Il n’ y a pas qu’ à la Chandeleur…

…qu’ on « se crêpe le chignon« .
Cette expression est volontiers laissée aux dames qui en viennent aux mains.

Le chignon crêpé est associé à Brigitte Bardot et sa coiffure en choucroute des années 60.

Chignon, mot du jour, trouverait son origine latine dans « catena » la chaîne, qui aurait d’ abord eu le sens de nuque.

John Godward (1908)

Publicités

78 réflexions sur “Il n’ y a pas qu’ à la Chandeleur…

  1. Hello sous le crachin: cela fait retomber les chignons! Illustrations charmantes, Dominique.
    On trouve moult poèmes de ces Messieurs, parfois un peu « déjantés; voici le début d’un long texte de Gautier dans  » Émaux et Camées »: Olé!
    INÈS DE LAS SIERRAS
    À LA PETRA CAMARA

    Nodier raconte qu’en Espagne
    Trois officiers cherchant, un soir,
    Une venta dans la campagne,
    Ne trouvèrent qu’un vieux manoir ;

    Un vrai château d’Anne Radcliffe,
    Aux plafonds que le temps ploya,
    Aux vitraux rayés par la griffe
    Des chauves-souris de Goya,

    Aux vastes salles délabrées,
    Aux couloirs livrant leur secret,
    Architectures effondrées
    Où Piranèse se perdrait.

    Pendant le souper, que regarde
    Une collection d’aïeux
    Dans leurs cadres montant la garde,
    Un cri répond aux chants joyeux ;

    D’un long corridor en décombres,
    Par la lune bizarrement
    Entrecoupé de clairs et d’ombres,
    Débusque un fantôme charmant ;

    Peigne au chignon, basquine aux hanches,
    Une femme accourt en dansant,
    Dans les bandes noires et blanches
    Apparaissant, disparaissant. (…)
    suite : https://fr.wikisource.org/wiki/%C3%89maux_et_Cam%C3%A9es/In%C3%A8s_de_las_Sierras

  2. bonjour les dadames ….
    une page qui donne a chignonner nos journées , le fameux chignon de la bardot brigitte , une crêpe tropézienne façonner a coup de matraque sous le soleil de madrague qui par l’image nous montres son caractère , le chignon une ondulation onctueuse parfois périlleuse qui se porte comme une brioche gourmande au reflet de couleur changeante , une choucroute ou la saucisse est remplacer par un peigne ou un bandeau élastique , le dit chignon est la coiffure en générale des femmes qui font parties de l’armée française, certain homme en porte sous le bonnet , cela dans le monde de la contre-culture du mouvement hippie des années 1960 , avant les cheveux long a la geronimo pour les hommes et a la pocahontas pour les femmes , je suis pas un fortiche en coupe de cheveux et chignon , je porte la coupe au carré et en brosse depuis ma tendre jeunesse , je met du gel dessus , mes cheveux ne bouge pas ma coupe et carré au millièmes près , cela donne une brillance et une bonne odeur , j’aime me coiffer du moins passer la brosse , je déteste me raser , pourtant chaque matin j’exécute ce rite , je crois qu’on dit (imberbe ) j’ai jamais était un très barbu , des petits poils blond comme l’or , j’ai aucun poil sur le tors et des jambes de coureur du tour de france , d’ être blond c’est bien pour la barbe , on peut se raser tout les deux jours si on veut , mais le hic , le blond brille comme de l’or au soleil ….je suis un cas comme légionnaire non andin….GO!GO!

  3. God dag allihopa . Le chignon passait autrefois pour une coiffure stricte et plutôt « vieux-jeu » , un peu maitresse d´école sévère . Mais les maitres coiffeurs lui ont donné une allure moderne .
    Des plumes ou des fleurs donnent tout de suite plus belle allure .
    Dans la rue de la ville de ma jeunesse , une petite dame pas très sérieuse ( ma sœur et moi avions compris les conversations à demis mots des parents : )) , qui paradait en ville avec un très haut chignon . Et ma sœur avait dit : « Elle a un chignon haut comme 3 pommes « .
    C´était bien trouvé , il avait vraiment la hauteur de 3 pommes : ))
    Quand je repasse dans certaines rues , je repense à cette dame . Et le mari (qui n´était pas le sien ) s´était fait surprendre par le mari (le sien) dans sa propre chambre ! le vrai mari avait jeté les habits de l´intrus , lunettes comprises , par la fenêtre ! Il n´a eu qu´à se rhabiller sur le trottoir ! Un vrai vaudeville ! cet intrus était le docteur du quartier .
    Un peu de sérieux … Mareria , ce poème est fort bien écrit , et on peut voir des gravures de cette danseuse célèbre , Petra Camara, en tapant son nom .

  4. se rendre chez son coiffeur c’est aussi a l’écoute de radio bidasse , on apprend tout sur tout le vrai et le faux , c’est dans un salon de coiffure que l’on peu trouver des livres documentaires ou d’illustration les plus intéressent, en exagèrent plus ou moins , certain homme accompagne leur épouse ou se rende au salon avec leur compagne , non par plaisir de l’attente ou l’odeur ou la musique ou la conversation, je dirais que bien assis sur le fauteuil très bien positionner , un regard ou on peut apercevoir le coin shampooing , parfois la jolie coiffeuse prend des positions pour exécuter sa coupe , qui pour certain imbécile peut avoir une légère forme érotique , sinon que font ‘il pendant trois heures au salon , l’amour du métier , la lecture de voici et gala , je ne vous parles pas du fameux syndrome du salon de beauté, soit disant assez rare , mais on en parle dans le milieu médicale du coté des médecins en psychiatrie , de la schyzophrénie dans la mousse du shampoing aux pommes et poire , de la maladie mentale dans la crème a la banane , de l’idée délirante dans la laque a cheveux , ou alors le stresse de l’adition , alors cela peut vraiment être véridique , cela se nomme de l’alogie et anthédonie , la première et le trouble sur les enchaînements de la pensée puis de toute parole, la seconde est bien-sur une forte incapacité de ressentir du plaisir après l’écoute du prix totale de la prestation …Darie doit connaître ses symptômes elle est infirmière , bon poser de l’argile de chaque coté des oreilles en cas de schyzophrénie..hi!hi! pour avoir les oreilles de mickey…pour garder le ritme avec le shampoing …mickey mouse….sa fume du coté du chignon ….GO!GO!

    • Vous connaissez les classiques du rire , Klaus . Murielle Robin est drôle à pleurer ! Rire !
      Le P´tit punch , Les Travaux , La Maison de retraite et le vacherin : ))
      Je vais le chercher , patientez avec ce beau poème …
      -La chevelure-
      Ô toison, moutonnant jusque sur l’encolure !
      Ô boucles ! Ô parfum chargé de nonchaloir !
      Extase ! Pour peupler ce soir l’alcôve obscure
      Des souvenirs dormant dans cette chevelure,
      Je la veux agiter dans l’air comme un mouchoir !

      La langoureuse Asie et la brûlante Afrique,
      Tout un monde lointain, absent, presque défunt,
      Vit dans tes profondeurs, forêt aromatique !
      Comme d’autres esprits voguent sur la musique,
      Le mien, ô mon amour ! nage sur ton parfum.

      J’irai là-bas où l’arbre et l’homme, pleins de sève,
      Se pâment longuement sous l’ardeur des climats ;
      Fortes tresses, soyez la houle qui m’enlève !
      Tu contiens, mer d’ébène, un éblouissant rêve
      De voiles, de rameurs, de flammes et de mâts :

      Un port retentissant où mon âme peut boire
      A grands flots le parfum, le son et la couleur ;
      Où les vaisseaux, glissant dans l’or et dans la moire,
      Ouvrent leurs vastes bras pour embrasser la gloire
      D’un ciel pur où frémit l’éternelle chaleur.

      Je plongerai ma tête amoureuse d’ivresse
      Dans ce noir océan où l’autre est enfermé ;
      Et mon esprit subtil que le roulis caresse
      Saura vous retrouver, ô féconde paresse,
      Infinis bercements du loisir embaumé !

      Cheveux bleus, pavillon de ténèbres tendues,
      Vous me rendez l’azur du ciel immense et rond ;
      Sur les bords duvetés de vos mèches tordues
      Je m’enivre ardemment des senteurs confondues
      De l’huile de coco, du musc et du goudron.

      Longtemps ! toujours ! ma main dans ta crinière lourde
      Sèmera le rubis, la perle et le saphir,
      Afin qu’à mon désir tu ne sois jamais sourde !
      N’es-tu pas l’oasis où je rêve, et la gourde
      Où je hume à longs traits le vin du souvenir ?
      de Charles Baudelaire ( 1821-1867)
      Au XIXième siècle , les femmes « en cheveux » étaient considérées comme des femmes légères… Mademoiselle Valtesse de la Bigne avait une très belle chevelure , une « lorette » comme on les appelait . Et si la Police les attrapait , on leur coupait les cheveux !

    • Mais si Klaus , j´ai regardé L´Addition , elle n´arrête pas de parler du chignon de Geneviève , ou de Françoise : ) Elle a une énergie et un à-propos incroyable !
      Vite au mess , Klaus , c´est l´heure du rata .

  5. Je ne connaissais pas cette chanson d’Anne Sylvestre: « Frangines », dont le début me fait penser au film « : Diabolo menthe »:
    « Ce fut à l’école, déjà,
    Qu’on fit de nous des concurrentes
    On se regardait chien et chat
    On détestait les redoublantes
    Souffre-douleur ou bien fayotes
    On se poussait toujours plus haut
    On s’arrachait les bonnes notes
    On pleurait devant le tableau

    On aurait pu rester frangines
    Ça nous aurait gagné du temps
    Au coude à coude, j’imagine
    Qu’il n’aurait pas fallu longtemps
    Pour qu’on soit toutes aussi bonnes
    Malgré les pionnes
    Et les parents

    Ensuite, en face des garçons
    Commença la grande offensive
    On se fabriquait des façons

    Des rendez-vous sur l’autre rive
    Et grande bringue ou Blanche-Neige
    C’était à qui amènerait
    Tous les boutonneux du collège
    À l’accompagner sur le quai

    On aurait pu rester frangines
    Ça nous aurait gagné du temps
    Bras dessus-dessous, j’imagine
    Qu’on aurait, de ces débutants
    Avant que la vie les assomme,
    Pu faire des hommes,
    Pas des enfants

    Un peu plus tard, c’est la beauté
    Qu’on nous érigea en barrière
    On se retrouvait insultée
    Si on n’était pas la première
    Nos amitiés faisaient sourire
    Fallait nous crêper le chignon
    Et tout ce qu’on pouvait se dire
    N’était que fadaises ou chiffons « (…)
    suite sur https://www.paroles.net/anne-sylvestre/paroles-frangines#EsJ5hJr9ZAIfVP3c.99

  6. Hello la petite compagnie, un matin de ravitaillement, épuisant mais demain ils arrivent et trois jours d’auberge, on n’en est pas sorti et ceux-là, mais ils mangent !
    Je n’ai pas eu le temps de crêper tous les chignons, mais j’ai vu le retour vers la nostalgie qui était un autre temps, oui, j’avais perdu cette « chignole » de vue mais c’était il y a 4 ans, comme on s’amusait bien aussi sur le journal…. il a bien changé (le journal)
    Quitte à un autre retour en arrière voici une chanson « intelligente » de 1914, « la caissière du grand café » :

    « V’là longtemps qu’après la soup’ du soir,
    De d’ssus l’banc ousque je vais m’asseoir,
    Devant une femme, une merveille,
    Qu’elle est brune et qu’elle a les yeux noirs.
    En fait d’femm’s j’m’y connais pas des tas,
    Mais je m’dis en voyant ses appas :
    Sûrement que des beautés pareilles,
    Je crois bien qu’y en a pas.
    Refrain
    Elle est belle, elle est mignonne,
    C’est un’ bien jolie personne,
    De dedans la rue on peut la voir
    Qu’elle est assis’ dans son comptoir.
    Elle a toujours le sourire,
    On dirait un’ femme en cire
    Avec-que son chignon qu’est toujours bien coiffé,
    La belle caissière du Grand Café.
    Entourée d’un tas de verr’ à pied,
    Bien tranquill’ devant son encrier,
    Elle est d’vant la caisse, la caissière,
    Ça fait qu’on n’en voit que la moitié.
    Et moi que déjà je l’aime tant
    J’dis : « Tant mieux, qu’on cache le restant,
    Car, si je la voyais tout’ entière,
    Je d’viendrais fou complètement. »
    Refrain
    Elle est belle, elle est mignonne,
    C’est un’ bien jolie personne,
    Et quand j’ai des sous pour mieux la voir
    Je rentre prendre un café noir
    En faisant fondre mon suque
    Pendant deux, trois heur’s je r’luque
    Avec-que son chignon qu’est toujours bien coiffé,
    La bell’ caissièr’ du Grand Café.
    C’est curieux comme les amoureux
    On s’comprend rien qu’avec-que les yeux,
    Je la regarde, elle me regarde,
    Et nous se regardons tous les deux.
    Quand ell’ rit, c’est moi que je souris,
    Quand j’souris, c’est elle qui me rit,
    Maintenant je crois pas que ça tarde
    Je vais voir le paradis.
    Refrain
    Elle est belle, elle est mignonne,
    C’est un’ bien jolie personne,
    Pour lui parler d’puis longtemps j’attends
    Qu’dans son café y ait plus d’clients.
    Mais j’t’en moqu’, c’est d’pire en pire
    J’crois qu’c’est ell’ qui les attire,
    Avec-que son chignon qu’est toujours bien coiffé
    La bell’ caissièr’ du Grand Café.
    N’y tenant plus, j’ai fait un mot d’écrit,
    J’ai voulu lui donner aujourd’hui
    Mais je suis resté la bouche coite,
    Et je sais pas qu’est c’qu’elle a compris
    En r’gardant mon papier dans ma main.
    Ell’ m’a dit, avec un air malin :
    « Au bout du couloir, la porte à droite,
    Tout au fond vous trouv’rez bien. »
    Refrain
    Elle est belle, elle est mignonne,
    C’est un’ bien jolie personne,
    Voilà qu’elle m’envoie aux cabinets
    C’est vraiment pas ça qu’j’attendais [*]
    Maint’nant ell’ veut plus que j’l’aime,
    Mais j’m’en moqu’, j’l’aim’rai quand même
    Et j’n’oublierai jamais le chignon bien coiffé
    D’la bell’ caissièr’ du Grand Café…..

    Alors combien de fois voyez-vous le mot du jour ? ah, ah ! je détiens le pompon…. vous avez remarqué que Dominique nous les donne par ordre alphabétique, après chignole, c’est chignon, alors quel sera le suivant ???

    • Hi-hi ,Monique , bonjour aussi à Dominique-la-facétieuse; j´avais commencé mon bonjour avec cette remarque , mais quand j´ai vu « chigner : geindre ; avoir constamment l´humeur et la parole grogneuses  » , je m´suis dit : « Dominique va arrêter là, et j´ai changé d´introduction » : ))

  7. Ah Monique, vous me mettez la pression !
    Les mots du jour me viennent au jour le jour et parfois je reste sans mot.
    Il va falloir vous doper à la bonne humeur, l’ amie, trois jours à recevoir, je suis impressionnée et j’ espère que vous êtes aidée.
    Il pleut, il fait gris, le temps que j’ aime.
    Bises tous !!!

    • coucou Dominique, la journée, ils ne sont pas là mais au golf, donc je fais les repas et la nuit, dans la journée, ils se débrouillent non mais. Je suis devant un tas de haricots verts extra fins à équeuter, c’est moins long que les airelles de Darie, mais c’est fastidieux aussi.
      Pour le mot du jour, je n’ai rien vu qui suive le chignon à moins qu’après s’être crêper le chignon, nous passions à la chicane qui est aussi un rond point souvent fleuri.
      Il fait beau et nuageux, petite fraîcheur, c’est l’automne, une belle saison attendue Bise.

  8. une coupe de cheveux ou brushing sans se faire des mèche blonde , m’a toujours fait rire , les dames d’un âge chronologiquement écoulé penchant du côté de la pente raide , se font faire une coupe ou mise en plis , avec des rouleaux et passage sous le scaphandre enrobé dans du papier d’alu comme dit la marmotte suisse , elles se font faire des couleurs , déja avec la coupe de boule de billard et frisé , ressemblant au rose , au mauve voir rouille presque rouge , je serais une femme légèrement forte par faute d’un penchant pour le thé de cinq heures avec avec un paris-brest, une religieuse puis trois éclairs au chocolat , bon je me doute que la dame va me dire , ce n’est pas la pâtisserie qui donne de l’embonpoint a la silhouette féminine , mais les deux sucres dans le thé et le nuage de lait entier , bon vaudrez mieux un thé vert du japon un matcha riche en antioxydant et un bienfait pour la santé, bon revenons au poids ressenti hi!hi! , des hauts talon , un ensemble rose et jaune fluo , une couleur de cheveux , bleu ou rouge métallisé , jaune citron , vert pomme , et bin ! non , du gris du mauve …après on se dit pourquoi il nous regardes celui-la …croyez vous mes dames , que je doit me faire discret voir furtif prendre la position FOMEC , hi!hi!….bon je taquine ….j’ai mal aux doigts de pied , je vais me faire des pantoufles en argile et attendre que cela passe au soleil , je me soigne et je fais une oeuvre sculpturale….bises a vous …ce commentaire et fait pour que je rigole non je pense un seul mot ….ok ! …a plus ..GO!GO!

    • hello papy, hé, qu’est-ce que tu veux dire par  » un âge chronologiquement écoulé » y aurait-il une date de péremption, une sorte de plafond maximum à ne pas dépasser ? RIRE !!!
      ciel, ça existe encore les rouleaux pour les mises en plis …. je ne vois que des brushings … une chevelure méchée j’aime beaucoup, c’est très lumineux. Des rouleaux dans une chevelure, j’aurais peur du tangage. Bon, je suis d’accord pour avoir le style FOMEC, pas vu pas pris, on se noie dans la foule qui est en noir ou en gris, quelle triste époque.

  9. Il faut souligner l’extrême beauté de la dame au portrait, qu’elle est belle ! je ne connaissais pas ce peintre mais qui était le modèle ? avec Dominique les découvertes sont aussi artistiques. J’ai visité la galerie deJohn Godward (1908) , ses femmes sont splendides, la féminité dans ce qu’elle a de plus pur…. mais attention, pour avoir un beau chignon il faut aussi beaucoup de cheveux, il n’y a rien de plus vilain qu’un chignon qui se termine par un petit macaron rikiki ! Le chignon de Sissi était réputé comme sa chevelure, unique parait-il. Les chignons comme ceux des mariées sont des œuvres d’art surtout si des petites fleurs sont tricotées avec les cheveux. Le plus gênant dans le chignon, c’est qu’il ne tient pas la course, c’est une coiffure de femmes lascives… holà, je m’égare ! le chignon de BB lui allait comme un gant, mais avec son visage mutin, tout lui seyait… nous avons eu « la choucroute » on prenait au moins 5 cm de taille, avec les talons c’était super. Toutes les statues antiques sont avec des chignons, il y a encore des coutumes où il ne faut pas couper ses cheveux de toute sa vie. A plus tard

  10. en vérité mes dames , aucune d’entre vous y a pensé , cela veut dire quoi , que l’homme aurait plus de réflexion que la femme hi!hi! , qu’il existerait vraiment , qu’il y aurait une forte différence , nous allons pas faire après celle des boutons , la guerre des sexes , et se posait la dite question , mais qui est le sexe fort , la réponse sera donc dans mon dernier commentaire de cette belle journée , ma petite cervelle y a pensé depuis ce matin , cela est vrai qu’elle ne manque pas d’idée ni d’humour , ma petite cervelle , bon il faut y aller au but pas la peine de tourner autour du feu , quitte a me brûler je me jette , la page tourne et parle bien du dit chignon , qui n’est qu’une façon de se coiffer , soit simple ou compliquer a réaliser , il est vrai qu’il existe différente manière de faire un chignon , non besoin d’avoir l’agilité d’un professionnel ou de ressembler a une ballerine en tutu blanc et collant rose a faire le cygne a l’opéra de paris, pour connaître la définition et la signification du mot chignon et surtout a quoi sa peut vraiment servir ….le chignon est un labyrinthe pour poux …..hi!hi! , je sais je suis bête , un long commentaire pour sortir ma connerie , en vérité je vous le dis , mon dieu , je pète le feu., j’ai le moral qui déborde , tout simplement …mais surtout tout bêtement je me sent heureux , alors je taquine , je rigole , j’use d’un humour de vieux schnock qui tombe progressivement dans une folie profonde , bon je taquine , surtout sur le début de mon commentaire , mes dames je vous souhaites une très belle fin de journée dans le sourire et la joie , a demain matin , bises a vous …..GO!GO!

    • Klaus ressuscité avec le départ de la canicule, enfin on se sent mieux mais dans notre Nord, nous en sommes à dix jours de fraîcheur et un temps bien gris et pluvieux mais comme le dit Dominique, nous, les filles du Nord, on aime cela ! le problème du chignon, ce sont les épingles, certains se servent de baguettes de riz, d’autres des petites barrettes noires des années 1900, restent les aiguilles à tricoter, les choisir en bois ça fait plus joli.
      Avec la vie moderne, le mieux c’est la coupe coiffante, on passe les doigts dans les cheveux et on est peigné. Bonne fin de soirée à tous avec ce petit poème qui sied très bien à la dame au portrait et son cou de cygne.

      Les cheveux
      Albert Mérat (1840-1909)
      L’idole (1869).

      Le flot de ses cheveux a baisé le soleil :
      Il en est demeuré rouge comme une aurore.
      Il brille sur la tête auguste et la décore
      Comme un ruisseau coulant dans un pays vermeil.

      Les profonds cheveux bruns embaument le sommeil ;
      Les cheveux blonds sont doux ; un miel exquis les dore ;
      Mais les roux sont plus beaux et plus puissants encore,
      Et leur rayonnement aux flammes est pareil.

      Ondes au cours puissant où mon désir s’abreuve,
      Ruisselez et roulez éparses comme un fleuve,
      Et faites à la chair un linceul endormant.

      Je veux sur le lit blanc des tièdes encolures,
      Comme un noyé, comme un lascif, éperdument
      Plonger mes mains dans l’or vivant des chevelures »

  11. Klaus, ok: un chignon est un labyrinthe pour poux , un crâne chauve est une patinoire à mouches, mais le carré en brosse, qu’est-ce???
    Bonne soirée!
    Pour rester dans les expressions capillaires, « ras la frange » de ce temps pourri ( 15°!).

    • Mareria, je vous ai répondu aussi sur la chignole….. au fait et comment va cette belle agapanthe achetée il y a quatre ans dans une jardinerie ??? le carré en brosse permet au hérisson de s’essuyer les pattes.

  12. Oui, Monique, et je vous ai donné mon interprétation de ce haïku;
    Et l’agapanthe va très bien; elle est dans un énorme pot ( que je rentre l’hiver); elle est défleurie à présent.

    • Bravo Mareria, vous avez la main verte et c’est une bien jolie fleur décorative. C’est vrai que l’hiver, la maison est envahie par les plantes qu’il faut rentrer mais quel bonheur au printemps suivant.

  13. John William Godward a été un amoureux de l’Italie, qu’il a découverte lors d’un premier voyage en 1904-1905, dans la région de Naples; il est très marqué par sa visite de Rome et des ruines de Pompéi. Il retourne s’installer en Italie quelques années plus tard et y reste dix années.
    Sur ce site, le 1er tableau de la page nous montre une jeune fille avec, en arrière-plan, le golfe de Naples et les îles « phlégréennes »: https://mydailyartdisplay.wordpress.com/2017/06/21/john-william-godward-part-3-italy-and-the-sad-end-to-life/

  14. Mareria , John William Goward dessinait bien les fleurs , Roses , laurier , pavots , iris , elles sont très réalistes . Ne leur manque que le parfum , surtout le parfum des iris , le parfum de fleurs que je préfère . Je m´arrêtais souvent devant un jardin , lors de mes promenades avec ma petite copine à quatre pattes , pour humer le muguet et les iris . Pussel reniflait quelques pissenlits : )

    • Darie, ce peintre est un amateur de beautés grecques et il peint les femmes avec amour. Les détails sont soignés, y compris ceux des cheveux. Encore un amoureux des cheveux un rien bucolique et champêtre et c’est presqu’un hymne à la nature…. bonne fin de soirée :

       » Rémy de GOURMONT
      Recueil : « Simone, poème champêtre »

      Simone, il y a un grand mystère
      Dans la forêt de tes cheveux.
      Tu sens le foin, tu sens la pierre
      Où des bêtes se sont posées ;
      Tu sens le cuir, tu sens le blé,
      Quand il vient d’être vanné ;
      Tu sens le bois, tu sens le pain
      Qu’on apporte le matin ;
      Tu sens les fleurs qui ont poussé
      Le long d’un mur abandonné ;
      Tu sens la ronce, tu sens le lierre
      Qui a été lavé par la pluie ;
      Tu sens le jonc et la fougère
      Qu’on fauche à la tombée de la nuit ;
      Tu sens la ronce, tu sens la mousse,
      Tu sens l’herbe mourante et rousse
      Qui s’égrène à l’ombre des haies ;
      Tu sens l’ortie et le genêt,
      Tu sens le trèfle, tu sens le lait ;
      Tu sens le fenouil et l’anis ;
      Tu sens les noix, tu sens les fruits
      Qui sont bien mûrs et que l’on cueille ;
      Tu sens le saule et le tilleul
      Quand ils ont des fleurs plein les feuilles ;
      Tu sens le miel, tu sens la vie
      Qui se promène dans les prairies ;
      Tu sens la terre et la rivière ;
      Tu sens l’amour, tu sens le feu.
      Simone, il y a un grand mystère
      Dans la forêt de tes cheveux. »

  15. salutations matinal ..
    une journée plus ou moindre fraîche se déroule en ces heures matinal , le soleil brille , il se montre dans ce ciel si bleu , on dirait que mes yeux s’étendent de mon visage pour donner de la couleur au ciel , après une nuit passer dans les songes , et mon réveil et levé digne d’un triathlon me voila premier en discipline sportive pour me tenir hors du lit , je vais prendre un second petit-déjeuner, plus consistant, pas d’oeuf a la poêle avec du bacon, mis a part si c’est un oeuf de léopard ou celui d’un vilain petit canard déguiser en dinosaure ….en tout cas les pays-bas nous ont pris de haut …..GO!GO!

  16. Bonjour à tous , Klaus , vous pourrez manger des petits œufs de caille . Une douzaine de ces petites billes devraient satisfaire votre appétit . Cela doit être joli dans une poêle .
    Douze petits disques jaunes au milieu d´un blanc immaculé . Mais c´est très cher .
    Jolis poèmes , Monique , sur les cheveux . Les coiffeurs d´avant (avant quoi ? : )) mettaient les cheveux en valeur , qui restaient naturels . Maintenant , les coiffeurs teignent à outrance .
    Pour les cheveux blancs, cela se comprend . Mais pour les jeunes ou jeunes adultes, c´est discutable. Cela n´améliore pas les cheveux .
    Une ex-petite voisine (que j´ai connue à bébé) avait de très beaux cheveux blonds cendrés , elle les teint en marron foncé , à 25ans !
    Quant à sa sœur… , en rouge vif !… J´ai fait comme si c´était normal : ) Mais je me demande comment seront ses cheveux (extrêmement fins et peu fournis ) dans quelques années .
    « Chrysanthèmes blancs hirsutes
    Votre chevelure une disgrâce
    Une telle chevelure »
    de Matsuo Basho (1644-1695)
    C´est vrai que certains chrysanthèmes ont les pétales dressés en pointes. Ce sont les plus jolis.
    Bonne journée ( ensoleillée aussi dans le jardin) .

  17. Bonjour la gentille compagnie, petite fraîcheur et ciel nuageux mais quoi, « ces nuages, ces merveilleux nuages… »…. je m’affaire, je m’agite, j’épluche, je décortique, je malaxe, bref une matinée chargée mais sans peine…. tout à l’heure je fais les deux lits, et ça je n’aime pas le plus difficile c’est de mettre la taie au polochon, et on tasse, et on secoue et on pousse et on re/secoue, on finit avec des grands coups de poings d’énervement…je file au four, à midi c’est la disette, le chef vient de m’avertir qu’il a grossi de 1kg,5, branlebas de combat, tous au régime mais je l’ai prévenu, le plateau de fromages sera réduit de moitié, non mais manger un quart de camembert par repas c’est trop… plus tous les autres… j’envisage d’élever une vache normande en Picardie…. il s’est bien amusé le pataud premier avec ses découpages, je paierais pour que l’on nous redonne nos régions françaises et leur histoire car non, les Hauts de France n’ont pas d’histoire, mais la Picardie, le Nord pas de Calais, l’Aisne, la Somme, oui, et quel passé, qu’on me rende ce que j’ai appris en géographie quand j’avais dix ans.

  18. Bonjour, et au revoir: depuis ce matin, j’essaie de faire un chignon au Lapin blanc; il n’y a plus qu’à charger l’auto: je vais vérifier s’il y a toujours des cigognes sur les fils électriques de certaine île…
    Un peu de musique avec cette chanteuse grecque très célèbre, décédée il y a trois jours, Arleta:

  19. Gardez votre sérénité Monique , et si quelque polochon ne rentre pas dans la taie , laissez le tout sur le lit . Les coucheurs feront cela très bien . Ce ne sont plus des enfants , Monique : ))
    « Vos enfants » , mais pas « des enfants » .
    Une petite chanson pour vous :

    Bon voyage Mareria , (puisque vous emplissez l´auto pour partir ) .
    Qui est le Lapin Blanc ? C´est le nom de votre auto actuelle ?! Bonne route .

  20. Bonnes vacances au lapin blanc vers l’île de l’été et de la mer turquoise ! les températures prévues ne sont pas mirobolantes, mais peut être peut-on déplacer l’île ?
    Darie, tout est prêt, je gagne du temps car, bonheur, ils ne dorment pas avec des oreillers, uniquement le traversin, donc deux taies en moins, à bas les oreillers. Toute ma vie, j’ai dormi à plat, sans oreiller, mais aujourd’hui… comment dire…. c’est moins facile j’ai donc opté pour l’oreiller mais sans pelochon… il me faudrait un oreiller cale-nuque ou ergonomique !
    Passage de quelques hirondelles alors qu’il n’y en avait pas… ça sent le départ, d’ordinaire c’est entre le 15 et le 22 août, il ne fait pas assez chaud pour qu’elles restent plus longtemps…. j’espère ne pas rater leur départ.

    • Monique , avec cette sarkoïdose (quel nom ! : )) , j´ai pris l´habitude d´avoir deux oreillers ,
      on dort mieux . C´est d´ailleurs impératif pour les insuffisants respiratoires et les cardiaques en milieu hospitalier . Mais comme vous dites , il faut un cale-nuque quand on ne s´y habitue pas.
      Je roule en petit boudin un tissu doux dans le creux du cou , on peut aussi caler son chignon bien serré : ) « On fait son lit comme on se couche » .
      En fait , il y a plusieurs sortes de chignons . Le principe est d´enrouler les cheveux , et que ça tienne ! Aux trois mariages princiers suédois , nous avons eu le plaisir de regarder les trois journées à la TV , et très bien filmées, lentement , en s´attardant sur les plans .
      Et je me souviens bien de la coiffure très réussie de Madeleine , un gros chignon ramassé sur la nuque. Il faut dire que le diadème , The Modern Fringe Tiara , devait être bien porté !
      Viktoria (un chignon aussi bien sûr ) portait le diadème des camés , offert par Napoléon1 à la reine Hortense . On peut les admirer au sous-sol du Palais Royal à Stockholm .
      On regarde , mais on ne touche pas ! hi-hi .

  21. un doux léger vent enrobe notre domaine de ces bars costaud comme une maman qui aime ses enfants , c’est vrai que nous sommes petits a côté de ces immensités , se sont comme des dieux , ils vivent sans maison mais pour une seule raison , nous faire plaisir nous dorloter comme si nous vivions en pleine adolescence rougissant devant les épouses des dieux ces déesses divine féminine du groupe citroën , il fait une chaleur qui entretient une gentille fraîcheur pour panaché notre journée , et la rendre belle a souhait faite de mille désire de volupté , la provence est la mère des terres , celle des peintres et de la poésie , ou les bonnes herbes pousse comme la littérature pour l’aventure , un esprit venu d’ailleurs , un marcheur sac au dos d’un pays lointain demanderais au croisement d’un premier ancien , pardon monsieur dite moi c’est ici le paradis …bises …GO!GO!

  22. j’ai passer une bonne journée , fait de repos et de lecture avec des mots vivant dans les pages se jetant en pâture au milieu de reine nature , j’ai une petite faim , rien d’extraordinaire , je sent d’ici les bonnes choses a mangés , un camarade a reçu une très longue lettre dans un gros colis remplis de bonnes chose a manger venant d’espagne , se soir après le souper je regarde si j’ai de la force , les mystères de sherlok holmes sur chérie 25 , sur W9 a 21 h 00 , un reportage dans ‘enquête d’action , un reportage sur un mois d’enfer au sein de la légion étrangère , venir a bout de ses limites sur la formation la plus difficile au monde en pleine jungle , moi je me régaler dans cette entraînement , que je faisait plusieurs fois par année a chaque arrivée de nouveaux légionnaire dans ma compagnie , je prenait cela comme un moment de détente des vacances au bout du monde , une mise en forme , malgré les années et la vieillesse présente , j’avoue que cela me manque , de donner de soi-même avec ces frères d’armes , mais la vie avance ne recule pas , alors je fais défiler les souvenirs , alors non besoin de regarder l’émission il suffit que je ferme mes yeux , a demain matin mes dames , après avoir fait un passage dans le culinaire , il faut passer par un changement de vêtement après le passage de douche savonneuse …..bises a vous ..passer une nuit fine et calme ….GO!GO!

    • Klaus , vous avez vu le chanteur américain qui s´est étouffé avec un œuf dur ?!
      Il l´avait avalé tout rond sans le croquer . C´est bête de mourir avec un œuf .
      Avec un œuf de caille , c´est moins risqué . Avec un œuf d´autruche aussi , car on l´attaque avec un couteau et une fourchette .
      Bonne émission d´entrainement ce soir . « Allez, petit ! Allez, fainéant ! Fonce , du nerf ! »
      Je sens que cela va crier dans le foyer , rire .

      • Darie oui un chanteur de rap , j’ai vu cela sur internet , cela doit être une mort horrible , de mourir de cette manière étouffé ( la bouche en cul de poule )…la je suis plus que bête…..père pardonnez les ils savent pas ce qu’ils font ….GO!GO!

  23. bonjour vous..
    pour le moment voir dans l’instant un petit vent et une fraîcheur matinale s’installe dans notre paysage , le soleil joue a se prendre pour une crêpe a nous transmettre un feu doux.couleur jaune d’œuf, dans son pays en haut il nous pond pour nous du pays bas , une crise sanitaire qui donnes a nos lèvres un sourire patibulaire.loin de notre ordinaire , nous faisons comme nos poules fécondes , a cagnetter devant les rayons de supermarché a lire et comprendre les naissances de nos œuf de poule , pour connaître et suivre et décrypter en lisant la traçabilité des œufs de poule , du prénom et nom de famille de la poule , du coq séducteur sachant fort bien que c’est un volatile a poule , sur l’étiquette jamais ont arrive a savoir si le coq charmeur se sert de préservatif masculin enroulé senteur citronnelle durex , le coq n’est donc pas le roi de la capote juste le prince de la basse-cour , dans les fermes ont coupe le cordon du condom , surtout ne pas confondre malgré l’élasticité entre le condom le moyen de protection contre les infections sexuellement transmissibles et la ville du gers portant le nom de condom-en-armagnac ou condom-sur-baïse (le vrai nom de cette ville française) je sais je suis plus que bête , et chaque jour je ne prend pas le bon chemin , plus le contraire je m’enfonce dans le pire que bien , dur dur pour l’omelette du samedi matin avec le lard , l’œuf de poule est normalement le plus utilisé , faite vous a 7 h 00 du matin une omelette avec une demie douzaine d’œuf de canne ou d’oie ou au d’œuf d’autruche ou d’iguane , il nous reste plus qu’a nous tourner vers les mers et océans , le thon notre steak de la mer , alors au petit matin au première lueur du jour une bonne omelette au feux de bois abriter du vent pour éviter tout accident et risque de départ de feu , une omelette au algues marines et œufs d’esturgeon , comme disait coluche aux riches , le caviar est pas meilleur a la louche qu’a la petite cuillère , misère , misère , qu’allons nous devenir , attendre une ponte de canard du haut de nos échasses a butir sous les étoiles comme le butor …..je dois arrêter la caféine….GO!GO!

  24. je vais aller au foyer , boire un thé avec un nuage de lait de chèvre , pour éviter de pondre un autre commentaire comme mon premier ce matin ….mais je fais comme les infos …..je parle du moment non de l’ancien temps …..le pire j’avais pas pensé , hola! comment on va faire a pâques..on aura droit a quoi a l’œuf chrétien italien ou arrivant par bateau du port d’amsterdam….dans le port d’amsterdam , y’a des marins qui chantent les rêves qui les hantent …qui nous hantent …GO!GO!

  25. Bonjour la compagnie, ici l’hôtel des courants d’air, il y a toujours quelqu’un devant une porte, ou alors une conversation devant le frigo, les portes claquent, les douches chantent et d’un seul coup le raz de marée s’en va avec clubs et fracas via le golf et c’est le désordre partout… temps gris, j’entends le doux chant du lave vaisselle, car c’est simple, en une seule soirée, il n’y avait plus de couverts… leur petit déjeuner c’est une grosse gamelle de pâte en forme de colle, à 5h du mat ce doit être difficile à avaler. Il a encore plu, petite humidité, ciel gris de gris.
    Ce chanteur qui est mort en avalant un œuf rejoint bien notre expression française « fais pas l’œuf  » à plus tard les amis » je file à la grenaille mais en pommes de terre.

  26. Bonjour tout le monde , Klaus , vous êtes pardonné pour vos « bêtises » , elles nous font bien rire.
    Continuez surtout . La bouche en cul-de-poule du rappeur , il fallait y penser : ))
    C´est triste pour sa famille , et difficile à ava… , pardon … à accepter .
    Mais là, je ne plaisante plus . J´ai en tête deux personnes à qui c´est arrivé (un bout de viande et un morceau de pain ) .
    Je ne connaissais pas l´expression « Fais pas l´œuf » , que je remplaçais par « fais pas l´âne » .
    Monique , le plat de pâte en forme de colle , ne serait-ce pas du porridge ? Yes , it is indeed !
    Je ne vois pas autre chose . Il faudrait humer et goûter : ))
    Le Viking était content de sa journée hier , quarante-trois sternes de la mer Caspienne .
    J´ai bien ri quand il a dit d´abord « 44 tärna från Kaspiskahavet » , puis a traduit en « 44 sternes
    de la mer Caspier  » Eclat de rire ! J´envoie vite avant le bug , la roulette m´a dans son collimateur encore une fois … Bonne journée , et Monique , bon courage aux fourneaux .
    Et appelez à l´aide si vous peinez . Rendez , ou plutôt , donnez votre tablier !

  27. Bonjour les potes !
    À propos d’ œufs, la préfecture du Pas de Calais accepte de stériliser les œufs des goélands qui sont une nuisance depuis qqes années, mais il faut leur signaler les nids…
    Bisoeuf

    • Bonjour Dominique , Crrrâââ , Crrrâââ , Crrrrâââ , c´est une bonne nouvelle . Il y a deux personnes au Touquet , un monsieur bien connu et son épouse (on ne peut pas la rater , elle fait du vélo en mini jupette ) vont pouvoir occuper intelligemment leurs vacances . Crrrâââ !!!
      1 nœuf , 2 nœufs , 3 nœufs , 4 nœufs , Bises , 5 nœufs , (je compte : )) , 6 nœufs ….

  28. Riiire
    Bonjour l’ amie Darie, pour compter les nids, il faut soi-même nicher sur|sous les toits !
    Remarquez, cela occuperait la quantité innombrable de police, gendarmerie, armée et gardes du corps quand il prend à madame le caprice de venir passer 24h , en tout incognito , sur la côte. ^^

  29. voila mes dames la journée se termine , du moins pour le temps reposant seulement , il est l’heure de rien faire de ce la couler douce de se taper la farniente, de faire la momie en position du fainéant , plus de chichi ni d’attraper de gnon crénom de non , prendre l’air laisser le haut de sa chevelure batifoler dans le vent chaud provençal , libre comme l’oiseau qui se repose sur un frêle roseau , il faut bien connaître la définition dans l’art de vivre entre le chêne et le roseau , le chêne fort et robuste ne pouvant plier face a une très forte tempête se rompt et en meurt, alors que le frêle roseau plie sous la bourrasque , non d’une casquette qui aurait cru sa , les sages chinois vivant en temple shaolin , sont fort en déduction et sagesse bouddhiste, si j’aurais su je serais venu pour faire le petit scarabée en place du david carradine , devenir le kwai chang caine , c’est d’apprendre l’art , avoir beaucoup de chance avec maître po , et maître kan je sais pas , bon malgré que j’ai passer une forte belle journée a dormir , je dois me rendre au lavage puis au foyer pour tout savoir de ce qui c’est passer ce samedi dans le monde , je vous souhaites a toutes une bonne fin de journée , a demain matin …bises ….GO!GO!

    • Bonne soirée Klaus , ki sont maitre Po , maitre Kan , maitre Kwai Chang et maitre du Kung-Fu ?
      C´est du chinois : ) Bon appétit au mess , là , on sait vite ce que c´est , au doux fumet qui
      s´échappe du chaudron sur la table , hé-hé . Il a plu toute la journée , y’a plus de saisons : (

  30. La roulette infernale a roulé toute l´après-midi ?! Durant ce temps , j´ai terminé mon polar , Bbbrrrr , quelle sombre histoire , est-ce possible ?… Mais on rit bien de temps en temps .
    Appeler le sanglier apprivoisé, Marc , car petit , il était un marc-assin , c´est bien trouvé : ))
    Dominique , ces fantaisies de madame Brizitte doivent coûter une fortune !
    Police , gardes du corps , gardiens à la porte … Et je parie qu´on lui porte son parapluie , alors que la Reine d´Angleterre le tient personnellement .
    Tout le monde a vu la scène de la maire de Paris avec un larbin , et Queen Elizabeth à côté , tenant son pépin en toute simplicité .
    Et j´y pense soudainement , la garde rapprochée au complet pédale aussi de conserve ?
    Je confonds (et pas que moi ) de conserve et de concert . Mais si son époux célèbre était de la course , ce serait « il et elle iraient de concert , ( après concertation ) au Tennis Club disputer
    une partie de tennis . C´est correct ? Mouais … je saisis mal la nuance , et elle existe : )

    • Si nous étions méchantes , nous dirions que derrière leur voiture de noces , il y avait un concert de (boites) de conserves . Mais nous ne ne sommes pas méchantes . On ne l´a pas dit : ))
      Vous disiez il y a quelques jours , qu´en GB madame M aurait eu des problèmes avec la Justice, mais en Suède aussi ! On ne distrait pas impunément un jeune garçon de ses devoirs…
      J´imagine les miens (garçons) à cet âge !
      Bonne soirée aussi , et Pan ! sur les goélands et les goélettes . Bises .

  31. bonjour….
    elle s’annonce , elle arrive , elle pointe son nez , elle montre son museau , elle est au premier rang , il n’est que 7 h 25 , une belle lumière de soleil éblouit les fenêtres et porte-fenêtres du château, nous allons devoir chercher au dépôt et entrepôt un chapeau réglementaire d’immense taille pour pouvoir recouvrir les toits de notre belle et immense bâtisse , nous avons pas hier fait attention a la chaîne météo , pour savoir et intervenir au plus tôt et pour le meilleurs contre la forte chaleur qui sera présente en provence, nous aurions toute la nuit nous les anciens , fait du tricot des larges bandes de couleurs pour habiller des baleines géantes d’un parasol gigantesque fait main , pour protéger la toiture et garder a l’ombre nos toitures et murs de taille gargantuesque, nous refusons aucun travaille aussi pénible soit’il même l’impossible et l’au-delà , un légionnaire obéit sans rechigner devant toute difficulté sans se demandais et se dire a lui-même, avec ce devoir a exécuter je vais finir en fin de journée plat comme une crêpe , portant sur moi une fatigue a me (((( crêper le chignon )))) , mais un légionnaire se dit avec fierté , nous sommes un groupe , une compagnie de frères d’armes , et rien ne devient impossible car nous allons tous sans exception faire un dépassement de sa personne car nul légionnaire abandonne et baisse les bras , il meurt au travail en regardant le soleil , et il dit une dernière fois , je suis je part vers l’infini sur le dos d’une oie sauvage vers le paradis drapé du vert et rouge ….en disant moi aussi j’ai eu une maman ………..((((((( tant de mot de phrase inutiles , une t’elle longueur , pour un homme si ordinaire mais légionnaire pour placer fièrement dans son commentaire le mot du jour de la page ))))… seul en fin compte le résultat final …GO!GO!

  32. voyons misse Darie , tu est si petite si jeune pour ne connaître ((( maitre Po , maitre Kan , maitre Kwai Chang et maitre du Kung-Fu ))))))….c´est pas du chinois , une chinoiserie de ma personne pour noyer le poisson dan ma conversation , pour cela croit moi , j’ai nul besoin d’écrire ou de faire des hiéroglyphe incompréhensible.pour le commun des mortels dont je fais partie , tu n’aurait pas connus le petit scarabée au crâne rasé qui fut abandonner devant les hautes portes d’une temple shaolin bouddhiste , il a était sauvé et recueilli par le grand maître PO qui était non voyant , on a vu ce feuilleton en noir et blanc dans les années 1974 sur la deuxième chaîne de l’ORTF, dans ces années la , je n’étais pas fan de la télévision , mais j’avais la couleur arrive sur notre écran de télévision dans ma chambrée a la caserne du 2e régiment étranger de parachutistes a calvi en corse , malgré que j’étais un sous-officier et un ancien d’indochine et d’algérie et d’autres conflits dans le monde , un légionnaire reste un légionnaire nous étions deux par chambre , avec wc et douche et salle de bain et deux lit(hi!hi! ) ,deux armoires , deux table de chevet et deux chaises , un vrai petit chez soi , nous avions acheter (par le commun ) le foyer , une télévision en couleur et un réfrigérateur , mon camarade de chambrée un sergent-chef russe beaucoup plus jeune que moi ( j’avais 41 ans ) , au foyer il y avait la télévision aussi comme de par tout en caserne , un militaire vie comme un militaire dans un monde conditionner mais jamais éloigner du modernisme , il reste curieux , que faisait tu en 1974 , tes devoirs tout les soirs , tu devais faire tes tâches de travail ainsi que tes soeurs mary et carrie ingalls , pardonne moi , je croyais , tu vois on peut se tromper , j’ai toujours cru que tu as vécu ton enfance en famille dans une ferme non loin de la ville de lille dans le nord de la france , je ne pouvais savoir tout seul malgré que je réfléchi beaucoup , que tu résidais dans une petite maison dans la prairie a walnut grove, j’espère laura euh! pardon Darie que j’ai répondu a ta question sur la chine et le kung-fu pour le coup du roseau …GO!GO!

  33. Bonjour ! Avec mes problèmes de roulette hier , j´ai oublié mon petit poème .
    Avant de monter le chignon en épingles (hi-hi ) , on brosse la chevelure tête renversée vers
    l´avant pour donner du volume . Un bon brossage de cheveux était la garantie d´une belle chevelure , disait-on naguère . Maintenant , je ne sais pas . Certain(e)s se font des coiffures de rasta (tous les cheveux emmêlés ) , et c´est un dilemme pour moi : comment les lave-t-on ? comment enlève-t-on les poussières ? C´est leur problème , et il m´intrigue .
    -La chevelure-
    Ta chevelure d’oranges dans le vide du monde
    Dans le vide des vitres lourdes de silence
    Et d’ombre où mes mains nues cherchent tous tes reflets.
    La forme de ton coeur est chimérique
    Et ton amour ressemble à mon désir perdu
    O soupirs d’ambre, rêves, regards.
    Mais tu n’as pas toujours été avec moi. Ma mémoire
    Est encore obscurcie de t’avoir vu venir
    Et partir. Le temps se sert de mots comme l’amour.
    de Paul Eluard ( 1895-1852)
    Je crois que la « chevelure d´oranges » est une chevelure rousse : ) Je ne vois pas d´autres explications . Bonne journée , pas de soleil encore pour nous , mais il essaye de percer .

  34. mes dames , je vais profiter de cette journée magnifique qui se déroule et s’enroule sur mon tapis de porte de chambrée , le soleil cligne de l’oeil et me fait comprendre de sortir et de la regarder droit dans les yeux pour le remercier , le soleil se prend pour un dieu , si il croit que je vais me balader avec une brouette a bras pour transporter un prie-dieu il peut se mettre un doigt de main dans le nez , je vais mettre sur mon dos , un beau maillot blanc du 1 REC de cavalerie pour courir comme le cheval en plein pâturage et sauter par dessus les salades , il faut avant de partir dans une course folle au pied d’une colline ou d’une clairière d’une étendue boisée de bois d’arbre et de feuillage vert olive ou légion , mes dames je prépare ma musette et pif paf je vais voler comme le piaf dans ce ciel sans nuage , je vous souhaites a toutes un super dimanche en famille ou seul devant la télévision a regarder recherche appartement , a lundi , cela sera un autre jour bénéfique a écrire et lire cette magnifique page ……bises a vous …GO!GO!

  35. Bonjour les amis !
    Une journée ensoleillée, c’ est le printemps de
    l’ automne.
    En GB, une jeune femme coiffeuse a reçu une adolescente qui ne se coiffait plus depuis des années pour cause de dépression.
    Elle était enfin retournée en classe et c’ était bientôt le jour de la photo de groupe.
    Alors, elle demandait à la coiffeuse de lui raser la tête tant sa chevelure était emmêlée.
    La coiffeuse a refusé et a passé 13heures à nettoyer et démêler les cheveux.
    La photo finale est magnifique, la jeune fille a une coupe au carré dégradée et floue, très jolie.
    Beau récit n’ est-il pas ?
    Bisou

    • Drôlement sympa , cette coiffeuse , bonjour Dominique. Merci de raconter cette belle histoire.
      La jeune fille aura sans doute une bonne motivation de reprendre goût à la vie .
      Une jolie tête et une vraie copine à aller voir de temps en temps . On dit que les coiffeurs/euses écoutent beaucoup de confidences durant leur travail , là , c´est encore mieux . Une vraie psychothérapie , en douceur , et des sourires devant le miroir .
      Très bonne journée . ( Où peut-on voir la photo de la demoiselle ?)

  36. Bonjour les amis, l’auberge a fermé ses volets, tout est en ordre, les machines ont tourné et ils sont repartis après une super belle journée. Mon golfeur est premier, c’est la 2e fois qu’il remporte une compétition, il est très content et nous aussi… d’un seul coup la maison est vide, le tornade est passée et seule la poubelle s’en souvient si j’ose dire, parce que les cartons, les boissons (pas d’alcool) les papiers, les cornets, les yaourts… du travail pour mes éboueurs très sympas. Ca ne fait rien, mais dans tout cela je suis fatiguée car en fait on a qu’une seule fois vingt ans.
    J’ai lu la belle histoire de chevelure de Dominique, c’est extraordinaire et très méritant, tapis rouge pour cette coiffeuse qui, quelque part, a donné ce qu’elle avait de meilleur, sa gentillesse et sa patience. Pour la patience des anges, là, c’est du pipeau, nous n’avons jamais rencontré d’anges mais on les imagine et surtout on aime celui qui veille sur nous (de temps en temps évidemment il fait une petite sieste !!)
    Voila, je reprends la routine, elle est sécurisante et rassurante. Je vais lire les nouvelles car finalement trois jours sans et on s’en porte très bien.
    Pour les anges, voici un auteur qui s’en est allé à 34 ans, un ange assoupi, un mauvais veilleur, la bougie s’est éteinte … une belle histoire d’amour, Antoine aime Gabrielle mais elle est atteinte de phitisie, elle n’a que 21 ans quand elle meurt et Antoine la suit de quelques semaines, atteint de la même maladie

    Un ange
    Antoine Fontaney (1803-1837)
    ( Ballades, mélodies et poésies diverses (1829).

    Dans toutes les douleurs humaines
    Toujours avec nous de moitié,
    Quel instinct secret vers nos peines
    Guide ainsi ta tendre pitié ?

    Dès ce jeune âge où l’existence
    Comprend à peine le malheur,
    D’où te vient cette expérience
    De toutes les vertus du cœur ?

    N’es-tu qu’une simple mortelle ?
    N’as-tu rien en toi de divin ?
    Partout où l’on souffre on t’appelle,
    Et qui jamais t’appelle en vain ?

    A nos larmes, dans nos prières,
    Nous sentons tes pleurs se mêler ;
    Et, plus que nous, de nos misères
    C’est toi qu’il faudrait consoler !

    Que ta bienfaisance est aimable,
    Et que de grâce a ta bonté !
    Tu voudrais rendre inépuisable
    Le trésor de ta charité.

    Le Ciel devait te le permettre ;
    Mais quand tous tes heureux sont faits,
    Si tu n’as plus même à promettre,
    Tes refus sont d’autres bienfaits »

    Bonne fin de soirée à tous.

  37. Bonsoir chère Monique, admiration pour avoir si bien géré ces trois jours et félicitations à votre golfeur, c’ est magnifique ; passera-t-il professionnel ?
    La pauvre chevelure de l’ adolescente en souffrance était à l’ image de sa douleur, une sorte de buisson de ronces , inextricable.
    Et la photo finale , une merveille de douces boucles libres et brillantes.
    Et maintenant Monique, il faut être bonne avec vous-même et vous reposer.

    • Bonsoir chère Dominique, on espère qu’il sera professionnel, il rentre à l’université mais avec un temps aménagé pour le golf, c’est-à-dire qu’il fera trois années d’études au lieu de deux pour se réserver le temps nécessaire à l’entrainement, j’espère qu’il pourra conjuguer les deux mais il aime aussi les études. La semaine prochaine il y a un grand tournoi en Belgique, on verra bien.
      J’espère que l’adolescente en souffrance est heureuse, cette coiffeuse sans le paraître a fait plus de travail que dix séances de thérapie, je n’y connais rien mais je le suppose. A chaque fois qu’elle sera en difficulté, peut être qu’elle regardera cette photo qui est un peu une résurrection.
      Demain repos, je ne fais rien de mes dix doigts. Bon dodo.

  38. Bonsoir Monique , ce n´était pas l´Auberge espagnole , vous avez donné de votre personne .
    Bravo au petit-fils champion , il se souviendra de ses 20ans et de la fête donnée pour lui.
    Je viens de trier deux énormes saladiers de myrtilles et airelles mélangées . Il reste deux âtres à trier , moyenne taille . Je continuerai demain . Ne pas attendre , c´est la règle ; quand elles sont fraiches , c´est beaucoup plus facile .
    Le poème est mélancolique , sans doute à cause de la maladie sans pitié des deux amoureux .
    Bonne soirée , à vous , Dominique et Monique . Le championnat d´athlétisme à London me saoule les oreilles , mais le père et le fils 1 sont très adeptes de grandes compétitions ( cela fait plousieurs jours qué ça doure … )

    • Bonsoir Darie, c’est que le petit fils n’a pas encore 18 ans mais je crois que pour ses 20 ans ce sera une autre fête peut être avec une « copine » ??? pour le moment, il est très sérieux mais ….j’ai fait auberge parce que je suis près de son golf du moment, cela évite à la famille de faire des allers et retours en voiture durant trois jours.
      Vous êtes encore dans le tri mais quelle corvée et quelle patience. Vous en serez récompensée, cela aussi c’est du sport mais non reconnu ! le sport c’est l’opium du peuple, nous avons des champions français, mais comme le dit Dominique, ce ne sont plus les mêmes athlètes, ils sont modelés, dessinés par une flopée de machines et des repas spéciaux, ils ont des masseurs, et surtout ils sont entourés par une bande de sangsues car l’argent circule aujourd’hui, c’est lui le sportif ! j’admire les combinaisons fuseau on dirait des bronzes parfaits animés. Bon courage.

  39. Que veut dire, Darie, deux « âtres » ?
    J’ aimais beaucoup regarder l’ athlétisme à la TV il y a des années.
    Les sportifs à l’ époque étaient émaciés, maigres et portaient des shorts satinés avec une fente sur le côté, qui flottaient autour de leurs cuisses.
    La concentration, l’ effort, la détermination et la souffrance étaient palpables et nous servaient de leçon de morale, c’ était stimulant.
    Rien à voir avec les sportif de maintenant, élevés en batterie, sur ordinateur et les muscles gonflés (dans le meilleur des cas)
    à l’ hélium.
    Bon dodo Darie.

    • Dominique , c´est le correcteur automatique qui travaille pour moi ( pas pour les myrtilles : ))
      Je voulais écrire deux autres saladiers .
      Je pense la même chose au sujet des sportifs ,de la tenue et des muscles aussi . Et pour mettre un peu d´ambiance dans la TV-room , je demande parfois « C´est lui le champion des dopés?…  »
      Par contre , je regarde toujours les podiums et j´écoute les hymnes nationaux .
      Bonne nuit aussi Dominique, et clouez le bec aux goélands surtout : )

  40. Ah Darie, je les observe et les fusille du regard, mais cela ne les …touche pas.
    Ils sont même mauvais entre eux et se filent des beignes du bec, des vraies mandales et on voit les chefs, les cogneurs, et les autres.
    Si comme les gangs, ils pouvaient s’ entre tuer, mais je rêve. -:)))

    • Dominique, pareil i ci avec cinq couples de tourterelles et quatre de ramiers, on devient fou avec les roucoulements dès 6h du matin, il y a encore des petits, plein de petits duvets au pied des arbres, ils n’en finissent pas de se reproduire et on ne peut pas les repérer sauf sur les fils et encore et que de fientes, c’est sale et véhicule des maladies mycosiques.
      Vos charognards volants sont de vrais malfrats, on dirait un polar ailé, ça change des histoires de psychopathes… détruire les œufs ce serait drôlement bien un vrai boulot à plein temps, une ouverture pour Jupiter qui a besoin d’en masquer quelques milliers. En vacances culturelles à Marseille, j’ai bien ri ! après il pourra faire la comparaison avec Chicago !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s