La crème de la crème…

…est une expression passée dans la langue anglaise si elle est un peu désuète en français.

imageCrème est le mot du jour, sous forme de crème solaire choisie avec soin.

On dégustera une crème glacée.
image

On évitera la crème de menthe, alcool et chaleur ne font pas bon ménage.image

Et on privilégiera les crudités et fruits pour le picnic, la crème au chocolat attendra.

Publicités

30 réflexions sur “La crème de la crème…

  1. bonjournO..crèmentO….
    la crème de la crème a la douceur crèmeuse de cremeno ou dans la somme a crémery , l’héritier du 2e Bataillon étranger de parachutistes qui est le 2e Régiment étranger de parachutistes basé à Calvi n’est que la crème de la Légion, c’est pour cela que le légionnaire est une grande douceur pour les jeunes femmes , il ne fait pas que de tenir les pieds au chaud une nuit d’hiver il apporte parfois un peu le goût exotique des chaleurs tropical , c’est la cerise sur la crème pâtissiere du gateau …j’ai une faim du diable , je vai prendre un sandwich au rillettes avec de la mayonnaise deux feuilles de salade deux tranches de tomates trois olives et quatre cornichons et trois madeleines a l’huile d’olive coupé en tranches dans une moitiè de gros pain de campagne …avec un petit vin blanc du placard du chef ….après qui sait …comme toujours un café crème avec le biscuit ………bises ..GO!GO!

    • Bonjour Klaus , et pour cet après-midi , sous la tonnelle ( vous êtes de repos aujourd´hui ,
      camarade Légionnaire . Je vous donne la permission : ) , vous aurez un délicieux Crémant bien frais . Ça se boit sans soif , ça rafraichit et la délie les langues des timides . Skål !

      • coucou recoucou kikoukou …oui Darie de repos …un samedi de repos ( ce matin une bière puis trois en main a regarder a l’ombre les jeunes faire le tour du cercle (environ 4 kilomètres) , 7 tour a faire c’était point la mère a boire , ils avait chaud les pauvres et soif comme moi , j’aime bien faire l’effort de regarder des gens courir hi!hi!….cet aprème ils ont un 1500 m a faire puis un 400 m avec un camarade sur le dos avec arme et barda …pour finir leur samedi de plaisir ( deux montés de cordes puis 5 tractions et la série de 50 pompes ) après la douche …moi c’est le casse -graine que j’attend surtout hi!hi!…ils ont l’habitude de la chaleur ils sont de guyane ( et ils arrivent du mali ( ici en repos avant de retourner dans leur quartier sous le vent du brésil ….bises j’ai faim et la je suis jamais non jamais en retard ( mince c’est pas l’heure ) donc une petite vodka ….et une tranche de citron est une moitié de cacahuète …..GO!GO!

      • Une moitié de cacahuète ? Vous vous laissez aller camarade Klaus : )) ….faut pas abuser des bonnes choses ! hi-hi …
        Vous ne m´offrez pas un Kir pour l´apéritif ? C´est délicieux . Vin clairet et frais , comme une Clairette de Die , avec une larmichette ( grosse larmichette ) de crème de cassis . Skål igen !
        Ne vous fatiguez pas trop à encourager les jeunes Légionnaires . Ils connaissent le parcours .

      • Darie …le vin blanc avec du cassis c’est bon …chez toi dans ta maison …tu prend du blanc du cassis et une louchette d’eau de valse ( ou eau pétillante légèrement salée ) ..en suède il y en a de l’eau salée ..ou tu ramasse de la neige après le salage hi!hi!….je rigole ..plus de neige ….la mini jupe remplace la mini déblayeuse ….bon la comme je vais au soleil ( une gourde ) faite d’eau et de vinaigre de vin a l’oignon et du sucre et de la cannelle …..cela coupe la soif ….et c’est pas de nos jours deja en 1950 nous buvions cela pour ne pas avoir la soif de feu en nous ..j’ai point de parasol ……..tiens je vais prendre une feuille de cette fleur la ( un cao , un caca caoutchouc) je crois bien que je l’ai toujours vue ici ce truc vert la …cela vie donc longtemps ce machin …a l’ombre sur du vert caoutchouc ..je vais devenir rouge comme le bouc ….je dis cela j’ai vue un homme ce matin avec un bouc ..il était rouge de chaleur d’avoir fait deux mètres ..un indien qui sait hi!hi!…pas cochise vue son ventre …bises je file …GO!GO!

  2. Buongiorno caldo! Dominique, vous êtes une crème de nous offrir plage, glaces, et quelles glaces, et les p’tits minous…
    Petite fable matinale de Pierre Gamarra:
    « La mouche et la crème
    Une mouche voyant une jatte de crème
    S’écria: « Quelle chance ! Ah ! que cela me plait !
    ô délice ! ô bonheur extrême !
    Des oeufs frais, du sucre et du lait,
    Un tendre arôme de vanille;
    rien ne met plus de douceur en mon coeur. »
    Elle volette, elle frétille,
    elle s’approche, elle gambille,
    sur le rebord
    et c’est alors
    que sur la faïence trop lisse,
    la mouche glisse
    et succombe dans les délices
    de cette crème couleur d’or.
    Parfois, les choses que l’on aime
    sont des dangers.
    Il n’est pas toujours sûr que l’on puisse nager
    dans la meilleure des crèmes. »
    PS: je ne sais s’il parle de crème anglaise!

  3. J’espère, Dominique!
    Au boulot étymologique: crème < ancien français cresme, < bas latin crama, mot gaulois (VIe siècle) croisé < latin chrétien chrisma, « ».< grec ancien χρίσμα, khrísma, onguent .
    D'où le saint chrême.
    Christ vient du même verbe: c'est le participe passé de χρίω, khríô. oindre.

  4. Bonjour les amis , une page à la crème oui mais laquelle, toutes sauf la chantilly pour moi mais anglaise à toutes les sauces, ça j’aime…. et sur une ile paradisiaque, la flottante, c’est un des plus vieux dessert connu à la carte de tous les restaurants. Hélas sur ggle je ne trouve que le poème aligné par Marmara, le mot crème s’étale plutôt du côté du soleil ou bien des rides, mais des crèmes nous en mettons tous, anti dessèchement, anti rougeurs, anti âge et pour toutes les peaux (sauf celle des vaches !) quoi que le poète aurait pu chanter : une jolie vache dans un pot de crème », preuve qu’il n’a pas exploité le filon. Crème glacée en ce moment avec la chaleur, c’est extra, je la préfère menthe chocolat. Nous utilisons toujours, souvent pour nos toutous, l’expression « c’est la crème des crèmes » et c’est vrai…. enfin surtout les nôtres. Je file ce matin à plus tard.

      • Bonjour Dominique, la crème de la crème c’est l’élite, la crème des crèmes c’est la douceur et la gentillesse, je crois. Merci pour cette page très rafraîchissante, d’ici ce soir j’aurai bien dégusté toutes les coupes illustrées sous les 25° annoncés.

  5. Laitage et barattage sont les deux mamelles de la crème, c’est mon aphorisme du jour, il est ce qu’il est mais il fouette bien la crème. A plus.

  6. Un petit café-crème, un expresso? Veuillez choisir sur cette page, délicieuse, http://www.bulgaria-france.net/poemes/plamendoynov_rfr.html: elle nous présente des extraits du recueil « Le temps d’un café », paru en France en 2006, de l’écrivain bulgare Plamen DOYNOV,:
    « Au café Morik. Café-poèmes brûlants
    Souvenirs de Paris
    Café parsemé de vanille,
    senteurs de cours intérieures alanguies,
    cognac réchauffant le crépuscule tombant,
    torpeur d’une idylle dorée,
    voiles de crème, suspendus aux toits
    blanchis de neige tiède.

    Rio Grande
    Café, whisky, miel, crème :
    pulsations sucrées du carnaval.
    Le brun se paillette d’or et tout se fige
    de passion sombre et de langueur
    devant ce petit mystère de l’Univers.

    Debussy
    Café et naturellement crème fouettée…
    Ne pas oublier : le lait…Quoi d’autre ?
    On oublie quelque chose … Oui, quelque chose nous échappe…
    Quelque chose de délicat et rare, vrai et brûlant…
    Quelque chose qui rappelle le rire d’une femme au bord d’une lagune –
    de la crème d’amande, exquise comme une corde vibrante.

    Picasso
    Café arrosé de brandy
    en fusion avec le sucre roux – un instant
    tout se fige en harmonies brunes,
    mais jaillissent des avalanches de crème
    et l’unité se brise en fragments
    et s’épand en pastels flamboyants. »
    Ensuite, quelques « Café-poèmes ordinaires ».

  7. Et qui connait le poème dont le mot du jour est dans le seul titre ? ça c’est fort de café, quand même : Alain Hannequart :

    « Café crème

    Ainsi qu’un diadème dans une chevelure
    Un croissant de lumière de la taille d’un ongle
    Une blancheur diaphane qui ne doit jamais fondre
    Miroite sur le lac sombre d’une tasse de café

    Comme la mince lune sort entourée d’étoiles
    Comme un cercle de craie sur un tableau d’école
    Comme l’éclair de côté que me coule votre oeil
    Comme la goutte de lait qui dans la nuit se fond

    Une note résonne et trouble le silence
    Une touche enfoncée sur un grand piano noir
    Le son clair argentin d’une touche d’ivoire

    Un éclat qui séduit comme une aube qui se lève
    Un sourire qui réjouit dans un décor de rêve
    Une vision de l’esprit qui conduit sur la grève »

  8. Nous ne sommes pas encore à l´entartrage ? On goutte d´abord la tarte à la Chantilly .
    Bonjour bonjour . Même notre bon roi Karl XVI Gustav a été entartré ! Le garçon (16 ans ) a
    risqué gros , car atteindre à la dignité du roi est passible de plusieurs années de prison .
    Et en Suède , on n´oublie pas les punitions … Je n´aime pas les entartrages , sauf dans les films comiques . C´est fait pour rire , alors c´est contradictoire avec le geste qui , en fait , dénigre .
    La « crème de la crème  » , cela me rappelle un petit restaurant /cafétaria en ville , qui ont voulu imiter le terme français , et s´appelle le « Café de la crème » : )))
    Je ne suis jamais allée leur dire leur erreur , c´est trop drôle .
    Quel bel et bon sujet , Dominique , on se régale déjà à lire les textes , miammm .

  9. Je me rappelle les cafés accompagnés de délicieuse crème fouettée en Forêt noire, et en Autriche, sans parler du gâteau appelé lui-même Forêt noire: ach!..
    Sur cette page, https://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Caf%C3%A9_viennois sont énumérés tous les cafés qu’on peut choisir à Vienne; en voici 2 sur 17..le Franziskaner » (= franciscain) : un « Melange » avec de la crème chantilly par-dessus au lieu du lait. Donc il rappelle certains cappuccinos servis en France avec de la chantilly; l’ Einspänner » (=carrosse à un cheval) : un grand noir servi dans un verre avec beaucoup de chantilly et du sucre glace dans un doseur sur un plateau. On boit le café à travers la grande quantité de chantilly. Les cochers se réchauffaient les mains contre le haut verre de café chaud. S’il fallait partir, ils remuaient la chantilly avec le café et il refroidissait très vite.

    • Mareria , vous « vendez » bien la marchandise : ) et vous nous mettez l´eau à la bouche .
      Chaque fois que je vais à Lille , je m´installe à une terrasse sur la Grand-Place , que nous appelons « La place de la déesse » dans la famille par habitude , et je commande un chocolat-Chantilly . Mais cette fois-ci , j´avais vu trop grand et avais peiné à finir la montagne de crème ! Le temps de feuilleter le livre acheté , d´écrire une jolie carte , j´y suis arrivée !
      Avec la copine de la Réunion , nous avions acheté une énorme glace dans un driving en Afrique du sud , on trouvait cela insolite et très moderne ( le driving ) ; le cornet était moins long que la hauteur de glace … Il nous a fallu , la mort dans l´âme , jeter la moitié de cette glace ,
      écœurées … Evidemment , impossible de la garder pour plus tard : )))

  10. J´ai trouvé aussi une petite fable amusante , et qui se termine bien , pour l´une d´entre elles …
    -Les deux grenouilles-
    Deux grenouilles sont tombées dans un pot de crème. l’une d’elles perd espoir, l’autre ne se laisse pas aller.
    La grenouille démoralisée et peureuse se découragea vite.
    “A quoi bon lutter, dit-elle. Je vais me fatiguer en vain. Autant en finir tout de suite.
    – Mais non, disait l’autre, nage, ne perds pas courage! On ne sait jamais, tâchons de gagner du temps…
    – Non, non, disait celle qui cèdait au découragement. Tant pis, j’abandonne… Et puis cette crème est écoeurante…
    Et elle se laissa couler et se noya.
    L’autre grenouille continuait à se débattre de toutes ses forces. Elle essayait de grimper sur la paroi de la jarre, glissait, puis recommençait sans se lasser. La courageuse petite bête frappait, frappait la crème en détendant ses longues cuisses.
    “ je ne veux pas me noyer, se répétait-elle, je ne veux pas me noyer… Allons, encore un peu de courage.”
    Mais ses forces diminuaient.
    La tête commençait à lui tourner.
    “Vais-je vraiment me noyer? Se disait elle. Allons, encore un petit effort, peut être arriverai-je à me sauver tout de même… On n’a jamais vu une grenouille périr dans un pot de crème!”
    Et elle agitait, agitait ses pattes, malgré la fatigue qui l’envahissait, l’engourdissait, l’affaiblissait de plus en plus.
    La grenouille semblait perdue.
    Et quelque chose changea, soudain.
    La crème n’était plus ni molle, ni liquide, la crème n’était plus crème, les pattes de la grenouille n’enfonçaient plus, mais pouvaient prendre appui sur une base solide.
    “Ouf!, soupira la grenouille à bout de forces.
    Et elle regarda autour d’elle:
    elle était assise sur du beurre.
    de Natha Caputo ( Contes des quatre vents).
    C´est une anecdote qui est arrivée à ma mère ( de battre trop longtemps la crème ) , mais tout
    n´était pas perdu , puisqu´elle avait une motte de beurre frais !

    • Ah, Darie, si les fermiers avaient connu cette fable, ils ne se seraient pas échinés à baratter, mais seraient allés pêcher des grenouilles…

      • Hi-hi , très juste , Mareria . Pourquoi se fatiguer quand une paire de grenouilles s´amuse pour
        le même résultat ?… Pour faire la Chantilly , c´est une idée . Ma belle-sœur n´a pas de fouet électrique , et un jour de Noël , voyant la crème dans la terrine , je me suis proposée de fouetter la crème , cela va de soi… Et elle me dit « Gärna » ( volontiers )  » et me donne un fouet à main !
        J´amènerai deux grenouilles la prochaine fois : ))

  11. mince yabon au CDO et me voila invité chez une voisine , cela ne fait rien c’est la crème des cuisinières , son époux est venu me le dire par confirmation oral de vive voix , je connais le menu , vue qu’il me la dit et surtout que je dois faire semblant de rien savoir …hi!hi!
    – pizzas maison aux anchois et viandes et fromage de chèvre
    – plat de charcuterie paysanne
    – faisan aux olives vertes au champignons oignons ail et herbes et lardons
    – purée maison de pomme de terre aux olives et ail et persil
    – desserts glacé fait maison meringue-framboise ( un délice par elle )
    – vin blanc , vin rouge , et pétillant pour moi ( bière ou jus de pomme pétillant ??)
    -café et comme toujours du cognac avec le cigare ….
    une princesse pour les rois de la fourchette cette yvonne …

    c’est pour cela qu’hier elle est venue nous prendre au magasin du vin de légion , et bu un café avec croissant au foyer ….elle aurait pu me le dire ..car ce soir yabon lapin ici mais bon le faisan …et ici au CDO pas d’enfant ..que des vieux et des jeunes pas encore agés ..je file on va venir me chercher dans 12 minutes maxi …ohé! l’apéro ..du vin cuit comme souvent fait maison (un délice légèrement poivré )…bises a toutes a demain ..GO!GO!

  12. Hello je viens à l’heure où il n’y a plus personne mais cela ne fait rien. J’ai goûté un apéritif corse « Cap Corse » à base de quinquina, d’épices variés, de clémentines et de caramel, avec des glaçons, c’est original mais à mon avis il y a trop de caramel dans la composition.
    Il y a des brocantes partout, je chine, je ne cherche rien mais j’aime chiner, il y a des objets anciens de toutes sortes, preuve qu’on aime conserver les choses (elles ont une âme) mais au bout d’un demi siècle, on s’en défait, elles perdent de leur charme à occuper les greniers…. et puis la mode est aux combles aménagés, c’est romantique aussi pour rêver….. dans la mesure où l’on ne se prend pas la tête dans le plafond, papy ne pourrait pas occuper ce genre de lieu.
    Le sac en tissu bayadère de plage me plait beaucoup, enfin des couleurs, c’est très flashant cela change du noir et blanc…. tous à la plage !

    Émile BLÉMONT (1839-1927)

    Sur la plage

    La plage étincelle, fume
    Et retentit, vaste enclume
    Que les vagues et le vent
    Couvrent de bruit et d’écume.
    Je vais, selon ma coutume,
    Le long du galet mouvant,
    Les yeux au large, rêvant
    Quelque rêve décevant
    Salé de fraîche amertume.
    Avec leurs doux cris joyeux
    Et leurs mines ingénues,
    De beaux enfants, jambes nues,
    Se mouillent à qui mieux mieux.
    De loin, les suit et les gronde
    Une vieille grand-maman.
    Une jeune femme blonde
    Lit toute seule un roman.
    Les légères mousselines
    Des nuages vagabonds
    Se déchirent aux collines.
    Les grandes vagues félines
    Se cabrent, puis font des bonds.
    Et je contemple l’abîme ;
    Et je voudrais, âme et corps,
    Me mêler aux longs accords
    Qui roulent de cime en cime »

    Je me demande si à cette époque on utilisait des crèmes de protection car la mode était au teint clair, protégé sous l’ombrelle, mais l’heure n’est plus au romantisme, il faut être halé toute l’année, signe de bonne santé. Bonne fin de soirée à tous.

    • Mais si , Monique , il y a du monde au balcon . Il a fait très beau et chaud chez nous . Et cela va durer quelques jours . C´est la semaine des grandes lessives . Toutes les couvertures et les couvre-lits passent à la machine , pour un séchage au grand air .
      Votre cocktail corse a l´air très bon , mais au lieu du caramel trop sucré , on devrait mettre un peu de schweppes . C´est à base de quinquina , cela devrait aller . Mais je ne suis pas bartender . J´ai vu un barman jongleur dans l´émission de Petitrenaud . Cela distrait les clients de jongler avec le shaker . Crème de coco , lait de coco , jus d´ananas et rhum , cela donne un Pina Colada . A la Réunion , cela s´appelait un ti punch , Mmmm , bien frais , comme dirait Muriel Robin . Un sketch hilarant : ))

      • Hello Darie, ah ! enfin quelqu’un ! je suis contente que vous ayez aussi beau temps et les grandes lessives du printemps sont absolument nécessaires, comme tous les pulls et doudounes, c’est du travail ! j’ai toujours admiré la maestria des spécialistes en cocktails, ils mélangent tout au « pif » sans se servir de dose, mais comment font ils ? le ti punch est apprécié dans la famille mais il est traître, c’est frais, ça passe bien mais attention !….le Pina Colada c’est très bon aussi.. je ne connais pas la Réunion seulement le cocktail en question.
        J’ai vu récemment Muriel Robin, seule avec un journaliste, elle était interviewée sur une pièce comique et curieusement elle n’est pas drôle en dehors de la scène, elle est assez mordante et peu aimable.
        Le feu qui ravage le Canada est épouvantable, tous ces gens qui ont tout perdu et voir sa maison qui s’enflamme doit être intolérable. Un amateur a filmé la sienne et l’a regardée se consumer, c’est dramatique.
        J’ai toujours des problèmes d’ordi, j’ai beaucoup de difficultés à saisir une page, et je ne peux pas revenir en arrière d’un site, incroyable. Je vais me renseigner tout de même pour savoir si des voisins ont ce même problème.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s