Drouchi et d’ ailleurs

(Copyright)

Aujourd’ hui, on patoise.

« Le rouchi ou rouchy est une variété locale du picard en usage dans la région de Valenciennes.
Gabriel Hécart* explique ainsi l’origine du mot rouchi ou rochi : « Quant à l’orthographe rochi, elle est conséquente avec la prononciation valenciennoise, où l’on dit drochi, origine du mot ; ce n’est qu’à la campagne qu’on prononce drouchi, qui signifie en cet endroit, d’où par aphérèse on a fait rouchi, et cette prononciation a prévalu. » Rouchi, c’est donc, dans la région de Valenciennes, « le parler d’ici ». »

* Gabriel Hécart a rédigé au XIXeme siècle un dictionnaire rouchi-français.
Ce dictionnaire est consultable sur l’ application « BnF GALLICA ».

Le picard est une langue romane qui a existé avant le français, on a retrouvé des documents en picard datant du VIIIème siècle.

Au hasard, un mot de ce dictionnaire « s’ épagnoter » qui signifie « prendre du bon temps, flâner au soleil », ainsi les poules s’ épagnotent dans la nature.

Le mot du jour est patois.

Publicités

190 réflexions sur “Drouchi et d’ ailleurs

  1. une belle journée chaude et satinée , avec une passion et complicité sans égal dans le travail , le soleil illuminait et enflammait le domaine de toute beauté , de luxure a vivre a vive allure, il manquait juste des parfums paradisiaques de fée vahiné, vous voyez bien que le soleil est comme un rouge tison qui me donne des songes qui allument des feux d’illusions , c’est bien un désir charnel tombant du ciel , des rêves bouillant de fièvre , qui s’éveillent d’une journée enflammée …je suis partis en minibus de chez nous et revenus en autocar qui ma laisser en village , une voiture de chez nous est venus me chercher …un petit voyage en autocar …une petite vidéo d’autocar …sauf que moi je devais le prendre lui …non …GO!GO!

  2. Hello, que de belles vidéos à écouter et aussi instructives de la part de nos deux spécialistes « drouchis »……. papy j’ai bien aimé ce film, Gabin était extraordinaire, il pouvait jouer absolument tout, qu’il était beau le ciné de pépé. Maintenant, on s’ennuie avec des monstres du 3e type ou bien des histoires de psychopathes. Le pire, c’est encore celui où tu vois le mot « fin » alors que tu ne comprends pas depuis le début, ils appellent cela « le cinéma intimiste »…..Bonne soirée dans une semaine c’est le printemps, un temps idyllique est prévu, j’ai ressorti la table de jardin demain je me risque aux fauteuils et avec un peu de bol je pourrai y mettre un coussin pour lire quelques lignes au soleil.

  3. bonjour Monique , moi aussi je l’ai bien aimais ce film , nous l’avons en CD , a chaque fois qu’on le regarde tous le monde rigole , des acteurs comme eux cela n’existe plus , c’est comme les comiques , il faut qu’il fasse des grimaces , des gestes , des danses , des sauts , des blagues sur leur religion , pour faire un peu rire , eux juste trois mots , c’était la rigola , des artistes des vrais , nous avons progresser en médecine , et dégraisser en humour , j’ai pas vraiment de la haine ou autres contre ces humoristes ( type jamel debbouze, gad elmaleh, dieudonné, thomas ngijol , omar sy et d’autres ) ne me font pas rire pas du tout , bon je vais rire sur le journal le figaro , il y a beaucoup a rire …et le pire ce ne sont pas des humoristes ..mais politique ….l’oscar du rire en politique ….mafois , une petite statue articuler , un G.I. joe exclusive en costume Arnys…..a demain toute …GO!GO!

    • Papy les nouveaux humoristes ne me font pas rire du tout, plus d’esprit, à part Gerra, il a le vent en poupe avec en plus le cinéma. il a aussi des gens comme Bernard Mabille qui font leurs dialogues, il reste aussi les chansonniers.

  4. Hi-hi , je viens de regarder plusieurs extraits du film , celui où les compères se font remonter les bretelles par la Mère Supérieure est trop court !
    Dans La Grande Vadrouille aussi , il y avait des religieuses qui n´avaient pas froid aux yeux , avec leurs transports de tonneaux , si je me souviens bien . J´y retourne , ils sont tordants .

  5. Darie , on peut dire que les anciens du cinéma , taille un sacré costard a la jeunesse d’aujourd’hui….j’ai finit une partie du travail (CDO) je file a la soupe , après j’ai du travail pour les jeunes du 4 de semaine chez nous .bises a demain GO!GO!

    • Bonsoir Klaus , ils étaient drôles sous la douche froide , tout pelotonnés et grelottant : )
      Je sais ce que c´est . (pas d´eau chaude dans notre maison à la Réunion ) .
      Il faut toujours commencer par les pieds , les mollets , les genoux , et … non mais dites donc ? cela ne vous regarde pas ! Clac ! ha-ha .
      Bon appétit , vous allez vous régaler .

      • « Clac » , c´est pas une claque , Klaus ( j´oserais pas et vous êtes trop grand : ) , c´est la porte
        qui se ferme avec le courant d´air : )) Bbbbrrr ….

  6. Les rouchis, ça sent le roussi sur le canard, impossible de s’exprimer sur un certain sujet à moins de faire patte de velours, moi je ne suis pas un chat .
    Je ne ferai qu’une brève apparition ce soir, le moral est dans les chaussettes, une façon de parler car il n’est pas interdit de mettre des bas, en plus je ne vais pas me disputer avec ceux qui adorent marcher pieds nus, avec ou sans sable. … Donc le bourdon dévastateur, car voilà que je perds la foi car ce soir je me demande si vraiment je dois encore essayer de sauver le costard, j’étais pourtant une bonne militante sur le journal, la banderole flottante et tout et tout (et patati et patata et tout le tremblement) : « il n’y en a qu’un c’est lui… » mais chut, je ne prononcerai pas de nom…… j’ai pris un sérieux coup au moral après avoir observé le milord aujourd’hui, mon sixième sens m’a avertie : « c’est cuit pour lui ! » et là, les trompettes de Jéricho n’auraient pas fait mieux… pour faire plaisir à notre amie Mareria, j’oserai dire que ce fut pour moi, comme le dernier jour de Pompéi… ma confiance est partie, rognée petit à petit, un peu comme la goutte d’eau qui tombe au même endroit finit par faire un trou. Un coup de pelle à déneiger, me dira Darie, et on retrouve le moral blanc comme neige mais voilà, j’ai peur que le miracle lourdais ne se déplace pas chez les ch’tis de ch’Nord. Bonne fin de soirée à tous, j’ai préparé ma tapette à mouche pour assommer le bourdon.

  7. Monique , je crois que les coups de boutoir vont continuer , car le but final est de supprimer le
    candidat gênant . On va voir . Mais vraiment , ce procédé est ahurissant et c´est à se demander ce que cela augure pour l´avenir !?
    Voici une très belle chanson , qui est un point important du livre que je viens de commencer ,
    « En attendant Bojangles » , de Olivier Bourdeaut . Et la mère du narrateur aime beaucoup cet air, chanté par Nina Simone . C´est vrai que c´était très beau .

    J´ai bien ri avec les extraits des Vieux de la vieille : )) Je m´en réserve pour demain .
    Bonne soirée , à tous .

  8. Darie, nous allons atteindre le sommet mercredi 15 ! quand même, le coup des costumes en février dernier alors qu’il trempait déjà en pleine affaire, c’est un peu gros. Je crois que les électeurs n’ont plus leur mot à dire, ce sont les médias puissants et les réseaux sociaux qui décident des élections. Si un fouille m…… n’avait pas sorti l’affaire, personne n’en aurait rien su… finalement le seul souci des hommes politiques devrait être, non pas comment administrer ou gérer, mais comment planquer ses biens « mal acquis » et il y en a bien d’autres, je ne pense pas qu’il y ait un pur dans la course. J’aimais le programme…. Je n’ai pas lu le livre en question mais il est à la bibliothèque…Nina Simone, une voix et une personnalité… bonne fin de soirée avec nos vieux de la vieille.

  9. Juste avant d’aller dormir, la reconnaissez-vous ? oui, c’est elle, elle fut princesse, Rita Hayworth (la rousse incendiaire, un sex symbole de l’époque, un destin et une triste fin) et Fred Astaire …. bonne fin de soirée à tous.

  10. Bonjour matinal il fait beau mais très frais, on a les pieds dans la rosée mais cet QAM ce sera le Sud ! je sais où je vais déménager, j’y ai pensé cette nuit de clarté, aux îles Féroé… la-bas les infos ne pourrons pas me rattraper, il parait que là-bas ce sont les femmes qui extraient la tourbe du sous-sous, mais c’est quoi cette civilisation ? d’une beauté à couper le souffle, les îles de la solitude voilà ce qu’il me faut. j’ai déjà lu Karen Blixen. .. non, je rêve ! à pluqs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s