Frero delacosta *

(Roman disponible sur le site BnF GALLICA)

Aujourd’ hui nous abordons les « frères de la côte ».

En effet, à Saint-Domingue au XVII ème siècle, quelques centaines d’ individus plutôt asociaux , venant de divers horizons, s’ étaient retrouvés sur la côte et vivaient de chasse, de viande séchée boucanée et de la vente des peaux.

Les flibustiers qui passaient par là se mêlaient parfois aux boucaniers qui eux-mêmes faisaient,  grâce à leurs qualités physiques, d’ excellents marins et parfois embarquaient et c’ est ainsi que de terre ou de mer, ils étaient tous frères.

On les appelait les frères de la côte.

Et le mot du jour est boucan. (dans toutes ses acceptions)

* Le titre fantaisiste de cette page est un clin d’œil au groupe musical Frero Delavega qui a décidé, hélas, de se saborder.

Publicités

133 réflexions sur “Frero delacosta *

  1. Sus à l´ennemi ! Taïaut ! A l´abordage ! Ppppffffff , c´est fatigant ….. Je laisse les professionnels de la piraterie batailler . Ensuite , je vais aussi jeter un second coup d´œil sur le journal : ) https://www.youtube.com/watch?v=JV6mTO5nw4o
    Le « Pirates » de Polanski et le « Pirates of Caribbean » avec Johnny Depp sont différents , mais réussis tous les deux . Je raffole de Georges Rush , Barbarossa , dans le second .
    J´aime beaucoup cet acteur .

    • Ah-ah …. Dominique , j´ai vu cela à la relecture , en me disant que peut-être personne ne le remarquera : )) Euh…. un petit hippocampe peut-être ? non , trop placide , hi-hi .

      • Darie, sa maman à laquelle il ressemble comme deux gouttes d’ eau de mer, le trouve très beau.
        Et l’ effet d’ étonnement passé, il a plutôt une bonne bouille.

      • Le Viking , à ma grande surprise , ne le connaissait pas .
        Ah-ah , j´ai eu du succès avec mon spécimen : )
        C´est vrai Dominique que les premières secondes ( hi-hi , premières et secondes , je n´avais jamais fait le rapport : ) passées , on a envie de lui dire des trucs gentils pour le rassurer .
        De toutes façons , il n´est pas comestible ( euh… pas envie non plus : )

      • « Premières secondes… » c’ est vrai Darie que
        c’ est marrant.
        Oui, on lui dirait des mots gentils pour lui donner confiance mais si ça se trouve, il est fier et heureux d’ être lui !
        Allez savoir, et c’ est nous qu’ il voudrait réconforter…S’ il se tient au courant de l’élection présidentielle en France .

  2. Il paraît que le film « La Fille des boucaniers « ( VF) va être diffusé le 27/03/17 à 22h35 sur ARTE… (Buccaneer’s Girl),film américain réalisé par Frederick De Cordova et sorti en 1950 avec Yvonne De Carlo, dont nous a parlé Monique.
    Et voici ( apparemment c’est tout le film!) » Le Boucanier Des Iles » 1962 avec Richard Harrison, Michèle Mercier( je crois que je n’ai vu aucun des films cités sur cette page)

      • Je viens juste à l´instant de lire « shimmy » et d´éclater de rire aussi ! Ah-ah .
        Ma grande fille1 a un voisin très sympa , (et qui a presque l´âge de nous , ses parents !) , il parait qu´il met une chemise noire de deuil depuis hier ! C´est en hommage à Chuck Berry qu´il avait vu trois fois sur scène . Il a une connaissance incroyable des chanteurs de rock , blues , soul music et il en a vus beaucoup sur scène, aux USA , en GB ou en Suède . Il est vraiment gentil et original , mais pas excentrique du tout .
        Et détail « amusant » , il est catholique pratiquant , l´emmène parfois à la messe ! Et quand le Pape est venu à Malmö , il avait payé le voyage organisé pour participer à la journée , mais son réveil n´a pas sonné ! Voyage perdu . Tout l´immeuble s´est reproché de ne pas avoir fait sonner un réveil pour toquer à sa porte .

    • Si , Monique , mais c´était hier soir très tard , ( Angélique , marquise des anges ) et je vois avec ce film que vous donnez , qu´elle aimait jouer la femme du pirate : ) On dit que les femmes et les lapins ( qui rongent les cordages ) étaient interdits à bord . Les femmes se montraient peu
      à cause des hommes frustrés d´affection …

      • Darie, j’ai vu toutes les « Angéliques » mais à la fin cela s’essoufflait, les deux premiers films étaient passionnants et romanesques… quant à l’histoire, elle a peut être été bousculée…. Michèle Mercier est restée prisonnière de ce rôle, ensuite que des échecs… ce qu’elle était belle, presqu’autant que BB et que Mylène Demongeot, autre beauté. Quelle mornitude, pas de quoi allélouyer ( inventé par Julien Green) On ne peut pas prononcer le mot « lapin » devant un marin paraît-il….. j’ai lu quelques histoires du temps de l’esclavage, des femmes enfermées dans les soutes, c’est épouvantable. On s’amuse sur le journal avec les pléonasmes, un peu d’humour ça fait du bien.

      • Darie, mais quelle est cette sale bestiole de la mer ? on dirait une tête de lotte, c’est épouvantable, ce qu’elle est laide !

  3. Holà, je ne suis pas ce débat sur les films, moi mon héros c’était Errol Flynn dans » l’Aigle des mers », avec des écumeurs comme lui, pas besoin d’abordage ni d’épée, on sortait les échelles de corde en le priant de bien vouloir nous faire l’honneur de monter à bord. Et puis est arrivé Stewart Granger, dans « Les contrebandiers de Moonfleet »…. quand on est une petite fille, il est très difficile de choisir son héros de la mer.
    Voici un texte très poétique, très profond…..de Noir Desir, parce que la poésie est une liberté :

    « Aux sombres héros de l’amer
    Qui ont su traverser les océans du vide
    A la mémoire de nos frères
    Dont les sanglots si longs faisaient couler l’acide

    Always lost in the sea
    Always lost in the sea

    Tout part toujours dans les flots
    Au fond des nuits sereines
    Ne vois-tu rien venir ?
    Les naufragés et leurs peines qui jetaient l’encre ici
    Et arrêtaient d’écrire…

    Always lost in the sea
    Always lost in the sea

    Ami, qu’on crève d’une absence
    Ou qu’on crève un abcès
    C’est le poison qui coule
    Certains nageaient sous les lignes de flottaison intimes

    A l’interieur des foules.
    Aux sombres héros de l’amer
    Qui ont su traverser les océans du vide
    A la memoire de nos frères
    Dont les sanglots si longs faisaient couler l’acide…

    Always lost in the sea  »

    …. holà dirait papy qui doit jeter l’ancre ici en fin d’AM…. ne broyons pas du noir mais du bleu…. « bleu panique » un livre de Catherine Clément et , « bleu comme l’enfer » un film d’Yves Boisset.

  4. Voir la vie en bleu, plutôt qu’en rose; je ne savais pas que la chanson « Plus bleu que le bleu de tes yeux » est de Charles Aznavour ( qui a donné un grand concert à Buenos Aires ce 9 mars, et qui continue une tournée en Amérique du sud); dans cette version, il chante avec Piaf /www.youtube.com/watch?v=-lmC58f4m_8

    • Un grand poète, Aznavour mais il y a un temps pour tout, il aurait dû se retirer avant de dire autant de turpitudes qualifiées par certains, de séniles. Triste !

  5. Maud est une imbécile: pléonasme du jour!! je suis refusée à cause de ceci: « En réalité, « se suicider » est une sorte de pléonasme; c’est un dérivé de « suicide », qui vient du latin. sui « de soi »,( génitif du pronom. personnel réfléchi. se, soi ) et de caedere, tuer, devenu -cide, comme dans homicide, liberticide. »

      • C’est ce post_là, et après lui, ceci: »Pourquoi refuser l’étymologie du mot « suicide » qui montre que  » se suicider » est en fait un pléonasme? » et « L’étymologie du mot « suicide » montre que « se suicider » est une sorte de pléonasme: est-ce acceptable ainsi? »

  6. Mareria, un jour dans un article j’avais employé ce mot et hop, à la trappe ! ne comprenant pas, je reformule et explique mon étonnement et hop à la trappe. Une 3e fois, j’écris le « truc » qui marche généralement, » c’est une erreur technique » et je reformule… 3e fois à la trappe. Il y a des mots clé qui permettent à maud d’aller plus vite

  7. Mon blobfish devrait être sur une affiche électorale , sous le conseil de Dominique : )
    Plus je le regarde , plus je me dis que l´idée est bonne .
    Mon frère à qui je parlais présentement des élections , ne veut plus en entendre parler .
    Et ses quatre zeuros lui restent en travers de la gorge …
    Pour changer les idées , un chant de corsaire . Les vaisseaux sont superbes !

  8. Monique , l´internaute Alain Di a ce poisson comme avatar . En latin , on l´appelle le
    « psychrolutes marcidus » . J´ai essayé de connaitre l´origine du nom , mais je n´ai pas trouvé.

    • Oui, Darie, je l’ai repéré et vous l’avez mis dans vos fav. cette tête est une horreur et elle me lève le cœur, je ne pourrais pas y toucher !!! le blobfish c’est un poisson des abysses, alors probablement sur une affiche pour … mais lequel….?

      Demain c’est le printemps, et j’ai croisé un certain « voyageur » qui nous dit « plus que 48 jours », on avance, on avance et comme j’aime Souchon voici son texte :

      « Des villas, des mimosas,
      Au fond de la baie de Somme,
      La famille sur les transats,
      Le pommier, les pommes.
      Je regardais la mer qui brille dans l’été parfait.
      Dans l’eau se baignaient des jeunes filles qui m’attiraient.
      Les promenades le long des dunes, en voiture,
      Pendant qu’elles regardaient en haut la lune pure.
      Je mettais dans mes mains leurs doigts
      Et j’étais le roi
      Comme dans les chansons d’amour d’autrefois.
      Tous ces petits moments magiques
      De notre existence
      Qu’on met dans des sacs plastique
      Et puisqu’on balance,
      Tout ce gaspi de nos cœurs qui battent,
      Tous ces morceaux de nous qui partent,
      Y’en avait plein le réservoir
      Au départ.
      On avance, on avance, on avance.
      C’est une évidence :
      On a pas assez d’essence
      Pour faire la route dans l’autre sens.
      On avance.
      On avance, on avance, on avance.
      Tu vois pas tout ce qu’on dépense. On avance.
      Faut pas qu’on réfléchisse ni qu’on pense.
      Il faut qu’on avance.
      Le soir avec les petits frères, on parlait.
      On voulait tout le monde refaire. On chantait.
      Ces musiques et ces mots tendres,
      Comme ils datent.
      Ces lettres d’amour attendent
      Dans quelles boîtes?
      Tous ces petits moments magiques
      De notre existence
      Qu’on met dans des sacs plastique
      Et puisqu’on balance,
      Tout ce gaspi de nos cœurs qui battent,
      Tous ces morceaux de nous qui partent,
      Y’en avait plein le réservoir
      Au départ.
      On avance, on avance, on avance.
      C’est une évidence :
      On a pas assez d’essence
      Pour faire la route dans l’autre sens.
      On avance.
      On avance, on avance, on avance.
      Tu vois pas tout ce qu’on dépense. On avance.
      Faut pas qu’on réfléchisse ni qu’on pense.
      Il faut qu’on avance. »

      Dites à votre frère qu’il faut quand même réfléchir, il a encore 48 jours…. bonne fin de soirée à tous

      • Monique ,je lui ai dit qu´il devait poursuivre , sinon il perdait son investissement de départ : ))
        Cela devient des comptes d´apothicaire , alors que l´avenir du pays est en jeu , oh-la-la …
        Bonne soirée , tutti .

  9. Darie, j’en apprends avec vous: j’ai découvert « autolyse » ( autodestruction, < du grec αὐτο- auto- ,soi-même et λύσις / lusis, dissolution ), et pour ce nom de poisson Psychrolutes marcidus , l'explication apparaît sur un site en anglais: "Etymology: Psychrolutes: Greek, psychroloutes = someone that has a cold bath", c à d < psychros, froid + louô, laver, baigner; marcidus signifie en latin: fané, faible…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s