Murmure ou brouhaha…

…la rumeur , mot du jour, fait du bruit et des dégâts.

Yves Duteil la chante :

La rumeur ouvre ses ailes
Elle s’envole à travers nous
C’est une fausse nouvelle
Mais si belle, après tout

Elle se propage à voix basse
À la messe et à midi
Entre l’église et les glaces
Entre confesse et confit

La rumeur a des antennes
Elle se nourrit de cancans
Elle est bavarde et hautaine
Et grandit avec le temps

C’est un arbre sans racines
À la sève de venin
Avec des feuilles d’épines
Et des pommes à pépins

Ça occupe, ça converse
Ça nourrit la controverse
Ça pimente les passions
Le sel des conversations…

La rumeur est un microbe
Qui se transmet par la voix
Se déguise sous la robe
De la vertu d’autrefois

La parole était d’argent
Mais la rumeur est de plomb
Elle s’écoule, elle s’étend
Elle s’étale, elle se répand

C’est du miel, c’est du fiel
On la croit tombée du ciel

Jamais nul ne saura
Qui la lance et qui la croit…

C’est bien plus fort qu’un mensonge
Ça grossit comme une éponge
Plus c’est faux, plus c’est vrai
Plus c’est gros et plus ça plaît

Calomnie, plus on nie
Plus elle enfle se réjouit
Démentir, protester,
C’est encore la propager
Elle peut tuer sans raison
Sans coupable et sans prison
Sans procès ni procession
Sans fusil ni munitions…

C’est une arme redoutable
Implacable, impalpable
Adversaire invulnérable
C’est du vent, c’est du sable

Elle rôde autour de la table
Nous amuse ou nous accable
C’est selon qu’il s’agit
De quiconque ou d’un ami

Un jour elle a disparu
Tout d’un coup, dans les rues
Comme elle était apparue
À tous ceux qui l’avaient crue…

La rumeur qui s’est tue
Ne reviendra jamais plus
Dans un cœur, la rancœur
Ne s’en ira pas non plus.

Publicités

91 réflexions sur “Murmure ou brouhaha…

  1. salut…
    il parait depuis ce matin qu’un petit diablotin peigner comme tintin , a décider que moi l’ancien je serais de collage d’ étiquettes de confitures sur des pots remplis , une rumeur d’un baveu , vérité d’une parole d’ange qui sait , je vais pas demandais a dieu les genoux sur une planche a clous qui sert de prie-dieu sans avoir l’air a nous faire perdre de l’air au rotules pour ne plus se prendre pour un hercule , les rumeurs cela exsiste , j’ai toujours écouter dire que cela est terrible, c’est un acte lâche, je me rappelle jeune , en algérie , j’avais que 17 ans , je faisait mon instruction , au bout de presque deux mois a ma première sortie en ville , des militaires me disait ne va pas avec ces trois filles , ne leur parle pas , touit le monde les appelait la syphilis, qu’elle avait attraper cette maladie et la donner au militaire , c’était trois jeunes filles françaises toujours avec des militaires de sortie , une était blonde est très belle , la syphilis, cela était archie faux , cela a commencer elle n’avait que 15 ans a peu près , selon les rumeurs de soldat la blonde coucher avec dix militaires par jour , la brune et l’autre patati patata , des putes quoi malades , en plus gratis , un matin la PM de la légion a trouver la blonde , dans un caniveau la gorge tranchée , elle n’avait que 19 ans environ , la jupe relevée, culotte arrachée , et rasée ( la nuit ) , le docteur militaire de légion de chez nous du poste , a fait sa toilette , la fait belle , il avait mis un beau rouge a lèvre a la petite , moi et quatre camarades on fait le trou et l’on mis bien doucement pour qu’elle s’y repose , le doc avait fait une plaque ( vierge elle était née , vierge elle en est morte ) ….la rumeur , elle n’avait jamais de sa vie vue une braguette ouverte ….voila pour vous …..un peu de souvenir …j’ai du travail ….je met un com sur le journal , je mange un peu et paf….retour en fin de journée ….plein de confiture et conserve ….GO!GO!

  2. Bonjour! Beau sujet, mais aussi terrible, et de toutes les époques;
    De Victor Hugo!
    « Jeunes gens, prenez garde aux choses que vous dites.
    Tout peut sortir d’un mot qu’en passant vous perdîtes.
    Tout, la haine et le deuil ! – Et ne m’objectez pas
    Que vos amis sont sûrs et que vous parlez bas… –
    Ecoutez bien ceci :

    Tête-à-tête, en pantoufle,
    Portes closes, chez vous, sans un témoin qui souffle,
    Vous dites à l’oreille au plus mystérieux
    De vos amis de coeur, ou, si vous l’aimez mieux,
    Vous murmurez tout seul, croyant presque vous taire,
    Dans le fond d’une cave à trente pieds sous terre,
    Un mot désagréable à quelque individu ;
    Ce mot que vous croyez que l’on n’a pas entendu,
    Que vous disiez si bas dans un lieu sourd et sombre,
    Court à peine lâché, part, bondit, sort de l’ombre !
    Tenez, il est dehors ! Il connaît son chemin.
    Il marche, il a deux pieds, un bâton à la main,
    De bons souliers ferrés, un passeport en règle ;
    – Au besoin, il prendrait des ailes, comme l’aigle ! –
    Il vous échappe, il fuit, rien ne l’arrêtera.
    Il suit le quai, franchit la place, et caetera,
    Passe l’eau sans bateau dans la saison des crues,
    Et va, tout à travers un dédale de rues,
    Droit chez l’individu dont vous avez parlé.
    Il sait le numéro, l’étage ; il a la clé,
    Il monte l’escalier, ouvre la porte, passe,
    Entre, arrive, et, railleur, regardant l’homme en face,
    Dit : – Me voilà ! je sors de la bouche d’un tel. –

    Et c’est fait. Vous avez un ennemi mortel. »
    Victor Hugo, Toute la Lyre

  3. Il ne faut pas oublier le 1er sens , assez neutre, du mot « rumeur »,  » bruit indistinct, d’origine quelconque « , comme dans ce poème de Verlaine: (6ème poème de la partie III de Sagesse)
    « Le ciel est, par-dessus le toit,
    Si bleu, si calme!
    Un arbre, par-dessus le toit,
    Berce sa palme.

    La cloche, dans le ciel qu’on voit,
    Doucement tinte.
    Un oiseau sur l’arbre qu’on voit,
    Chante sa plainte.

    Mon Dieu, mon Dieu, la vie est là
    Simple et tranquille.
    Cette paisible rumeur-là
    Vient de la ville.

    – Qu’as-tu fait, ô toi que voilà
    Pleurant sans cesse,
    Dis, qu’as-tu fait, toi que voilà,
    De ta jeunesse ? »

  4. Un bonjour pluvieux et doux, la rumeur probablement un des plus grands poisons qui tue tout en échappant à la justice. On connaît déjà Michèle Corti pour ses jolis poèmes, alors voici ;

    La Rumeur
    Elle se nourrit de ragots
    Et se complaît en démesure
    « Je vous le dis
    La chose est sûre
    Je le tiens de source informée ! »
    Et vite de la propager…

    De bouche à oreille
    Elle s’enfle
    Grandit, s’affirme
    Et se répand
    Comme la lave du volcan
    Elle brûle sur son passage
    Langues et foies des médisants
    Qui la vomissent tout crûment
    En flots de biles innommables

    Les plus belles réputations
    Sous sa hargne se démantèlent
    Les langues ont la partie belle
    Sous le manteau des malfaisants

    Mais quand le mal est fait, bernique
    On y piétine la logique
    La folle du logis répand
    Ses insanités à tout vent

    Combien d’innocents en prison
    De vies brisées ou de suicides
    Pour avoir de la calomnie
    Subi le sinistre poison ! »

    Je file et je reviens

  5. Merci à Dominique pour ce sujet oh, combien de tous les temps, indémodable et comment arrêter une rumeur, je crois que ce n’est pas possible quand elle est entretenue ur le temps, elle est plus que nuisible …. voici une poétesse contemporaine

    Rumeur urbaine
    Nadia Ben Slima
    Soudain… Le brouillard
    les passants sont alors hagards.
    Sur la route bitumée
    ornée de peupliers
    on devine à peine le passage
    le sentier devient moins sûre
    un air d’automne dans les marrons mûrs
    Le trafic de la ville s’intensifie au loin
    obligations, ruminations,
    la ville s’affole,
    le temps s’emballe
    et la fraîcheur augurante de l’hiver blanc
    ne perturbe pas les pas des passants
    trépignent dans les klaxons
    s’engouffrent dans les stations
    en mouvement dans les rituels
    illusoirement éternels
    Alors mieux vaut être un ingénu
    Dans cette ville
    Où les saisons veillent
    Au grain, au dessein
    Enchanté. Pour qui le voit
    À travers la brume d’émoi.
    Nadia Ben Slima

  6. La compagnie, j’ai ENCORE un problème de défilement de la page, elle est fuyante et j’ai des difficultés pour faire un commentaire, et toutes les lettres ne se tapent pas ….c’est la souris qui fait des siennes, quoi, elle accouche d’une montagne ? je sens ma mauvaise humeur revenir de bon matin !

      • Darie, je vais donc avouer ce qui s’est passé avec le clavier…..l’autre jour j’entreprends de le nettoyer, pas de poussière entre les touches, je veux qu’il soit brillant et alors ??? alors ? si, si j’ai une idée géniale, je prends une brosse douce et je pianote dans tous les sens sur le clavier, ensuite pas repasse le chiffon à meuble, et je brique et je reluis… ouah, depuis tout est décentré, les petites flèches qui permettent de tirer en haut ou en bas, à droite et à gauche ne fonctionnent plus, si je veux lire un texte, je mets le format « agrandir », oui mais là, je n’ai plus les icônes de mon écran… et ensuite, j’ai une affichette blanche dans la barre des tâches avec « adresse… » mais c’est quoi ce truc ? je n’ai pas pensé à fermer toutes les fonctions avant de faire le ménage, il fallait carrément arrêter l’ordi. Depuis, je recommence rageusement le balayage du clavier en me disant que ce qui a été possible de faire dans un sens, je peux le faire aussi dans l’autre, pas vrai ? je n’aime pas l’informatique et je n’ai pas le temps ni le goût de chercher à comprendre comment ça fonctionne mais je vais persévérer car je m’acharne toujours et je vais trouver la solution toujours sans comprendre comment j’ai fait ! cela amuse tous mes petits enfants qui se tordent de rire !! ah, la solidarité c’est l’hilarité !

      • Monique , je crois que vous me confortez dans l´idée d´acheter un mini aspirateur à ordinateur.
        Grande fille 1 nous avait fait une belle démonstration . Sans lui dire , j´avais trouvé cela un peu puéril et inutile . Que nenni ! C´est indispensable , vois-je . Je vais offrir cela pour Noël , au Viking , avec une clause spéciale , celle de pouvoir l´emprunter : )

  7. A lire « chronique de la haine ordinaire » par Pierre Desproges, qui a soulevé beaucoup de rumeur (lire sur le site Biblios) :(extrait)

    « La rumeur, c’est le glaive merdeux souillé de germes épidermiques que brandissent dans l’ombre les impuissants honteux. Elle se profile à peine au sortir des égouts pour vomir ses miasmes poisseux aux brouillards crépusculaires des hivers bronchiteux. Elle nous dit, rappelez- vous, que les Pompidou sont d’inquiétants paillards. Que la chanteuse Sheila n’est pas une femme. Que Simone Signoret n’est pas capable d’écrire ses livres toute seule. Plus menteuse que la rumeur, tu meurs. Elle s’en fout, elle a éjaculé son venin répugnant jusque dans Orléans, où des hyènes anonymes susurraient naguère sans frémir que les femmes qui entraient dans certains magasins tenus par les juifs de la ville disparaissaient à tout jamais vers d’introuvables bordels orientaux. Et puis, comme le monstre du Loch Ness, la rumeur fait son rot et retourne à sa vase… Hier matin, j’ai bien cru la voir relever le groin.
    J’ai entendu un amuseur dominical notoire, à qui, par parenthèse, je dois beaucoup, j’ai entendu cet homme suggérer en public que Guy Bedos était très méchant, qu’il n’avait aucun talent et – tenez-vous bien – qu’il perdait ses cheveux ! Je ne fais pas de la radio pour défendre les gens que j’aime contre les piqûres de moustique. Ils savent très bien où est le DDT. Mais qu’on me permette ici de m’étonner qu’on touche à mon pote avec une telle désinvolture. Car enfin, ce n’est un secret pour personne que Guy Bedos, qui est mon copain, fait rire et réfléchir la France à guichets fermés depuis vingt ans. S’il n’avait aucun talent, ça se saurait à Barbizon. S’il perd ses cheveux, je puis témoigner sous serment que ce n’est jamais dans ma soupe. Et s’il est très méchant, si Guy Bedos est très méchant, je vous jure que ce n’est pas dans ses yeux, mes enfants qui sont petits vous le diront.. »
    ………………………..On ne sait pas comment un comique devient pitoyable avec les ans, Desproges n’a pas eu le temps de le prévoir.

    • Bonjour Dominique, la rumeur fait rage même si FF l’a dénoncée et s’est exprimé nettement sur le sujet mais on continue… il renvoie coup pour coup mais avec de la hauteur, le pépé se démène, c’est surtout son comité de soutien qui le pousse comme il l’a avoué (mais quel c…)

  8. Bonjour , la rumeur a ceci de terrible , c´est qu´elle est insidieuse , et son point d´orgue est :
    « Il n´y a pas de fumée sans feu.  » On ( toujours lui , « on » ) que personne n´était jamais allé sur l Lune , que tous les films avaient été tournés en studio … Pourtant , il y a bien un texte qui le prouve , peuchère !
    -Le cosmonaute et son hôte-Le cosmonaute et son hôte
    Sur une planète inconnue,
    un cosmonaute rencontra
    un étrange animal :
    il avait le poil ras,
    une tête trois fois cornue,
    trois yeux, trois pattes et trois bras!
    « Est-il vilain ! pensa le cosmonaute
    en s’approchant prudemment de son hôte.
    Son teint a la couleur d’une vieille échalote,
    son nez a l’air d’une carotte.
    Est-ce un ruminant ? Un rongeur ? »
    Soudain, une vive rougeur
    colora plus encor le visage tricorne.
    Une surprise sans bornes
    fit chavirer ses trois yeux.
    « Quoi! Rêvé-je ? dit-il. D’où nous vient, justes cieux,
    ce personnage si bizarre sans crier gare !
    Il n’a que deux mains et deux pieds,
    il n’est pas tout à fait entier.
    Regardez comme il a l’air bête, il n’a que deux yeux dans la tête !
    Sans cornes, comme il a l’air sot ! »
    C’était du voyageur arrivé de la terre
    que parlait l’être planétaire.
    Se croyant seul parfait et digne du pinceau,
    il trouvait au Terrien un bien vilain museau.
    Nous croyons trop souvent que, seule, notre tête
    est de toutes la plus parfaite !
    de Pierre GAMARRA ( 1919-2009)
    Ça , c´est pour la galéjade . Mais plus sérieusement , ma fille 1 est revenue un jour de l´école en disant (10-12ans ) , untel ( un garçon de l´école plus « malin » que les autres ) a dit que la
    les parents de X ont changés avec les parents de Y (voisins ). Et toute l´école parlait de ça !
    J´ai vite dit à ma fille :  » Tu arrêtes tout de suite de bavarder la-dessus , tu ne sais même pas
    si c´est vrai , et comme ce sont des voisins , parfois les voisins peuvent parler ensemble « .
    Et finalement , ces gens habitent toujours chez eux , tranquillement , et chacun chez soi …
    Les enfants de cet âge sont impitoyables , et les parents doivent veiller à corriger le tir .
    Cela peut aller loin ! L´histoire de Klaus est vraiment tragique …

    • Le corbeau et le noir, si le corbeau avait été d’une autre couleur il passait inaperçu… c’est dans les croyances paysannes, le corbeau, le noir, la chouette, les chauves-souris, l’araignée et même notre chat noir, autant de présages, des maléfices.. sauf dans la mythologie nordique, où Huginn et Muginn, sont les oiseaux d’Odin……………… l’affaire Grégory, le crime parfait qui ne sera jamais élucidé.

      • Monique , je n´avais jamais entendu parler de Huginn et Muginn . Je vais poser la question aux suédois de la maison , qui sont censés le savoir .
        Nos corbeaux en Suède ne sont pas noirs , mais noirs et gris , et plus gros . Quand je suis arrivée en Suède , je suivais mon époux de fraiche date , partout où il y avait des oiseaux à observer . Un jour , il observait une bande de corbeaux dans un champ .
        Au bout de 30mn , je dis : « Tu n´as jamais vu des corbeaux noirs » . ( je dis « noir » tout à fait par hasard ..) Et il me répond  » Non , c´est la première fois ! »
        J´ai appris alors que ces oiseaux étaient arrivés de façon inexpliquée , du Danemark, sans doute ou d´Allemagne . Nous avons des corneilles et des choucas . Il y a un important groupe de choucas près de ma supérette , qu´on voit ( ou entend plutôt ) dès que le soir tombe , durant 2-3 heures. Cela amusait beaucoup mes filles , petites , quand nous allions au magasin .
        Ma fille1 a fini par donner ce surnom à son frère quand il a pu comprendre et parler .
        Il n´avait pourtant pas l´air d´un choucas , avec ses bouclettes blondes : )
        Cela l´amusait , il trouvait ça très drôle ?!

  9. Voici un mot nouveau, en référence à un post de Klaus,( voici 5heures), post drôlissime : « ptéritoperdon »…Je vous laisse trouver.
    Hier soir sur la chaîne 8 Mont Blanc, a été diffusé un documentaire intéressant, d’une heure, sur la Chevêchette d’Europe: la fin où l ‘on voit les naturalistes chercher les petiots dans leur tronc pour les baguer , puis leur premier envol était « attendrissante »

    • Mareria , décortiquons . Sans tricher, « perdon » signifie « pet » ( pardon : )
      Car lycoperdon signifie « pet-de-loup » .
      Je cherche maintenant ce que signifie « ptérito  » en grec ancien , mais en vain .
      Je vous ai donnée la moitié du mot et donne ma langue au gatu .

  10. Oh, excusez-moi, Darie, j’ai fait une faute! c’est ptéridoperdon »; mon écran est trop clair. Pour l’autre moitié, cherchez donc sur wk ce qu’est un ptéridophyte: les photos sont claires…

      • C’est cela Darie, mais c’est en lien avec le post de Klaus dont je vous parlais ( sur le journal, voici 7 heures); regardez sur sa page…

      • Je vais lire cela .
        En attendant mon retour , voici une petite lecture :
        -La vipère et la sangsue-
        La vipère disait un jour à la sangsue :
        Que notre sort est différent !
        On vous cherche, on me fuit, si l’on peut on me tue ;
        Et vous, aussitôt qu’on vous prend,
        Loin de craindre votre blessure,
        L’homme vous donne de son sang
        Une ample et bonne nourriture :
        Cependant vous et moi faisons même piqûre.
        La citoyenne de l’étang
        Répond : oh que nenni, ma chère ;
        La vôtre fait du mal, la mienne est salutaire.
        Par moi plus d’un malade obtient sa guérison,
        Par vous tout homme sain trouve une mort cruelle.
        Entre nous deux, je crois, la différence est belle :
        Je suis remède, et vous poison.

        Cette fable aisément s’explique :
        C’est la satire et la critique.
        de Jean-Pierre Claris de Florian (1755-1894)

      • Voilà , je lui ai envoyé un mot doux : ) Je n´avais pas compris le -post de Klaus il y a cinq heures- . J´ai regardé cette page-ci seulement et me disais : « Comment a compté Mareria? »
        Rire , et maintenant je me dis :  » Darie , t´es pas futée « . ha-ha : )))

      • Darie, j’aurais dû être plus précise. J’ai lu votre billet doux; cela me fait penser au titre d’un film jamais vu « Les Chaussons rouges »…

  11. une petite charade sans avoir l’air et sans l’ être , comment on savait nous les que les hommes du FLN, descendait des montagnes pour rejoindre villes et villages….. les jupons de l’histoire , une vérité ou juste une rumeur solide …..( par les femmes algeriennes ?????) simple rumeur ou vérité …..Monique ne triche pas ….demande pas a ton époux …..a plus ou a demain matin …..j’ai de la colle qui colle au bout de mes doigts de main ….GO!GO!

  12. j’accepte toutes réponses a un poils près ….certains disent que cela n’est qu’une rumeur comme la la gégène, la baignoire, le supplice de l’eau, la fallaqa,la dite technique du chiffon , l’épreuve de l’échelle , la suspension au plafond , et autre simulacre plus âcre au nom du général ….soit disant juste rumeur ..euh!!!!, rien a voir avec l’acre de l’unité de mesure …..bises ..mais pour les femmes ( on savait que les hommes arrivés a cause de ….) rumeur comme la gègène du général ou ????…………..GO!GO!

    • Murmure ou brouhaha…ha!ha!………a la douche ….et je fait une sieste de 20 minutes et 1 000 millièmes …….je suis fatiguer de ma journée …surtout toutes cette confiture …….j’ai fait ..euh! un pot c’est ouvert tout seul ….j’ai était dans l’obligation de la manger avec des biscuits , un vrai calvaire ce travail …..je file ….laver ma peau …GO!GO!

  13. J’aime beaucoup le mot « rumeur » délesté de son sens négatif, signifiant bruits légers …
    Ce poème de Hugo nous offre toute une gamme de bruits, rumeurs, brouhaha ( manque le murmure):
    Fenêtres ouvertes
    Le matin – En dormant
    « J’entends des voix. Lueurs à travers ma paupière.
    Une cloche est en branle à l’église Saint-Pierre.
    Cris des baigneurs. Plus près ! plus loin ! non, par ici !
    Non, par là ! Les oiseaux gazouillent, Jeanne aussi.
    Georges l’appelle. Chant des coqs. Une truelle
    Racle un toit. Des chevaux passent dans la ruelle.
    Grincement d’une faux qui coupe le gazon.
    Chocs. Rumeurs. Des couvreurs marchent sur la maison.
    Bruits du port. Sifflement des machines chauffées.
    Musique militaire arrivant par bouffées.
    Brouhaha sur le quai. Voix françaises. Merci.
    Bonjour. Adieu. Sans doute il est tard, car voici
    Que vient tout près de moi chanter mon rouge-gorge.
    Vacarme de marteaux lointains dans une forge.
    L’eau clapote. On entend haleter un steamer.
    Une mouche entre. Souffle immense de la mer. »

  14. Hello Mareria, la rumeur a mauvaise presse, elle a d’emblée un sens négatif, ici c’est le monde qui s’éveille, une journée qui s’annonce, le travail quotidien, tout est rassurant comme la routine, un mot qui en dit long aussi…… pour la mouche qui entre là, je me déchaîne et c’est la tapette !

  15. bonjour les filles..
    ce matin sous une matinée un peu triste mais souriante , je marche vers la nature pour y trouver un truc a faire , une feuille ici , une autre la , une branche morte tombée d’un arbre , un hérisson a pousser de la main vers un autre chemin , soulever une plate pierre et demandais si le scorpion n’a pas trop froid aux arpions , reposer doucement et dans le sens de marche n’importe comment une pierre tomber d’un vieux mur d’antan , faire le tour , tourner en rond tous dans un sens identique , suivre la vie et lui sourire , il le faut , en ce jour comme le père noël , je porte une lourde hotte charger d’heure a travailler ….je vous souhaites a toutes une bonne journée ….bises ..GO!GO!

      • Bonjour , Dominique , et Klaus-le-flâneur . J´aime bien aussi le post , imaginant Klaus , les deux mains dans les poches … donnant un coup de pied dans un caillou roulé au milieu du sentier …. attrapant une dernière rose ( il y en a surement encore en Provence ) , sifflotant , mâchouillant un brin d´herbe , tel Juju …. d´ailleurs il va lui donner à boire …
        C´est la bohème de Klaus … L´occasion de remettre ce beau poème .
        -Ma Bohème-
        Je m´en allais, les poings dans mes poches crevées ;
        Mon paletot aussi devenait idéal ;
        J’allais sous le ciel, Muse ! et j’étais ton féal ;
        Oh ! là ! là ! que d’amours splendides j’ai rêvées !

        Mon unique culotte avait un large trou.
        – Petit-Poucet rêveur, j’égrenais dans ma course
        Des rimes. Mon auberge était à la Grande-Ourse.
        – Mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frou

        Et je les écoutais, assis au bord des routes,
        Ces bons soirs de septembre où je sentais des gouttes
        De rosée à mon front, comme un vin de vigueur ;

        Où, rimant au milieu des ombres fantastiques,
        Comme des lyres, je tirais les élastiques
        De mes souliers blessés, un pied près de mon cœur !
        de Arthur Rimbaud , bien sur ( 1854-1891)
        Bien sur , Klaus a ni trou dans les poches , ni pantalon déchiré … cela va sans dire .
        Bonne journée , juste fraiche komilfo pour nous .

  16. Hello la compagnie, c’est de bon matin que je m’apprête a un AM chargé, je vais à un club, cake et café, c’est le rituel…. on papote, on sulfate, on partage mais surtout, on n’aborde pas de sujets qui fâchent, autant dire que nous parlons dans le vent selon l’instant…. nous évitons toutes les rumeurs, ça c’est une ligne de conduite générale. Ce soir TV, c’est un des derniers grands soirs, je vous le dis vivement lundi que l’on reprenne une vie ordinaire.
    Après plusieurs balayages sur le clavier (qui n’a presque plus de lettres), j’ai tenté sans succès de refaire le passage des poils de la brosse, rien à faire c’était une formule magique mais je ne déclare pas forfait, je recommencerai plus tard !
    J’ai une grisaille lumineuse, la lumière des feuilles me renvoie le soleil qui n’est plus..

  17. je viens pour casser la graine , une petite faim , vue qu’une personne a porté pleur au journal pour ma petite personne , j’ai refait un commentaire d’excuse , par obligation et a la demande du journal , il est sur ma page , que voulez vous il faut savoir demandais pardon ….et je suis un homme sage …….pas breton pour un sous pour le port des bottes en caoutchouc ….GO!GO!

  18. Bonjour jeunes gens: ciel sournois, grisaille, petite bise, pluies en attente, fraîcheur….Ce poème de Rimbaud avec le doux frou-frou des étoiles est un de mes préférés.
    Mêm » calme dans ces jardins évoqués par Léopold. Sedar Senghor :
    « JARDINS DE FRANCE
    Calme jardin,
    Grave jardin
    Jardin aux yeux baissés au soir
    Pour la nuit
    Peines et rumeurs,
    Toutes les angoisses bruissantes de la ville
    Arrivent jusqu’à moi, glissant sur les toits lisses,
    Arrivent à la fenêtre
    Penchée, tamisée par les feuilles menues et tendres et pensives.
    Mains blanches,
    Gestes délicats,
    Gestes apaisants,
    Mais l’appel du tam-tam
    Bondissant
    Par monts
    Et
    Continents,
    Qui l’apaisera mon coeur,
    A l’appel du tam- tam
    Bondissant,
    Véhément
    Lancinant ? »

  19. j’ai eu un avertissement rigolo ….j’ai répondu vue que mon commentaire d’hier a disparu …..c’est la la fête a Monique sur sa page ..pas du murmure mais du brouhaha…ne pas y répondre ….elle a un pet de traviole qui sent le vitriol a la recette bretonne simple et délicieusement pétillante …..bon je file …GO!GO!

  20. Zut , je n´ai pas eu le temps de le lire!
    Bonne élève , je lisais le commando Georges comme l´avait conseillé Klaus. J´imagine la plume truculente de Klaus , qui claque comme un … non-non … pas de comparaison comme au régiment en goguette : )
    Klaus , avant de partir à la balade , j´ai écouté une petite video avec Pierre Schoendoerffer.
    L´avez-vous connu ? J´ai lu L´aile du papillon , de lui. Je n´avais jamais lu sa biographie , car
    j´ai lu le livre dans l´avion , le train , sur le quai de gare . Je comprends mieux maintenant .
    Hier soir , j´ai regardé une demie video sur la guerre d´Indochine , ce n´est pas facile , je regarderai la suite aujourd´hui ( je dois faire des pauses , c´est trop dur )
    Et les vignes ? Le « Vin de la Légion » sera-t-il un bon cru cette année ?
    C´est important , nom d´un p´tit bonhomme ! Je dirai à mon frère d´y passer au château , et de goûter le vin , quand il/elle iront dans le sud ( il/elle sont accro à la Provence ) , et cherchent toujours de nouveaux buts de promenade .

  21. Après les avatars de Monique et son ordi , j´ai aussi un lézard dans mon mien . Comment
    fait-on pour avoir de plus gros caractères ? En appuyant sur deux boutons par mégarde , les articles et commentaires sont minuscules ! je n´arrive tout simplement plus à les lire ! Hjälp !
    C´est pire qu´un murmure , c´est inaudible ( à la lecture : )) Sur la page ci-devant , ça va , ouf !

  22. « L´homme qui murmurait à l´oreille des chevaux » , avec Robert Redford . Un très beau film , intéressant et ce n´est pas exagéré. Je dis « exagéré » , dans le sens où le cheval comprend et ressent beaucoup , et il a grande mémoire . Le voisin de mes parents a vu venir à lui un cheval qu´il avait soigné 4-5 ans plus tôt . Le cheval s´était approché doucement , et le reconnaissant à coup sûr . C´est un extrait du film, https://www.youtube.com/watch?v=B5wq4ewLISc , mais
    on peut voir le film en entier sur Internet , et That is a pièce of chance ! Indeed !

  23. Darie ….j’ai répondu a ton commentaire sur les chaussettes rouges …avec des mots un peu bien , rien a voir avec un film mais une triste vérité non une rumeur , par les ordres de de gaulle ….harkis et le commando …en dessous …

    chère madame Colibrine , cela n’a rien a voir avec la couleur d’une robe de marièe ou de chaussette , si elle est de soie ou de laine ou faite en pâte à crêpe, le dit commando Georges comme les supplétifs musulmans harkis et les français d’algérie,ont porter que du rouge sang avec son odeur sur eux , après les actes du général je vous ai compris , n’oublier pas chère madame Colibrine , que le plus grand nombres des hommes du commando Georges , comme les supplétifs musulmans , ont combattus comme volontaire en indochine entre 1946/1954 dans l’armée française contre les troupes viêt minh , le plus grand nombres de ces hommes furent désarmés par ordres du général puis abandonnés à leur triste sort pour être torturés et massacrés…..c’est pour cela que ceux qui sont restés ( 1967 ) disent ils avait des chaussettes rouges imprégnées de leur sang …..bonne journée madame

    • Oui , merci Klaus , vous confirme ce que j´avais un peu compris ( ou deviné )en voyant une video . Je comprends de mieux en mieux ( mais par petits morceaux ). Nous n´étudions pas cette guerre d´Indochine en classe . Il faut lire beaucoup , et ce n´est pas facile .
      J´ai pensé à vous en voyant les soldats courir sous les tirs nourris et bombes qui explosaient .
      Il y avait aussi des témoignages , surtout des allemands (75% dans la Légion , des jeunes qui fuyaient l´Allemagne en ruines ) On n´a pas fini de parler des désastres des deux guerres mondiales , et de leurs conséquences. Bonne journée Klaus .

    • Tu parles, Klaus, pour une bonne femme qui ne jure que par les robes de mariée, de bal, les dentelles, les costards trois pièces et qui se prend pour une critique d’art tout corps confondus, c’est à périr de rire ! tu penses bien qu’elle ne connaît pas les jolies robes à fleurs de ces femmes qui entraient avec leur bombe dans leur petit panier d’osier coquet dans un café où il y avait des soldats français du contingent ! BOUM ! des chaussettes rouges, c’est pas plus bête que des vertes ou des bleues. Il y a des gens irresponsables qui ne se fient qu’à des gravures de mode pour élire un président… je file

      • Monique ….voyons notre bretonne d’amour ( quoi que !!!) , n’est qu’une vieille fille aux cuisses coincées , comme ses pets, qui ne sont pas au son cristallin mais juste pour son sacristain , elle garde toute la journée le PC du curé la bigoudène sur la tête et son chapelet entre les deux seins en offrande a sa sainte église la sainte -connerie , elle crois en dieu, son père tout-puissant le créateur du ciel et de la terre et de sa bretagne , en jésus christ , un soit disant fils unique, conçu par le saint esprit né de la vierge marie, ptin pourvu qu’un jour notre bretonne , au troisième jour , ressuscite des morts,pour revenir sur le figaro loin de la droite de dieu , il va venir dieu , il me la dit ce matin , il va venir avec dartagnan et zembla et tartine pour juger les vivants et les morts….et surtout notre bretonne , robes de mariée,je glousse elle connait que la soutane noir retrousser , quand elle fume la pipe a genoux sur un prie dieu en toile émeri …mince …..père pardonnez moi….je ne sais pas ce que je fais …je crois au saint-ssprit, a la sainte église catholique, a la communion des saints, a la rémission des péchés, a la résurrection de la chair, a la vie éternelle. amen…..c’est la que dieu , dans toute sa grandeur , en haut de son balcon sur son nuage au paradis , debout me tend les bras et me dit ……je vous ai compriiiiiis ….

      • Déjà finie , Klaus , votre sieste d´après le repas ? Vous ne m´avez pas dit qui taillait les vignes du château . J´aime beaucoup manier le sécateur et la cisaille au jardin . Enlever les branches mortes , aérer les groseilliers et cassissiers , couper les fougères fanées et toute moches , les branches de rhododendrons trop longues qui n´ont que cinq ou six feuilles et un peu les rosiers.
        J´aime beaucoup quand c´est clair et net . Je n´aime pas le fouillis dans les jardins.
        Bonne nouvelle : le romarin est vert et fringant sous le tas de feuilles . c´est un rustique , résistant au froid . Youpeee . Il a passé la première manche du gel et de 50cms de neige !

      • C´est ce que j´ai dit à mon p´tit pied de romarin , Dominique Rire .
        Je parlais toute seule dans le jardin : ) « Pauvre estragon!  » ( à l´estragon ) , qui a deux tiges malingres et effeuillées .
        Le romarin a eu double ration de feuilles mortes. Le stress hydrique que je lui ai imposé cet été, pour allonger les racines au maximum , lui a bien réussi . Il va faire un centenaire : ))
        Vingtenaire , ce sera déjà très bien .

  24. vaut mieux que je fasse FOMEC ….avec le commentaire que ma main a écrite sur les chaussettes de fillon ……elle fait ce qu’elle veut ma man droite …..c’est une main libre ….je file au travail un peu bises …GO!GO!

  25. Darie ( je suis ambidextre ) aussi maladroit de la droite comme de la gauche ….je suis un spartiate ….me voila alerté sur le journal par rome ….par une dame atteinte d’ambidextrie..elle alerte deux commentaires en meme temps ..hi!hi!….elle devrait faire sur le balcon du presbytère les bras en croix , une prière de pardon et dire ….KLAUS ….JE VOUS AI COMPRIS ….GO!GO!

  26. voyons Darie la fougère n’est juste un complément d’ornement d’un bouquet de fleur que vous êtes…..je retourne au travail en bureau ….coller des étiquettes sur des boites ….GO!GO!

  27. mais non je ne suis pas aigri, c’est la vie qui est merdique , disait un petit oiseau les deux pattes dans une bouse de vache ,j’ai toujours le coeur a la fête , ma fleur dans le desert , je vie comme la vague qui porte une bouteille a la mer comme un père , j’ai la fleur de l’âge , il me reste mes plus belles pétales , je me dit toujours , que si tu n’as rien a dire , tu n’a qu’a l’écrire sans réfléchir , dans le pire du meilleur , juste pour l’équilibre , comme un tartarin tartufe un peu flatteur , aucune jalousie ni haine me mord la joue , sur mon chemins de cailloux , il n’est pas austère , il fait son doux a chaque de mes pas , pour adoucir ma démarche et me donner le sourire , aujourd’hui comme hier et pour demain , sur mon rivage , mon eau n’est d’un bleu de la mer noire , dans ma retraite , flotte sur une eau limpide un drapeau bleu des abysses a reflet de myosotis , je suis le vent , le brûlant, la lumière , le silence immobile , une ligne d’horizon …..mince me voila breton ……..a demain ….j’ai assez fait en ce jour …..bises …..GO!GO!

  28. Les amis, c’est l’Ali qui sera baba ce soir mais ici, c’est la totale, je m’explique, j’ai voulu avec un crayon Marker « paint » blanc redessiner les lettres des touches effacées mais l’écriture s’est écrasée PAF, ça a fait de gros pâtés et c’est pire qu’avant ! il me faut donc un produit qui efface ce blanc pour recommencer proprement….. euh …. que pensez-vous de l’acétone ? j’ai du dissolvant à ongles doux, c’est écrit qu’il enlève le vernis sans attaquer l’ongle ! il y a bien sûr la soude caustique (comme le sourire !) mais j’ai peur de vitrioler le clavier. J’ai une explication, avant les lettres étaient gravées sur les touches, maintenant, et dans un souci d’économie, c’est juste de l’imprimerie mais il existerait un clavier lumineux en dessous (si, si !!) et qui ferai ressortir les lettres rendant ainsi l’usure impossible ! je ne sais pas si c’est une farce mais je vois 79 euros…. en attendant, je tape sur des pâtés…. tiens, le « e » s’est déjà effacé tout seul, hourrah !! je vais astiquer les autres et c’est du diable si…. misère, il ne faut jamais parler du diable, grand mère me disait que ça le faisait sortir de son trou ! .il faut dire que j’avais tapé sans attendre que le blanc soit sec… Donc ce soir je vais regarder le duel juju et fifi, ça sonne bien pour une BD ! donc à demain pour de nouvelles aventures avec les touches enchantées et sous vos ovations, si vous le voulez bien.

      • Ah, Dominique, le carnage j’ai enlevé le blanc avec un coton tige trempé dans du dissolvant ! quel malheur, c’est pire !!! c’est sûr, je vais devoir recommencer ! vous avez raison d’hésiter car moi-même, je ne me serrerais pas la main, c’est dire ! je pense avoir un fluide dans les doigts, le tout c’est de savoir lequel et à quoi il sert ! quand je pense que certains ont du sang de navet, moi j’ai peur que ce soit de la nitro -:)))

  29. Les amis, je me suis énervée à ce débat, l’un est soulant, c’est épouvantable, il est payé au débit ce gars là, et si c’est au mot, sûr qu’il serait le président des camelots… ah, l’autosuffisance ! j’en ai attrapé la migraine et le torticolis, oui je sens que j’ai des tics et des tocs… bonne fin de soirée à tous.

  30. Bonjout tous: je vous serre les mains…
    L’article que j’ai indiqué hier n’est pas complet, car il s’agit d’une révolte violente; le préfet a demandé l’aide de soldats cf http://www.lastampa.it/2016/11/25/cronaca/bombe-carta-e-guerriglia-a-torino-il-prefetto-chiede-aiuto-allesercito-XKe2dNlW1EjbL4wnqUkJlN/pagina.html
    Apollinaire chante les rumeurs de l’automne:
    « Automne malade »
    Automne malade et adoré
    Tu mourras quand l’ouragan soufflera dans les roseraies
    Quand il aura neigé
    Dans les vergers

    Pauvre automne
    Meurs en blancheur et en richesse
    De neige et de fruits mûrs
    Au fond du ciel
    Des éperviers planent
    Sur les nixes nicettes aux cheveux verts et naines
    Qui n’ont jamais aimé

    Aux lisières lointaines
    Les cerfs ont bramé

    Et que j’aime ô saison que j’aime tes rumeurs
    Les fruits tombant sans qu’on les cueille
    Le vent et la forêt qui pleurent
    Toutes leurs larmes en automne feuille à feuille
    Les feuilles
    Qu’on foule
    Un train
    Qui roule
    La vie
    S’écoule
    Guillaume Apollinaire , Alcools (1913)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s