Le jour d’ après…

… le 14 juillet, les flonflons des bals populaires sont déjà un souvenir .

Une onomatopée pour exprimer les accords de musique festive.

Un flonflon, cela ne ressemble à rien, il les faut au pluriel, cela doit faire du bruit ; on dit les flonflons, c’ est bien plus amusant,  cela sonne.

Le 15 juillet, flonflon est le mot de la page.

Et voici la chanson anti-flonflons.

Publicités

88 réflexions sur “Le jour d’ après…

  1. Courage Darie, demain les murs vont se rafraîchir, il est une louche d’eau, on nous avait promis un orage !! vendredi, il pleut vraiment sur les cartes, j’espère que le jardin patientera.
    Une belle étape aujourd’hui, demain c’en est une autre à suivre et dimanche, fin du tour du quart de la France…. on va pouvoir vivre dans le désert des grandes vacances aoutiennes.
    Je ne sais plus en quelle année mais la Chine a essayé de faire tomber la pluie en envoyant des fusées, je vais me documenter, mais ce fut un fiasco !! bonne fin de soirée.

  2. bonjour le monde ……terrien de la planète terre ….marin des mers et océans …..
    on parle du jour d’après ,en film et en conversation , on oublie les autres jours du calendrier de judée-cisjordani, le calendrier gravé sur pierre plate de montagne de judée de bethléem , a la naissance du petit roi des juifs , le petit jésus qui a vu le jour entre deux bottes de pailles un veau et un âne au chaud dans une étable , sur ce dit calendrier , il y a la saint-jamais , la saint-glinglin , on doit les positionner ou ces jours saint illuminé par la lumière divine , avant ou après le jour d’après , le jour d’avant , on se sent perdu parfois , surtout pour une personne comme moi qui planifie tout pour ne pas me sentir ou voir venir une surprise malvenu , en ce jour fait de plaisir sous un soleil plaisant luisant comme de l’or , certain homme savant , ceux qui ont la tête bien pleine , qui se pose jamais la question fatidique qui divise les jupitériens philosophe , ( il vaut mieux avoir une tête bien pleine ou une tête bien faite ) , moi je dis , en philosophe de crotte que le bel éclat de l’or est la paix entre le soleil et la lune , alors voir des étoiles tourner au dessus de la tête pour peser le pour ou le contre , on dit simplement sans se poser de questions et se tourner vers la philosophie , il fait beau , il fait un beau soleil point bar …..bises ….Go!GO!

  3. ca tourne dans ma tête, j’ai des bousculades d’idée qui veule finir en étale , d’où vient-elle, du saint-esprit , du savoir et du appris , une personne qui se comprend pas se dirait , je le sais sans savoir,je fais qu’analyser ce défilé pour en jouir de ce pouvoir , ce n’est pas une source de mon âme qui coule et roucoule en harmonie de pensée enfouie , comme une petite planète brillante dans des sombres galaxies fuyant vers l’infini afin que mon esprit se renouvelle , vaut mieux parfois laisser sortir , en faire manuscrit sur la page , avant que l’asthénie névrotique…..en fasse sa pratique ….GO!GO!

  4. parfois je me dis , je suis un irréfléchie, parfois légèrement nuisible , j’aime nager a contre-courant comme pour marquer une flânerie une fantaisie asphyxiant toute pensée mercantile , négatif je pssede pas l’art de la rédemption qui revient de mes bas fond pour devenir lumière en un éclair pour gerer ma propre passion , comme je suis bien veillant je me dirais , je suis dépourvu de toute foi je ne peut donc n’être qu’heureux loin de toute misère morale qui vide le cerveau, je suis un peu comme une parenthèse qui s’ouvre dans le sens non désiré , qui sui-je alors me demanderais l’inconnu sans savoir ….je lui répondrais sans sourciller ….je suis simplement un labyrinthe sans commencement ni fin …..GO!GO!

  5. que faire , m’ asseoir a l’ombre sur un banc , et laisser divaguer mon esprit a l’aventure , errer sans but comme une marginale bien dans ses sandales , laisser apprécier au animaux et esprit de la forêt mon savoir matinale , mes idées se faufiler dans le temps sans domicile fixe ni de toit pour se dire je suis chez moi ici , le beaudelaire m’inviterais a son voyage et me dirait cela , vois sur ces canaux dormir ces vaisseaux dont l’humeur est vagabonde , c’est pour assouvir ton moindre désir qu’ils viennent du bout du monde, je viens pas du bout du monde mais j’en ai fait le tour mon chère beaudelaire , je ne suis pas le père des mers et océans bleu a tenir a bout de bras un trident magique venat tpout droit d’hast et de l’antiquité gréco-romaine pour combattre dans une arène remplis a ras bord d’orangina , finir comme gladiateur attaché a un radiateur pour livrer dans l’honneur un combat a mort avec un dieu hindou, membre de la trimūrti , et recevoir avec force un coup saignant d’un trishul….et me dire (t’inquiète pas cha va shiva )….je sais je suis un peu beaucoup lourd et bête…GO!GO!

  6. je vais faire un brin de causette , avec un sergent du 1er régiment étranger de cavalerie, il a était promu il y a deux jours sergent , il arrive juste de castelnaudary pour cette petite fantaisie , je crois qu’il a 13 ans de service , pas sur je vais lui demandais , boire une bière pour ce grade …bises a vous …en plus j’ai une soif …..de buvard ….GO!GO!

  7. Bonjour la compagnie, si, si, il a plu, ah, le bonheur et puis le vent souffle, on est bien avec 21° max. mais pour refroidir les pièces c’est pas gagné !
    Les moissons se terminent, des tracteurs pleins sur toutes les routes, ils nous em…….. pour doubler, ils ne se rangent pas sur la droite et puis l’été c’est aussi le temps des grands chantiers de voierie, du goudron, des camions, les feux sont fous, personne pour réguler, des déviations dans la campagne inconnue, des lieudits où l’on se perd encore et puis soudain, plus de pancarte, il faut se débrouiller, on fait des km pour rien. L’écobuage a commencé, c’est un travail de pro, j’ai regardé de près, il faut s’y connaître, moi qui croyais qu’il suffisait de passer le chalumeau, bigre, ce que j’aime les raccourcis et les choses simples !!!
    Papy, non tu n’es pas bavard car j’aime beaucoup te lire !

  8. 👟👒💄🔰👔👕👜coucou de nouveaux truc ,car j’ai eu en cadeau une nouvelle tablette ,cela me fait deux tablettes ,une pour chaque main ,c’est une pomme ,une belle ,j’ai eu ce cadeau car je suis un enfant très sage ,il a fait une très belle journée ,voir trop chaud ,j’ai cuit en regardant l’étape du jour ,encore un français qui a gagner ,cocorico ,me voilà heureux comme une poule devant un mijoton ,bon je vais me préparer pour aller au foyer boire un verre d’eau du robinet ….jevrigole ….de l’eau ….j’ai aucune envie de rouiller et d’attraper le tétanos et avoir mal au os ….bises a vous ….GO!GO!……👠💰⌚🔭💱💸🚬💣🔋🎊🎍📠🎎📍📆💺🎵🎶🎼🎻📼

  9. Bonsoir , frais comme un cocktail avec une rondelle de citron , et à boire avec modération ,
    ou avec Maud ( au choix : ))
    Les repas chez nos hôtes sont parfois longs , quand toute la tablée parle en flamand …
    Parfois , le maitre de maison traduit , mais pas tout et pas toujours .
    Mon petit transformateur chauffe beaucoup quand je le branche , aussi je ne vais pas abuser de lui . Voici un hommage aux Flamandes , et bonsoir à tous et toutes .

  10. Hello une journée à respirer, j’ai travaillé un peu car c’est la santé parait-il ! bon courage à Darie, il n’y a rien de pire que de suivre une longue conversation quand on ne comprend pas la langue et si les repas s’étirent alors c’est l’horreur ! on dirait que Brel est à l’honneur, curieusement on ne parle jamais de lui, aucun hommage, plus rien c’est ainsi une étoile éteinte reste dans l’obscurité. J’aime de plus en plus cette expression très usitée « on est peu de chose ! » ah, madame Michu !

    « Un homme distrait

    (G.Rémond, pastiche d’A.Allais

    Monsieur Courteboule entre dans le magasin de madame Michu.

    « Bien le bonjour, chère madame.

    -Bonjour monsieur, vous désirez ?

    -Oh ! Madame, je suis désolé. J’ai cassé mes lunettes.
    De bonnes vieilles lunettes que j’avais depuis cinquante ans. De vraies lunettes sans branches, comme on en faisait autrefois !

    -Je crois deviner, monsieur, vous cherchez à remplacer vos anciens lorgnons.

    -C’est ça, mais je veux surtout des lunettes pas trop chères.

    -En somme, vous voudriez des lorgnons bon marché.

    -Tout à fait. Et pas avec des verres teintés, comme on en fait aujourd’hui, c’est trop laid.

    -Je comprends très bien : vous voudriez des lorgnons bon marché avec des verres ordinaires.

    -Bien entendu, je n’accepterai pas de bordure en plastique : je ne veux pas ressembler à un clown.

    -Parfait, parfait ! En définitive, vous voulez des lorgnons bon marché avec des verres ordinaires et une fine monture métallique.

    -C’est ça même ; il me faudra aussi un boîtier solide pour les ranger.

    Je résume : vous cherchez des lorgnons bon marché, avec des verres ordinaires, une monture métallique et un étui rigide.

    -Vous m’avez très bien compris, madame. Montrez-moi, s’il vous plaît ce que vous avez dans le genre.

    -Ah ! Mais cher monsieur, c’est que vous êtes ici dans un magasin de chaussures.

    -Oh ! Excusez-moi, vous savez, sans lunettes… Pensez-vous que dans le magasin à côté je pourrais trouver ce que je veux ?

    -Demandez toujours. C’est une excellente poissonnerie  »

    Une gentille petite histoire et bonne fin de soirée à tous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s