Il n’ y a pas de bonne fête…

…sans lendemain.

image

C’ est le lendemain du jour de Noël.

Le mot du jour est le lendemain.

image(Copyright)

Publicités

105 réflexions sur “Il n’ y a pas de bonne fête…

  1. 💐💥🎇🎇🎍, bonjour, lendemain, c’est divin et sans fin comme festin, quand on a le sourire au bout de la main ,qui donne la clarete pour voir le bout du chemin du destin, je ne vais pas vous dires ,j’ai bien manger ,j’ai bien bu ,merci petit Jésus, je ne remercie pas l’alpaga qui avec le petit Nicolas ne quitte plus ma chambrée, ils m’ont pris pour un soldat de l’armée du salut ou que j’ai un gène d’apparenter avec eux ,en plus je suis pas un homme a poils ,non plus bête comme une chèvre ,je me suis mis beau ,je porte mes habits de galas ,j’ai mis ma plaque a vélo ,ma pucelle sur le coeur, et ma barrette multicolore qui prend toute la façade, je mange a midi au 2 régiment étranger de génie ,j’ai pas la coiffe d’un Aladin non plus d’un saincristain la culotte a Tintin ,je suis comme L’Hermite de l’Allier en tête de carnaval a la grosse tête du carnaval d’ygrande ,cela pour dire que je connais ce carnaval, nous avions fait campement a bourbon l archambault pendant une manoeuvre après avoir mis la tête à la debredinoire de saint-menoux…. Bon je file ….GO ! GO !…🎊🐦🐥🐤🐣

  2. Bonjour du lendemain, aimable compagnie!
    Un poème léger de Victor:
    Le lendemain < Recueil : Les chansons des rues et des bois (1865).
    Un vase, flanqué d'un masque,
    En faïence de Courtrai,
    Vieille floraison fantasque
    Où j'ai mis un rosier vrai,

    Sur ma fenêtre grimace,
    Et, quoiqu'il soit assez laid,
    Ce matin, du toit d'en face,
    Un merle ami lui parlait.

    Le merle, oiseau leste et braque,
    Bavard jamais enrhumé,
    Est pitre dans la baraque
    Toute en fleurs, du mois de mai.

    Il contait au pot aux roses
    Un effronté boniment,
    Car il faut de grosses choses
    Pour faire rire un Flamand.

    Sur une patte, et l'air farce,
    Et comme on vide un panier,
    Il jetait sa verve éparse
    De son toit à mon grenier.

    Gare au mauvais goût des merles !
    J'omets ses propos hardis ;
    Son bec semait peu de perles ;
    Et moi, rêveur, je me dis :

    La minute est opportune ;
    Je suis à m'éprendre enclin ;
    Puisque j'ai cette fortune
    De rencontrer un malin,

    Il faut que je le consulte
    Sur ma conquête d'hier.
    Et je cria : — Merle adulte,
    Sais-tu pourquoi je suis fier ?

    Il dit, gardant sa posture,
    Semblable au diable boiteux :
    — C'est pour la même aventure
    Dont Gros-Guillaume est honteux.

  3. Bonjour Dominique et les amis, encore une page où l’on peut encore rester un enfant avec James Stevenson, un enfant de 87 ans et qui, lui, a démenti que l’expression « sans lendemain » ne tenait pas la route, sauf que les lendemains ne chantent pas tous, ils peuvent déchanter.. ici, ils chantent sous 11° d’humidité, un temps à virus, à grippe… hardi les amis nous on passe à travers (à travers ou au travers .. ah , ah !) panne de réveil, je vais illico y remédier et je vous dis à plus tard ! voici Charles Cros et son Panier de Santal :

    Le lendemain

    Recueil : Le coffret de santal (1873).
    À Henri Mercier.

    Avec les fleurs, avec les femmes,
    Avec l’absinthe, avec le feu,
    On peut se divertir un peu,
    Jouer son rôle en quelque drame.

    L’absinthe bue un soir d’hiver
    Éclaire en vert l’âme enfumée,
    Et les fleurs, sur la bien-aimée
    Embaument devant le feu clair.

    Puis les baisers perdent leurs charmes,
    Ayant duré quelques saisons.
    Les réciproques trahisons
    Font qu’on se quitte un jour, sans larmes.

    On brûle lettres et bouquets
    Et le feu se met à l’alcôve,
    Et, si la triste vie est sauve,
    Restent l’absinthe et ses hoquets.

    Les portraits sont mangés des flammes ;
    Les doigts crispés sont tremblotants…
    On meurt d’avoir dormi longtemps
    Avec les fleurs, avec les femmes. »

    Oh, mais ce n’est pas gai du tout, le père Noël n’est pas passé dans le panier ?

      • Bonjour Dominique mais finalement Charles Cros ne voit-il pas les lendemains d’une façon réaliste ? les photos jaunissent, avec le temps on ne reconnait plus les gens mais c’est une des plus belles chansons jamais écrite par le grand Léo Ferré « Avec le temps » !
        George Michael s’en est allé, il était très beau et avait une belle voix, de grands succès qui resteront dans l’aventure de la musique.

  4. Bonjour tout le monde . Pas de maux de tête pour personne ? c´est parfait , j´avais cru que le
    petit bonhomme se tenait la tête pour une forte migraine et que c´était le mot du jour .
    Ah-la-la … toujours à chercher le symptôme à soigner : )
    En guise de tempête de l´année , nous n´avons pas un souffle de vent !
    Pas une seule feuille ne bouge , d´ailleurs il n´y a plus : ) sauf un arbre spécial qui garde ses feuilles séchées tout l´hiver comme une protection ( je demanderai son nom au chef qui vadrouille en quête d´oiseaux … « On ne sait jamais » , qu´il dit )
    Le poème de Victor Hugo est amusant , on reste sur sa faim en se demandant qui est le
    Gros-Guillaume et ce pourquoi il est honteux : )
    Bonne journée .

  5. Hello Darie, soleil et temps doux.
    Comme le mot du jour est le lendemain, le bonhomme se demande s’ il a bien compris !
    Si c’ est le jour, ce n’ est pas le lendemain…se dit-il.
    Ok, je suis la seule que cela fait rire ^^

  6. Voici une chanson où l’on trouve la fameuse phrase « Le lendemain, elle était souriante, », titre d’un livre de Simone Signoret; il existe une version en hébreu,et le commentaire affirme que cette chanson est une des sources de la notion de Boris Cyrulnik….
    Chanson assez atroce, dont le refrain seul est apaisé:
    « ! Le lendemain, elle était souriante, à sa fenêtre fleurie, chaque soir,
    Elle arrosait ses petit’s fleurs grimpantes,
    Avec de l’eau de son arrosoir. »

      • Bonjour Dominique , la « porte de chez vous » est grande ouverte ? Bien , très bien .
        La chanson est un vrai cas d´école du pardon , comme le dit Mareria . Je devine aussi un petit côté macho , non ? En tous cas , les cartes postales d´époque sont très chouettes .
        Je suis tombée ensuite sur Dranem , un chanteur des années 1900 , et cela vaut le détour : ))

  7. Merci pour le lien, Mareria , c´est bien aussi d´écouter les poèmes ( plutôt que de les lire soi-même ) . On ferme les yeux et on écoute , on est sous le charme …
    J´ai la réponse sur l´arbre dont les feuilles séchées ne tombent pas l´hiver , c´est l´orme .
    Elles tombent au printemps quand les bourgeons apparaissent.
    La Nature a de ces facéties !…. : ))

      • Hello Dominique , s´il n´en reste qu´un , ce sera celui du jardin : )) Comme il y a de nombreuses espèces d´ormes , j´en déduis que celui-là est , de son nom latin , Ulmus résista .
        J´ai regardé les effets de la graphiose , qui tue irrémédiablement les ormes . C´est dommage , car il est écrit que c´est une bonne essence pour la menuiserie . En tous cas , le notre se
        porte comme un charme ( si je peux dire : ) Les feuilles se ressemblent d´ailleurs .

  8. Quoi, quelque chose de plus doux, mais c’est ENCORE Mareria qui m’a soufflé Hugo, non mais ! je vois que tous sont présents donc le lendemain c’est aujourd’hui et nous y sommes… yes, c’est tir par les cheveux mais ….

    Evariste de PARNY   (1753-1814)

    Le lendemain
    À Éléonore.

    Enfin, ma chère Éléonore,
    Tu l’as connu ce péché si charmant,
    Que tu craignais, même en le désirant ;
    En le goûtant, tu le craignais encore.
    Eh bien ! dis-moi : qu’a-t-il donc d’effrayant ?
    Que laisse-t-il après lui dans ton âme ?
    Un léger trouble, un tendre souvenir,
    L’étonnement de sa nouvelle flamme,
    Un doux regret, et surtout un désir.
    Déjà la rose aux lis de ton visage
    Mêle ses brillantes couleurs ;
    Dans tes beaux yeux, à la pudeur sauvage
    Succèdent les molles langueurs,
    Qui de nos plaisirs enchanteurs
    Sont à la fois la suite et le présage.
    Ton sein, doucement agité,
    Avec moins de timidité
    Repousse la gaze légère
    Qu’arrangea la main d’une mère,
    Et que la main du tendre amour,
    Moins discrète et plus familière,
    Saura déranger à son tour.
    Une agréable rêverie
    Remplace enfin cet enjoûment,
    Cette piquante étourderie,
    Qui désespéraient ton amant ;
    Et ton âme plus attendrie
    S’abandonne nonchalamment
    Au délicieux sentiment
    D’une douce mélancolie.
    Ah ! laissons nos tristes censeurs
    Traiter de crime impardonnable
    Le seul baume pour nos douleurs,
    Ce plaisir pur, dont un dieu favorable
    Mit le germe dans tous les coeurs
    Ne crois pas à leur imposture.
    Leur zèle hypocrite et jaloux
    Fait un outrage à la nature :
    Non, le crime n’est pas si doux. »

    voilà, on ne peut pas parler du lendemain sans tomber sur de l’amour ou sur du désespoir !
    Mareria, j’ai lu le livre de S. Signoret et aussi sa « nostalgie n’est plus … » ce qu’elle m’a ennuyée !

  9. J’aime beaucoup ce texte :

    FACONS DE DIRE
    Aller contre vents et marées. Remuer ciel et terre. Avoir le cœur sur la main. Parler à cœur ouvert. Faire sécher de la neige au four et la vendre pour du sel blanc. S’embrasser à bouche que veux-tu. Aimer à corps perdu. Prendre les vents au filet. Avoir un cœur d’or. Se mettre en quatre. Arriver comme mars en carême. S’enfuir à toutes jambes. Faire danser les cathédrales. Etre heureux comme un poisson dans l’eau. Autant en emporte le vent. Bon pied, bon œil. Avoir la main heureuse. En voir de toutes les couleurs. Oiseau de mauvais augure. C’est le cheval aux quatre pieds blancs. Je l’ai sur le bout de la langue. Battre la campagne. Faire les quatre cents coups. Un cerveau brûlé. Brûler la chandelle par les deux bouts. Coûter les yeux de la tête. Atteler des fourmis à une charrette. A n’en pas croire ses oreilles. Perdre la boussole. A dormir debout. C’est la mer à boire. Crier misère. Se rompre le cou sur un brin de paille. Chercher midi à quatorze heures. Etre connu comme le loup blanc. Conter fleurette. Avoir les lèvres attachées par derrière. Courir deux lièvres à la fois. Montrer pattes blanches. Crier sur les toits. Souder le vif argent. Devoir une belle chandelle. Avoir les yeux plus grands que le ventre. Faire feu des quatre pieds. Dorer la pilule. Ecrire à la diable. Etre tout feu tout flamme. Remuer ciel et terre.
    En avoir le cœur net. Etudier pour être bête. Donner un coup d’épée dans l’eau. Vivre comme l’oiseau sur la branche. Etre comme une âme en peine. Perdre la tête. Atteler la charrue avant les bœufs. Chercher une aiguille dans un tas de foin. Etre mouillé jusqu’aux os. Revenir de loin. Etre sous le charme. Se sentir sur les charbons ardents. Un homme de paille. Un homme de sac et de corde. Faire la pluie et le beau temps. Jeter de l’huile sur le feu. Faire la part du feu. Retourner le fer dans la plaie. Jouer avec le feu. Ne plus savoir sur quel pied danser. Abattre ses cartes. Faire les yeux doux. Mourir à petit feu. Un coup de tête. Filer le parfait amour. Etre un moulin à paroles. Rire aux anges. Geler à pierre fendre. Anguille sous roche. Tomber des nues. Tirer au clair. Couvrir de fleurs. Avoir la bride sur le coup. Ne dormir que d’un oeil. Saisir la balle au bond. N’y pas aller par quatre chemins. Par le temps qui court. Etre comme l’oiseau sur la branche. Pour les beaux yeux de quelqu’un. Etre dans les nuages. Prendre la poudre d’escampette. Loger à la belle étoile. Rire jaune. A dormir debout.
    CLAUDE ROY

    Vous allez me dire, Claude Roy (un grand homme, un sage avec une immense culture..) ne s’est pas cassé les méninges et en plus il a oublié le mot du jour…. mais il y a mon mot à moi ! ah ! ah !, je croyais que j’étais la seule à l’employer mais non ! Claude Roy était marié à Loleh Bellon que j’aimais bien !

    • Monique , il y a une expression qui manque . Ma mère parle beaucoup par expressions ,
      et j´en connaissais la majorité , mais pas toutes . Les djeuns d´aujourd´hui se seraient cois , en entendant la plupart d´entre elles . C´était « freiner des quatre sabots » . Il faut visualiser les expressions pour les apprécier complètement : ) J´ai lu quelques Lucky Luke , et Jolly Jumper
      s´arrêtait comme cela , les quatre pattes raides vers l´avant : ))

      • Darie, ma grand mère parlait aussi par dictons ou sentences, c’était surtout inhérent à la paysannerie d’autrefois. Ici, il en manque beaucoup mais je n’ai jamais employé « freiner des autre sabots » !!! je pense qu’on en fait encore usage pour beaucoup parmi ceux cités par Claude Roy, ils sont entrés dans le langage courant et nous n’y faisons plus attention. J’aime aussi les almanachs anciens, des pépites, mais ils sont rares donc chers ! je m’y promène parfois sur internet.

      • Monique , je ne sais pas d´où elle tenait toutes ces expressions , elle ne vient pas de la campagne pourtant . Elle est de Roubaix à l´origine , mais maintenant , on le dit à voix basse ,
        quand on voit l´état de la ville ! C´était une belle ville , Tourcoing aussi , mais maintenant ,
        plus du tout . C´est vraiment dommage , car la pente est descendante et elle est difficile
        ( impossible )à remonter . Une personne de la famille ( par alliance ) avait comme profession de
        trouver des logements à toutes les familles nombreuses, qui venaient du Magreb.
        Dès qu´une maison bourgeoise se libérait , hop ! elle était comme « préemptée » par la ville .
        Je me souviens des inquiétudes de la famille (sans trop de véhémence) , mais quand même .
        « Que deviendra la ville quand elles seront toutes occupées ? » entendais-je . Eh bien nous y sommes . Cette ville n´est plus du tout la même . Elle est devenue moche , sale , et peu sûre …
        Avant , il y avait un mélange , ordonné et accepté , maintenant , les gens aisés partent , et
        recréent des petites villes « entre eux « , et cela fait lotissements bourgeois , pas forcément
        sympathiques .

  10. je suis arriver a la 27e brigade d’infanterie de montagne de la 2e compagnie du 2 REG , menfin cela m’en fait des enfants hi!hi! , une moitié , certains sont ici d’autres plus loin ou le combat les appelles , je me rend au foyer boire un seau d’eau avec un crognon de pain rassis , cela sans joie et sourire ..hi!hi!…..allez a plus a mon retur en fin de journée …..cette semaine va être dur ….faire le tour des régiments …sauf le 3REI le 2REP et leétachement de légion étrangère de mayotte (DLEM), ils nous ont envoyés carte et cadeaux ….mais bon c’est notre famille , il me manque …..bises ..a plus ..GO!GO!

    • Bonjour Klaus, avant de boire un seau d’eau, commence par un verre, tu verras ça passe mieux et pour tromper, demande aux copains de décoller les étiquettes des bouteilles et de les coller sur les bouteilles d’eau finalement c’est à s’y tromper ! vive la Légion !

    • Klaus , des Légionnaires qui arrivent de Mayotte ? Ils ont peut-être deux ou trois bouteilles de « rhum arrangé »comme cadeau . Attention …. c´est bon mais ça cogne .
      Un doigt pour chaque camaratu , pas plus . Bonnes retrouvailles .

  11. -LENDEMAINS DE FÊTE-

    Les poubelles se remplissent
    Après les réveillons
    Des restes de nos délices
    Ou cadeaux en haillons

    Peu à peu on y glisse
    Emballages d’illusion
    Sacs en plastique qui crissent
    Bouteilles à profusion

    Ensuite toutes ces complices
    De nos fêtes d’émotions
    Devant chaque édifice
    S’alignent sans discrétion

    Elles débordent se hérissent
    De boites sans solution
    Les chats se réjouissent
    De ces marques d´affection

    Symboles de tous nos vices
    Dans nos consommations
    Bientôt ces immondices
    S´envoleront en camion
    de Robert Casanova .
    Le « chat qui se réjouit de ces marques d´affection  » , cela me rappelle un Noël très ancien , où
    j´avais trop attendu pour me servir d´une tranchette de saumon , et la belle-sœur avait donné
    tout le reste , ( ma part, en fait ) à son chat Chiquita . Frustration devant le plat vide : ))
    Un chat de 4 ou 5 , voire 6kgs !… jamais vu un chat aussi gros !

  12. 🐈🐩🐕🐐🐇🐓une pause au foyer du reg, une pause ,de ne la manger ni boire de la vodka, je prend juste une bière, il faudrait un miracle de Noël, une vagues de boudin ,tombant du ciel peu ,pour que je lève les yeux et dise aux anges blond de légion, tiens voilà du boudin ,voilà du boudin, blanc comme vos képis blanc d’archange ,je me rappelle un Noël en Indochine ,nous avions eu un parachutage de colis a la tomber de la nuit ,je devais avoir deux années de guerre et tout juste 19 ans, j’avais pris un paquet au hasard ,a minuit ,j’ai ouvert le paquet ,il y avait 10 sachet de bas en soie ,un beau cadeau pour un légionnaire au combat ,qui rêve de douceur et de couleur, j’ai jamais regretter ce paquet cadeau ,même de nos jours ,le lendemain matin ,j,ai était a l’ infirmerie de brousse a 10 kilomètres environ de notre camp ,j’ai donner ce cadeau a une jeune none( future bonne-soeur ) infirmière ,qui m’avait recousu un peu ici et la ,elle devait avoir 24 ans ,je crois ,c’était un ange ,quand elle souriait y avait une lumière qui piuqsuait les joues, elle m’a dit merci ,en français ,j’ai juste compris mot merci pas le reste de sa conversation ,je suis comme L’Hermite de l’Allier ,athée je puis ,hi!hi!,mais je croius bien que cette nuit j’ai vue le paradis et que cette Ève a vue un ange ….j’ai revue cette belle ,a l’hôpital de Saigon ,deux fois après pour blessure de travail ,et j’étais comme un coq en pâtes ,en 1954 a la fin ,sur le bateau pour ‘Algérie ,j’étais pas en forme ,blesse et soigner coussin coussa par un camarade ,c’est elle qui ma soigner et remis sur pied et fait manger pendant la longue traverser, je l’ai plus jamais revue ,GO!GO !..🐏🐑🐐🐃🐄

    • Klaus , c´est une belle histoire , comme un conte de Noël . Ces bas de soie ont fait plaisir à
      celle qui les a reçus . Elle vous a bien soigné , puisque vous êtes toujours apte au labeur .
      C´est cette « jeune nonne » qui vous avez donné la petite médaille ?
      Bonne journée de repos de lendemain de fête . Eau de Volvic aujourd´hui pour toute la Légion ?

      • Monique la petite nonne qui m’a donné la médaille a nevers , ou il y la bernadette soubirous , cela était 23 année après environ voir plus , elle avait le même âge et le le même visage d’ange , moi j’avais 25 ans de plus , et toute ma raison , j’ai eu cette médaille que je porte de nos jours au coup , par cette jeune nonne , rappelle toi je t’avais dit (j’ai pas compris ) encore aujourd’hui , elle m’a mis la main sur la joue , ma dit en me fixant dans les yeux , je vois encore toute la misère du monde dans tes yeux , et ( patati patata ) je dit plus ..vous allez me dire il est fou , , je parle souvent de fée et de lutin , cela veut pas dire que j’y crois , mais j’ai un esprit d’enfant et j’aime la vie , mais je suis pas un fou , ni un imbécile , sauf que moi quand je comprend pas ou rien ne vas , je me dit demain sera un autre jour , le patati patata , c’est quand elle m’a fait le bisous ( chaud et tendre sur la joue ) , pourquoi je sais pas , j’ai juste par curiosité aller voir la bernadette dans chapelle derrière sa vitre de verre , en légionnaire , c’était juste une belle fille de 25 ans , et non 50 ans …ne me dites pas que je suis fou , c’est la première fois que je le dis a du monde …je me doute que cela viens de la débredinoire ou de ma vie tumultueuse…comment qu’une jeune nonne aurait pu me dire aprés son bisous …bonne route a toi , saint-christophe guideras tes pas ….koen……comment cette petite aurait pu connaitre mon prénom koen mon prénom d’identité déclarée de mon engagement que j’ai porter que 3 ans en indochine ….bon je ne suis pas fou et cela était pas écrit dans la pupille de mes yeux ..et c’était pas un nage elle avait pas d’ailes …celle de ma jeunesse non plus ….donc ….mais je suis pas un fou ….cela est sur ….mais comme je me suis dit ….comment elle a fait pour savoir …j’ai aps demandais …je l’ai juste regarder partir dans la chapelle…mes légionnaires m’ont regarder ..j’ai dit on file on tractionne…et je me suis dit ….demain un autre jour ….et cela sera le passé qui ne sera a jamais oublié ….nous soupons ici et la route la nuit …route direction cavaillon et autoroute ….bises a demain matin ….GO!GO!

  13. Avez-vous vu à la TV que les cadeaux de Noêl, pour une large part, sont revendus sur le Bon coin dès le lendemain. Que faire du cadeau qui ne plait pas ? c’était le sujet d’une émission radio, certains disent qu’il faut les donner à des oeuvres caritatives, d’autres qu’il faut les garder quand même, c’est l’intention qui compte, quitte à les laisser dans le placard et les autres qui préfèrent les revendre …. les avis sont différents selon l’âge des personnes interrogées !! je pense que tout dépend de la nature du cadeau, une écharpe, un foulard, un sac cela fait toujours plaisir. Voilà qu’il fait nuit et le froid annoncé descend méchamment, vite une écharpe…. sans oublier des chaussettes de laine, (ce que personne n’ose offrir)

  14. je me suis tromper ( je répondais a Darie ) son commentaire ….je stop l’eau et je me met au lait de poule …une poule qui pond un oeuf ..cot cot cot …GO!GO!

    • Klaus , je croyais que c´était la même jeune personne . Merci de nous faire ces confidences .
      La petite médaille et le bisou sur la joue aussi vous ont fait une protection contre le danger .
      Le courage , vous l´aviez déjà .
      Cot-cot-cot , vous êtes au lait de poule ? Si vous ajoutez une larmichette (pas trop ) de rhum ou de Cognac , cela ressemble à de l´advocaat , une liqueur hollandaise qui se mange à la petite cuillère . Cela apparait comme une petite crème pour enfants sages , mais c´est très fort !

    • Papy, voilà des mois que les poules de la voisine ne pondent plus… à mon avis il y a quelqu’un qui pique les œufs…. j’ai donc fait un diagnostic personnel, moi qui n’aime pas vraiment les poules, à mon avis elles souffrent de constipation…. ça peut s’expliquer, non ?
      Klaus, je me souviens de ton histoire avec cette petite nonne si gentille et douce, du pays de Bernadette, la petite médaille te protège depuis des décennies, c’est sûr. Garde-la précieusement ! elle était peut être un ange sur ta route, car il y en a, mais nous ne savons pas les reconnaître…. elle est toujours avec toi grâce à la médaille et tu ne l’oublieras jamais. Cavaillon, ah, les melons, misère, c’est pas demain la veille … et bonne soirée.

  15. Impossible de repartir ,un imbécile a du allumer un feu géant ,y’a du brouillard sur apt ,et je me demande si notre chauffeur a nous ,notre polonais de service aurait pas eu une surdose d’air frais,ou un courantdair dans les yeux ,lui aussi a du brouillard dans les yeux ,bon je vaisau foyer avant de dormir ici ….GO! GO!

  16. Monique ,j’ai les poules ,🐔🐓🐔🐔🐔,les oeufs ,🐣,et les poussins 🐤🐥🐤🐥….je trouve étrange ce poussin ,🐾🐢,ou alors …trop de ..…🍺🍻🍷🍸🍹,et de ,🍰🍫🍕🍌🍑🍒🍉🍇,…bises a demain matin ….avant le départ pour le 1e REG…..GÔ! GO !..⛅⛅🌛🌜⛄🌘🌗🌒🌃🌍♊🔹🔶🔷🔺♠♥♣♦⁉◻◼⬜⬛📧🔍

    • Ouah, papy ton lait de poule est très coloré, tu as mis quoi dedans ? un bon lait de poule se fait sans lait, si, si, que du rhum, c’est lui qui s’attaque au rhume directement alors pourquoi y ajouter des excédents inutiles ? vive le rhum de poule ! moi je carbure à l’huile goménolée, tu dois connaître, quelques gouttes dans le nez et tu te retrouves dans l’air pur du Mont Blanc ! fais attention au brouillard car « on n’y voit que goutte » bise et à demain. ♪ ☼

    • Darie, un site magnifique avec plein de cartes anciennes de Noël, une promenade dans le temps, que c’était beau et heureux :

      lusile17.centerblog.net/rub-cartes-anciennes-de-noel-.html

  17. bonjour..
    nous prenons la route dans 15 minutes direction laudun-l’ardoise dans le gard, pour rejoindre le 1er régiment étranger de génie, un bon dîner de midi et entre l’heure de cette pitance , vin chaud , chocolat , charcuterie , bière , vodka , cognac , armagnac a volonté , j’ai pris mon bidon que j’ai depuis 1950 , ou j’ai gravé au fond avec une lame de couteau…merde le fond …je vais avant de partir manger des chocolats avec un grand verre de vodka , j’ai pas d’alcool de menthe pour ne pas me sentir malade pour le voyage hi!hi!, on ma offert une belle chapka:en cuir de vache et intérieur peau de mouton , je risque pas d’attraper un rhum de la hanche a la cervelle , j’espère que notre chauffeur va boire de l’eau hi!hi! , ce qu’il boit c’est transparent , c’est écrit sur la bouteille vodka poliakov, il est content notre popoff , bon je vous dis a plus en fin de journée , je vous souhaites a toutes un super mardi …bises ….GO!GO!

    • Bonjour papy, bonne journée avec ton régiment étranger de génie, avec la chapka tu auras l’air d’un russe et si tu chantes bien, tu vois, tu pourras rendre un hommage aux Choeurs de l’Armée rouge tristement endeuillée. Attention aux lacets de la route, cette route qui est un long ruban qui défile, qui défile… selon la chanson de Montand !! à ce soir.

      • Bonjour Monique , et bonne route Klaus ! A trois pour regarder la route, dans un véhicule blindé, cela devrait aller : ) Les poteaux électriques n´ont qu´à bien se tenir .
        Une chapka est un beau cadeau . Non seulement ça tient chaud , mais cela amortit les bosses sur la tête quand on tombe en arrière , aïe-aïe .
        La fameuse tempête a eu lieu quand même , hier soir , et le calme est revenu aussi vite .
        La petite verrière à légumes du voisin a tenu le choc cette fois-ci .
        Dans les années 60 , il parait qu´une énorme tempête avait fait voler des milliers de toitures , tomber des kms de lignes électriques.
        Les Suédois retiennent souvent les leçons , et après la tempête Gudrun en 1998 ( des millions
        d´arbres étaient tombés; au moins 100 autour de chez nous ) , les travaux pour enterrer les lignes électriques se sont accélérés . Elles sont pratiquement toutes souterraines .
        Bonne journée tout le monde .

  18. Hello, le lendemain du lendemain!
    Klaus tu dois avoir belle allure avec cette chapka, mais peut-être moins qu’avec le képi..
    Hier soir, j’ai regardé en différé 2 rediffusions de documentaires sur le Qatar ( sur sa politique, son rôle dans les révolutions arabes, double jeu , frères musulmans etc): clair et très très instructif; je vois que la 1 ère partie est visible sur dailymotion, la seconde encore un jour la seconde  » Qatar, trahisons et double jeu 2008-2013″, encore un jour en replay..
    Voici un poème de la suédoise Karin Boye, ( 1900, Göteborg -1941), femme à la forte personnalité: articles sur wk, Esprits nomades:
    « I mörkret /Dans l’Obscurite
    I mörkret ligger jag och hör,
    Dans l’obscurité, je me couche et j’entends,
    hur klockor dånar utanför
    le son des cloches
    med långa, tunga, jämna slag,
    avec de longues, de lourdes, de régulières ondes,
    som mörkrets djupa andetag.
    comme la profonde respiration des ténèbres.

    *De dövar allt och söver allt
    Qui amortit tout et assoupit tout
    och löser tingens dimgestalt
    et résout les choses imbriquées
    i långa, tunga, jämna dån,
    dans de longs, de lourds, de réguliers rugissements ;
    som tanken aldrig lossnar från.
    dont la pensée ne se détache plus.

    *Jag är bland dem som knappast finns
    Je suis parmi eux à peine
    och bara vet och bara minns
    et il me suffit de savoir et de me rappeler seulement
    det gamla mörkrets hjärteslag,
    le battement de cœur de l’ancienne ombre,
    som väntar ingen morgondag.
    n’attendant pas de lendemain.

    *som fruktar ingen morgondag.
    et ne craignant pas le lendemain. »
    http://artgitato.com/i-morkret-karin-boye-traduction-du-poeme-suedois-dans-lobscurite/

    • Hello Mareria, très juste, le lendemain du lendemain c’est le surlendemain …beaucoup de personnalités, pas toutes politiques, soulèvent enfin le voile opaque que le double jeu de ces deux pays-là qui aident honteusement l’état barbare, sachant que nous n’avons pas les moyens d’ouvrir les yeux et de fermer les vannes de leurs pétrodollars… j’ai vu un reportage, ils versent chaque année à la France des millions pour des constructions… un maire PCF vient de céder un bout de terrain communal pour une construction ! ils savent comment détourner la loi de 1905.
      Il y a donc des poétesses suédoises, je ne la connaissais pas, mais par contre, il y a beaucoup de très bons auteurs dans le genre policier.
      Je suis contente, j’ai récupéré mon Internet Explorer de la précédente version, je suis comme un poisson dans l’eau !

    • Merci Mareria , et bonjour . Elle a eu une vie un peu tourmentée, dans la société protestante et donc rigide, de la Suède du début du siècle . C´es aussi dans mes magazines féminins que me passaient ma belle-mère pour apprendre le suédois , que j´ai lu sa biographie .
      Le peintre Zorn aussi , l´écrivain Selma Lagerlööf , August Strindberg , Astrid Lindgren, etc , et puis toute une série de stars de cinéma américains . C´était parfait pour apprendre la langue .
      Non seulement j´apprenais grammaire et vocabulaire , mais aussi la culture scandinave !
      Il y avait eu aussi les fait-divers marquants , non élucidés , ou les grandes catastrophes , comme le Titanic , où les « troisièmes classes » étaient de nombreux Suédois . La dernière survivante dcd était une suédoise , bébé lors du naufrage .
      Maintenant , je lis un peu le journal , mais plus beaucoup ( pas assez ) . J´ai le Fig : )

  19. Bonjour les amis, un matin superbe de givre blanc avec -3°, le soleil est là pour la brillance, mais la route est gelée, aïe, aïe, on ne peut pas tout avoir. Les merles sont figés sur les murs, on dirait un vestiaire en deuil . Voilà un temps d’hiver comme je les aime, mais j’attends de voir les effets de cette fameuse expression « il gèle à pierre fendre » !
    Voilà un poète que j’aime depuis si longtemps et comme je suis restée une enfant dans un coin (le piquet !) voici le » givre » de Maurice Carême :

     
    Mon Dieu ! comme ils sont beaux
     
    Les tremblants animaux
     
    Que le givre a fait naître
     
    La nuit sur ma fenêtre
      
    Ils broutent des fougères
     
    Dans un bois plein d’étoiles,
     
    Et l’on voit la lumière
     
    A travers leurs corps pâles.
     
    Il y a un chevreuil
     
    Qui me connaît déjà ;
     
    Il soulève pour moi
     
    Son front d’entre les feuilles.
     
    Et quand il me regarde,
     
    Ses grands yeux si doux
     
    Que je sens mon cœur battre
     
    Et trembler mes genoux.
     
    Laissez moi, ô décembre !
     
    Ce chevreuil merveilleux.
     
    Je resterai sans feu
     
    Dans ma petite chambre. »

     
     
     
                           

  20. Bonjour guys and dolls, pratique le mot du jour du jour du jour, c’ est la réinvention des lendemains qui chantent, comme le dit mareria, chaque jour est un lendemain, calendrier perpétuel !!!
    Bon, fait beau, soleil et petite fraîcheur, RAS

    • Bonjour l’amie Dominique, attention, il n’y a plus de mot adéquat pour le 3e jour, après le surlendemain c’est un nouveau jour qui arrive ! j’ai un calendrier perpétuel Géo depuis dix ans, je connais les images par cœur et voilà qu’il m’ennuie… je fais la collection des calendriers « Patrimoine de l’humanité », mais je me méfie, d’une année à l’autre, l’éditeur utilise les mêmes photos.
      On s’écharpe, s’emmoufle et s’embonnette , oui de nouveaux verbes à soumettre à notre directrice de l’éducation qui n’est pas à ça près ! la pelisse de laine pour les lapins !

  21. A propos d´almanach , j´ai eu un beau calendrier avec des photos anciennes de Göteborg .
    Youppeee . Grande fille 2 a été surprise ( elle croit toujours que je n´aime pas la Suède ) , quand je lui ai montrée mes belles grandes cartes postales , représentant des photos de GBG au début du XXième siècle . Je vais les exposer un peu mieux .

  22. « Ne jamais remettre au lendemain ce qu’on peut faire le jour même »: appliquant ce beau principe, je suis allée me documenter sur le peintre Anders Leonard Zorn ( 1860-1920); Darie, vous nous en aviez peut-être déjà parlé…
    Voici une courte vidéo qui fait défiler quelques tableaux ( avec quelques doublons): paysages, enfants , femmes de la campagne ou en robes de soirées, nus etc. C’est accompagné par la musique du compositeur et journaliste suédois,Wilhelm Peterson-Berger, 1867-1942,(article sur wk)

  23. Hello Darie, il y a encore des séquelles de la grande tempête de 1999, j’ai des souvenirs épouvantables, beaucoup d’arbres tombés dans les bois et forêts sont restés tels quels, envahis par une végétation originale, et des millions d’insectes, des fourmilières, sans parler des champignons les plus bizarres…. à l’époque, les courageux ont ramené des rondins pour en faire des bûches. Un voisin inventif a ramené un tronc original et en a fait une petite table de jardin. Il y avait plein de voitures en panne sèche sur les routes, car il fallait faire des km pour éviter les routes barrées par les arbres, j’ai cru que je ne reverrais jamais ma maison…. nous avons mis 5 heures pour rentrer au lieu de 2h30 !! beaucoup de toitures se sont envolées, les experts étaient débordés et il ne fallait rien réparer avant leur venue…. les bâches des toits claquaient comme des étendards et j’ai trouvé des oiseux morts dans le jardin, eux qui se cachent pour mourir (selon le roman !)

  24. mes dames , je vais faire cour , je suis assez fatiguer et la tournée n’est pas terminer, demain nous prenons la direction du 2e régiment étranger d’infanterie, au quartier colonel de Chabrières a nimes , avant il était en corse , j’avais rencontré un légionnaire du 2e régiment étranger en extrême-orient , un allemand , il était a coté de moi a diện biên phủ , je l’ai perdu de vue , nous nous sommes recroisés en afrique du nord, nous avons marcher ensemble dans le sable chaud du sahara et d’ailleurs , la mascotte de ce régiment est un tapanar qui est le mulet, rappelez vous le gars de ce régiment (un allemand qui transporte un mulet fatigué sur son dos en algérie dans le desert ) , ce légionnaire , ne parler que l’allemand et un peu de hongrois et de russe , son nom Dominique , son prénom Dominique , je pense a lui en ce jour car j’ai revue une photo de lui au foyer sur un mur ( je crois de 1958) , car il avait pas la cicatrice sur la joue , comme c’est la page de Dominique et que ce camarade avait le nom et prénom de Dominique , et que je l’ai revue en corse a son régiment a bonifacio , il y réside toujours avec sa famille , il est plus vieux que moi de beaucoup , ….pour lui rendre hommage a ce camarade et a notre Dominique qui comme elle il avait beaucoup , beaucoup d’humour , et dans toute les situations ….je vous passes une belle vidéo …bises a demain en fin de journée …GO!GO!

    • Papy, ce qu’ils sont mignons ces petits ânes voilà ce qu’il me faudrait dans le jardin et de jolies photos sur la Corse en passant. Tu salues tous les régiment, aujourd’hui le 1er et demain le 2e, ils sont combien au juste cela te fais une sacrée tournée ! bonne fin de soirée

  25. Ils sont bien sympas ces petits ânes corses! ( avec même l’apparition de Dalida…)
    Penser au lendemain ou non? Une réponse négative est le « carpe diem » des épicuriens : le vers entier du poète latin Horace est:  » carpe diem, quam minimum credula postero »: « cueille le jour,  » littéralement « et la moins crédule pour le suivant », d’où le raccourci « Cueille le jour présent sans te soucier du lendemain »,
    Même philosophie développée dans ce poème d’Omar Kayyâm (Perse, XII s.):
    « Le temps s’échappe à tire-d’aile? Sois sans peur.
    Et l’heureux sort n’est pas éternel? Sois sans peur.
    Profite de l’instant que te vaut la Fortune.
    Sans regret, sans regard vers le ciel, sois sans peur.

    Aujourd’hui sur demain tu ne peux avoir prise.
    Penser au lendemain, c’est être d’humeur grise.
    Ne perds pas cet instant, si ton coeur n’est pas noir
    car nul ne sait comment nos demains se déguisent. »
    Cela n’empêche pas d’espérer en l’avenir, aux lendemains « qui chantent »: j’aime beaucoup cette chanson, à l’air entraînant,référence de la chanson grecque, de Manolis Rasoulis sur une musique de Manos Loïzos,
    « Rien n’est jamais perdu
    dans ta vie en déroute,
    je ressuscite ton rêve
    et chacun de tes «pourquoi». »
    Plusieurs interprétations, texte entier sur http://dornac.eklablog.com/rien-n-est-jamais-perdu-a93545753

  26. Très charmante chanson Caro Sumeru , et le petit ânon est à croquer . Je me porte volontaire pour surveiller un ânon doux et calme , pour changer des chiots écervelés : )
    Donc , nous sommes d´accord , c´est le 27 aujourd´hui , alors chanson du surlendemain ,
    qui parle de Christmas , avec paysage enneigé … J´aime bien cette chanson , et surtout la voix de la chanteuse . https://www.youtube.com/watch?v=1SkWIqQ3oLY
    Les grandes filles sont reparties , chargées comme des petits sumeri, de paquets de toutes tailles . Demoiselle 2 m´a complimentée sur la dinde , et cela m´a fait plaisir , car elle est
    très à cheval sur les repas , menu , convives , présentation , etc…
    Je ne sais pas d´où elle tient cela : ) Exigeante avec les autres , mais aussi avec elle-même ,
    c´est donc normal .

  27. YEP, que des ennuis avec WordPress, tant pis ce sera pour une autre fois ou alors Microsoft Edge se bagarre avec Internet Explorer, je me sers des deux alors c’est la guerre ! que vois-je subitement ? une grande bande noire au travers de la page ? même pas de la couleur car le noir n’en est pas une a dit Clémenceau, « pas de noir sur Monet » et là je suis bien d’accord ! ici nous aimons trop les peintures ! … oui, mais le grand Hugo vient bousculer ma méditation : « L’encre, cette noirceur d’où sort une lumière » (les Contemplations)
    Je lis que l’ espagnol sera bientôt la seconde langue la plus parlée dans le monde après l’anglais et le mandarin….Cela me fait penser à cette belle chanson que j’ai déjà donnée en son temps, « Manuel » de Salvatore Adamo, elle est aussi très belle l’histoire de l’Espagne.

  28. La fête est finie … https://www.youtube.com/watch?v=tkbzA-F8tXk
    Mais dans trois jours , la fête reprendra de plus belle , avec feux d´artifice .
    Chez nous , ils se défendent bien à côté des grands spectacles de Pékin , New York , Paris et London . Celui qui me charme les yeux en ce moment est (TV) en Corse , sans doute à Ajaccio, avec Les Copains d´abord en Corse . Oui , il est très beau , Oh , des boules oranges , très denses ! ça , c´est de l´inédit . Bonne soirée , tutti .

  29. C’est la trêve des confiseurs … » Cette expression apparaît en 1875 lorsque les groupes de la Chambre décidèrent que la période de fin d’année était peu propice aux débats politiques. L’expression a alors été inventée par les journalistes ». mais il faudrait aussi que ce soit la trêve des mauvaises nouvelles et des infos alarmantes… au lieu de la dinde, il faut faire l’autruche, d’ailleurs elle se vendait en pavé à Noël, quelle horreur.
    Ce que j’aime les chants corses et qu’elle est belle Jenifer….. pour Darie et bonne fin de soirée.

    • jenifer …elle me donne des boutons cette femme …elle donne une notation a des jeunes de la chanson ….elle qui comme la carla n’est que zéro pointé ..je file

      • Bonjour Papy, Jenifer a des origines corses, elle chante joliment et elle est belle, je ne sais pas si elle fait des notations car je ne suis pas ce genre d’émissions….Carla n’a pas de voix, c’est autre chose, il y a quelques années, après sa carrière de mannequin, quand elle a commencé à chanter j’ai été stupéfaite et me suis demandée si ce n’était pas un gag ou pour une oeuvre caritative !

    • Bonjour Monique , & tous . Je préfère Thomas Dutronc & et sa guitare manouche : ))
      A nice cup of tea & je reviens . L´esperluette est un titre d´album du chanter Julien Doré .
      Il a découvert l´& récemment sans doute ?
      Il chante bien , mais il est bougrement mal coiffé ! Un brushing à la Georges Mickaël ne serait pas de trop , ou un juste milieu . Ou au carré , au bol , la boule à zéro … : ))
      Klaus , hi-hi … je vais regarder qui sont ces lézards polytruc , il y en a peut-être dans des grottes , qui sait … Mais des lapins , surement pas . Il n ´y a pas de lapins en Suède , seulement des lièvres . Bonne journée d´entre-deux-fêtes . Pile !

      • Bonjour Darie, non à Thomas Dutronc même s’il a du talent, ses parents lui ont ouvert une voie dorée, celle de la réussite sans avoir à se battre pour être reconnu comme beaucoup… c’est d’ailleurs la même chose pour les enfants d’actrices et d’acteurs connus… je trouve cela très injuste. Je vais aller voir la tête de Julien Doré que je ne connais que vaguement de nom…. à scandale ????? un temps magnifique et froid

      • Bonjour Monique , Thomas Dutronc eu une ligne toute tracée pour avoir accès aux scènes prestigieuses . Pour les paroles de chansons , c´est vrai que ce n´est pas extraordinaire , mais il joue drôlement bien de la guitare ( je n´écoute que sa guitare : )
        Julien Doré est un arrière-petit-neveu du dessinateur de gravures , Gustave Doré . Vous connaissez sans doute le nom , d´ailleurs c´est sur une page de Dominique que j´ai appris qui était Gustave Doré , et de là , j´ai appris qui était Julien Doré : )
        Bonne trêve d´entre-deux-fêtes. Le temps est calmé aussi chez vous , je crois .

  30. bonjour les jeunes dames….
    une belle journée s’annonce , nous partons si peu , nous allons au 1 REG pour la soupe de midi et passer un peu de temps avec eux , du moins avec ceux qui sont présents , car beaucoup sont ici et plus loin , cela est une tradition , pour les jeunes un plaisir pour nous un acte festif et joissif , demain matin direction (en colonne dans le car ) , pour le royal étranger au camp de carpiagne dans les bouches-du-rhône, je parle bien-sur du 1er régiment étranger de cavalerie , de la 6e brigade légère blindée , c’est notre régiment spécialisé dans le domaine du combat blindés, a la devise nec pluribus impar, je vais pas traduire comme moi vous parlez le latin comme tintin les doigts au chaud dans des mouffles en peau de lezard polyacrylonitrile , Darie va se dire c’est que quoi ce mot ( polyacrylonitrile) nous voila du matin revenus dans les temps géologiques, en plein âge d’or des dinosaures , a ton avis Darie j’ai le chapeau d’un paléontologue prince de la paléontologie , je fouette pas un chat avec le fouet d’indiana qui était plus aventurier et professeur d’archéologie, que paléontologue, mais a ton avis Darie , les dinosaures dans leur pyramide , il buv&ait pas leur chocolat dans un mug, tu n’a jamais vu un tyrannosaurus rex tenant son chocolat au bout de son anse , mafois tes rêves te conduisent jamais a jurassic park, mafois cela est vrai qu’après une nuit a l’icehotel et au petit matin une balade en traîneau de chiens sur la voie royale Kungsleden , mafois a faire le phoque avec les pataugas au pieds , et manger de la viande de renne fumée et saumon et de l’omble chevalier sous la lumière d’une aurore boréale…..bon moi je suis pas sâme…mais chez toi c’est pas la laponie..le seul endroit ou les lapins portent un manteau de fourrure pour lutter la froidure polaire ….bises nous partons …..GO!GO!

    • Bonjour Mareria, ça c’est de la musique et je les ai vus en concert il y a fort longtemps ! un p’tit côté tzigane comme j’aime, un peu yiddish comme j’aime aussi, ils sont uniques et quel dommage qu’ils se soient séparés.

      • Séparés ? quel dommage . Certains sont peut-être arrivés à Göteborg , car à l´entrée de la gare , nous étions accueillis par des musiciens, dont la musique rappelle Bratsch.
        Ils avaient du succès l´an dernier ,(sauf avec les retardataires pour avoir leur train ); ce n´est peut-être pas la meilleure place . Ils sont peut-être partis s´installer ailleurs , car en août , ils
        n´étaient plus là .

    • Monique , le lien sur les cartes de Noël anciennes m´avait échappé . Mais je relis då och då
      ( « alors et alors » : ) qui signifie en fait de temps à autre .
      J´avais envoyé jadis une belle carte dans ce style , assez grande , pour qu´on puisse admirer tous les détails de l´image , à une tante très malade . Je ne pouvais pas écrire Joyeux Noël
      et Bonne année , elle était à quelques jours de sa fin . Et cette carte avait été une trouvaille ,
      pour tourner mes mots , sans être ridicule , et pour lui faire plaisir . Il parait qu´elle avait mes
      cartes à son chevet , ( les lettres la fatiguaient ) . Elles les regardait , comme des clins-d´œil de chez nous .

      • Darie, je sais que T. Dutronc a beaucoup travaillé la guitare mais il a bénéficié des meilleurs profs, une enfance dorée (tant mieux !) mais il n’a pas le talent d’écriture de sa mère. Quand je travaillais et prenais quotidiennement le métro, j’ai vu plus d’une fois des talents, des graines d’artistes, l’un jouait divinement du violon, j’ai entendu aussi un groupe de 5 musiciens, quel ensemble envoûtant… je ne sais plus quel parolier connu (Pierre Delanoë ?) parcourait quelquefois les couloirs du métro pour dénicher la perle rare, et sûr qu’elle était dans ces couloirs…. des badauds s’arrêtaient, écoutaient, quelquefois glissaient une pièce, applaudissaient, prenant une minute de leur temps …. que sont devenus ces artistes inconnus parce qu’ils n’étaient pas aidés ? depuis j’ai une farouche antipathie pour ceux qui, sans être des exceptions, ont réussi grâce aux parents déjà dans le milieu du showbiz ou du monde cinématographique.
        Une belle histoire que celle de votre tante et vous, c’est très émouvant et quel souvenir ! bien sûr, c’est triste, et il est très difficile de trouver les mots justes pour quelqu’un de très malade…… je relis parfois les vieilles cartes postales, c’est comme les photos jaunies, cela me flanque le cafard noir. Nous n’avons pas le même regard selon les âges :))) bonne fin de soirée.

      • Monique, Josh Bell le célèbre violoniste classique a fait une expérience en relation avec une université ( me semble-t-il).
        Il a joué de magnifiques morceaux à une entrée de métro très fréquentée à New York, pendant près d’ une heure, anonyme en T-shirt avec casquette et jean.
        Moins de dix personnes se sont arrêtées pour l’ écouter, il a récolté 32$ dont 20$ donnés par le seul passant qui l’ avait reconnu.
        Conclusions de cette étude, la plupart des gens ont besoin d’ un cadre convenu avec les apparences attendues (smoking…) pour reconnaître et apprécier la qualité .

      • Coucou Dominique , je me souviens bien de cette carte , au moins 10 ans après ; c´était un sweet home suédois , avec une ambiance de Noël du temps de grand-papa , et je lui rappelais en quelque sorte , ses souvenirs d´enfance , la dernière de neuf enfants chouchoutée des ainés. J´avais reçu un brin de mimosa séché de son jardin (Saint-Raphaël ) , qui ne sentait plus rien (même en insistant ), et une toute petite phrase , trop exténuée pour faire plus .
        Elle n´avait pas mérité , si gentille , (sans enfant) ce vilain mari qui l´avait coupée de toute la famille , un vilain mari , vraiment . Ya pas que le soleil et les filles qui comptent, pourtant …

  31. je sais cette nouvelle journée est comme une feuille blanche que le temps a écrit ces propres moments , elle a commencée depuis la fraîcheur du matin. depuis le premier chant des oiseaux qui font le cirque sur une branche d’arbre dénudé , il a fallut attendre pour sourire que le soleil se lève et que ces rayons chaud me fassent des bisous sur les joues pour des instants magiques , une journée qui ressemble au paradis , une journée fraîche comme la rosée et chaude comme les marrons sur la braise , une journée émerveillée pat des lueurs de fée qui chevaucher sur le dos de lutins harnachés et portant licol de cuir et de saphir , je sais vous allez dire que mon esprit vagabonde, et que mes pensées coquines sont des soupirs de désir fantastique , bon de la a dire a une déesse les fesses a l’air , s’il te plaît emmène-moi sur tes ailes de pégase dans ce ciel en extase , pour oublier la froideur et la noirceur de l’humeur du malheur , j’aurais une jambe de bois et je répondrais au nom de long john silver, et ce la serait pas facile pour danser et faire un box, un brush , un drum roll, un bird , a bord d’un navire pour virer de bord vers le port , je divague emporter par les vagues sans âme de mon esprit qui vie a sa guise comme un compte ou le duc de guise pour une fois devant la porte du château de blois, a écouter dire tiens le balafré l’énnemi d’henri qui fait rire la vache de joinville et de lorraine, j’écrit un peu n’importe quoi , qui sait une indigestion, j’aurais le foie gras , j’aurais du manger des pastilles au miel du rechers de lorraine en lieu de quiche et me sentir pas quitche, ou alors les vapeurs d’alcool qui sait trop près d’une bouteille de vodka , j’avais bien dit a ces jeunes légionnaires de reboucher après avoir remplit les verres , je vais finir par me dire combien je suis heureux en moi a écrire toutes ces conneries que mon esprit taquine , que voulez vous , je suis grand ,j’ai la tête dans les nuages , et cela me fait vivre tous ces merveilleux moments, qui me font vivre et pensée a cent milles lieux et fait briller dans le ciel des milliers d’étoiles fait de sable chaud du desert d’un océan blanc ….bon je ferait mieux de prendre une douche et aller boire l’apéritif ….demain matin …on décolle a 6 h , donc …..je serais absent …..bises a toutes ….et sans oublier que j’ai écrit assez de connerie pour cette fin de journée ……GO!GO!

    • Tout s´est effacé ?! Palsembleu ! Sacrebleu ! Morbleu ! je parlais justement des belles bleues .
      Les feux d´artifice effrayent les chiens , et nous venons d´entendre comment insonoriser son logement. Mettre des matelas devant les fenêtres , a dit la vétérinaire suédoise : )
      Donc , il faut refaire ensuite les lits jusqu´à 2h du matin , et tant pis pour le Crazy Horse !
      Klaus , Crazy Horse , c´est le grand Sachem indien , hi-hi …
      Voici l´invention des feux d´artifice :
      http://www.atlantico.fr/decryptage/10-choses-que-ignoriez-probablement-feux-artifice-et-qui-vont-etonner-1662511.html

      • Mettez-vous des boules Quiès à Irvin et aux deux lapinous , Dominique ? Il parait que des
        chiens sont traumatisés par les détonations . La fille de mon frère a perdu son chien trois jours un soir de feux d´artifice à Paris . Elle a cherché , cherché , cherché …
        Et la chienne, c´est véridique même si cela semble incroyable , a « senti » la présence de sa maitresse dans le quartier , et a hurlé . Ma nièce a reconnu l´aboiement de sa chienne ! et elle
        l´a retrouvée dans un squat de clochards , bien attachée et très malheureuse . Il parait que les retrouvailles étaient énoooormes !

      • Mareria, ventre saint- gris, mais vous jurez, vous ? tudieu, je n’aurais pas cru cela possible ! chouette le lien sur les feux d’artifice (et pas d’artifesse dirait Klaus !) la photo ressemble à une chenille qui ferait les Folies Bergères … et si on allait au Moulin Rouge ? j’ai un faible pour celui-là..! . il parait que Valentin le désossé souffrait d’une maladie rare : le syndrome d’Ehlers-Danlos, quant à la Goulue, elle était blanchisseuse, on l’appelait aussi Vide-bouteille, ruinée par les fêtes et les excès, édentée, elle finit en vendant des allumettes devant le Moulin rouge… quand je pense que ces personnages ont fait rêver … sans oublier Toulouse Lautrec le maître des lieux.
        Finalement, les rêves ne tiennent pas leur promesse…. mais j’ai découvert au passage Charles Vernier, lithographe et caricaturiste, j’admire ses croquis et surtout  » Valse au bal Mabille » (1867)

    • Papy, tu es d’un romantisme échevelé, et puis d’un seul coup, à la 8e ligne, vlan, c’est la douche écossaise !!! ce que je m’amuse ! Joinville n’est pas à la campagne, alors pour la vache il faut prendre la voiture ! la vodka j’ai goûté du bout des lèvres ce tord boyau, même en sucette c’est mauvais, ça n’a pas de goût, et encore, quand il n’est pas frelaté comme en Russie, il y a des morts ! il faut boire à la russe, cul sec et hop, tu envoies le verre dans le mur…. bonne journée de demain et si tu entends encore les oiseaux chanter en hiver, fais-moi signe !

  32. Dominique, j’étais dans un profond désarroi, j’avais quelque vague à l’âme, courroucée par des infos pénibles et alarmantes, mais voici que je tombe sur un article hilarant avec les commentaires, oui, on nous supprime tout, quand je pense que c’est Fillon qui a trouvé ce slogan avec « je casse la baraque » et bien nous, on nous casse le coton-tige, on nous pique nos magnétos…. j’étais tellement hilare avec les commentaires des internautes que, dans la foulée, je me suis permise d’écrire sur la mort d’un metteur en scène « au cinéma, mais qu’est-ce qu’ils ont tous à mourir pendant la trêve ! »…. rejetée, votre honneur, refusé !! il y a aussi Pierre Barouh, bref c’est l’hécatombe.
    Oui, c’est vrai qu’il faut jeter le verre de vodka dans la cheminée mais si on n’a pas de cheminée ? le temps d’en faire construire une, on n’est pas prêt de boire !

    • Oui Monique, c’ est pourtant vrai que cela tombe comme à Gravelotte !?
      Une épidémie de décédés .
      On s’ est bien marré sur l’ article « on nous supprime tout », un inventert à la Prévaire d’ interdictions …

      • Dominique, j’aime bien votre histoire sur Josh Bell, très édifiant !
        Ca tombe comme à Gravelotte voilà une expression qui semble légère et pourtant… quitte à parler de guerre, on emploie toujours « ça repart comme en quarante » !
        La modé est cool, j’ai encore écrit deux ou trois âneries qui sont passées, c’est la trêve !
        Devant tous ces départs tardifs pour beaucoup de nonagénaires, je me dis quand même qu’à partir de 80 balais, ça craint, comme on disait à la récré « faut faire gaffe » Bonne nuit

  33. Mareria, d’après deux ou trois choses que je sais de vous td’après un livre de Anne Sinclair) je ne pensais pas que le juron vous était possible… nous avons aussi « jarnibleu » et sapristi, bigre et diantre, tous les vertudieu, bref nous avons encore de la marge ! moi je dis très simplement les cinq lettres en cas de force majeure ! il m’arrive de laisser tomber les trois lettres mais là c’est grave.. pour le reste, je me jette sur le langage qui n’est pas de Molière mais de Gavroche, il en faut pour tous les goûts. Bonne fin de soirée dans la bonne humeur !

  34. … jarnibleu , c´est comique : ) Cela ferait plutôt rire . J´ai entendu 2-3 petits pétards cet a-midi . Certains rigolos fourbissent leurs armes à TNT à l´avance . Puis bientôt , on comptera les
    blessés comme chaque année (les mains , les yeux parfois ) C´est plus fort qu´eux .
    Une bande de garçons a échappé à mes foudres , il y a une dizaine d´années , quand ils avaient fait sauter un gros pétard à l´horizontale (fiché entre deux roches) , et PAN ! à deux mètres de moi . J´aurais pu l´avoir en pleine figure ! Ils farfouillaient près de leurs vélos pour
    que je ne me méfie pas . Si cela pouvait être interdit (la vente libre) , ce serait bien !
    Un feu d´artifice nous est gracieusement offert par la Ville , une fois en juillet (fête de la cascade) , et au Nouvel An , sauf vent ou pluie ou neige .
    Le plus beau , m´a dit le Viking , est celui de London . Dominique , vous avez de la chance .
    Mais il faut mettre un casque à musique sur la tête d´Irvin , avec une berceuse : )
    Bonne soirée tous .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s