On perce…

Le mot de la page est chignole, qui partage son étymologie avec cigogne.

la chignole est un outil manuel qui sert à percer des trous.

Si peu de poètes sont inspirés par la chignole, ce n’ est pas le cas de Boris Vian qui a écrit  « Le tango interminable des perceurs de coffres forts » interprété par les Frères Jacques.

Nous sommes partis par une nuit plutôt nocturne
Nous quatre Dudule le gros Victor et l’Amnésique
Nous avions collé des semelles crêpes à nos cothurnes
J’portais les outils la pince monseigneur l’chalumeau oxhydrique

J’étais rencardé sur un boulot plutôt pépère
Trois kilos de diams de la perlouse et puis du jonc
C’est pas si souvent que l’on dégote une bonne affaire
Ce soir entre tous fallait pas faire les cornichons

Attention ! Garez-vous ! Ce soir on les attaque
Les bourgeois, les salauds, va bien falloir qu’ils raquent
On n’est pas sur le tas pour jouer d’l’ophicleïde
On va prendre un gros coffre et lui crever le bide

On perce !
L’gros Victor, prends la chignole
Toi Dudule fais pas l’mariole
Tu la boucles ou bien sans ça
On perce !
L’amnésique a la courante
Ils se mettent tous en carante
Ma parole c’est bien des tantes
Perverses
Si ces crétins continuent
Je les renvoie dans la rue
Avec un coup d’pied dans l’cul
Ça berce !
L’chalumeau s’met à rôtir
L’coffre-fort il va souffrir
On va l’mettre sans mollir
En perce !

Nous sommes sortis avec du fric plein nos chaussettes
Ce vieux coffre-fort était bourré comme un baron
Y avait d’quoi s’offrir de la tortore et des fillettes
Mais au coin d’la rue v’la Dudule qui s’écrie :  » les mecs on est marrons  »

Les poulets grouillaient comme à Houdan un jour de foire
L’Amnésique ému s’est mis à pleurer comme un veau
Il ne manquait plus à la basse-cour que les canards
Et voilà l’Aurore qu’arrive avec le Figaro

C’est fini les poteaux ce soir on couche au gnouf
Plus d’osier, plus de filles et surtout plus de bouffe
Les barreaux de la cage se referment sur nous
Mais demain pour ma part j’commence à faire un trou

On perce !
J’ai démonté mon plumard
Pour y prendre une petite barre
Et du matin jusqu’au soir
Je perce !
Dans la cellule d’à côté
L’Amnésique en train d’gratter
Va bosser jusqu’à c’que ça
Traverse !
L’gros Victor ce vieux feignant
Reste sur son pieu tout l’temps
A chanter l’marché Persan
Ça berce !
Si on a un p’tit peu d’pot
Spécialistes du boulot
Sûr qu’on s’ra sortis bientôt
On perce !

Nous avons creusé pendant deux ans sauf le dimanche
Y a rien de plus dur que cette salop’rie d’béton
Nous quatre Dudule on peut pas dire qu’on soye des manches
Mais j’aim’rais mieux faire, comme les marchands d’gruyère, des trous dans du from’ton

Et puis un beau jour en limant l’dernier bout d’ferraille
Par le trou du mur j’ai vu soudain luire le beau blond
Vrai, ça fait plaisir, un résultat quand on travaille
C’est la récompense des gars honnêtes et ça c’est bon

Attention les poteaux ce soir on met les voiles
Attachons bout à bout nos jolis draps de toile
C’est l’moment de montrer qu’on est les rois du sport
On était bien soignés mais on est mieux dehors

On perce !
L’gros Victor descend l’dernier
Comme ça s’il fait tout péter
Nous autres on sera passés
On perce !
On a d’la veine les amis
Car tout le jour d’aujourd’hui
Il tombait une de ces pluies
A verse
Ça y est nous voilà sauvés
Mais maint’nant i faut foncer
Y a un job à préparer
Commerce
Pendant qu’ j’étais au mitard
J’ai monté un coup mastard
On berce !
Bonsoir !

Nous voilà enfin planqués
Les diams sont récupérés
Et une barrique vient d’claquer
En perce !
L’Amnésique se fixe à Niort
Dudule en Corée du Nord
Et l’gros Victor choisit l’port
D’Anvers

Ils veul’nt continuer l’boulot
Mais moi je trouve ça idiot
J’vais laisser tomber mollo
L’commerce

Et comme j’aime les fleurs des champs
J’ai choisi un coin charmant
J’me retire à Ispahan
En Perse !

Publicités

92 réflexions sur “On perce…

  1. Bonjour !
    Cette page, Dominique, est ébouriffante, et met en joie: cette chanson de Vian est une découverte, et on peut imaginer les jeux de scène des Frères Jacques.
    Cette étymologie commune est drôle, et s’explique ainsi: « ciconiola diminutif de ciconia, « cigogne », terme désignant chez Columelle un instrument servant à mesurer la profondeur d’un sillon et chez Isidore de Séville la bascule d’un puits,, le cou de la cigogne suggérant la forme d’une tige, d’une manivelle ».
    On ne va pas dire : « Quand passent les chignoles »…
    Il va falloir se chignoler la tête pour trouver des textes ad hoc.

  2. Bonjour à tous, soleil et fraîcheur matinale, une belle journée s’annonce, comme on les aime, en espérant que chez papy la miss n’a pas menti et qu’il fait moins chaud pour sa promenade chez les blouses blanches… la chignole, mais que se passe-t-il, Dominique aurait-elle l’âme d’une bricoleuse aujourd’hui… les frères Jacques, que des succès, toute une époque mais je ne les ai jamais aimés à cause de leur accoutrement car c’était un temps où les mises des artistes étaient soignées.
    Pierre Perret n’est pas mal non plus, un bon vivant, connaisseur des bonnes choses et roi de la bricole, voici « faut pas pousser grand-mère dans le concasseur, vous y trouverez aussi la chignole :

    Lorsque’étais lardon mon père me rabâchait tout le temps
    Les mille interdictions qui gâchent la vie des p’tits enfants
    Ne ronge pas les ongles à ta soeur c’est pas l’heure du dîner
    Et ne bois pas l’encre au goulot y a des verres dans le buffet
    Plus tard mon prof’ me coince pour faire une saloperie de problème
    C’est deux vieux robicots qui fuient dont un à perdre haleine
    Je dis je vous file des neufs si y a vraiment que ça qui vous tracasse
    Comme y n’aime pas la plaisanterie y m’a viré de la classe

    (Refrain)
    J’ai dit faut pas pousser grand-mère dans le concasseur
    Occupez-vous plutôt de ma petite soeur
    Si l’on me traumatise
    Je peux faire des bêtises
    Non non faut pas pousser grand-mère dans le concasseur

    Le docteur dit en me collant l’oreille sur le coffre-fort
    Cramponnez bien la rampe vous avez plus d’huile dans les ressorts
    Vous avez le foie plus engorgé qu’un trou d’évier de pension
    Et des toiles d’araignée un peu partout dans les poumons
    Sûrement que dans l’whisky vous mélangez pas beaucoup d’eau
    Pour avoir le tarbouif plus rouge que les pensées de Mao
    Ça n’est plus qu’une purée de navets qui coule dans vos veines
    C’est plus un estomac que vous avez c’est un capot de Volkswagen

    (au Refrain)

    Mon garagiste me dit votre vieille chignole c’est un boudin
    Pouvez toujours en faire une brouette pour votre jardin
    Faudrait changer le moteur les pneus et même la carrosserie
    Et ma main sur la gueule j’y fais changez-la donc aussi
    En sortant du boulot j’trouve ma fiancée couchée chez moi
    Sur un matelas tout neuf avec un type que je connais pas
    D’où viens-tu me dit-elle y a plus de deux plombes que je suis là
    A essayer ce matelas savoir si on l’achète ou pas

    (au Refrain)

    Je voulais épouser cette panthère qui a un très beau pelage
    Et deux p’tits ascenseurs extra bloqués au même étage
    Viens dit-elle voir mes vieux demande-leur ma main
    Et moi sans plus tarder c’est ce que je fis le lendemain
    J’ai dit votre fille est pas trop moche mais c’est plus un tendron
    Il est tant de la fourguer on voit bien qu’elle a du flacon
    Je dis un beau chèque ça serait la sauce qui ferait passer le merlan
    Mais aussi sec son vieux …. »

  3. Bonjour aux bricoleurs & bricoleuses . Je recommence à zéro , ma roulette magique à travaillé derrière mon dos …. Merci Mareria pour l´explication , qu´on n´imagine pas , même si la démonstration est sous nos yeux . C´est pourtant le héron qui a le cou en S quand il vole , et pas la cigogne !
    Elle est plus poétique que la chignole ou la scie sauteuse , alors voici un poème sur cel bel oiseau qui fait son apparition en Suède depuis quelques années , pour le plus grand bonheur de qui vous savez , et pas que lui …
    -La cigogne-
    Quand la blanche cigogne, à travers le ciel bleu,
    Frappant à larges coups d’air de sa puissante aile,
    Le col tendu, ses pieds roses pendant sous elle,
    Vole vers les climats d’or, d’azur et de feu,

    Emportée à son rêve, et buvant dans l’éther
    L’ivresse des éclairs, elle perçoit à peine
    Le long déroulement de l’incessante plaine,
    Des fleuves, des forêts, des vallons, de la mer ;

    Les champs et les coteaux, sortant de l’horizon,
    Disparaissent soudain dans une fuite infime ;
    Et les grandes cités, comme au fond d’un abîme,
    N’existent qu’un instant et s’éloignent d’un bond ;

    Un jour lui fait franchir les bornes d’un pays ;
    Dans les vents quelle fend ou bien qu’elle devance,
    Infatigablement son fort désir la lance
    Vers les cieux aux soleils toujours épanouis.

    Mais soudain son regard prodigieux a vu,
    Dans la fente d’un roc, sous un pied de fougère,
    Ramper le glissement furtif d’une vipère ;
    Son inflexible vol d’un coup s’est abattu.

    Quand sa chute s’arrête et remonte en essor,
    Elle emporte, dans l’air frissonnant, le reptile,
    Et, dans son bec couleur d’aurore, le mutile,
    Tandis qu’en noirs replis il se noue et se tord

    Alors, songeant toujours aux éclatants soleils,
    Aux longues stations au bord des eaux sacrées,
    Ou sur les minarets aux coupoles dorées
    Où le soir lumineux ruisselle en flots vermeils,

    Joyeuse, elle reprend, à la calme hauteur
    D’où les terres sans fin redeviennent lointaines,
    Son vol splendide, dont l’ourlet noir de ses pennes
    Isole dans l’azur l’éclatante blancheur.
    de Auguste Angellier. (1848-1911) , poète du Nord , en haut de la France , tout en haut , de Dunkerke , mais qui a aussi sa rue et sa statue à Lille .
    Bonne journée ( ensoleillée chez nous , mais fraiche maintenant , très fraiche .14°! )

  4. Il faut espérer que le verdict du médecin pour Klaus ne sera pas celui de la chanson de P Perret…
    Je reviens aux étymologies; ciconia est le mot latin pour cigogne/ chignole; en grec, cigogne se disait πελαργός, pélargos: d’où le Pelargonium, « la forme du fruit du végétal évoquant le bec de l’échassier ».
    Décidément les noms de fleurs aiment les noms d’oiseaux: le géranium est dérivé de γέρανος, géranos, « grue ») par allusion à la forme très allongée du fruit qui évoque le bec d’une grue.

  5. Les amis, je trouve un aviateur du nom de Chignole et Marcel Nadaud a écrit « Chignole au paradis »,… il relate les combats aériens durant la grande guerre.
    « Marcel NADAUD, né en 1889 et probablement décédé au XXème siècle, mais pas moyen de mettre la date sur l’année de son décès, a écrit de nombreux romans et surtout quelques textes aérien sur la grande guerre dont : « CHIGNOLE – LA GUERRE AERIENNE », en 1917 chez Albin Michel. En 1923, et toujours chez le même éditeur il récidive avec une suite conjecturale et humoristique : « CHIGNOLE AU PARADIS »,
    Rien sur cet aviateur à moins que ce soit un surnom qu’on lui ait donné, mais un petit texte extrait de ces mémoires de guerre :

    « SOUS LES AILES
    Chignole a son Boche
    Nous montons dans le froid qui larde la figure de mille coups d’.épingles.
    Le soleil pompe le brouillard, aussi la visibilité est restreinte.
    — Un copain.
    Au loin, un point noir.
    — Ça n’est pas sûr. Méfie-toi.
    — T’en fais pas, ma grosse. j’ai le flair. d’ailleurs je le zieute.
    Chignole braqite ses jumelles et après un mûr examen : — C’est un Voisin. une étoile sur la y carlingue. c’est un ainclte de l’escadrille d’armée.
    Nous allons vers les lignes en nous rapprochant de lui ; déjà au-dessus d’elles, il ne s’aventure pas au delà.
    — Regarde. le camarade syndiqué se contente de tirer des bordées. c’est que le temps doit être bouché de l’autre côté.
    Nous gagnons sur lui ; mon passager ne s’est pas trompé, c’est bien un frère.
    – A deux. la croisière sera moins monotone.
    Nous sommes entre deux nuages et il neige de l’un à 1 autre ; par une trouée, le soleil plonge ses rayons et de chaque flocon fait une perle. Chignole, généralement insensible aux somptuosités de la nature, reste bouche bée d’admiration.
    — Ça, mon gros. c’est du beau théâtre. c’est mieux que du cinéma !. et brusquement, sautant sur la mitrailleuse : — Pique!. Pique!
    Du nuage supérieur, cinq ennemis en embuscade se laissent tomber sur notre camarade au moment où, sans les voir, il passait au-dessous d’eux. Ils le prennent *par » l’arrière. Revenu de sa surprise, il leur tient tête Chignole commence le tir, mais au bout de quelques secondes
    ,;il est obligé d’ arrêter nous risquerions de le descendre tellement les Boches font corps avec lui. Soudain, une flamme jaillit. — Ah ! les vaches !. Ils ont troué le, , .,
    réservoir !. ,
    Ils s’écartent en éventail pour laisser passer l’avion en feu que suit un noir, panache. ¡
    – Les pauvres vieux !. les pauvres vieux !. Tremblant de rage impuissante, nous refoulons nos larmes.. *
    Du bolide fulgurant, deux formes s’en détachent. <' – Ils n'ont pas voulu griller !. i .Oh! l'horreur de ces corps précipités- ! , leur tournoiement, leur chute longue. Vision de cauchemar, avec
    la sensation de ce que sera leur arrivée à terre, la bouillie finale.
    Le « tac. tac. tac » des mitrailleuses il nous libère de cette épouvante ; les Boches marchent maintenant en un demi-cercle; qu'ils vont essayer de fermer sur nous. – On v va? , ; — Pas de bêtise. C'est la grillade inutile.
    . La fuitè. Je pique plein moteur, tout en virant, bord pour bord ; nous nous trouvons.
    heureusement à marcher vers le soleil : ils sont ainsi éblouis par la lumière, tandis que Chignole, qui lui tourne le dos, peut tirer avec précision à travers le fuselage et protège ainsi notre retraite. – Ils n'insistent pas longtemps ; étant dans nos lignes, ils doivent appréhender la venue de quelque Nieuport.
    – Bande de froussards ! leur crie-t-il en leur lâchant les dernières cartouches , d'un rouleau. — Oh ! mais- ça n'est pas possible…"

    ce sont des extraits de notes truffés de fautes d'orthographe avec probablement quelques mots d'argot.
    Mais qui était Chignole ?????

      • Bonjour Dominique, ce serait intéressant de savoir qui était ce Chignole de coucou, il était connu en 1917 puisqu’un livre lui est consacré mais il semble que là, ggle est moins fort que nous, incroyable ! l’aviation de cette époque était une véritable aventure, comment est mort Chignole, on a percé son coucou ou bien le volant lui est-il resté dans les mains…. mais toujours plus forts, en 2015 on peut lire : « Trois faits de vols à la chignole ont été recensés en deux jours sur le territoire de la ville d’Anderlues. Les vols à la chignole consistent à percer des trous dans les châssis pour ouvrir les fenêtres et cambrioler les habitations. »… il faut donc suivre attentivement les promotions chez les marchands d’outillage, méfiance !

  6. J´ai omis de coller-copier , et je dois recommencer à zéro … Avec le sourire , bien sûr : )
    Chaque année à la même époque , nous avons le plaisir sans cesse renouvelé d´entendre la chanson sur l´été plus ou moins pluvieux , que je vous soumets .
    « Sommaren är kort ( L´été est court )
    De mesta regnar bort ( Il pleut la plupart du temps )
    ……
    Solen skiner ( Le soleil brille )
    Kanske bara idag ( peut-être seulement aujourd´hui )
    Cette chanson qui avait le don de m´énerver à la longue , me fait rire maintenant . C´est
    l´autodérision suédoise par excellence , ainsi que leur sens de l´acceptation .
    Ceci dit , les chanson(nette)s suédoises ont parfois des paroles très …euh…banales .
    L´une d´elles a gagné l´eurovision 1984 , haut la main avec Diggi-loo , diggi-leh , alla tittar på mig , när jag med mina gyllene skor ( Tout le monde me regarde quand je marche avec mes chaussures dorées : ))) Cela amusait les gens , surtout moi quand je la chantais aux enfants , sans malice aucune , hi-hi . J´avais des chaussures dorées …
    Vos pages sont originales , Dominique , le plaisir de lire est sans cesse renouvelé .
    Boris Vian était un sacré « comique » ! Bises , et bonne continuation estivale .
    Je copie-collie…. et zou ! j´envoie .

  7. Une page à ne pas vendre la mèche, chut ! la chignole est devenue perceuse mais le plus ancien c’est le vilebrequin, on le retrouve chez Zola dans Germinal mais aussi chez Alain: « J’ai admiré une fois un ouvrier qui s’installait avec son vilebrequin, pour percer une muraille d’acier qui avait bien quinze centimètres d’épaisseur (Alain, Propos, 1909). A plus tard.

  8. : ))) C´est le roman policier pour les pieds-nickelés du crime , on prend ce qu´on a sous la main.
    La chignole est l´outil du pêcheur suédois à la dandinette . Qu´est-ce que c´est que ça , et à quoi ça sert ? D´abord on monte sa tente sur la banquise , on installe le réchaud (pas sur la glace , mais sur un établi-fait-pour : )) , on met les boissons chaudes à portée de main , et on chignole , du verbe chignoler . Après ? eh bien… on attend comme tous les pêcheurs que ça morde … C´est surtout dans le Grand Nord canadien que la pêche à la dandinette est la
    plus populaire . Je crois que c´est surtout pour l´ambiance et les boissons réconfortantes : )
    J´ai vu une reportage qui montrait comme un terrain de camping sur le fleuve gelé !
    Des tentes à perte de vue !

      • Vous ne croyez pas si bien dire , Dominique : )) On danse , on se dandine …
        D´après l´étymologie que voilà : http://www.cnrtl.fr/definition/dandinette
        Mareria , je n´ai jamais essayer cette pêche-là . Quoi que …. Mes deux jolies truites que j´ai attrapées toute seule , je les faisais « danser » au bout de ma canne à pèche . Je moulinais , et hop ! un petit coup de poignet , je moulinais à nouveau , et hop , un petit coup de poignet .
        J´avais vite attrapé le bon geste .
        Comme dirait Klaus ,  » Quand on a faim , même avec deux mains gauches , on devient très habile » .

  9. Faut aimer pêcher à la dandinette! ma foi, je ne tiens pas à essayer;
    Il me souvient que chignole désigne en argot la voiture, comme bagnole, clou, tacot, caisse, chiotte, tire, bahut, brouette etc…

  10. bonjour ..
    la chignole des frères jacques , c’est pas de la confiture ni finir en queue de peloton , le der des dernier des quatuor est partis au paradis des caleçons , ce groupe en tenue de combat de boxe française , la chignole est le nom donner a une perceuse, la chignole a manivelle ( première perceuse a main ) on la trouve toujours de nos jours , au domaine a l’atelier nous en avons plusieurs , certaine date mathusalem , si cela se trouve pour l’arche , pour que noé navigue avec son yacht sur le fil d el’eau du déluge ils ont fait les trous avec hi!hi!hi!, je fais des trous, des petits trous, encore des petits trous, des petits trous, des petits trous, toujours des petits trous, si j’étais un charpentier , si tu t’appelais marie , voudrais-tu alors m’épouser et porter notre enfant , bon d’accord avec vous , le johnny n’a rien a voir avec le grand serge mais bon un charpentier perce pas un trou avec son index mais avec une chignole , ((( question , qui peut percé deux trous au même moment , un charpentier ambidextre hi!hi!hi! ))) , j’ai déja fait un trou avec cet outils , je suis pas le roi du bricolage , avec la chignole a manivelle soit je coince le foret dans la matière a percé ou je tourne trop vite , avec une électrique mieux vaut éteindre la lumière pour ne pas apercevoir que j’ai casser le foret appeler aussi la mèche , un bricoleur du dimanche toute la semaine , j’aimais bien moi les frères jacques , il était entraînant, gestuel et fort dans l’art du mime , je reviens juste de ville , partit ce matin et de retour a pas d’heure , je suis fatiguer , nous avons mangé en ville puis fait les magasins , je vais prendre ma douche , et me coucher un peu et attendre le clairon de la soupe …a demain matin , j’aime les frères jacques je vais mettre une vidéo moi aussi …et tan pis pour vous …bises …GO!GO!

  11. Et la gentille Chignola Cinquetti ( qu’elle me pardonne cette faute volontaire), avec ce sacré tube de 1964 qui a remporté l’ Eurovision.

    • Merci Mareria , j´aime beaucoup cette chanson . L´Eurovision n´avait rien de commercial à cette époque . On chantait pour le plaisir de chanter . Mais j´avoue n´avoir jamais suivi l´Eurovision avant d´arriver en Suède ( par la force des choses , car c´est une journée… nationale ici : )
      Presque autant que le championnat de hockey sur glace , où là , tout s´arrête !

  12. Hello l’ancien est revenu en forme juste fatigué, il faut dire qu’à manier la cloche avec frère Jacques même sans être un croquant, comme tous les gens bien intentionnés… euh…. voilà qui est rassurant. Une jolie chanson d’une bien belle italienne qui est restée simple, je me souviens, à l’Eurovision j’avais voté pour elle.
    La chignole ne fera pas long feu ici, il va lui arriver des bricoles et sans être de mèche, je préfère la perceuse, la chignole ça fait révolutionnaire, s’accommode avec carmagnole, vive le son non pas des cloches mais du canon.
    Vous avez vu, avec toutes ces signatures, aucune somme ne sera allouée à bibi la mamma de jupiter 1er….. nom de zeus, la basse populace aura-t-elle le dernier mot à l’arraché. On lui mettra la camisole, mais courte bien sûr. Je me demande qui lui a donné cet air de gamine effrontée à la moue de travers, un menton en galoche et cet air évaporé prêt à la gaudriole.
    Maud Max doit être vêtue de cuir à clous, avec une chaîne en ceinture, je vous le dis, elle est à fouetter, mériterait une torgnole, que des refus, ne sait pas dire oui avec la tête ! bigre ou peuchère (au choix), il est temps que septembre revienne même sans valse de Vienne….
    j’ai beaucoup marché cet AM, car au WE je fais auberge (la totale) durant trois jours…elle ne sera pas espagnole, mais on n’en est pas sorti quand même !
    je batifole mais trêve de plaisanterie, je vais survoler les nouvelles…. avez-vous remarqué l’extrême misère des articles ?
    J’espère que Darie, reconvertie dans la truite, est venue à bout de ses fourmilières et qu’elles sont tombées comme des mouches.

    • Monique , les deux endroits ébouillantés sont « clean » de fourmis (pour le moment ).
      Mais j´ai été piquée méchamment par deux bestioles, des araignées ? des maratus volans ?….
      Non , celle-là est australienne . J´ai mis de l´argile , et cela soulage . Je dois recommencer sans cesse , car dès que j´enlève le cataplasme , cela démange terriblement ! Pénible ! : (((

      • Darie les insectes sont méchants cette année, à quoi cela tient, je me le demande puisque les abeilles meurent et que ces sales bestioles prospèrent, j’aimerais comprendre.
        Se méfier, vos fourmis de surface sont certainement mortes, mais celles du dessous reformeront inlassablement la fourmilière, les pertes pour elles sont peu de chose, elles sont des milliards sur la planète. Non, je n’ai confiance qu’en ma poudre, avec ce système elles s’empoisonnent les unes les autres, jusqu’à la dernière. Il nous faudrait un tapir comme animal de compagnie.

  13. Il faut un myrmécophage , Monique . Et ce n´est pas la cigogne qui va nous aider : )))
    Avec son bec pointu , elle est hors course . Et puis , comme elle mange les grenouilles , qui mangent les larves de fourmis , elles ne sont pas mes alliées !
    Les singes sont malins , ils savent tremper un bâton dans une fourmilière , et lécher le bâton plein de fourmis . Je suis sûre qu´ils sauraient même manier une chignole .
    Dominique aime les outils , qui sont le prolongement de la main . Je trouve qu´un « vrai métier »,
    c´est celui qui associe la tête et les mains ( à mon avis , tout humble : ))
    Je rêvais d´avoir un enfant dans l´artisanat du luxe ( horlogerie , joaillerie , ébénisterie , maroquinerie , cristallerie, coutellerie, etc ) J´ai vu de nombreuses émissions sur cet artisanat du luxe (NecPlusUltra ) , cela m´émerveillait !
    Mais il ne faut pas être emmanché , c´est bien la cigogne n´est-ce pas , qui était emmanchée ? d´un long cou; la Nature l´a faite ainsi : )) Bonne soirée , à tous .

    • Darie, je pense aussi comme vous, il faut la tête et les mains, elles sont complémentaires. Je crois que Dominique est une bonne bricoleuse comme ma nouvelle voisine qui refait en ce moment le toit d’un abri de jardin, elle manie la perceuse, et sait faire le carrelage
      Les métiers d’art c’est formidable… j’aurais aimé restaurer les vieux livres, les enluminures, encore une idée farfelue… un endroit qui me fait rêver, c’est bien les bibliothèques anciennes, ouvrir un livre qui a plusieurs siècles, quelle émotion.
      Les pauvres cigognes sont très sympathiques, comme beaucoup d’autres oiseaux qui forcément sont des prédateurs. Les grenouilles, il n’y en a plus ici, j’avais horreur de leurs croassements mais tout de même elles manquent dans les mares. A vélo, le chef a repéré une grosse buse postée à l’affut sur un poteau indicateur, avec derrière les tournesols, si seulement il avait eu l’appareil photo ! Nous avons beaucoup de buses, c’est courant ici, mais la taille de celle-là était d’envergure ! Un regard cruel et perçant m’a-t-il rapporté, c’était fascinant.
      Bonne fin de soirée à tous.

  14. Les outils sont à l’honneur, après la chignole, le pinceau et on décore le mur de l’amitié.
    Nous allons mettre des couleurs, tous ensemble à nos pinceaux pour dire :

    ♥ ♥ ♥ ♥ BONNE FETE CHERE DOMINIQUE ♥ ♥ ♥ ♥

    avec la protection de son saint patron, plein de vœux, que la journée soit belle pour elle…..sans oublier des bises. 💝 🎈🍨🍧

  15. Bonjour à tous en général, et Bonne Fête à Dominique en particulier .
    Mon calendrier ne coïncide pas avec le votre ; aujourd´hui , c´est Sylvia .
    Et certains hisseront leur drapeau dans leur jardin (pour la reine Sylvia ) .
    Alors je hisse aussi mon drapeau , et voici une jolie fleur pour une belle journée !
    Puss & Kram ! ( en suédois : bise et « accolade » ) .

  16. bonjour a vous ….un mardi parfumé par l’agrume savonner ..
    en ce jour tout va aller pour le mieux , le moins pire s’éloigne sans nous dire au revoir a demain salut , de toute manière qui voudrais d’une poignée de main d’une dame canicule qui fait du ciel des enclumes de nos nuage de plume , en une semaine je n’ai remarquer aucun sourire , aucun soutient a moi l’ancien , la canicule a des tentacules avec des centaines de petits yeux sans âme a regard fuyant sans lumière au contour noir et gris de colère , c’est une diablesse a grosse fesse pour pouvoir s’asseoir sur tout notre immense territoire comme si il serait qu’un simple trottoir , j’aime bien la dite définition du mot territoire , qui est cela dépend de l’angle d’approche, il y aurait donc une façon d’approcher une forte chaleur caniculaire brûlante sans sentir son ressentit de chaleur , selon notre approche , en pleine après-midi si je sort de ma chambrée sur mon coin gazon en plein soleil a genoux imitant le saint-bernard venus secourir un de mes nains en déshydratation pour lui faire couler une lichette de mon petit tonneau ,quatre goutte d’eau de source pour lui redonner des couleurs ou marchant en marche arrière pour faire croire que je repart ou sur le côté en quinconce en sautant un pas sur deux , je sentirais plus fort ou moins fort les morsures du bouillant soleil , alors qu’on me le dise , bon mon commentaire n’ arien a voire avec le mot du jour , et pourtant si pour moi , mes dames , a l’armée nous employons des mots qui ne se dit pas dans le civil dans ces circonstances, ((((((( un sous-officier peut dire a un légionnaire , tu as fait quoi cette journée tu as chignoler y’a des trous dans ta journée ))))))…..GO!GO!

  17. Buongiorno sous la pluie; bonne fête à Dominique avec cette fleur un peu particulière( elle ne tient pas en bouquet, mais a d’autres qualités).

  18. Pas le temps de chignoler, comme dit Klaus, mais hier soir le prénom arrangé pour les besoins de la cause , donné à Gigliola, m’a amenée à Chignolo, village de Lombardie; un peu de patience: François Ier avait fait venir des Piémontais et des Lombards pour en faire des soyeux installés principalement à Lyon.
    Parmi eux, se trouvaient des habitants de Chignolo: ils avaient apporté avec eux des pantins, à tête de bois, et organisaient fêtes et spectacles avec ces pantins.
    Les Lyonnais appelaient ces soyeux  » Les Chignoles » ( en français dans le texte).
    L’inventeur du Guignol a donc repris un personnage qui existait déjà.
    C’est cette origine du mot « Guignol » < "Chignol(o)" qui semble la plus plausible aux historiens.
    En 1981, les habitants de Chignolo ont rebaptisé leur place principale " Piazza Guignol ", et Chignolo est jumelée avec Brindas, commune près de Lyon, et des festivités y ont toujours lieu en l'honneur de Guignol.

  19. Bonjour les poteaux !
    Ah les amis, que de fleurs aujourd’ hui, vraiment
    c’ est gentil, j’ ai l’ esprit vagabond et j’ avais oublié la date du jour .
    Vous êtes formidables !
    Tous vos jeux de mots me font rire, je savoure .
    Mareria , avec son cadeau fleur de concombre, fait trop fort, la fleur et …le fruit de la fleur, cadeau double dose, à croquer.
    Quant à l’ info Guignol et soyeux, super intéressant ; c’ est l’ ouverture d’ un nouveau monde pour
    l’ imagination.
    Je vous embrasse chaleureusement.

  20. Guignol ….Chignolo…. En Allemagne et en Suède , c´est Kaspar , pour la joie des grands (qui accompagnent ..) , mais surtout des petits .
    Il y a aussi les Guignols de l´info (mais je crois que l´émission a disparu …)
    De toutes façons , les politiques font dans le grand-guignolesque comme des pros ! ha-ha .
    -Au grand guignol-
    Sur le grand boulevard entre deux affiches
    Voici l’homme sandwich qui racole ce soir
    Pour le baron l’esbroufe et pour le nouveau riche
    Il s’arrête parfois parfois sur le trottoir
    Et il dit bonnes gens demain devient hier
    Je ne vois rien de neuf sous le ciel des tropiques
    Mon whisky prend vingt ans dans ma vieille barrique
    L’églantine fleurit dans mon jardin d’hiver

    Et toi l’homme sandwich tu vis à ta façon
    Tu comptes les heures parfois en picon-bières
    Gagnant à la belotte ou perdant c’est selon
    Tu viens refaire le monde en ce bistrot d’Asnières
    Et là au grand guignol des tire la ficelle
    La vie frappe trois coups et lève le rideau
    Les je pense pour toi plaidant pour leur chapelle
    Se traitent bien souvent de quelques noms d’oiseaux

    A la foire à l’encan flirtant avec la chance
    Tu peux tripler ta mise un jour de baraka
    Quand la vie sort pour toi un lapin blanc des manches
    Tout étonné tu dis merci merci pour moi
    Puis tu prends dans tes bras ton piano à bretelles
    Pour jouer la goualante elle parle de Jean
    Tu es l’ homme sandwich qui n’a pas de chapelle
    Boulevard Montparnasse on t’aperçoit souvent

    Au bal des vieux truands tu croises des notables
    Ce pirate tout fier de son nouveau bandeau
    Ce corsaire en campagne il est intarissable
    Au service du roi il veut le dernier mot
    Au bal des vieux truands le vin est frelaté
    Même le vin de messe est un peu bouchonné
    Ta préférence à toi c’est le rhum agricole
    Et la chanson créole et la chanson créole

    Sur le grand boulevard tu es l’homme sandwich
    D’un pas de sénateur promenant les affiches
    Des cinés du quartier t’arrêtant pour causer
    Avec quelques quidams de l’actualité
    de Gaston Ligny .
    C´est une sorte de théâtre de rue , mis en vers . Les quidams de l´actualité , nous les connaissons bien : )

  21. hé! ben dis donc mon blason , ce matin sur mon doux fauteuil velouté a souhait tenant mes cotes sportivement en place , après l’exécution de mon commentaire matinale et son final , me voila d’un coup sans aucune prévenance partit en sommeil profond , dans un songe perçant et pénétrant voir chignolant , tour a tour , en marche avant et arrière sans percussion faisant des trous noir entre mes heures matinales , que diable me dirait vous , un coup de fatigue , une continuation d’une vie rythmique atteint d’un syndrome clinique , un symptôme fait de l’âge ultime du quatrième âge rampant sur la pente final du départ de la dernière étape de la vie accise , mafois on va pas me faire croire que bien assis sur mon bon vieux fauteuil , que j’avais un pied au cuisine a renifler la préparation des rôtis d’halouf et l’autre au boulevard des allongés en recherche d’une place a l’ombre dans une allée large avec beaucoup d’arbre et comme voisine a droite comme a gauche des jolies femmes , tomber en sieste sans avoir demandais cela peut arriver non d’une pipe , surtout que j’ai remarquer qu’après le réveil doux du camarade , je ressent pas la qualité du repos sur ma pèche du matin , surtout a cause de ce petit interlude qui m’a envoyé sur la lune lune j’ai loupé la bonne bière du casse-croûte de 10 h 00 est surtout des
    moules frites , de au champ non du domaine hi!hi!..pauvre de moi j’en suis malade …GO!GO!

  22. après qu’un zeus apollon nous a déverser une rinçade d’une vingtaine de goutte d’eau légèrement mouillée sur notre sol du domaine entourant notre château , un zeus c’est déja un peu bête , sa n’a pas inventer l’eau chaude , il a pas la lumière a tout les étages il marche souvent dans le noir , alors un apollon qui se prend pour un schwarzenegger., il est quoi lui , qu’elle est sa véritable fonction mis a part , dieu de la chanson et de toute musique , des purifications et des guérison et de la poésie , alors le pire de tout ce gringalet des quartiers du mont olympe, il est le dieu de la lumière et pas du soleil , il nous refile la clarté mais pas la chaleur , c’est pas l’époux d’une brigitte , non mais des fois ce gugusse il est juste le chef des clowns de service , toute ces phrases pour dire qu’après une courte pluie matinale , il fait une chaleur lourde , elle fait son poids , alors pour me détourner de ce petit désagrément je vais me rendre sur ma chaise longue , puis fermer mes paupières et partir dans le monde magique , a plus mes dames ….bises …GO!GO!

    • Bonne sieste Klaus , mais attention , vous allez laisser passer l´heure des biscuits Petit Prince , à 16h . A propos , le « petit prince » , chouchou de sa famille , se prend vraiment pour Jupiter .
      Il va être déconfit de ne pouvoir imposer sa moitié aux Français . On dirait que c´est la première fois qu´une de ses volontés ( on peut dire « caprice » ) lui sera refusée . J´ai remarqué que sa physionomie n´a pas changé depuis des années ?! C´est bizarre tout de même .
      En regardant le film du mariage , c´est flagrant . C´est comme un remake du film Highlander .
      Highlander est éternel , mais son épouse vieillit comme tous les mortels . J´aimais bien ce film , joué par Christophe Lambert , au temps de sa gloire ( ensuite , il est dégringolé …)

      • coucou Darie, hier j’ai vu miss minette en jupe courte faire un bisou à Arnold Schwart machin, elle minaudait comme une gamine, elle en taille 34 fillette lui en 58 de chez Raymond l’habilleur du bourreau de Béthune. Nous allons vivre dans une perpétuelle fête, comme à la cour du roi Louis ! je crois qu’elle a compris qu’elle n’était pas aimée ni populaire, il va falloir qu’elle change ses talons et tire sur sa jupe. Il tombe des hallebardes !

    • Dominique, j’ai dit par » ailleurs » qu’il était « immature », dans le fond il est resté dans les jupes de maman bis, il ne changera pas. Comme il ne reçoit pas de conseils puisque c’est lui « le chef » et qu’il a tous les ,pouvoirs, je crois et espère que le peuple va enfin bouger.

  23. Hello il pleut depuis ce matin quel bonheur pour la terre. Ils ont voulu nous faire peur avec un scénario catastrophe, la terre devenue un désert aride, plus d’eau, plus rien à manger, le bétail mort de faim, avec des carcasses à perte de vue, les armées de fourmis arriveraient en rangs serrés…… des bateaux par milliers sillonneraient les mers et les océans pour venir planter leurs bivouacs dans le dernier Eden où pousse nos trois patates et nos deux tomates, ils égorgeront notre dernier mouton, ils monteraient à l’abordage de la gamelle d’eau des piafs, mangeraient les croquettes de nos amis à quatre pattes … comment ? vous dites que ce n’est pas un scénario de film futuriste ? ah, bon !
    Non, le désert est beau et si moi j’habitais ces lieux là et bien j’y resterais :

    Le désert.
    Louise Colet (1810-1876)
    ( Fleurs du midi (1836).

    Le désert ! le désert dans son immensité,
    Avec sa grande voix, sa sauvage beauté ;
    Ses pics touchant les deux, ses savanes, ses ondes,
    Cataractes roulant sous des forêts profondes ;
    Ses mille bruits, ses cris, ses sourds rugissements,
    Gigantesque concert de tous les éléments !

    Le désert ! le désert ! quand l’aube orientale
    Se lève, et fait briller les trésors qu’il étale :
    Quand du magnolia le bouton parfumé
    S’ouvre sous les baisers de quelque insecte aimé ;
    Quand la liane en fleurs, odorant labyrinthe,
    Enlace le palmier d’une amoureuse étreinte ;
    Et que, s’éjouissant sous ces légers lambris,
    Escarboucles vivants chantent les colibris !

    Le désert d’Amérique avec toutes ses grâces,
    Lorsque d’aucun mortel il ne gardait les traces,
    Et qu’avec ses grands bois, ses eaux, ses mines d’or
    Aux regards de Colomb il s’offrit vierge encore.

    Ah ! qui ne la rêva cette belle nature ;
    Qui n’eût voulu quitter ce monde d’imposture,
    Ce monde où tout grand cœur finit par s’avilir,
    Pour courir au désert, vivant, s’ensevelir ?
    Pour chercher dans l’Éden de Paul et Virginie
    L’ineffable bonheur que la terre dénie,
    Vœu de paix et d’amour par chaque cœur conçu,
    Et qui s’évanouit, hélas! toujours déçu !

    Voilà souvent quel est mon rêve
    Dans ces instants d’ennui profond.
    Où le désespoir comme un glaive
    Reste suspendu sur mon front.

    Le désert, le désert m’appelle,
    Pourquoi ces chaînes à mes pas ?
    Oiseaux voyageurs, sur votre aile
    Pourquoi ne m’emportez-vous pas ?

    Il faut à mon âme engourdie
    Un nouveau monde à parcourir ;
    Il faut une sphère agrandie
    Au poète qui va mourir !… »

  24. mareria, une très jolie vidéo que j’ai savourer avec plaisir , je reconnais que j’ai toujours eu une attirance sur les entités grec , en grèce il y a des temples merveilleux des restes de l’antiquité a éblouir le regard , je préfère les colonne près des falaises grec que les pyramides et ce qui touche l’égypte , a mon retour en france , je me suis rendu dans le sud dans une république qui touche la grèce , bon moi je sais toi je pense pas mareria , en plus je ne pense que cela ta un jour intéresser , pourtant c’est de l’histoire de la france , pendant la première guerre mondiale , entre 1916 et 1918 , des hommes de l’armée française des régiments coloniale de l’armée d’orient ont pris et tenus une petite partie du sud de l’albanie , la france se trouvait en froid politiquement avec la grèce en 1916 , la grèce voulait saper l’influence et les accords de l’hongrie et de l’autriche en albanie , il faut savoir que pendant la première guerre mondiale l’italie occuper la région nord entre épirote et koritsa , le gouvernement français a envoyer ses troupes de la coloniale pour faire établir une route et liaison entre valona , la france fit de korca et koritsa des républiques et des régions autonome , de nos jours ces endroits ont changés de nomination comme beaucoup , actuellement c’est la région de korcé , cela pour te dire que dans les années 1970 , ma personne et un peloton de ma compagnie , nous nous sommes rendus dans cette région pour refaire lla stèle des disparus des régiments de l’infanterie coloniale , voila pourquoi je sais tout cela , je l’ai pas lu sur un livre , avant de partir ne croit pas que je partais a l’aveuglette sans comprendre le comment et le pourquoi , j’aurais exécuter.tout ordre ou nouveaux ordres sans me poser questions ni état d’âme , souvent les personnes pensent que le légionnaire n’est qu’une bourrique il avance suivant un ordre sans se poser une seule question car il ne comprendrait pas , le légionnaire n’est pas qu’un guerrier ni une bête de guerre, il exécute mais il réfléchit , car son but c’est de revenir lui et ses hommes , mais si la venus n’est point éthique ou contre mesure cela ne le regarde pas , il fait son travail sans état d’âme, il le fait sans se dire cela est bien ou non , mais ce n’est pas un mouton qui suit un autre mouton , sauf qu’il garde pour lui ce qu’il pense de l’action faite , et cela sera un jour entre lui et son esprit , comme il m’arrive de nos jours , quand la fin approche , je vais pas partir se soir ni demain , mais cela approche , je n’ai pas peur , mais certaines questions que je me poses a moi même , je me fait réponse , sans me dire c’était vraiment pas bien d’avoir fait cela , ce n’est pas moi qui a ordonner ..mais ceux qu’on glorifier en tête du gouvernement , nous on nous traités d’étranger assassin et pour eux des statues sur les places publiques et des avenues et édifices a leurs noms , cela n’a rien a avoir avec la page demandais , mais l’histoire ne possède ni d’endroit ni de date , elle a était de passage et reste gravé pour certains pour l’éternité de leur temps donné , et parfois il est bon d’en savoir un peu plus …..moi j’aime …GO!GO!

    • Merci Klaus; je ne « connaissais » que l’existence des soldats qui durant la 1ère guerre ont servi sur le front d’orient; il y a des stèles et des cimetières à Skopje,Thessalonique,( et encore cela fait 3 ans que je le sais…): et donc je découvre cette péripétie de cette guerre et cette région autonome de Korçë; j’ai un mal fou à retenir les événements historiques.
      Et pour les Grecs, c’est vrai que je préfère leurs monuments, temples en particulier, à ceux des Egyptiens, qui ne me touchent pas, et à ceux des Romains qui sont « moches »…

  25. Je viens de tricher dans la lecture de mon livre de F.Vargas , temps glaciaires , c´est malin !
    J´ai découvert le pot-aux roses ! A propos , je pourrais faire un jeu de mot qui collerait à l´actu comme on dit, le pote aux « roses » ( les « sossarna » comme on les appelle en Suède , ou le ps : ))
    Je crois aussi Dominique , que le pouvoir va l´éreinter , et que la réalité est toujours rattrapée.
    L´état de grâce des 100jours n´a même pas eu lieu !
    Fils 1 et son père sont partis à la pèche jusqu´à ce soir , et je me rappelle des 39 maquereaux apportés un soir à minuit …. j´ai peur … Dans l´euphorie de la pèche miraculeuse , ils pourraient m´en ramener un banc entier !
    Quant à fille2 et son ami , elle a envoyé une photo ce matin , en haut de Trollstigen en Norvège.
    Vous connaissez les méandres de la politique ? Voilà à quoi cela ressemble … http://velo.freesite.host/?p=772
    Même les photos donnent le vertige . Certains touristes peuvent s´arrêter tétanisés , et appeler la Police à l´aide , pour les redescendre dans la vallée .

    • Darie , il faut pas s’occuper vraiment de la politique , cela ne change rien , il faut juste en rire , je sais que cela est triste le plus souvent , mais dit toi comme moi , dire que ces abrutis ont fait de très longue études et que moi j’ai pas mon certif et je comprend mieux le savoir vivre qu’eux …l’école polytechnique et HEC ou la sorbonne et de l’ l’ENA …a mon avis , ces homùmes qui font de la politique doive plus sortir de la promotion bourricot me dirait voltaire …..bises ..GO!GO!

      • Jamais de stress , Klaus ? C´est vrai que vous avez les nerfs solides . L´histoire du paquet de lentilles à 18ans , cela vous a marqué . J´y ai repensée , en voyant un paquet de lentilles .
        C´est un plat d´hiver , je penserai à vous en les cuisant cet automne , avec un petit salé : )
        Avez-vous regardé la Route des trolls ? Ça vous donnerait un tremblement dans les genoux !
        Mais si . Tout le monde l´a en regardant en bas , à vous couper l´appétit ! Non ? rire .
        Bon repas sous la tonnelle . Bises de bonne soirée .

    • Darie, mais quand on connaît la fin d’un suspense, il n’y a plus de suspense alors on laisse tomber le livre…. notez que souvent je survole la fin d’un livre d’un seul œil, et j’en connais beaucoup qui font cela aussi et c’est vilain.

      Bon, percer un coffre-fort, mais si on perçait la neige ?, mais il nous reste la fleur, le perce neige ! ah, si j’avais connu Nérée, quel beau chemin j’aurais fait en sa compagnie, quelle sensibilité !

      Nérée BEAUCHEMIN   (1850-1931)

      Perce-neige
      Radieuses apothéoses
      Du soleil d’or et du ciel bleu,
      Fraîche gloire des printemps roses,
      Pourquoi donc durez-vous si peu ?

      Pourquoi donc êtes-vous si brèves,
      Aubes de l’enfance ? Beaux jours,
      Si pleins d’aromes et de sèves,
      Pourquoi donc êtes-vous si courts ?

      Jeunesse, où sont-elles allées
      Les hirondelles de jadis ?
      Où sont les ailes envolées
      De tes merveilleux paradis ?

      Et vous, poétiques chimères,
      Que dore un rayon d’idéal,
      Blondes idylles éphémères,
      N’auriez-vous qu’un seul floréal ?

      Ô fleurs, vous n’êtes pas finies !
      Les plus tristes de nos saisons
      Auront encor des harmonies
      Et des regains de floraisons.

      La mortelle saison du givre
      N’a pas tué toutes nos fleurs :
      Nous pourrons encore revivre
      Le passé, dans des jours meilleurs. »

  26. voilou d’avoir écrit un si long commentaire cela m’a donner plus que chaud , voir des sueurs froides , hola ! je rigole je taquine mon égaux , je n’ai pas eu de stress émotionnel en écrivant ceci cela , d’ailleurs j’en ai jamais eu de ma vie , des émotions oui , mais non de ce genre , qui serait pas émotif devant une religieuse au chocolat derrière une vitrine ou une jolie fille , cette lourdeur est pas top , cela fait un peu chaleur humide en moins fortiche d’une virée en pantalon court en brousse guyanaise en recherche de la banane rare celle qui parle créole et sucré comme le divin , la banane vous parles pas a vous , a moi si tout les jours voir plusieurs fois , mange moi elle me dit , une bonne douche , je me change pour avoir l’allure sportif au foyer faire le coq français , une grande soif se colle a ma gorge et la faim aussi , mais elle c’est une autre histoire elle me quitte jamais , sortit de table a midi je parle déja du repas du soir , je vous souhaites une bonne fin de soirée a vous toutes , je vais aller au foyer après , lire mes ordonnances et surtout lire mot par mot les indications sur les notices des médocs , je m’aventure pas sur un terrain inconnu ….bises a vous toutes ….GO!GO!

    • hello Klaus, attention aux notices de médicaments, tu trouveras tous les effets secondaires indésirables possibles et imaginables jusqu’à la mort qui est sous entendue…. quand on lit une notice, on jette le médicament tant ça fait peur ! quand tu lis « la peau du visage qui se décolle », même sans chignoler, ça fait reculer. Mon toubib m’a dit un jour « ne lisez pas les notices, ça sert à rien… » alors pourquoi on les met dans les boîtes ? en fait on n’a pas le choix, on se soigne ou pas et au diable les effets dits « secondaires » ! ma devise à moi : « moins tu en prends et mieux tu te portes » mais là encore on n’est pas maître chez soi !

  27. Monique , je viens de prendre ma douche , mes médecins n’y connaisses rien , il donne des médicaments par habitudes des symptômes des patients , sinon il jette un regard furtif sur l’écran de l’ordinateur , le patient malade croit que son docteur tape sur le clavier ceci ou cela pour faire la révision sur l’état du patient sur son évolution , en vérité il tape , le patient a la grippe et mal a la tête et le nez qui coule , il lit sur l’écran , donnez lui chère confrère de l’aspirine et de la pseudoèphédrine , le patient a une toux grasse et caverneuse , donnez lui chère confrère de l’oscillococcinum, mon patient a la toux sèche , donnez lui chère confrère , de la codéine , des codéthylines , des sirops opiacés , mon patient a un cancer en phase terminale , donnez lui chère confrère , l’adresse des pompes funèbres la plus proche de son domicile , une fois un farceur sur une onde radio , avait inventer un faux médicament pour soigner le rhume , tout les docteurs le recommandés a leurs patients , les pharmaciens en perdait la tête , je crois que c’était dans une émission de RMC il y a une vingtaine d’années ou plus ….bises a demain ..GO!GO!

    • Papy, ta dernière recommandation m’a beaucoup amusée, à se tordre de rire !! pour les pompes funèbres c’est pas nous qui irons frapper à la porte, mais ceux qui nous suivent !… à la radio, on nous a tout fait, y compris la bague qui guérit , le présentateur a été évincé de la TV pendant 10 ans, il s’est fait complice d’un charlatan mais ça paie !!
      L’éphédrine est dangereuse, c’est un dopant et la codéïne est considérée aujourd’hui comme une drogue, tant pis pour les vrais patients qui l’utilisaient raisonnablement et avec parcimonie. Bientôt il ne nous restera que le sirop des Vosges Cazé ou un siècle d’inefficacité, dans toutes les bonne pharmacie depuis 1900. Un site intéressant avec vieilles affiches, une histoire de sirop:

      https://www.shp-asso.org/index.php?PAGE=expositioncaze

      Bonne fin de soirée et à demain.

  28. Quand je vous parlais de moutons égorgés, et bien nous y sommes, enfin des barbecues dans les parcs de France, certains osent tout … c’est dans V.A d’aujourd’hui :

    « Coutume…… Pendu par les pieds, l’animal a été saigné au bord du plan d’eau, dans le parc Beaulieu.
    Un mouton, pendu par les pieds, a été saigné au bord du plan d’eau, au bout de l’île de Nantes, en Loire-Alantique, à quelques mètres du chemin de promenade, à la vue de tous, ce lundi 7 août, rapporte Ouest-France.
    “Ce sont des passants qui nous ont prévenus”, a expliqué un policier municipal, alerté par des passants, parc de Beaulieu. Quatre individus ont été interpellés, “ceux les plus proches de la bête ”, a-t-il ajouté.
    L’animal égorgé était destiné à un barbecue en train de s’organiser dans le jardin public. Un groupe d’une quinzaine de personnes avait même prévu chaises et tables pur l’occasion.
    “C’est assez courant, dans ce parc, d’être confronté à ce genre de pratique. Mais rarement en plein milieu du mois d’août”, a reconnu l’agent. La bête a été décrochée et les quatre individus ont été relâchés, après avoir été entendus au commissariat. »…….. c’est comme là-bas, dis !!!Après la fleur, l’insecte avec le perce oreille mais je n’en vois plus du tout, quand on ouvrait un noyau de pêche il courait direct dans l’assiette….mais au jardin, c’est l’associé du jardinier car il mange les pucerons et il est inoffensif. Bonne fin de soirée à tous.

    • Monique , le kiné de mon père a raconté récemment , qu´on (on sait qui est « on » …) avait tué une vache en plein champ , les beaux morceaux avaient été prélevés , bien entendu , et ,
      ni vu ni connu , les malfrats ont filé . Avec la grande braderie de Lille , les éleveurs doivent encore être sur les dents . Des brochettes sont vite préparées , et ont toujours des amateurs…
      Et cela aux frais des éleveurs malchanceux !
      Bonne soirée aussi , à tous ( je retourne à mon livre , je vais voir si quelque chose m´a échappée dans l´enquête : )

      • Darie, ici c’est le matériel agricole qui est volé la nuit, et c’est pourtant de grosses machines, des tracteurs perfectionnés…. en plus du mouton du samedi , souvent on retrouve trois biquettes dans un « camp », oui le padre joue la corde sensible des enfants qui les adorent. On ne peut absolument rien faire et puis un camp ça circule beaucoup.
        Bonne fin de soirée, Miss Marple, se méfier quand même des faux indices.

  29. Monique , je ne triche plus , j´en ai assez vu pour émousser ma curiosité , mais pas assez pour connaitre le dénouement .
    Bonne soirée aussi , mademoiselle euh … (j´oublie toujours son nom , et je consulte la biographie de Louise Bourgoin qui a joué son rôle pour m´en souvenir ), voilà ! Adèle Blanc-Sec qui est une fameuse détective aussi . Je crois que vous aimez aussi les polars : )

    • Oui, j’aime les polars surtout quand ils sont bien faits et intelligents, j’ai des auteurs favoris mais d’un roman à l’autre, parfois, on est déçu. C’est un genre populaire mais certains policiers sont de véritables chroniques de société, de mœurs, et un état des lieux sur le pays. J’attends le 3e tome de Ken Follett, la suite des « Piliers de la terre » et de « Un monde sans fin », « La colonne de feu » sort mi septembre.
      J’ai lu le premier roman de S.J. Watson « avant d’aller dormir » qui était remarquable, le second « Une autre vie » est assez décevant pour le moment !!! bonne fin de soirée

  30. bonjour matinal ..
    mes dames , une douce fraîcheur me tient compagnie , je me sent revigorer pour chignoler a outrance , percer des trous sur un tronc d’arbre avec une chignole a manivelle fabriquer par mes mains bricoleuses avec des gestes de main de maître, donner en cadeau a ce paysage féérique une oeuvre d’orfèvre en matière contemporaine, je sais fort bien que l’habit ne fait pas le moine , connaissant le latin et la fameuse expression de sir plutarque , barba non facit philosophum , qui veut dire , la barbe ne fait pas le philosophe , je ne porte pas de barbe et je ne vais pas créer une oeuvre philosophique mais une sculpture artistique tactique , commencer a faire prendre forme au tronc d’arbre de bois a coup de tronçonneuse une fatale silhouette féminine en position érotique a faire baver de plaisir les passants du monde touristique , vêtu d’une blouse blanche a martingale et foulard rouge autour du coup et béret bleu d’infanterie sur le haut crâne , imaginez vous le schéma produit finit , fixant cet appareil complexe je me pose la question ultime , comment on fixe la mèche perçante dans ce biniou a effort rotatif a coup de rotation du poignet , je ne sais pas si j’aurais la réponse en cadeau dans un paquet de lessive bonux ou dans une charade carambar entre le chameau et le dromadaire a une bosse ou deux , devenir artiste est plus facile en pensée quand acte même improviser donnant vie a une forme irréelle ,me voila dans une grande complexité, un poète philosophe au sens large et ses contours , le monsieur albert schweitzer entre deux notes d’une partition alsacienne et un plat de choucroute et le fameux kouglof côtoyant. un vin blanc a si bien dit et écrit sur l’art , toute logique de l’art, c’est une logique d’association d’idées, et une impression artistique d’autant plus forte, et que toute complexité des associations d’idées conscientes et subconscientes de l’artiste se communique, par l’entremise de son œuvre, d’une façon plus intense et plus complète ,l’art, c’est la transmission des associations d’idées, oui mais aucune explication comment marche la chignole pour mes trous de vide , c’est complexe je trouve , je crois que je devrais vous parler de chimie et de biologie supramoléculaire , vous comme moi comprenons mieux sans notice démonstrative l’association des molécules basée sur toutes forces autres autre que les liaisons covalentes, ou pour vous le complexe désignant les thermes se joint aussi complexe de la façon et manière a faire tenir dans le mandrin un foret , quand je pense et cela ne fait pas rire , que la première perceuses électrique et portative date de 1895 en ((( ALLEMAGNE ))) et je suis de 1933, je n’ai pas du suivre l’évolution de la chignole ….GO!GO!

    • Bonjour papy, certains sautent du coq à l’âne mais toi tu fais mieux, tu sautes de l’âne au coq et c’est un exploit… je me suis bien amusée avec ton commentaire, l’imagination perce mieux que la chignole… je lis « choucroute » et là c’est la pamoison et sans avoir d’origine chez la « l’Alsacienne » (elle s’appelait Sophie) ni de famille chez Palmito, avec la choucroute je sens mes papilles se dilater sans éphédrine. Ola, il fait froid et chez toi la canicule s’en est allée, de quoi revivre, et si je comprends bien tu vas sculpter un tronc d’arbre…. tu as bien raison, c’est ainsi qu’on a retrouvé l’arbre de la justice de St-Louis. Je trouve aussi que les noms des outils frisent la poésie !

  31. Bonjour! Faut chignoler, faut chignoler; Klaus a déjà commencé, et comme on dit dans  » Les vieux de la vieille »: Parce que je vais vous dire une chose, jeunes gens ! faut ben compter 20 ou 30 ans pour savoir se servir d’une chignole et encore quand c’est qu’on est doué. » OK, il va falloir essayer.
    Voici une chanson en normand, à traduire: j’ n’y comprends ren de ren; d’Alphonse Allain, poète en langue normande qui vit dans le Nord-Cotentin:
    « Touorne touorne ma chignolle,
    Ô j’espère men byinaimaé.
    Touorne men rouet que j’envignole,
    Le v’lo ! Jé le sens derryire mei !

    O débasotte Fraunchounette !
    Ch’est d’la fâote à Jaquinot,
    Lé rouoge mouojut sa panette
    Quaund s’acache sen graund picot !

    Le jou qui li baillit d’s aunguules,
    Du couop sen quœu tressâotit.
    Les pouents sâotîtent dé s’n aiguule,
    Quaund pouo la baisi i se penchit ! etc
    Suite et fin ( sans traduction) sur https://languenormande.wordpress.com/tag/balleroy/

    • Bonjour Mareria quelle rigolade avec votre « poème » en patois, voilà qui met le cœur à l’ouvrage !
      il me reste le grand Brassens avec la « Complainte du bricoleur » :

      Pendant les rar’s moments de pause,
      Où il n’ répar’ pas quelque chose,
      Il cherch’ le coin disponible où
      L’on peut encor planter un clou (boîte à outils).
      Le clou qu’il enfonce à la place
      Du clou d’hier, il le remplace-
      Ra demain par un clou meilleur,
      Le même qu’avant-hier d’ailleurs.

      {Refrain:}
      Mon Dieu, quel bonheur !
      Mon Dieu, quel bonheur
      D’avoir un mari qui bricole
      Mon Dieu, quel bonheur !
      Mon Dieu, quel bonheur
      D’avoir un mari bricoleur
      {Boîte à outils}

      Au cours d’une de mes grossesses,
      Devant lui je pestais sans cesse
      Contre l’incroyable cherté
      D’une layette de bébé. {boîte à outils}
      Mais lorsque l’enfant vint au monde,
      J’ vis avec une joie profonde
      Qu’ mon mari s’était débrouillé
      Pour me le fair’ tout habillé.

      {Refrain}

      A l’heure actuelle, il fabrique
      Un nouveau système électrique,
      Qui va permettre à l’homme, enfin,
      De fair’ de l’eau avec du vin. {boîte à outils}
      Mais dans ses calculs il se trompe,
      Et quand on veut boire à la pompe,
      Il nous arriv’ d’ingurgiter
      Un grand verre d’électricité.

      {Refrain}

      Comme il redout’ que des canailles
      Convoit’nt ses rabots, ses tenailles,
      En se couchant, il les installe
      Au milieu du lit conjugal. {boîte à outils}
      Et souvent, la nuit, je m’éveille,
      En rêvant aux monts et merveilles
      Qu’annonce un frôlement coquin,
      Mais ce n’est qu’un vilebrequin !

      Mon Dieu, quel malheur,
      Mon Dieu, quel malheur
      D’avoir un mari qui bricole !
      Mon Dieu, quel malheur,
      Mon Dieu, quel malheur
      D’avoir un mari bricoleur ! »

      ……… pourtant je vous le dis, c’est pas drôle non plus quand on a un mari qui n’est pas bricoleur !

  32. Bonjour ! Klaus , je ne peux pas vous aider , le bricolage a quelques limites pour moi .
    Mais si vous avez une chignole et que vous avez envie de l´utiliser , cherchez un bouleau , au printemps de préférence , et munissez-vous aussi d´un long tuyau souple , relié á un grand sachet de plastique , et vous allez recueillir de la sève de bouleau , qui vous donnera une pèche d´enfer ! le feu de Jupiter ! la gniaque d´un gagneur ! voilà : )) Il parait que c´est reconstituant, revitalisant , régénéralisant , je veux dire que votre forme sera boostée (un mot à la mode ) comme du temps de vos 20ans .
    Démonstration , mais si vous ne trouvez pas de bouleau , inutile de faire cela sur un olivier : ) http://www.seve-bouleau.com/comment-recolter-la-seve-de-bouleau/
    A chaque printemps , ma mère me demande si j´ai chignolé un bouleau de la forêt voisine …
    Mais avec tous les promeneurs/euses sur le sentier forestier , je n´ose pas . On va me dire que je vandalise les arbres … Cette sève est très prisée en Russie , mais on ne connait pas ce procédé et les bienfaits de la sève de bouleau en Suède . Au nord peut-être …
    Bonne journée , averse au jardin ; l´été est fini ( Sommaren är slut … )

  33. Bonjour Mareria , j´ai écouté encore La grosse Chignole de mes amours ce matin : ))
    Et là , vous mettez la barre encore plus haut ! Je ne sais pas si on va trouver encore plus drôle.
    RIRE .

  34. mes dames je file aux nouvelles au foyer , des militaires de l’opération sentinelle ont était attaqués ce matin par une voiture circulant en sens non autorisé , il y a six blessés je crois ( aucun ne risque pour le moment de faire le dernier sourire ) on va nous dires un malade d’un stresse de la conduite sans permis , et si le vilain petit se trouve arrêter par la police , son papa va exprimer a la télévision , mon fils est un gentil petit gars , il n’est pas un radicalisé , il dit allah akbar a chaque fois qu’il croise un pigeon qui vole en fermant un zieux , il faut que cela soit le gauche …de qui se moque t’on …je commence a comprendre que les services de psychiatrie sont plus rentables que l’assédic, et surtout la pension AAH de 870 euros mensuel …..bises a plus ….je file et après j’aurais faim et je veux tout comprendre sur cet acte , mensonge et son reste pour passer la pommade pour adoucir le monde …..GO!GO!

    • Oui Klaus , les gens ne sont pas dupes , et on comprend très bien de qui et quoi il s´agit .
      C´est curieux que personne n´ait pris le temps d´immobiliser la voiture en tirant dans les pneus .
      Bonne journée malgré tout .

  35. voila je sais tout sur tout et voir beaucoup plus , c’est a dire rien , je vais comme le pacha profiter de ce petit moment de fraîcheur, cela sera un peu bonheur , je vais lire un livre sur le 4×4 ford ranger pick-up , je suis pas voiture ni camion , mais comme la devise du quatre roues motrice , ma curiosité est polyvalente que rien n’arrête , une jolie dévisse qui ne dévisse pas dans le temps, nous employons pas très souvent le mot dévisser , sauf pour parler de marche dan sla montagne dans la neige , quand la cordée perd le pas et dévisse , pourtant nous pourrions le dire et le positionner dans beaucoup de phrase , de plus en plus heureux je suis , me voila de plus en plus gaulois en assurancetourix, sans me trouver le barde d’un village de gaulois , je remarque qu’en phase terminale d’écriture de mes commentaires , j’ai pratiquement de moins en moins de mot surligner d’un trait rouge signalant une faute d’orthographe , cela peut paraître très futile , mais j’en prend a mon encontre une grande fierté ….a plus ….mes amies ..bises …GO!GO!

    • Ce n´est pas grave Klaus , de faire quelques fautes , nous en faisons aussi , et puis vous avez tous les droits : ) Mama mia , quel déluge au jardin . Mon pied de basilic a toqué à la porte pour rentrer . Il parait que le basilic a besoin de soleil et de chaleur . J´ai perdu une dizaine de pieds de basilic , et m´étais promis d´arrêter les frais . Mais ma récolte de p-d-terre était si belle ,
      que j´ai retrouvé de l´optimisme . Fils2 fait le pesto lui-même tous les soirs et mes p-d-terre nordiques avaient un air provençal . Je vais en replanter l´an prochain .
      C´est l´heure des tapas et du rosé de la Légion , bon appétit .

  36. sans pleurnicher ni chignoler j’ai passer une belle journée , un bon petit repos sans tenir la chaleur entre mes mains , c´est l´heure des tapas et du rosé de la légion , cela est vrai que les tapas on en mange , ici il y a de l’espagnol comme du mexicain et de l’argentin , le rosado aussi on en boit , je suis plus rouge et blanc que rosée , ou alors un rosée de provence ou un gris des sables , nous buvons du vin quand mangeant , sinon bière et comme tout le monde de la bière , le vent souffle sur la france a ce que je vois a la télévision , je vais me laver et me changer , pour avoir les nouvelles sur l’attaque , je sais rien , j’ai fait la sieste , on réveille pas un homme qui dort ici , je vous dis a demain matin …..bises a vous …GO!GO!

    • Bonne soirée Klaus , la chaleur s´est évanouie , tant mieux , cela rend KO les Légionnaires , même les plus solides . Et vous ne pouviez pas passer tout l´été dans la cavacombe !
      Vous ressemblez maintenant à un Visage-Pâle : ) Diane vous appelle ( c´est la sonnerie ,hi-hi)

    • Hello Klaus, je me demande si on peut encore utiliser certaines vieilles expressions, « travailler comme un nègre » mais c’est ce que j’ai fait. J’ai repéré le rosé de la Légion en vente sur internet puisque tu dis qu’il est bon je vais faire un tour dans ta cavacombe mais légale et officielle bien sûr. bonne soirée sans canicule, on est bien 19° au compteur du thermo, le rêve pour se reposer enfin.

  37. Après la pèche ( deux beaux maquereaux hier ), fils1 et son père ont récolter les myrtilles .
    J´ai déjà trié un tiers du seau , c´est fatigant de rester debout des heures …
    Pour trier les airelles , c´est très rapide . On enlève les quelques branchettes et feuilles , on les rince , et on les cuit dans un fond d´eau rapidement , un peu de sucre , et on déguste avec du porc froid et des p-d-terre à l´eau . C´est délicieux .
    Mais pour les myrtilles , c´est plus fastidieux , les baies sont fragiles et il faut de bons yeux.
    Pas de loup dans les forêts , mais il y en a parait-il …
    On peut toujours se munir d´échasses , mais pour cueillir , dilemme ….
    Ça y est , j´ai fait la liaison entre les airelles et les échasses , par loup interposé : )
    Les échassiers (cigognes ) sont aussi les gardiens de moutons du pays basque , pour se garder des loups et pour arpenter les alpages rapidement .
    Danses avec les loups , ou avec les moutons …

    • miam, miam !!! je vais chez Darie je crois déjà sentir le fumet d’airelles et de myrtilles ! pour les maquereaux, au (faux) beurre fondu avec persil et filet de vinaigre c’est délicieux mais cela sent mauvais dans la maison ! je n’aurais jamais la patience de trier airelles et myrtilles
      ici grand nettoyage, rien à manger mais plus de mauvaises herbes, de chiendent, de vieilles racines, de fleurs poussées anarchiquement, tout le monde en rond ou au carré, ensuite j’ai biné avec le grand trident, quand j’ai voulu me relever, et bien je ne pouvais plus mais j’ai suivi le mode de papy, j’ai commandé à la mécanique et à l’aide du seau et de la pioche j’ai réussi car finalement les outils ça sert aussi à se relever, non mais ! ciel il est l’heure du souper, tout est froid heureusement car je suis vannée…. à plus tard les amis.

      • Monique , l´odeur du maquereau est terrible si la hotte n´est pas branchée .
        Ils étaient très bons .Je trie les myrtilles par tranches horaires , deux heures maximum , pas plus . Personne n´a la patience de le faire .
        Quand je venais d´arriver en Suède , nous étions allés , le Viking , un de ses amis et moi , cueillir les plaquebières . On marche dans les marais en bottes, des heures , avec carte et boussole , une ici , une là-bas , c´est très dur . On lève les pieds sans cesse (à cause de l´eau ). Et le seau pèse de plus en plus lourd , sans pouvoir revenir à sa base (auto) avant des heures . Bref , c´est très dur , et je crois que plus aucun jeune ne fait cela . A notre retour (chez ses parents) , j´ai commencé à trier ( feuilles , branchettes , petites araignées , etc) . A chaque passage de sa mère dans la cuisine , elle levait les bras au ciel en poussant des Ha , des Ho , des phrases suédoises incompréhensibles , pour montrer que le travail était abominable !
        J´en avais tellement marre (tout en restant poliment silencieuse….) que j´ai dit au Viking calmement : « Tell your mother to stop these cries immediately , otherwhise, I put all that in the rubbish  » . J´avais au moins dix kgs à trier et personne ne m´aidait !
        Je n´ai pas entendu les propos du Viking , mais il a été convaincant , je n´ai plus rien entendu !
        Sa maman était très gentille , mais parfois , elle manquait de psychologie …
        La sœur du Viking m´a fait bien rire avec des histoires à dormir debout : ))

  38. Darie, finalement cette cueillette est une histoire de famille !! jamais je ne marcherai dans les marais, on s’enfonce jusqu’au genou et quand on lève le pied on y laisse la botte. Marais n’est pas marécage heureusement, mais ces petites baies demandent beaucoup de peine pour trois fois rien. Je ne connais pas ces petites baies du mûrier et je n’en ai jamais mangé. Se perdre dans un marais doit être affolant, pire que dans la forêt…. c’est un travail d’esclave pire que la cueillette du coton. Quand belle maman s’en mêle, ça fait des histoires comme celles de Robert Lamoureux, c’était tordant. Personne pour vous aider, ça c’est pas gentil du tout, c’est à tout laisser en plan. votre belle mère n’aimait peut être pas ces plaquebières ? vous ne pouviez pas l’inviter à vous accompagner dans cette tâche ingrate ?
    Puisque nous sommes dans les langues étrangères, Pierre Repp n’aurait fait qu’une bouchée de la chignole car c’est un fin diseur :

    http://www.ina.fr/video/I07200914

    • Toute la famille attendait les plaquebières pour accompagner la glace . Ce sont des « delicatesser » . Mais personne ne voulait trier . Mais un bon triage de la confiture , c´est quand on a enlevé les saletés . Ils et elle pensaient que c´était inutile !…
      Ce ne sont pas des buissons ; ces baies , qui ressemblent à des framboises oranges et aplaties, poussent une par une , au ras du sol , et toujours en milieu humide , les marais .
      Le pire épisode de ma belle-mère me laisse encore un fond de … « colère ».
      J´avais passé des jours et des jours à cueillir groseilles et cassis , au point que l´énorme bouteille qui servait á faire le vin de groseilles contenait 30 litres . Elle a été cassée (et les 30l de « vin » perdu !) à cause d´un bocal de compote que ma belle-mère avait laissé tomber dessus : ((( En fait , l´erreur était collective . C´était le Viking et son père qui auraient dû placer cette énorme bouteille en lieu plus sûr . Pas sous des bocaux en hauteur . J´avais vraiment été fâchée , cela se voyait sur ma mine (mais stoïque , sans rien dire !)
      J´avais goûté la récolte de l´année précédente , et c´était un délice ! Comme a dit souvent ma mère :  » N´y pense plus  » mais à chaque récolte , j´y repense ! Trente litres …

  39. Darie, une histoire fâcheuse car tant de travail se perdre ainsi c’est rageant, il y a ainsi des mésaventures familiales qui laissent des traces mais comme on dit chez nous « il n’y a pas mort d’homme » heureusement…… souvent belle mère et belle fille, c’est pas l’entente cordiale, il faut que chacune y mette du sien, de la diplomatie !! il y a un peu de cela aussi entre beau-père et gendre, surtout en vieillissant, chacun s’obstine sur son idée….. je serais un peu comme vous, « stoïque » sauf que je n’oublie pas et qu’ensuite j’évite les sujets qui fâchent, c’est pas facile. Je regarde les autres vivre et je ronge mon frein (encore une expression marrante)
    Pour la video, vous allez dans ytbe en tapant Pierre Repp « le fin diseur ». Bonne fin de soirée à tous.

  40. Mareria;, avec ggle j’ai trouvé facilement ! mais il y a pire…. c’est que je ne me souviens pas avoir inventé cela, voilà qui devient très grave et en plus « je ne comprends pas le haïku » RIRE ! qu’est devenue joséphineB ??? quelle rigolade ! nous avons passé de très bons moments ensemble et nous les prolongeons autrement, moins nombreux mais l’esprit reste.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s