Aujourd’ hui en France…

… On vote.

Il y en a certains qui vont en prendre une , tandis que d’ autres retourneront la leur , en conséquence.
Le mot du jour est veste .image(Copyright)

Publicités

31 réflexions sur “Aujourd’ hui en France…

  1. bonjour a toutes……………. il faut savoir que le soleil , la lune , les étoiles , transportes , les tristesses , les chagrins , les pleurs , tout au loin das les bras des fées et des lutins , les plaies , les champs , les terres , les fleurs remplis os coeurs de toute beauté de la terre , toutes ces belles espérances de la vie , essuies a tout jamais toutes les larmes ….bises …GO!GO!

  2. Bonjour tout le monde! Bien vu, Dominique!
    Sur l’origine de l’expression, voici ce qui semble communément proposé: « Cette expression datant de 1867 semble être une référence au jeu de carte appelé « capot » dans lequel on disait « mettre un adversaire capot » pour signifier qu’il avait subi un échec, qu’il était ruiné. Or, il existait également un vêtement du nom de capote, qui a donné l’expression « prendre une capote », puis au fur et à mesure « prendre une veste ». Cette expression a gardé le sens originel de « être capot », c’est-à-dire « subir un échec » ».

    • Bonjour Mareria , et en allemand ( je me dépêche de le dire avant Klaus ) , on dit Kaput .
      Mon père le dit souvent , c´est un des mots qu´il a appris durant son service militaire , ou plutôt son second service: l´Occupation en Forêt Noire. D´abord il était « appelé » , puis il était
      « rappelé » … Il conduisait des camions , et de temps en temps , un gradé chez une « demoiselle » , tandis qu´il patientait , gelé , dans la voiture : ))
      « Je serais bien resté dans l´entrée pour avoir moins froid » , qu´il disait : )

    • Mareria, est-ce que vestige a quelque chose de commun avec veste ? c’est aventureux comme idée mais on ne sait jamais et puis on n’est pas à une veste près !!

  3. Bonjour Klaus , revenu des landes bretonnes ? C´est beau sous le soleil . Et quand il crachine
    ( le crachin breton ) , c´est plaisant de s´installer au chaud devant une crêpe et du cidre.
    C´est comme dans le Nord , avec une gaufre au sucre et du chocolat chaud . Dans le sud ,
    on va au frais avec une blonde ( bière blonde : )
    Bonjour Dominique , bravo pour la pirouette votatoire ou votative ou votive (comment dit-on ?)
    Nous allons voir bientôt les coups bas voler en escadrille , des contestations et des chipotages de bulletins de vote . Si on n´en trouve pas dans les chaussettes , ce sera déjà un bon point : )
    Je regarde cela de loin , mais à la loupe néanmoins .
    Et j´ai un livre justement sous le coude , L´emprise , de Marc Dugain que je vais commencer aujourd´hui ! Si ce n´est pas de l´humour (involontaire , de la grande fille2 ) , qu´est-ce ?! Rire .
    Il s´agit de , me dit babelio ,de l´élection d´un prézidan de la République; un « prézidan » est le
    président de Haïti , uniquement d´Haïti , et ce mot est savoureux : ) J´aime beaucoup la
    francophonie hors sol , je trouve cela très intéressant , car c´est le darwinisme même de la langue française . Nous avons des beaucoup mots suédois tirés du français ( de l´époque du premier roi Bernadotte ) , avec une orthographe modifiée .
    Bonne journée , sur des charbons ardents . Ouille-ouille , les fesses ( excusi ) .

  4. Bonjour Dominique (j’adore la veste elle est chic) bonjour Mareria, Darie et papy, soleil dès le matin, un spectacle de désolation mais le vent a ratissé les feuilles dans le même coin pour nous dédommager de sa colère, ça souffle fort, mais quelle luminosité et puis la lune blanche s’en va doucement entre les blancs moutons des nuages, il n’y a pas de doute, elle fricote avec le soleil. Nous avons eu des coupures de courant, mais j’espère pouvoir suivre les résultats du vote ce soir…. d’avance je suis triste car je sais, oui, oui, je sais… même si on dit « qu’on ne sait rien », moi je sais que d’avance je suis consternée, contrariée, déçue, bref, tous les synonymes !!!!!!!
    ah ! trump si tu pouvais nous éviter une superbe trempe, ou une vilaine vieille veste définitive …. pas la peine de brûler un cierge, j’ai repéré que cela ne servait à rien et qui sait, on pourrait avoir besoin de bougie avec la tempête campagnarde de la semaine prochaine… ah, fraude quand tu t’installes dans les chaussettes, quand tu fais voter les morts, ou quand tu bourres les urnes comme dans la bonne ville connue de Darie. Dans ma petite campagne, il y a une telle surveillance qu’ils sont fichus de nous fouiller dès l’entrée… le voisin rigolard va demander 0,50centime de dédommagement à valoir sur le prochain lavage de sa voiture ! ….. St-Edmond (Rostand) priez pour nous aujourd’hui, c’est le saint du jour ! bonne journée à braver les vents, je vois que les oiseaux se balancent (ou s’en balancent !).

    • Bonjour mes amis !
      Nous essuyons une tempête qui fait impression.
      J’ entends qu’ il y aura plus de 4 millions de votants, c’ est à peu près tout ce
      qu’ aura réussi l’ actuel président -:)))
      Et comme dit précédemment, cet am vu le temps, je vais me gaver de téléfilms de Noël et de thé et de mince pies , un délice de période de fêtes ( je sais, j’ anticipe, mais quand c’ est bon pourquoi ne pas se contenter. Hein, je vous le demande !)

  5. J´ai écouté quelques morceaux d´anthologie des Frères Jacques , Fredo , les Perceurs de coffre-fort , La queue du chat , et je me réserve les autres pour cet après-midi . C´est amusant de les voir ( pour moi ) en juste-au-corps de couleur , je les avais toujours vus en noir et blanc !
    Les textes (que je ne comprenais pas beaucoup jadis) sont absolument géniaux : )
    La gouaille de Paname et des bistrots , Dominique et Monique les connaissent . J´ai attendu plus de 10ans pour voir Paris , et cela m´a marquée ,Toutankhamon m´attendait en personne !
    Voici un poème d´Apollinaire; je connaissais les Amish , mais il existe aussi des
    Mennonites , qui vivent de la même façon , en dehors de la modernité et très pacifiques .
    -Annie-
    Sur la côte du Texas
    Entre Mobile et Galveston il y a
    Un grand jardin tout plein de roses
    Il contient aussi une villa
    Qui est une grande rose

    Une femme se promène souvent
    Dans le jardin toute seule
    Et quand je passe sur la route bordée de tilleuls
    Nous nous regardons

    Comme cette femme est mennonite
    Ses rosiers et ses vêtements n’ont pas de boutons
    Il en manque deux à mon veston
    La dame et moi suivons presque le même rite
    de Guillaume Apollinaire (1880-1918)
    Mieux vaut un costume sans bouton (cela existe) , qu´un seul bouton manquant au costume !
    Même avec un œillet à la boutonnière; ce n´est pas Klaus qui dirait le contraire : )

    • Coucou Darie, poème bien choisi; je suis allée voir pourquoi les mennonites refusaient les boutons; apparemment, le bouton était un signe extérieur de richesse, chez les Alsaciens, mais aussi chez les autres!! « Les mennonites alsaciens suivant les préceptes de Jakob Amman jusqu’au milieu du xixe siècle, les hommes et les femmes avaient des costumes que l’on pourrait qualifier d’uniforme tant les différences étaient mineures d’un habit à un autre. Tous devaient porter des habits sombres. Tout signe extérieur de richesse était proscrit, cela concernait les bijoux (y compris les alliances), mais également les boutons, remplacés par des agrafes ou des lacets. Les hommes portaient un collier de barbe (mais non la moustache), ainsi qu’un chapeau. Les femmes devaient avoir les cheveux cachés par un bonnet. » Ach so!
      Mais si on perdu un bouton à sa veste, il suffit de la retourner de l’autre côté; et vive jacques Dutronc:

      • La chanson « L´opportuniste » est en plein dans le sujet , Mareria ! Dutronc interprète bien le personnage , avec sa dégaine un peu ironique . Chantée par quelqu´un d´autre , elle n´aurait eu pas la même allure .
        Journée politique , le résultat sera peut-être une surprise , qui sait d´avance .
        -Sonnet au lecteur-
        Jusqu’à présent, lecteur, suivant l’antique usage,
        Je te disais bonjour à la première page.
        Mon livre, cette fois, se ferme moins gaiement ;
        En vérité, ce siècle est un mauvais moment.

        Tout s’en va, les plaisirs et les moeurs d’un autre âge,
        Les rois, les dieux vaincus, le hasard triomphant,
        Rosafinde et Suzon qui me trouvent trop sage,
        Lamartine vieilli qui me traite en enfant.

        La politique, hélas ! voilà notre misère.
        Mes meilleurs ennemis me conseillent d’en faire.
        Être rouge ce soir, blanc demain, ma foi, non.

        Je veux, quand on m’a lu, qu’on puisse me relire.
        Si deux noms, par hasard, s’embrouillent sur ma lyre,
        Ce ne sera jamais que Ninette ou Ninon.
        de Alfred de Musset ( 1810-1857)
        « La politique , hélas ! voilà notre misère … » ah-ah … c´est quand même un vrai sujet de conversation : )

  6. Darie, les frères Jacques , c’ est mon enfance !
    Je les adorais, ils étaient parfaits.
    La chanson « vitaminée », « encore heureux qu’ il ait fait beau et qu’ la Marie-Josèphe soit un bon bateau… », « on peeeeerce »…
    Il y avait aussi les « Quatre barbus », un peu moins connus.

    • Dominique , je n´en connaissais pas beaucoup , mais c´était déjà bien de les connaitre , grâce à la TV , et aussi des courtes séquences du cinéma muet ( Laurel et Hardy et Charlie Chaplin ) .
      La TV était minuscule , 1 chaine , et noir et blanc bien sur . Nous n´en demandions pas plus : )

  7. Hello, je n’aimais pas beaucoup les frères Jacques, je trouvais leurs collants trop moulants leurs moustaches ridicules et puis j’ai préféré les « Compagnons de la chanson »…. 93 ans, c’est quand même un bel âge, une belle vie, une belle vieillesse à l’aise… quoi ? que demander de plus à la vie quand elle apporte autant !
    J’a assisté à une « tentative » de fraude, un couple qui avait habité le coin est venu pour voter, alors qu’il réside à Reims ! comme ils n’étaient pas inscrits sur les listes électorales d’ici, ils ont dû repartir sans voter mis alors pas contents du tout ! ben voyons, c’est facile de voter à deux endroits !! lui n’a pas insisté parce qu’il s’en doutait mais la dame était agressive, ce doit être une militante coriace, en partant elle a dit « elle est belle, la France » parce que des personnes avaient fait leur boulot en refusant son vote… non mais ….!!!! ayant un faible pour les coureurs automobile et les voitures en général, le chef n’a pas voté comme moi, nous pourrions jouer dans la série « scènes de ménage » série qui est suivie par les enfants ! pas de risque de ce côté, j’ai horreur des scènes de ménage.

    • C´est amusant Monique , que vous parliez des Compagnons de la chanson , car toute jeune , je les ai souvent confondus . A ma décharge , j´ai très peu regardé la TV avant de venir en Suède.
      J´ai quand même réussi à regardé le mariage de Charles & Diana , dans un trou perdu en Alaska , invitée chez des personnes sympas : ) Il y a 10 hommes pour une femme dans cet état,
      et beaucoup essayent de retenir les filles qui s´y aventurent . J´ai entendu cela , et c´est vrai que les gens sont très aimables là-bas !
      Cette tentative de fraude est un scandale ( sur le ton de Georges Marchais . Lui , je m´en souviens bien : ))

  8. Parlons « chiffons » poétiques…Avec deux poèmes de W. B. Yeats:
    He wishes for the Cloths of Heaven
    « Had I the heavens’ embroidered cloths,
    Enwrought with golden and silver light,
    The blue and the dim and the dark cloths
    Of night and light and the half-light,
    I would spread the cloths under your feet:
    But I, being poor, have only my dreams;
    I have spread my dreams under your feet;
    Tread softly because you tread on my dreams. »
    Mis en vers français par : © ChristianTanguy:
    De son désir de Cape Céleste
    Si les cieux avaient brodé sur ma cape
    L’or du soleil l’argent de la lune
    Noire, obscure, sombre cape
    De nuit, de lune, de quart de lune
    J’aurais répandu cette cape à tes pieds
    Mais (tant je suis pauvre) je n’ai que mes rêves
    J’ai répandu mes rêves à tes pieds
    Marche légèrement : tu marches sur mes rêves »
    Et celui-ci, traduit par Claude-Raphaël Samama:
    A Coat
    « I made my song a coat
    Covered with embroideries
    Out of old mythologies
    From heel to throat;
    But the fools caught it,
    Wore it in the world’s eyes
    As though they’d wrought it.
    Song, let them take it,
    For there’s more enterprise
    In walking naked.  »
    « Un manteau
    De ma chanson je fis un manteau
    Tout chamarré de broderies
    Loin des mythologies vielles,
    Seyant des talons jusqu’au cou ;
    Mais des fous l’on dérobé,
    L’ont porté aux yeux du monde
    Comme s’ils l’avaient conçu.
    Chanson, laisse, qu’ils t’accaparent,
    Il y a plus à entreprendre
    De marcher nu. »
    Le Larousse anglais-français donne aussi la traduction de veste pour « coat » qu’en est-il?

    • Mareria , l´accompagnement de Famous Blue Raincoat est très beau , le violon bien sur , et aussi un instrument que je crois être un banjo . D´ailleurs , il a toujours été bien accompagné.

      • Darie, je suis en effet frappée par la qualité de l’orchestration, des instrumentistes et des choristes; à la fin de « Take this walz » ( que j’écoute tous les jours…), un « générique » annonce, pour l’ensemble des chansons concernées: claviers, violon, guitares, tambours, trompette, oud , mandoline, et donne le nom des deux choristes, qui ont toutes les deux mené une carrière personnelle de chanteuses et compositrice.

      • Mareria , mon frère m´a envoyée ce morceau cette semaine , en me demandant si je me souvenais de Léonard Cohen !! sourire . J´ai dit que c´était lui qui me l´avait fait connaitre jadis ! avec Suzanne ; mais ce n´était pas mon morceau préféré . Par contre , sa voix basse m´avait complètement subjuguée .C´était gentil de sa part , quand même : ))
        J´aime beaucoup aussi Take this waltz , et aussi Manhattan , et Hallelujah bien sur .
        Les jeux sont faits , dirait-on , là-bas in Paris . Demain , je vérifie à l´ambassade si je suis bien inscrite sur les listes électorales pour mai 2017 . Les enjeux sont cruciaux. Fillon veut reprendre le dialogue avec la Russie , et ça , j´y tiens beaucoup ! ( de plus , ce sont nos voisins ! : )
        Bonne soirée , à tous .

  9. Trouvé sur le site inépuisable de dornac.eklablog.com/,voici un poème de Zacharias Papantoniou (1877-1940), traduit par dornac, mis en musique ( entre autres compositeurs) par Vassilis Roumeliotis, chanté par Paraskevas Theodorakis; on voit bien, dans la vidéo, qu’il est fait allusion à la politique, avec le très court passage qui montre l’Assemblée nationale grecque:
    Le perroquet
    Dès qu’il eut appris le mot « bonsoir »
    le perroquet soudainement dit
    « « Je sais le grec, je suis sage,
    qu’est-ce que je fais ici ! »

    Il porte sa veste verte
    et il va à la conférence des oiseaux
    pour leur révéler son lumineux savoir.
    Il prend un air sérieux,
    il toussote, le regard lointain
    et il leur dit : « bonsoir ! »

    Sa parole fut beaucoup admirée
    Le perroquet, quel érudit ! disent-ils.
    Ce sera un très grand sage
    puisque comme un humain il peut parler !

    Venus des Indes, qui sait
    combien de livres il a emportés avec lui
    avec quels sages a-t-il assez parlé
    pour connaître la langue des grammairiens !

    « Monsieur-Perroquet, aurons- nous la chance
    d’entendre ce que vous dites et au-delà ? »
    Le perroquet tousse, toussote,
    mais qu’est-ce à dire ? Il répète « bonsoir »  »

    • Ils sont beaucoup plus malins qu´on le croit , Mareria . Les petits parakits de ma fille sont très expressifs , différents aussi pour s´exprimer . Ses anecdotes sont nombreuses .
      « La belle plume fait le bel oiseau » , cela s´applique bien aux perroquets .
      Nous avons connu un gris du Gabon qui chantait le début de la Marseillaise , juste à une note près. A la Cité Bergère à Paris .

  10. Histoire de ne pas penser au suspense, un peu d’étymologie de « veste »: je prends un article anglais, qui confirme ce qui est dit ailleurs en français: ( le mot ) « wear : Old English werian « to clothe, put on, cover up, » from Proto-Germanic *wazjan (source also of Old Norse verja, Old High German werian, Gothic gawasjan « to clothe »), from PIE *wos-eyo-, from root *wes- « to clothe » (source also of Sanskrit vaste « he puts on, » vasanam « garment; » Avestan vah-; Greek esthes « clothing, » hennymi « to clothe, » eima « garment; » Latin vestire « to clothe; » Welsh gwisgo, Breton gwiska; Old English wæstling « sheet, blanket; » Hittite washshush « garments, » washanzi « they dress »).
    Veste < latin vestis De l’indo-européen commun *ves (« vêtir ») qui donne le grec ancien ἐσθής, esthếs (« vêtement, habit ») et ἐσθέω, esthéô (« être vêtu »), le proto-germanique *wazjan dont est issu to wear (« porter des habits ») en anglais .
    Veste, et tous ses composés sont mis en rapport avec le mot esthétique etc…

  11. La veste est indémodable , je résiste difficilement quand j´ai le choc et qu´elle est abordable .
    C´est très rare d´en voir dans la rue chez moi , mais je les mets même pour mes courses .
    Et un jour , j´avais envie de rentrer sous terre quand j´ai entendu derrière moi , trois petites djeuns qui disaient  » Waouh… lady …. lady  » , elles avaient dû me trouver trop sapée pour
    la rue de ma ville ( il n´y a qu´une rue commerçante ) .
    J´ai trouvé une citation de Oscar de la Renta qui me rappelle ce moment gênant :  » Marche comme s´il y avait trois hommes derrière toi » . (citation sur la mode) .

  12. Ce serait un peu » dis-moi quelle veste tu portes et je te dirai qui tu es » …. ah, ah, se prendre une veste c’est quand même mieux que d’enfiler un paletot sans manches… qui connaît l’expression ? pourtant la veste sans manches existe, elle est souvent matelassée, de plus, le mot « paletot » n’est plus guère usité… je retourne au suspense qui n’en est plus un !

    • Hello Mareria et bien les jeux sont faits, nous avons encore le vieillard mais il va se prendre une veste un peu plus tard… bah, je crois que peu d’électeurs ont lu vraiment les programmes, c’est une élection à l’américaine, Trump a inspiré, on fait mentir les sondages. Si l’heureux élu est là au printemps prochain, j’entends déjà le peuple de braillards se plaindre des premières mesures, mais c’est normal, on déteste souvent ce qu’on a adoré la veille. J’ai trouvé le discours d’adieu remarquable, digne d’un grand président et quel orateur ! le nouveau doit prendre des cours de toute urgence et s’habituer à parler sans papier !!! bonne fin de soirée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s