse ) il a porter un monocle noir a la place d’un bandeau ( le surnom de cet oncle ) l’élégant ..il porter du matin au soir des costumes avec cravattes et tout ce qui va avec de la montre au gilet et les portes chaussettes , le soir il garder son gilet de veste et par dessus une robe de chambre de qualité ….un élégant ..il porter les gants blancs en été et noir en hiver ( avec le cache nez de couleur qui se marié avec le costume ) , il était le champion des chaussures brillantes , il était propriétaire d’un cinéma et d’une librairie comme son frere (mon père ) , il est mort en 1948 écraser par ces propres sacs de charbon dans la cave …….rigolez pas …mon père a dit ce jour la l’élégant est devenu une boule de suie ……GO!GO!

    • Bonjour papy, l’homme au monocle, Paul Meurisse…. un acteur totalement oublié ! les rois de la chaussure brillante, c’était les parrains, ceux de la grande mafia, le baiser de la mort et les pompes qui étaient souvent funèbres.

  11. mesdames ….le barbecue gargantuesque est fin près , ils sont fort beau les deux tonneaux de vin , un blanc un rouge , de la viande a gogo et autres , nous avons des camarades du 3e régiment étranger d’infanterie (3e REI) de kourou en guyane , j’espère qu’il vont chnater pendant le repas (Anne-Marie , Mein regiment mein heimatland) , en allemand comme toujours , je la chanterais avec eux hi!hi! …..bon je fle a la pitance du matin en plus j’ai faim et soif ……bises a plus ..GO!GO!

  12. Bon appétit, Klaus, pour toute la journée…
    J’ai retrouvé dans les affaires ancestrales des lunettes toutes petites, aux verres bleus: cela devait moins commode que celles d’Iris Apfel!
    Paul Meurisse était excellent: ah, l’horrible scène de la baignoire dans  » Les Diaboliques », où il enlève ses faux yeux brrr…

  13. cette aprème de sortit , je pète le feu donc une bonne marche de plusieurs kilomètres avec ceux du 3 en montagne , mafois je prépare mon sac pour le petit pique-nique sous un sapin vert , je vais avoir un sac de plus de 30 kilos (avec la bière et le vin …..) les haribo c’est pas lourd …comme le saucisson le jambon le pain le fromage et la boite de thon a la tomate …..sans oublier le préservatif a café pour le tenir au chaud , le retour se fait vers les 19h maxi ….faut monter et revenir …sans oublier ….l’entrainement …des jeunes pas moi…en plein milieu de la montée je vais dire …ouf! la!la! j’ai une fatigue d’un coup ….hi!hi!..mais non merci pour avoir pris mon sac …..marche doucement légionnaire fait pas mousser la bière hi!hi!……GO!GO!

  14. Nous partons à Göteborg pour l´après-midi , fêter l´examen de la cousine ( unique cousine ) ,
    qui a bien réussi ( Droit ) , alors que les auspices disaient le contraire . Comme quoi , il faut toujours garder son optimisme avec les enfants . Sa mère a donc décidé une belle fête : ))
    Je vous lirais avec plaisir au retour . Bonne après-midi .

      • Ben dites donc Dominique, et cela grâce à vous! Ce qui est  » bien » , c’est que, lorsque je relis des pages pas très anciennes, j’ai l’impression de tout redécouvrir…..Bises itou et bonne soirée les gars – j’aime beaucoup l’appellation. ..

  15. Hello Dominique , je vois … ce fût une journée de farniente , ou de jardinage intensif ?…
    Quelle course pour rentrer avant 21h . Pussel était chez des « relations » , et il fallait la reprendre
    à 21h , dernier délai . Ce sont des couche-tôt , âgés et monsieur quasi paralysé ( chute et mauvaise fracture de la hanche ) . C´est un plaisir de conduire sur une autoroute vide .
    Nous avons eu un contrôle de police à l´aller , alcotest ( avant le repas : )))
    Promenade du soir avec ma petite chienne sans lunettes , elle a la tête toute noire . Ce sont les vaches normandes qu´on appelle vache à lunettes . Et puis un ours aussi , l´ours à lunettes
    qui est le seul ours d´Amérique du Sud . Je l´ai vu il y a peu de temps à la TV , il grimpe aux arbres comme un écureuil ! Nous y allons avant l´obscurité . Avec ou sans lunettes , il fera noir comme dans un four , car la ville n´allume plus les réverbères de la rue ( é-co-no-mie ! )
    A propos d´économie , le comble de l´avare , c´est de regarder par-dessus ses lunettes ,
    pour …. ah …vous connaissez déjà la blague ? hi-hi …

    • Hello Darie, chez nous non plus on n’allume plus les lampadaires par mesure d’économie. C’est alors que le chef s’est énervé, il part du principe que l’éclairage la nuit est une sécurité, une petite pétition et dix signataires, les autres se moquent qu’il y ait ou pas de la lumière, ils ne sont pas concernés car la nuit ils dorment ! donc muni de ces dix malheureuses doléances, il ne sera pas entendu, le maire a voté la coupure à l’unanimité, et ils sont dix huit en face, on ne fait pas le poids. Les blagues, il y en a plein :

      « Pourquoi les belges enlèvent-ils leurs lunettes lorsqu’ils font un Alcootest ? Parce que ça fait toujours deux verres en moins…  » et HOP !

  16. Hello, une visite impromptue, et patati et patata dirait Klaus, on était bien au soleil on respirait l’air pur des barbecues et son triomphe absolu : le hareng….bref avec le colza ce fut un beau mariage du nez et des papilles sur fond de cigarettes blondes ! chacun parle en sourdine, si on ne se voit pas on entend tout, donc pas question d’aborder des sujets essentiels, rien que les intempéries, constatation faite par un pro, je n’aurai pas de mirabelles cette année, ni de poires d’ailleurs…je dis alors : « tant mieux, je n’aurai pas de guêpes » et on repart sur les maudits insectes que les produits chimiques ne réussissent pas à détruire, on enfourche ensuite la chenille processionnaire, les dégâts, les irritations, les allergies, les rhumes des foins et des foins nous passons allègrement au blé et les OGM…. ciel, un dada à ne pas enfourcher à la campagne, mieux vaut garder le sujet pour la ville. Bref, nous redevenons des Hauts de France personne ne s’en remet ! chacun dit ce qu’il sait de sa Picardie natale racontée par sa grand mère, les anciens rappliquent (enfin leur esprit) on refait le tour du village toujours assis au soleil, la blanchisseuse, le boucher, le boulanger, les deux épiceries buvette, la grande maison bourgeoise ayant d’abord fat office pour les jeunes délinquants en TIG lesquels flanquaient la pagaille dans les villages avoisinants et enfin vendue en trois lots( les temps sont durs), on arrive enfin au monument aux morts, toujours assis au soleil, de là il n’y a qu’un pas pour arriver au 8 mai et sa commémoration. Le doyen porte drapeau a 96 ans, il suit, mais quelqu’un d’autre porte le drapeau trop lourd aujourd’hui, bleuet, coquelicot et marguerite seront à l’honneur, et on ponctue qu’avec le réchauffement climatique, on peut faire des pousses toute l’année…. justement, le mot est prononcé, « réchauffement » mais à 20 heures du soir le réchauffement se refroidit, chacun chez soi et c’est alors que le tél. sonne, quoi, on essaie de nous joindre depuis des heures ? pas possible, on n’a rien entendu ! bonne fin de soirée à tous.

    • Bonjour à tout le monde sur le pont ( pont de l´Ascension ) , Monique . J´ai pratiquement revécu votre journée d´hier . Un bon bol de rire après notre bol d´air pur . Maintenant , c´est le bol de thé aux fleurs . Coup de bol , ( expression bizarre …) il fait très beau et nous le prendrons sur la terrasse . Je mets Pussel au piquet car j´ai trop peur qu´elle course un chat égaré ou un chien promeneur . Ce matin , nous avons croisé une sorte de starlette , blonde ébouriffée , crêpée , un joli collier de chien brillant , Olga … Ne lui manquait que les lunettes de soleil : )))
      Sa maitresse la consolait de toutes les vilénies de Pussel , et je riais sous cape …

  17. Bonsoir Dominique , Mareria . Les yeux , c´est précieux .
    Cela ferait un bon slogan publicitaire : ) Fils 1 a opté pour les lentilles . Mais cela demande une discipline draconienne . Il a attrapé autrefois une double conjonctivite , je ne sais plus pourquoi .
    Je préfère les lunettes , c´est moins compliqué .
    Ma mère a insisté , à mon dernier passage , pour me mettre des gouttes reposantes dans les yeux . Je ne me méfie pas , il parait que ça va piquer un tout petit peu … Mazette !!! C´était affreux ! C´était de l´euphrasia , et une seule goutte pique comme un bol de vinaigre ! Terribel !
    L´acide borique , c´est du baume pour les yeux , et aussi efficace . Bonne soirée .

    • Des gouttes reposantes ? jamais entendu parlé, ici on use et abuse de l’opticron à cause des allergies printanières et ça ne pique pas. L’essentiel c’est de garder une bonne vue, comme les Belges :

      « Deux belges errent dans le désert depuis plusieurs jours et meurent de soif. – j’ai un truc infaillible pour lutter contre la soif, déclare le premier – Ah ouais, c’est quoi, interroge le second – Il faut sucer des cailloux … – Alors c’est foutu, ici il n’y a que du sable à perte de vue. Long silence. Les deux naufragés du désert reprennent leur pénible progression sur les dunes brûlantes. – On serait sauvés si on trouvait une rivière, s’exclame soudain le second belge, – Tu as raison, réfléchit le premier, au fond des rivières il y a toujours des cailloux »

  18. salut..
    sous un soleil brûlant les petits oiseaux méditerranéen nous sifflent un couplet a l’accent de pagnol , au césar ton beau plumage reluit dans l’eau du puits , peuchère! anis je suis tanqué sur mon trace et tu me grille les esgourdes pendant ma siéste matinale , un maître corbeau, sur un arbre perché, tenait en son bec un pinceau . petit oiseaux , par ces senteurs de couleurs alléché, lui peignit ces bavardages , un maître corbeau une graine de star un reste de cézanne qui survol ce paysage , un peu plus loin prés du puits a eau fraîche , un lapin se désaltérer de cette e, quand tout a coup en ce beau jour, ou était-ce un reste de nuit prés d’un puits , je m’étais assoupie , quand soudain, semblant crever le ciel et venant de nulle part, surgit un aigle noir. l’aigle donnait la chasse a maître jean lapin,qui droit au bord du puits s’abreuver au plus vite ..patati patata ….sapristi saprista…tatati tatata ..tonton tontine ……un peu de tout un peu de cela un peu de ceci ….GO!GO!

  19. Bonjour la compagnie des gais pinsons à lunette!
    Un bond vers le XVIème, avec le poète Jehan Meschinot, qui a composé rondeaux et ballades , et aussi un long poème « Les Lunettes des princes »:  » Il y dénonce l’exploitation de la misère du peuple, la violence, les inégalités, l’injustice et la corruption des Grands.
    Né à Nantes en 1422, il fut le Maître d’Hôtel du Duc François II et de sa fille Anne. Il meurt en 1491, année du mariage forcé de la jeune Duchesse avec Charles VIII. »
    Le groupe TriYann en interprète un extrait:
    « Vous qu’en main tenez tout votre peuple
    Pille tant l’hyver que l’este,
    Vous qu’en main tenez tout votre peuple
    Voyez qu’il a trop povre este.

    Sont cours aux robins des Princes de Bretagne,
    Sont coups aux vilains si Princes les dédaignent,
    Ni les cours aux vilains, ni les coups aux robins.

    C’est par déplaisirs, faim et froidure
    Que les povres gens meurent souvent,
    C’est sans déplaisir, fain et froidure,
    Que seigneurs entre eux vont battant.

    Seigneurs nous tenez comme rebelles,
    Parlant plus en hault qu’en bas ton.
    Seigneurs nous tenez comme rebelles,
    Justice ne menez qu’au baston.

    Gens qui de justice avez la charge,
    Par trop n’y voyez qu’en prélats,
    Gens qui de justice avez la charge,
    De vous en parler suis très las.

    Souvent vous tenez femme pour folle,
    Qui se vend pour le plus donnant,
    Souvent vous tenez femme pour folle,
    Mais pire faictes-vous bien souvent.

    A la fois suffit une cavale,
    Au Roy une robe un hostel.
    A la fois suffit une cavale,
    Le Roy se mourra, je suis tel. »

  20. une longue histoire mais vous allez apprendre deux ou trois choses de ces années en égypte ..

    jeune en 1950 pour arriver en indochine le passage en égypte une belle balade de marin , a Ismaïlia ( obligation c’est ici a suez pour les ravitaillements ) , un arret de deux jours ( avarie du bateau ) , avec des camarades du 2 BEP du 3 BEP et 1REP un emarche pour détendre les genoux , sur mon groupe de camarade (sur 50 environ dix comme moi qui arrivé d’algérie pour leur première aventure en indochine ) , la plus parts de ces camarades ( revennait de perm ou de je sais pas ) des légionnaires allemands des anciens S.S. ou anciens combattants de la Wehrmacht et un ou deux russes , a Ismaïlia on peut voir les restes immergès des chars de division du maréchal Rommel qui pointes un bout de leurs nez sur les eaux calmes du lac de Timasah , normalement lors de ces escales toutes les troupes sont consignées a bord du navire , mais la une avarie donc autorisation de la balade sous le soleil , ….mon premier cachot ( sur le bateau sans mangé ni boire rien rien de rien pendant trois jours ) a mon retour a bord , ( a fond de cale près des moteurs une chaleur constante et de plus de 50 degré )tu peux arriver a lécher les gouttes de condensation sur les parois par ‘humidité de l’eau sur la coque , mon histoire ….un cousin a Dominique , un béret rouges anglais avec ces hommes et des gendarmes égyptiens qui font les patrouilles , ce second lieutenant british me parle pour faire le malin devant ces hommes , j’ai pas compris ce qui m’a dit donc je m’approche de lui , il était un peu plus petit que moi , un visage avec des tâches de rousseur et surtout des énormes lunettes de soleil , je voyais pas ces yeux , il rigoler et parler de moi car j’avais un calot fait avec un journal sur la tête , il me regardait a travers ces lorgnons …j’étais jeune pas trop sage j’ai donner un grand coup de front de toute mes forces sur ses lunettes opaques son nez sa machoire , le béret rouge sur le dos dans les pommes avec les petits oiseaux , un coup de pied et un autre et partit sans que je le commande sur ses tâches de rousseur, mon pantalon et mes godillos était rouge de sang et des bouts de chair …mes camarades serait pas intervenus j’en aurais fait un pudding aux fruits rouges…a mon avis il n’a pas bu de thé pendant au moins deux mois sauf a la paille …..voila sur des lunettes opaques ……j’étais pas sage jeune ….je susi devenus sage vers les ….euh! il y a une minute ..GO!GO!

    • 3 jours sans boire, quelle horreur, mais le pauvre gars!
      « Faites un voyage à Ismaïlia, la magnifique ville égyptienne avec des jardins ornés de belles fleurs, des vergers et des paysages pittoresques. Située sur la côte ouest du Lac Al-Temsah, l’un des plus grands lacs de l’Egypte, cette ville est un plaisir pour vos yeux. Au Musée d’Ismaïlia, faites une visite panoramique à travers une gamme des expositions d’architecture pharaonique, romaine, grecque, copte et islamique. Ne manquez pas le Musée de Lesseps »……

      • c’st beau l’Egypte mareria…plus beau que les pays qui le touche ..surtout la couleur de l’eau et le sable …j’ai pas visité de musée non rien de rien ….non plus de pyramide ( j’aurais aimé faire l’obélix a l’intérieure ) , mais voilou ( j’étais pas un touriste ) , j’ai aimé mais voilou pour rire ce pays est plein d’étranger qui parle arabe hi!hi!…je rigole …hier j’ai regarder adel blan-sec ..j’ai aimé le coup du chameau sur le cheval a paris …je vais te couper en rondelle …….bises …j’ai faim ..GO!GO!

      • Klaus, je ne suis jamais allée en Egypte..En ce moment, arte rediffuse des reportages sur la Corse, fin d’a-m, et on doit pouvoir les revoir: hier, entre autres, le Cap corse: c’est tellement beau …

    • Bonjour Klaus , vous avez des histoires terribles au fond de votre besace . On comprend de mieux en mieux pourquoi le pique-nique de la balade , dans la garrigue , a tant d´importance !
      Se retrouver sans boire et sans manger , il ne faut pas que cela recommence …
      Et puis rigoler d´un affamé et assoiffé , c´était pas malin de la part du gars à lunettes . Il ne l´a pas volée , sa correction . Vous êtes sage depuis ce matin ? Mon œil ! : ))

      • ce n’est pas correcte de parler a une personne en gardant des lunettes opaques …moi je le fais pas par correction …..a l’armée ces lunettes sont autorisés ( en véhicules et pour la marche ) mais non pour parler a un autre homme en face ….GO!GO!

      • C´est vrai Klaus . God dag ; je n´aime pas du tout les lunettes miroir . Ma grande fille 2 avait acheté des lunettes « moucharabieh » , des lunettes avec des barres , comme si on regardait à travers des volets . Elle s´en est vite lassée , cela ne servait à rien , sauf à faire « parler les curieux  » , comme on dit : )

  21. XVème siècle bien sûr…
    Et voici des extraits de la fameuse tirade de Chrysale dans « Les Femmes Savantes », II, 7: sa femme le terrorise tellement qu’il feint de s’adresser à sa soeur: on l’avait apprise par coeur en classe.
    « CHRYSALE.
    C’est à vous que je parle, ma sœur.
    Le moindre solécisme en parlant vous irrite :
    Mais vous en faites, vous, d’étranges en conduite .
    Vos livres éternels ne me contentent pas,
    Et hors un gros Plutarque à mettre mes rabats,
    Vous devriez brûler tout ce meuble inutile,
    Et laisser la science aux docteurs de la ville ;
    M’ôter, pour faire bien, du grenier de céans,
    Cette longue lunette à faire peur aux gens,
    Et cent brimborions dont l’aspect importune :
    Ne point aller chercher ce qu’on fait dans la lune,
    Et vous mêler un peu de ce qu’on fait chez vous,
    Où nous voyons aller tout sens dessus dessous.(…)

    Les femmes d’à présent sont bien loin de ces mœurs,
    Elles veulent écrire, et devenir auteurs.
    Nulle science n’est pour elles trop profonde,
    Et céans beaucoup plus qu’en aucun lieu du monde.
    Les secrets les plus hauts s’y laissent concevoir,
    Et l’on sait tout chez moi, hors ce qu’il faut savoir.
    On y sait comme vont lune, étoile polaire,
    Vénus, Saturne, et Mars, dont je n’ai point affaire ;
    Et dans ce vain savoir, qu’on va chercher si loin,
    On ne sait comme va mon pot dont j’ai besoin.
    Mes gens à la science aspirent pour vous plaire,
    Et tous ne font rien moins que ce qu’ils ont à faire ;
    Raisonner est l’emploi de toute ma maison,
    Et le raisonnement en bannit la raison ;
    L’un me brûle mon rôt en lisant quelque histoire,
    L’autre rêve à des vers quand je demande à boire ;
    Enfin je vois par eux votre exemple suivi,
    Et j’ai des serviteurs, et ne suis point servi.
    Une pauvre servante au moins m’était restée,
    Qui de ce mauvais air n’était point infectée,
    Et voilà qu’on la chasse avec un grand fracas,
    À cause qu’elle manque à parler Vaugelas.
    Je vous le dis, ma sœur, tout ce train-là me blesse,
    (Car c’est, comme j’ai dit, à vous que je m’adresse) ;
    Je n’aime point céans tous vos gens à latin,
    Et principalement ce Monsieur Trissotin.
    C’est lui qui dans des vers vous a tympanisées ,
    Tous les propos qu’il tient sont des billevesées,
    On cherche ce qu’il dit après qu’il a parlé,
    Et je lui crois, pour moi, le timbre un peu fêlé. »
    On peut télécharger tout Molière, mais les pièces très peu connues, et guère jouées sur
    http://www.toutmoliere.net/oeuvres.html

  22. Bonjour la compagnie, déjà des tirades de bon matin, soleil et chaleur cet AM, une avant première de l’été qui joue avec le printemps. Les lunettes de soleil, ne pas les oublier aujourd’hui, je pars à la grande ville, il y aura du monde car apparemment on fait le pont un peu partout. Bonne journée à tous.

      • Bonjour Dominique, j’ai suivi hier soir les débats entre journalistes anglais francophones sur cette élection; il ne semble pas y avoir beaucoup de suspense, mais cela va faire jaser dans les chaumières française….

      • Les commentateurs francais ignorent la dimension Commonwealth du Royaume Uni et donc le brassage de populations dont les « asians » qui ont le passeport britannique.

  23. C´est un avant goût d´été que nous avons . 22° sous le parasol . Pussel est attachée au pied de la table , avec une grande rallonge ( la laisse ) . Elle se vautre dans l´herbe fraiche , lape une gorgée d´eau , retourne s´ébrouer , regarde un papillon , écoute les trilles des oiseaux …
    Le bonheur incarné , cela se voit sur sa mine . Le  » bonheur fait chien  » , ça se dit ?

  24. m’enfin le fin du fin , une fine lueur d’espoir pour certain pour nous cette chaleur etce soleil n’est que comme d’habitude , ici pas de rire de sergent ni de belle du régiment , aucun lac du connemara qui surplombe notre étang , nous avons tous dans le coeur aucune mélancolie comme le michel , plus de la moitié ont un mélange de sang barbare et tartare et de vin d’italie , nous venons pas tous du sud et par tous les chemins quand tu prend celui-la a jamais tu reviend , ici c’est la fiesta tout les soirs et quand on fait la java, le samedi à broadway, ca swingue comme a meudon dans une tranche de melon de cavaillon , il y a des gens qui disent que les français vivent d’haribo et de vin frais et que toutes les filles d’ici habitent loin du domaine , mais voila j’habite en france et la france c’est pas du tout ce qu’on dit…car moi je l’aime plus que certains de france …..voila un pot pourrit de sardou ( que j’aime point comme chanteur en vérité ) , a part une ou deux de lui ….je voulais écrire sur pierre perret qui est en visite chez lui …mais non les filles vous ne saurez pas tout sur le zizi ….bises a demain toutes ..GO!GO!

  25. Darie, je vous imagine un peu comme le personnage du tableau  » Roses »,de Peder Severin Krøyer, peintre et sculpteur danois, (1851- 1909) ; je l’ai découvert par une carte postale, que j’ai installée dans une de mes bibliothèques; il y a eu une époque où une librairie de livres d’occasion à Rennes, en plein centre, proposait des cartes de tableaux très variés; fermée désormais…
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Roses_(Kr%C3%B8yer); la page est très maigre, mais on voit le tableau, qui représente la femme du peintre; il y a le chien de la maison!
    Il a peint aussi « Bohémiennes à Grenade », Sardinerie de Concarneau », « Konstnarsfrukost I Grez » (Petit-Déjeuner à Gretz), où l’on voit « les artistes Suédois de Grez-sur-Loing, près de Barbizon, au premier plan : Karl Nordström, Karin Bergoo, Carl Larsson »,…etc

    • Oui , Mareria , c´est un peu cela : ) sauf que les feuilles sont encore minuscules et les fleurs , rares . Mes tulipes ont échappé encore cette année , à la gourmandise des chevreuils .
      L´astuce , c´est de déposer des branches de sapin sur les pousses , cela pique leur museau et ils abandonnent mes parterres ( pour aller chez les voisins ?… sans doute ) .
      Le dessinateur Carl Larsson est très apprécié en Suède . On voit toujours des cartes pour enfants , de ce peintre . Elles sont très détaillées et élégantes . J´en ai envoyées quelquefois , et données à mes filles , petites .

  26. mareria…..voyons notre buveuse de lait de poule au musée des beaux-arts de Göteborg….sur un tableau …ah! oui la semeuse …..bin! c’est une fermière de naissance comme sa copine martine ….moi au musée des beaux-arts de Göteborg….je la verrais plus sur un tableau de la guerre de corée …les mains pleine d’argile a faire des petites briques pour construire un pont sur la rivière Kwaï , pour que les trains puissent circuler de la thaïlande a kanchanaburi par la longue ligne du siam et de la birmanie , elel donnerais comme nom au pont ..pourquoi pas le pont de la la rivière kwaï , pourquoi en argile et non en bois …a ton avis tu vois toi notre Darie avec une hache et une tronçonneuse pour faire des travaux forestiers pour récupérer du bois en masse pour l’armature d’un pont , franchement mareria …elle ne sais meme pas mettre un frein a main sur voiture suèdoise , c’est pour cela que son gazouilleur de mari lui a acheter une ford et un vélo allemand c’est rustique et costaud et simple d’utilisation , il y a le chien de la maison…elle a la chienne …mort de rire jeanne d’arc un nom comme cela je sais plus trop il parait que darie va aller a puy du fou pour récupérer son collier , c’est un certain philippe de villiers qui le garde ….. alors la question sardinerie ou hareng elle si connais …..bon je file …Darie dans un musée ..elle serait capable de nous refaire le secret des pharaons….et j’ai aps envie de voir venir ici sur la page de Dominique ..le président roosevelt,jedediah et son pharaon ahkmenrah , attila et compagnie ….bon un seul ok……pour Darie pour pas qu’elle oublie ..le romain octavius pour les lois romaine …GO!GO!

    .

    • J´y pense , Klaus , j´y pense … Les lois romaines sont mes obsessions de chaque jour : ))
      Et puis , Romain , je ne connais que cela . L´ancêtre du côté de ma mère venait de là-bas , et celui de mon père s´appelait Romain : )) vous voyez ?

      • Det är inte svårt att få en känsla för humor, vet bara att ta saker med ett leende och vänlighet … Legionnaire kamrat…..bises a demain mat..GO!GO!..

    • Sur ces graves questions, je suspends mon jugement, mais viens d’aller voir Kanchanaburi et la voie ferrée de la mort, entre Bangkok et Rangoun: « environ 90 000 civils et 16 000 prisonniers de guerre sont morts lors des travaux »…

      • Avec la trad ggle, on a: « Il est difficile d’obtenir un sens de l’humour,il suffit de savoir prendre les choses avec le sourire et la gentillesse » le début est biscornu!

      • Bravo Mareria , mais vous ( c´est google peut-être ) avez oublié la négation ( inte ) . C´est donc la bonne traduction , mais en négatif ( ce n´est pas difficile …etc…. )
        -Albertus XLIX-
        Amour ! le seul péché qui vaille qu’on se damne,
        – En vain dans ses sermons le prêtre te condamne,
        En vain dans son fauteuil, besicles sur le nez,
        La maman te dépeint comme un monstre à sa fille ;
        – En vain Orgon jaloux ferme sa porte, et grille
        Ses fenêtres. – En vain dans leurs livres mort-nés,
        Contre toi longuement les moralistes crient,
        En vain de ton pouvoir les coquettes se rient ; –
        La novice à ton nom fait un signe de croix ;
        Jeune ou vieux, laid ou beau, teint vermeil ou teint blême,
        Anglais, Français, païen ou chrétien, – chacun aime
        Au moins dans sa vie une fois.
        de Théophile Gautier ((1811-1872) .
        Je ne sais pas qui est Albertus le quarante-neuvième , ni Orgon le prétendant …

  27. Hello le soleil brille, brille, brille….. me revoilà et je suis vannée mais quelle journée, chaleur et poussière…. je me souviens c’était le titre d’ un film avec Julie Christie, la belle du Dr Jivago… j’avais une grande admiration pour elle….. bref du monde partout, à perte de longue vue. Quelqu’un sait il ce qu’est devenue la lunette de Galilée ? mais heureusement qu’il y a Voltaire qui, lui, est plus facile à retrouver avec ou sans lunettes :
     » Il est démontré, disait-il, que les choses ne peuvent être autrement : car, tout étant fait pour une fin, tout est nécessairement pour la meilleure fin. Remarquez bien que les nez ont été faits pour porter des lunettes, aussi avons-nous des lunettes. Les jambes sont visiblement instituées pour être chaussées, et nous avons des chausses. (Candide de Voltaire)
    Il m’est difficile ce soir de faire des copiés-collés, plein de publicités clignotantes qui rendent la page fuyante. Une petite constatation, je vais dans ggle et je tape le nom d’un auteur, simplement son nom, quelques instants après j’ai un mail d’un grand diffuseur (de cafetières !) qui me propose des livres de cet auteur, en me prenant par les sentiments car on me dit « chère Monique », si, si, ensuite dans la foulée on me dit que j’aimerai aussi six autres titres à lire absolument…. d’ailleurs, je vous le dis, je me demande si ici je ne suis pas suivie, chut !!! les amis je file aux nouvelles, je n’ai pas d’avis sur l’élection de Londres, et qui sait si un jour il n’y aura pas un premier ministre de la même origine ? d’ailleurs, cela peut arriver n’importe où en Europe mais moi j’aurai pris mes cliques et mes claques près de la grande maison d’en haut.
    Bonne fin de soirée à tous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s