Reines Claudes d’ Oullins

Il y a quelques petites années, j’ ai planté ce qui se présentait alors comme une tige.
Il s’ agissait d’ un très jeune prunier.

Cette année, pour la première fois, la récolte est sensationnelle , des kilos de fruits magnifiques.
Les deux dernières années, il avait donné une très jolie prune unique.

Il s’ agit d’ une variété de reines claudes
d’ Oullins, grosses prunes rondes et dorées,
mûres la première quinzaine du mois d’ août.

(copyright)

Le mot du jour est ABONDANCE.

Publicités

83 réflexions sur “Reines Claudes d’ Oullins

  1. Un sujet juteux à souhait, d’une belle couleur de miel, de très bonnes confitures et que dire de la tarte aux prunes quand elle sort du four….. bravo Dominique et son reine-claudier j’ai moins de chance avec mon mirabellier, trois jours de grêle ont eu raison des toutes ses fleurs sans exception, donc pas une prune.
    Demain, je sonnerai la corne d’abondance ! juste un avant goût de ce mot biblique ! la corne d’abondance est aussi un gâteau oriental

    Rainer Maria RILKE   (1875-1926)

    Corne d’abondance
    Ô belle corne, d’où
    penchée vers notre attente ?
    Qui n’êtes qu’une pente
    en calice, déversez-vous !

    Des fleurs, des fleurs, des fleurs,
    qui, en tombant font un lit
    aux bondissantes rondeurs
    de tant de fruits accomplis !

    Et tout cela sans fin
    nous attaque et s’élance,
    pour punir l’insuffisance
    de notre coeur déjà plein.

    Ô corne trop vaste, quel
    miracle par vous se donne !
    Ô cor de chasse, qui sonne
    des choses, au souffle du ciel ! »

    Bonne fin de soirée à tous.

    • Dominique, euh….j’en connais qui auront la joie de secouer le prunier, vous n’avez pas des merles chez vous ? ces sales bêtes sont des vandales, le soin que nous apportons à nos fruits, ce sont les oiseaux qui les mangent, que dire de l’attaque des guêpes dans mes dix poiriers, toutes attaquées par les fourmis, les guêpes et les mouches. Bravo et bise.

  2. Bonjour ! et félicitations au petit prunier d´Oullins pour sa belle production .
    Nous nous souvenons Dominique , good morning, de La petite prune qui semblait promettre de belles récoltes à venir . Comme pour dire  » Cette année, j´suis trop petit pour faire mieux , mais vous allez voir ce que vous allez voir . Patience  » .
    Cela me rappelle un petit poème , dont mes petites filles , vers 4-5 ans, récitaient les cinq premiers vers . J´écrivais les vers , puis elles dessinaient ce qu´elles voulaient sur le cahier de dessin . Il a été impossible de faire réciter trois mots de suite aux deux garçons !
    Mais les filles aimaient beaucoup ce livre de poésies , les écouter et les réciter , et dessiner .
    -Chaleur-
    Tout luit, tout bleuit, tout bruit,

    Le jour est brûlant comme un fruit
    Que le soleil fendille et cuit.
    Chaque petite feuille est chaude
    Et miroite dans l’air où rôde
    Comme un parfum de reine-claude.
    Du soleil comme de l’eau pleut
    Sur tout le pays jaune et bleu
    Qui grésille et oscille un peu.
    Un infini plaisir de vivre
    S’élance de la forêt ivre,
    Des blés roses comme du cuivre.
    de Anna de Noailles ( 1876-1933)
    Ces jolies prunes dorées et sucrées font un bon dessert , en tarte ou même nature . Il n´est pas toujours nécessaire de transformer les fruits pour se régaler .
    Et bravo Dominique d´avoir bien soigné et encouragé votre petit arbre ; vous lui avez certainement dit tout ce qu´il aimait entendre : )

    • Hello Darie, lire Anna de Noailles dès le matin est un bonheur, c’est une abondance poétique ! pour Dominique, avant l’abondance, elle nous a souvent parlé de sa patience devant cette petite tige qui deviendra un grand arbre !
      Il y a quelques années, j’ai vu mon weigélia mourir tranquillement, il a donc été coupé à ras mais une petite tige a résisté, toute petite et j’ai décidé de la garder… aujourd’hui mon weigélia est énorme, il a repoussé plus beau encore, il me donne encore des fleurs d’un beau rose.

  3. bonjour a vous ….
    commencer mon récit en expression clair, net et précis , cela serait une surprise a moi-même comme pour vous , tiens sans aller sur les paroles de la chanson de jean schulteis , confidence pour confidence , je vous dit entre vous et moi , que j’ai bu une bière brune et fraîche pleine de belle mousse blanche qui couronné l’ambre du verre de la brune divine boisson , ce monsieur réside en vaucluse , gentil et on peut parler avec lui sans se dire ou il cache son oreillette de donneuse de réponse , lio qui entre nous pas d’amour solitaire qui ferait notre ordinaire , me dirait en plissant sa courte jupe recouvrant le haut de ses longues jambes , les brunes comptent pas pour des prunes, Dominique , l’abondance , mes dames loin de moi ce matin de m’imaginer en fidèle apôtre , on lit bien dans la bible l’abondance, le petit barbu matthieu vêtu d’une simple cape brune sur une tunique blanche , a bien écrit et dit selon c’est dire que si vivre en abondance n ‘est donc clairement pas l ‘abondance de biens matériels, c’est tout le contraire , sinon le maigrion jésus aurait était l’homme le plus riche de la planète terre , Dominique , c en’est pas la quantité qui compte mais la qualité , mais je reconnais qu’un panier en osier de couleur brun est plus lourd quand il est remplit de prune reines claudes que quand il contient une seule solitaire prune au fond , j’aime bien les prunes , en confiture en tarte ou pour déguster selon mes envies sur l’arbre fruitier, nous avons dans notre verger environ une centaine de prunier la reine-claude d’oullins , ces magnifiques arbres d’abondance nous donnes de grosses prunes jaunes avec une merveilleuse chair jaune verdâtre, de la confiture en petite boite carré couleur jaune et or drapé du fanion de la légion étrangère pour les régiments de la légion étrangère et pour les succulentes tartes maison pour pépère , d’en parler je sent le jus sucré au bout de ma lèvre , hola! je vais chercher une boite de ration de prune reine-claude pour l’étaler sur une biscotte beurrée ….a plus …..bises ..GO!GO!

  4. Bonjour les amis d’août, je remarque que le mot abondance mène à des sites d’ordre religieux, ensuite à des conseils de culture en tout genre, mais je préfère rester aux valeurs sûres pour cette nouvelle page paradisiaque, l’abondance étant un mot créé pour le paradis…. étant comme St-Thomas, je ne crois que ce que je vois, donc le jardin du ciel c’est pas mon obsession. Voici le grand La Fontaine mais je me garderai bien de vous en donner la traduction :

    L’Ecolier, le Pedant, & le Maiſtre d’un Jardin

    Certain enfant qui ſentoit ſon College,
    Doublement ſot, & doublement fripon,
    Par le jeune âge, & par le privilege
    Qu’ont les Pedants de gaſter la raiſon,
    Chez un voiſin dérobait, ce dit-on,
    Et fleurs & fruits. Ce voiſin en Automne
    Des plus beaux dons que nous offre Pomone
    Avoit la fleur, les autres le rebut.
    Chaque ſaiſon apportoit ſon tribut :
    Car au Printemps il joüiſſoit encore
    Des plus beaux dons que nous preſente Flore.
    Un jour dans ſon jardin il vid noſtre Écolier,
    Qui grimpant ſans égard ſur un arbre fruitier,
    Gaſtoit juſqu’aux boutons ; douce & freſle eſperance,
    Avant-coureurs des biens que promet l’abondance.
    Meſme il ébranchoit l’arbre, & fit tant à la fin
    Que le poſſeſſeur du jardin
    Envoya faire plainte au maiſtre de la Claſſe.
    Celuy-cy vint ſuivy d’un cortege d’enfans.
    Voila le verger plein de gens
    Pires que le premier. Le Pedant de ſa grace,
    Accrut le mal en amenant
    Cette jeuneſſe mal inſtruite :
    Le tout, à ce qu’il dit, pour faire un chaſtiment
    Qui pûſt ſervir d’exemple ; & dont toute ſa ſuite
    Se ſouvinſt à jamais comme d’une leçon.
    Là-deſſus il cita Virgile & Ciceron,
    Avec force traits de ſcience.
    Son diſcours dura tant que la maudite engeance
    Eut le temps de gâter en cent lieux le jardin.
    Je hais les pieces d’eloquence
    Hors de leur place, & qui n’ont point de fin ;
    Et ne ſçais beſte au monde pire
    Que l’Ecolier, ſi ce n’eſt le Pedant.
    Le meilleur de ces deux pour voiſin, à vray dire,
    Ne me plairoit aucunement. »

    Je crois plus au prunier de Dominique qu’à la pomme du paradis, qui aurait pu être une pêche et quand je pense que certains planchent pour rétablir ce détail je me dis que, franchement, il y en a qui n’ont rien à faire.

  5. j’avoue parler de nourriture n’est pas une sinécure mais un bien-fait pour mon palais , en sens large je décrirait que sur mon délicat et long palais elles sont reines les claudes , sucré a souhait , c’est un peu comme si on regarderais un ange blanc immaculée passer ses ailes avec un chiffon doux un coulis de cajoline , j’ai un petit appétit assez féroce , qui demande simplement d’assouvir tout ses désirs dans un profond plaisir , une simple vision dans un plat blanc de porcelaine , des prunes bien rangées au carré et alignées comme des militaires recouvert de sucre , vous voyez vous humez l’odeur des prunes dorée dans cette légère fumée qui monte du rebord de la fenêtre , sans omettre qu’avec l’apeyre, c’est la garantie d’avoir deux tartes , en dessert ou a quatre heures ou pourquoi pas a pas d’heures , j’aime les fruits , marauder dans les champs vert d’herbe grasse a la recherche des fruits sacrés , sur une table , une nappe blanche a dentelle et un plat avec des prunes jaune c’est du soleil dans la maison , c’est pour cela qu’elle est reine la claude , en été si on ouvre bien ces yeux qu’on dilate bien ces pupilles au petit matin sous un ciel bleu sans nuage on peut apercevoir les auréoles d’or qui entoure les prunes reine-claude , qui sait , qui peut dire le contraire , qui peut me donner la preuve que je me trompe que je divague , que la prune me fait rêver debout en étant éveillé , une aurore boréale ce n’est que dieu qui se rend du paradis sur terre avec une tarte chaude de prunes reine-claude …..GO!GO!

    ttps://www.youtube.com/watch?v=yJWmL-OEpng

    • Hello papy je sais combien tu es porté sur tout ce qui se met à la bouche et va dans l’estomac, que serions-nous sans les fruits ? j’ai un petit fils qui ne mange jamais de fruits autrement que dans les yaourts, il m’a dit qu’il n’aime pas les peaux ni cracher les noyaux !!!!! j’ai un faible pour les mirabelles surtout en tarte et en confiture. La férocité en appétit, c’est la plus appréciée…quand nous étions mômes, on aimait longer les rues (qui étaient petites à l’époque) car les arbres fruitiers débordaient par dessus les murs et on ramassait pommes, cerises, prunes, on arrivait à la maison tout barbouillés et le lendemain on avait mal au ventre. Tu vois, je crois que la terre est un petit paradis mais voilà, il y a trop de « si » …………..

  6. Avant de vaquer, un petit tour dans la Maison de Claudine chez Colette :

    Printemps passé

    LE bec d’un sécateur claque au long des allées de rosiers. Un autre lui répond, dans le verger. I1 y aura tout à l’heure sous la roseraie une jonchée de surgeons tendres, rouges d’aurore au sommet, verts et juteux à la base. Dans le verger, les raides baguettes d’abricotier, sacrifiées, brûleront, une heure encore, leur petite flamme de fleur avant de mourir, et les abeilles n’en laisseront rien perdre…

    La colline fume de pruniers blancs, chacun d’eux immatériel et pommelé comme une nue ronde. A cinq heures et demie du matin, sous le rayon horizontal et la rosée, le blé jeune est d’un bleu incontestable, et rouge la terre ferrugineuse, et rose de cuivre les pruniers blancs. Ce n’est qu’un moment, un féerique mensonge de lumière, qui passe en même temps que la première heure du jour. Tout croît avec une hâte divine. La moindre créature végétale darde son plus grand effort vertical. La pivoine, sanguine en son premier mois, pousse d’un tel jet que ses hampes, ses feuilles à peine dépliées traversent, emportent et suspendent dans l’air leur suprême croûte de terre comme un toit crevé.

    Les paysans hochent la tête : « Avril nous fera bien des surprises… » Ils penchent des fronts de sages sur cette folie, cette imprudence annuelle de la fleur et de la feuille. Ils vieillissent, accrochés à la course d’une terrible pupille que leur expérience n’instruit pas. Le vallon cultivé, gril1 logé encore d’eaux parallèles, hisse ses sillons verts au-dessus de l’inondation. Rien n’arrêtera plus l’asperge qui a commencé son ascension de taupe, m la torche de l’iris violet. La furieuse évasion entraîne l’oiseau, le lézard, l’insecte. Les verdiers et les chardonnerets, les passereaux et les pinsons se comportent au matin comme une basse-cour qu’on a gorgée de grain trempé dans l’eau-de-vie. Des danses de parade, des cris exagérés, des combats pour rire lient et délient sous nos yeux presque sous nos mains, et sur la même pierre chaude, compagnies d’oiseaux et couples de lézards gris, et lorsque les enfants, enivrés, courent sans motif, la ronde des éphémères se soulève et les couronne…

    Tout s’élance, et je demeure. Déjà ne ressens-je pas plus de plaisir à comparer le printemps à ce qu’il fut qu’a l’accueillir ? Torpeur bienheureuse, mais trop consciente de son poids. Extase sincère, involontaire mais manifestée à quoi ?  » Oh ! ces pâquerettes jaunes !… Oh ! les saponaires ! et la corne des arums qui se montre… » Mais la pâquerette, cette primevère sauvage, est une fleur pauvre, et la saponaire humide, d’un mauve hésitant, que vaut-elle auprès d’un ardent pêcher ? Elle vaut par le ruisseau qui l’abreuvait, entre ma dixième et ma quinzième année. La primevère maigre, toute en tige à corolle rudimentaire, tient encore, par une radicelle fragile, au pré où je cueillais des centaines de primevères pour les « àchevaler » sur une ficelle et les lier ensuite en balles rondes, en frais projectiles qui frappaient la joue comme d’un rude baiser mouillé…  » bonne matinée.

    • Beau texte bucolique , Monique . Il pourrait faire changer d´avis votre-fils , sur les bienfaits de la Nature en général , et des vergers en particulier . Il n´y avait pas de nectarines à cet époque de Claudine , ou de Colette plutôt (c´est pareil : ) .
      J´aime bien les nectarines , au goût de pêche , mais dont on peut manger la pelure .
      C´est plus pratique . Mais moi non plus , je n´avale pas le noyau . Rire.
      Encore un texte , en forme de corbeille de fruits et de fleurs .
      -La corbeille-
      Choisis-moi, dans les joncs tressés de ta corbeille,
      Une poire d’automne ayant un goût d’abeille,
      Et dont le flanc doré, creusé jusqu’à moitié,
      Offre une voûte blanche et d’un grain régulier.
      Choisis-moi le raisin qu’une poussière voile
      Et qui semble un insecte enroulé dans sa toile.
      Garde-toi d’oublier le cassis desséché,
      La pêche qui balance un velours ébréché
      Et cette prune bleue allongeant sous l’ombrage
      Son oeil d’âne troublé par la brume de l’âge.
      Jette, si tu m’en crois, ces ramures de buis
      Et ces feuilles de chou, mais laisse sur tes fruits
      S’entre-croiser la mauve et les pieds d’alouette
      Qu’un liseron retient dans son fil de clochettes.
      de Cécile Sauvage (1883-1927) Il est tout simple , comme une jolie corbeille de fruits .

      • Cécile Sauvage, une poétesse tout en finesse et tendresse, c’était la maman du musicien Olivier Messiaen, elle est parti bien jeune à 44 ans, elle a été le chantre de la maternité. Une corbeille de fruits c’est bien le symbole de l’abondance, les natures mortes aussi.
        Je lis qu’en suédois on dit :  » ordrikedom  » ????? ….il y a aussi une sculpture originale de Jean-Baptiste Pigalle, « cette Corne d’Abondance fait partie des allégories réalisées par Jean-Baptiste Pigalle pour le socle de la statue de Louis XV, Place Royale à Reims, en 1765. » Je pars en virée avec ce temps doux et nuageux, on est bien !

  7. Monique , j´ai lu sa biographie . Je fais toujours cela quand je lis un nom d´auteur , ou tout simplement pour me rappeler leur vie . C´est bien de savoir qui ils/elles sont , leur époque , etc.
    Le père et fils1 sont rentrés de la pêche . Un beau maquereau , un ! C´est pas une pèche miraculeuse , mais c´était le plaisir d´attraper un poisson : ) la belle-sœur est une grande adepte de la pèche aux maquereaux . Il et elle se languissent d´atteindre l´âge de la retraite , pour aller à la pèche . Elle en parle tout le temps : )) Plus qu´un an , je crois .
    Les « natures mortes » de fruits sont plus agréables à regarder que du gibier pantelant , à l´œil éteint . Mais je n´aime pas en général des sujets immobiles (sans mouvement ) , posés sur des tables pour être peints . Je préfère le mouvement , la mer, des chevaux cabrés , des séducteurs contant fleurette à leurs belles . La vie , quoi ! sourire .

  8. que dire sauf ceci pour exprimer cela , l’heure de l’apéritif , des petits salés , des pizzas pour nain , des quiches pour petite , des cacahuète pour ceux qui font le singe , une petite vodka , avec un jus de citron pressé , il en existe des citron rapide , ceux qui double les autres citron sans mettre le clignotant, et cris par un bout de peau enlever une tranche a moitié dehors , a un citron étiqueter fruit du marché de rungis , va donc et parigot , parisien tête de chien , le citron parisien s’arrête , en sort une tranche et dit , paysan , j’ai pas de pépin moi comme toi , moi , tu est un vieux citron , tu passera pas le nouveau contrôle technique qui va être plus sévère en 2018 , tu riras moins le jaune , tu vois pas que tu salit les pavés parisien , tu perd de la limonène et du citral , je devrais arrêter de prendre une moitié de baguette de pain , de la fendre en deux , de mettre du beurre , du sucre en poudre et du chocolat en poudre , cela fait faire la girouette a ma cervelle en fin de journée , bon revenons a ma vodka citron , c’est bien connu les vertus amincissantes du délicieux citron , c’est pour cela que je vais prendre un gros morceaux de pâté a la viande bourbonnais , il y a rien de meilleure , dans notre cuisine , toute les semaines ils font des pâtés de pommes de terre et a la viande bourbonnais comme le faisait les grand-mère , on aime ce qui est bon surtout moi , sinon je tord les cous a coup sur , en dessert se soir pas de tarte aux prunes , le pâtissier a dit , négatif les camarades , j’ai fait de l’omelette norvégienne pour deux cent personnes , ou il a vu des viking lui , j’ai pas vu des drakkar atterrir cet après-midi sur la piste , il devrait arrêter de boire le kirchen sa lui frise ces nattes , bon a demain matin mes dames , ah! oui je voulais dire qu’il fait encore soleil et très chaud , voila ..après c’est la faute du
    père noël , bé ! c’est pas moi qui porte du rhum dans sa hotte …..bises a demain matin …GO!GO!

    • Très justeDominique ! Il existe un village savoyard nommé Abondance . Je le sais, car un cousin y a habité ; je trouvais ce nom rigolo : ) Et j´ai skié tout près de là , à Thonon-les-Mémises .
      Et puisque j´aborde quelques souvenirs , voici celui qui a éclate comme un coup de tonnerre dans le ciel paisible de La Réunion , le 17 ( 17 pour moi , le lendemain matin ) août 1977 .
      Elvis , The King , que je m´étais promise d´aller voir , écouter , effleurer peut-être : )
      Il s´est effondré en pleine gloire . Ah …malheur de malhör …. Il chantait ça : https://www.youtube.com/watch?v=zf2VYAtqRe0
      Abondance de succès , de hits , de charisme … ah… je suis lyrique .

      • Bonsoir l’ amie Darie, Elvis était d’ une petite génération avant moi et je l’ ai apprécié plus tard qu’ à sa grande époque.
        Si son physique ne m’ emballait pas, sa voix et ses chansons étaient une capture !
        L’ annonce de son décès le 17 août fut un coup de tonnerre et on se souvient de là où on était ce jour, de même l’ annonce de la disparition de Joe Dassin le 20 août 1980, tous deux jeunes quadragénaires.

  9. C’est pas possible, j’entends une poule qui a la coqueluche, je finis par jeter un œil chez la voisine et je vois que deux poules noires et une rousse chassent les pauvres poules grises, les empêchant de picorer, elles n’ont jamais pu s’approcher, toutes les poules se sont mises après leurs plumes, incroyable, chez les poules aussi on se bat. Ma voisine travaille de nuit, demain je vais la prévenir. Elle a trois poules de chaque couleur mais les dernières arrivées, les plus belles, sont les grises. un poulailler en révolution, ça fait du bruit… je n’aime pas les poules, ce sont de vraies vaches ! le chat assis sur son derrière a constaté la scène, c’est un témoin à charge !
    Je ne connais pas ce frometon, enfin je veux dire ce fromage d’Abondance, mais par contre je connais le King, l’unique, le seul, tous les autres sont des baveux à côté. Evidemment il était nul au ciné mais pour chanter, quelle voix, quel déhanchement, quelles années folles, quelles musiques, les filles se roulaient par terre et pourtant elles étaient bien éduquées à cette époque, je peux en témoigner. Il s’est surtout empiffré des médicaments, des amphètes, des drogues et des sucreries tout en ayant une santé chancelante, mais il y a des controverses… bref le King restera le King, inimitable, irremplaçable

    • Hello Monique, ainsi chez les poules on se crêpe aussi les plumes !
      Je ne les connais pas, j’ ai une amie qui aime ses poules et les laisse mourir de grand âge.
      Il parait qu’ elles montent dans les arbres !?
      Un jour de neige, mes chiens ont coursé le coq qui
      s’ est réfugié sur le toit glissant de la voiture , il tenait en équilibre instable feignant de regarder ailleurs et rarement mes lapins se sont autant marrés. (Les poulettes aussi)

      • Hello Dominique, mais je n’avais jamais vu jusqu’ici des poules se plumer, c’est tout de même incroyable, les grises sont là au moins depuis deux mois et toujours pas acceptées par la communauté des emplumées d’origine. Ma voisine aussi s »est attachée à ses poules, elles viennent au devant d’elle, pardi c’est pour manger, c’est pas pour un calin crêté ! il y a un noyer mais je n’ai jamais vu les poules dans l’arbre, il faut dire qu’il est squatté par les corbeaux et faut pas les taquiner du bec. Demain, je vais avertir la voisine, ses poules grises traumatisées ne feront pas d’œufs pour manger à la coque. Les lapins n’aiment pas les poules en général, ils ne les comprennent pas, elles se dandinent bêtement et les lapins sont plus francs de l’encolure, et puis voler dans les plumes est un terme pour canins Oui, on rigole bien avec les animaux mais franchement la poule me parait sotte. D’ailleurs il y a une comptine idiote assortie :

        « une poule sur un mur, qui picorait du pain dur, picoti, picota , lève la queue et puis s’en va.’ franchement comment voulez-vous que nos gosses soient intelligents avec de telles mièvreries…. mais le King, alors là !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      • C´est vrai que les poules dorment parfois dans les arbres . Nous avons vu cela dans un gîte.
        Elles étaient dix environ , bien alignées et serrées aile contre aile sur une branche .
        C´étaient des poules de Barbarie , une race de petites poules .
        Sans doute leur instinct archaïque contre le goupil , nous avait dit notre hôte .
        Ce coq essayait de garder sa superbe , Dominique : )
        L´instinct basique , primaire des bêtes est très drôle . Un chat du voisinage attend sur son mur
        l´arrivée de son maitre , pour s´installer sur le capot tout chaud . Même en hiver , il est sur le capot ! Un vrai maniaque : ) Bonne soirée , à tous .

  10. Il avait une belle dégaine , tout en cuir , avec sa mèche rebelle : )
    Mais sa voix et ses chansons provoquaient un vrai …euh… kick ( coup de pied ? : ) ; vous le dites mieux que moi , une capture , c´est tout à fait cela .
    Alors quand je suis rentrée de la Réunion (seule , car la copine était partie de Grèce , et j´ai prolongé le périple en Crète ) , en mai 78 , j´ai lu dans l´avion que Bob Dylan arrivait à Paris
    deux mois plus tard . Je m´suis dit : « Lui , je ne vais pas le louper … »
    J´ai filé , sitôt descendue de l´avion , acheter trois billets . J´ai dû rentrer en stop jusqu´à Lille , car je n´avais plus d´argent pour le train .
    Mon frère n´a jamais su mon grand sacrifice , les billets étaient pour lui et sa femme : ))
    Puis , à Lille , il et elle sont venus me chercher sur la Grand-Place avec leur Matra Baghera jaune canari ! J´ai fait une sacrée tête ! et je ne parle pas de celles des gens attablés aux terrasses : )) J´attendais avec mon petit sac-à-dos , et hop ! dans la belle bagnole ! Rire .
    La frime à cette époque était différente .

    • Darie, Elvis n’était pas beau mais il avait du charme, toujours bien habillé, élégant comme l’étaient les chanteurs, artistes de cette époque… Dominique nous parle de Joe Dassin toujours impeccable (j’avais un faible pour Joe) il aurait aujourd’hui 79 ans et je parie qu’il n’aurait rien changé.
      Darie, vous avez été royale, offrir les billets sachant que vous vous étiez privée de confort à ce point et puis le stop c’est pas le top , ça je n’ai fait cela que deux fois, la première c’est un car de police (le vieux panier à salade) qui m’a ramenée du lycée jusqu’à la maison (un jour de grève) j’étais bien contente ! la 2e fois, encore une grève, là je travaillais et c’est mon directeur qui a demandé à son copain architecte qui était dans le bureau d’avoir la gentillesse de m’éviter les 11 stations à pied, je suis montée dans une voiture basse rouge genre Maserati ou ce genre là , ah, le bruit du moteur, ah, le bruit des roues, bref ce fut une unique fois, je ne suis jamais remontée dans un tel bijou. J’ai fait aussi une entrée en fanfare dans mon quartier, déposée juste devant ma porte, avec monsieur qui m’a aidée à descendre (je devrais dire à monter tant la voiture était basse)…. voilà qui m’a changée de la R8 !!!! la frime c’était bien cette nouvelle vague, avec Richard Anthony photographié près d’une voiture rouge vif et qui entendait siffler le train… quelle rigolade quand on pense à tout cela !

      • la frime à cette époque était bon enfant , Monique . Maintenant , on se demande comment les propriétaires de voitures de sport achètent leurs bolides …
        Dites donc … La Maserati de mademoiselle Monique est avancée ….
        C´est encore mieux quand tout le quartier regarde . Rire .
        Un copain de ma fille a revendu , l´été dernier, la Jaguar de son père dcd , mais il et elle se sont promenés partout dans la belle auto avant la vente .
        « Nous sommes allés partout où il y avait du monde » m´a-t-elle dit : ))

  11. Bon , à mon tour de raconter mon grand moment de frime.
    Adolescente, j’ étais à Brighton dans une famille dont le père était garagiste et il m’ accompagnait à mes cours d’ anglais, sur le chemin de son garage, dans une superbe Jaguar ancien modèle, de cette inimitable teinte verte.
    La Reine n’ était pas ma cousine (ou plutôt si ^^).

    • Cela me rappelle un film ancien , passé récemment à la TV . Cela ne vous dit rien ?
      Un mécanicien qui se fait passer pour le propriétaire de la voiture , la voiture est volée , la jeune fille employée se fait passer pour la fille du riche propriétaire . Un vrai imbroglio , mais qui se termine bien , il me semble .
      Sympa le garagiste ! C´était la Jaguar « cigare » comme on l´appelait ? Génial !

  12. quelle rigolade avec la frime de chacune, tout tourne quand même autour de la voiture, mais quel virage ! je me souviens de ma gentille grand mère qui disait devant les choses de luxe « c’est du beau monde » , voila qui fait sourire. Aujourd’hui, dans certains endroits où sont garées de grosses cylindrées on dit « encore un voleur « …. vraiment les temps ont bien changé mais la frime est toujours bien présente.. Bonne fin de soirée à tous.

  13. un grand bonjour en ce jour ….
    une belle clarté émerveille mon regard qui se perd au lointain dans une lumière magique, l’homme sans visage portant du blanc assis sur un rebord de nuage éclaire notre belle provence d’une lueur blanche de sa lampe a lumière éternel , loin de moi malgré ma profonde mémoire a me rappeler tout les versets bibliques écrit dans la bible , premièrement la bible n’est pas mon livre de chevet pour m’endormir la nuit ou a mon éveil qui me donnerait la jolie lumière de la journée , j’ai bien une petite bible poser sur ma table de chevet a côté de mon lampion électrique , elle trône depuis des années et années , un souvenir d’un camarade catholique disparu une nuit sans lune , je me rappelle de ce morceau de verset , j’avoue que malgré que je suis un athée non frustré , il m’arrive d’employer dans des conversations avec des personnes certain des versets de la bible , non pour passer la brosse a reluire a la dite personne se trouvant en face de moi , j’ai un peu de connaissance qui me permet de communiquer avec un homme d’église , une grenouille de bénitier, a chaque seconde je m’imagine un vasque invisible dans l’immensité ou tourbillonne la connaissance , parfois sur un rebord moins glissant je peut lire brièvement …..lequel des hommes, en effet, connaît les choses de l’homme, si ce n’est l’esprit de l’homme qui est en lui , de même, personne ne connaît les choses de dieu, si ce n’est l’esprit de dieu, ma curiosité et du vouloir comprendre est sans limité , c’est pour cela que je suis un homme avec un fort esprit ouvert dans un corps brute de décoffrage…GO!GO!

    • bonjour Dominique , chez toi il pleut , chez moi le pantalon court du matin et le tors livré a dame nature …bises ….une petite soif …GO!GO!

  14. la jolie jeune femme de la météo de BFMTV, a longue jambe blanche par manque de soleil , a dit ce matin sous le coup de 7 h 00 , au sud c’est a dire chez nous , environ 35 a 36 degrés celsius a l’ombre d’un arbre sans âge , chez nous les degrés celsius signifie calidum frigus ( plus chaud que froid ) , , cette nuit une température ambiante tomber du ciel , je ressentait sur mon visage allonger sur mon lit de camp installer sur mon coin de verdure , un doux massage sur mon corps en entier d’une douceur chaude , cette douceur caressante , qui sait d’un battement d’aile de fée , que m’importe le qui ou comment , j’ai eu chaud cette nuit sous les étoiles , pour ce jeudi , une personne pourrait me dire , bonjour monsieur , en provence , les senteurs de fleurs , votre ciel couleur de feu de l’opale n’est que plaisir de vivre , je reconnais fortement que j’aime bien le soleil , il réchauffe ma carcasse , je sais en mon intérieur profond que j’aime aussi la montagne et sa gentille fraîcheur qui me donne un sentiment de grandeur et d’évasion , la neige , le froid , ne me gêne aucunement , que je vie comme ici comme un prince dans un beau château ou dans un deux pièces , n’a pas vraiment d’intérêt pour moi , le seul patrimoine qui compte a mes yeux , surtout a mon estomac, c’est pas d’avoir un grand lit a baldaquin perdu au fin fond d’une chambre immense , c’est que la cuisine soit abondante ,la pitance n’est pas mon seul point d’intérêt dans la vie , mais elle en fait partie ….GO!GO!

  15. Bonjour Dominique, Darie, papy et les absents, ce matin petit crachin, comme si le père du ciel envoyait sa sulfateuse, merci pour les jardins et pour les poules mouillées qui vont peut être moins s’échauffer aujourd’hui ! une, deux, trois, quatre voilà des hirondelles sur le fil, ça sent le sapin et c’est le glas de l’été, elles vont partir et chaque année, j’essaie de ne pas louper leur départ, en plus ça me serre le cœur, et je chante « quand vous reverrai-je mes chères hirondelles, votre joyeux manège dans le ciel si bleu… oui, je sais j’ai emprunté quelques paroles aux enfants mais ça rime. Je pars au ravitaillement, sous le crachin, avec mon petit imper blanc, on s’aime tous les deux…. mais je reviens tout à l’heure… je vais chercher des haricots verts et des haricots beurre, un tas de fruits, des melons, des salades, oui, je vais au devant de l’abondance, profitons des dernières pêches qui vont devenir cotonneuses, se rabattre plutôt sur les nectavignes, un délice …. le raisin d’Italie est arrivé et bientôt le muscat… à tout à l’heure

    • J’ai oublié les poèmes :

      « JARDIN PRECIEUX
      Les pourpres hortensias timides en leur coin écoutaient les clochettes à l’entrée du jardin Les galants gardénias dans leurs suaves pourpoints entendaient le doux cri des arbres enfantins Les charmants géraniums agiles et mutins se lavaient les cheveux tout autour du bassin Les violettes émues en robe de satin tendrement respiraient le bon air du matin
      Une gente fillette avec un sécateur en fit tout un bouquet – la fin de ce bonheur
      (Battre la campagne » Raymond Queneau)
      ………………………………………………………………….
      « MON JARDIN

      Mon jardin si petit, si riant, si coquet Propose gentiment son calme et sa fraîcheur Groupant toutes ses fleurs, il forme un grand bouquet Le chèvrefeuille ocré diffuse sa senteur.
      Le rosier vermillon croule sous le portail Offrant au vent léger son parfum épicé Et s’ouvre pleinement en un large éventail Sur le support ancien de bois entrelacé.
      Le lierre allègrement monte le long du mur Dans ses feuilles parfois se faufile un oiseau Ce minuscule Eden couronné par l’azur S’arrête court devant les perles d’un rideau.
      (Marie-Antoinette CORDINA-FONTANA)
      .

  16. Bonjour , sous la pluie (Dominique , good morning ) ou au soleil pour Klaus (god dag ) .
    Soleil frais pour moué . Je regarde les Jardins Anglais , présentement , un parc dans le Dorset ! Cela vaut le coup d´œil . Variétés innombrables du monde entier. Cela donne quelques idées pour un carré urbain de taille humaine . Et aussi le Chiffchaff Garden . Chiffchaff est le cri du pouillot véloce , et qui est aussi son nom anglais , a chiffchaff .
    Comme le Garden est peuplé de nombreux chiffchaff , on lui a donné le nom de chiffchaff Garden ; c´est tout simple .
    Il fût un temps où mon frère et sa moitié visitait chaque année un jardin anglais , ce qui leur a donnés le goût des belles pelouses et beaux massifs . Des garnements ont jadis saccagé entièrement leur jardin . Un choc ! un acte gratuit et méchant, de pauvres esprits anémiés par le désœuvrement et la bêtise . Heureusement , cela repousse toujours .
    Tea for me , on the terrace . Bye-bye , see you later …

  17. comme j’ai une curiosité sans limite , j’ai donc regardais pendant plus d’une heure ce matin sur les prunes , j’aime la prune comme la palus part des fruits de france ou d’ailleurs , j’aime la prune faire de toute manière , sur son arbre ou sur la table , la prune est un joyaux couronné par une reine , comme a d’écrit Dominique , il y a la prune , la reine-claude d’oullins , la prune est jaune-verte possédant un noyau dit semi-adhérent , ce fruit se ramasse a partir de mi-juillet a mi août, elle est très juteuse et moins sucré que sa cousine de bavay , au verger du domaine , nous ramassons fin juin , nous allons mangé des tartelettes a la prune se soir en dessert , a force de demandais gentillement, un marteau en main , il y a la reine-claude de bavay , pareil jaune-verte avec une chaire très ferme , ellle est très juteuses et surtout très sucrée , nous en avons ici aussi , nous avons toutes les sortes de prunier pour nos fabrications de confitures pour nos envois au régiment en france et étranger , il y a la prune reine-claude d’althan , c’est la plus ronde elle est aussi la seule a avoir des nuances violacé , sa chair est très juteuse , ell est très tendre , elle fond dans la bouche , elle possède un noyau libre dit (le noyau klaus ) , nous en avons ici aussi demandais a félicie , nous faisons des mélanges de prunes en confitures , mais des palettes sont de t’elle prune , il faut bien faire plaisir a nos jeunes légionnaires au foyer comme au combat , cela donne de l’occupation a nous les anciens , on en trouve pas dans le commerce de nos confitures ( fait pour les régiments ) et pour nous , nous faisons aussi les confitures pour ceux qui n’ont pas trop besoin de sucre , je sais la faire , en pitance comme en pâtisserie nul besoin de noyer le bouchon , j’aurais fait un bon cuisinier pâtissier , mais la vie a fait de moi un autre homme , sans tablier blanc ni toque en criant a table , je dit cela si la vie aurait pris un autre virage , j’aurais eu une vie de libraire comme mon père , professeur qui sait , de toute manière ma vie aurait tourner autour de la poésie et des livres , on ne peut revenir en arrière , mais parfois il m’arrive d’y pensé et de me voir dans un fauteuil en cuir souple devant la fenêtre, pantoufle au pied , en retraite a attendre l’arrivée des petits enfants et enfants , et entendre ces simples mots , chérie tu veux un café ou un thé citron vert …….GO!GO!

  18. la chaleur commence a se ressentir étouffante , il faut que je parte a la chasse au papillon avec un filet , fait maison , un sac de pommes de terre et une vielle raquette de tennis , ce n’est pas besoin de faire son marcher dans une boutique chasse et pèche pour acheter du matos pour la chasse au papillon , remettez vous en vision le fil avec louis de funes , ce qui compte a la chasse au paillon c’est de ne pas faire de bruit ni de mouvement brusque et de porter une cagoule noir en laine , ni vu ni connu en sorte , pourquoi me diriez vous , attraper des papillons , pourquoi faire , de quelle sorte et de quelle couleur , cela importe , c’est d’avoir comme livre de chevet , le dressage des paillons en trois leçons , le must de l »apprentissage pour apprendre et apprivoiser les doigts dans le nez la chasse aux papillons , c’est d’avoir l’électricité pour être au courant des nouvelles tendance de chasse , et d’avoir le réseau informatique, un clavier , une souris , un écran puis une tour et babbel.com‎ , un coup que les papillons sont bien éduqués et bien dresser, les faire survoler autour de son visage …..GO!GO!

  19. je vous ai écrit ce commentaire de la chasse aux papillons en musique , pour l’ambiance et garder le rythme et la mesure , la chasse aux papillons n’est pas une moindre entreprise qui se fait au hasard , il faut porter un pantalon tintin rose bonbon , un haut jaune citron avec des manches verte pomme , et des chaussures crème et marron foncé , faut bien ces vêtements pour faire la folle …..bises a plus …GO!Go!

  20. mes dames je tourne en rond dans mon carré, il manquerait plus que je me rende dans le département de l’allier , dans une ville qui porte comme nom sancoins , elle se trouve entre l’allier la nièvre et le cher , je connais cette ville , vue en manœuvre avec mes hommes , je me rappelle il y avait un grand marché aux bestiaux , cette ville se trouve non loin de monsieur hermite athée , bon je m’égare comme toujours , je vais me rendre au foyer , prendre une bière brune , puis une vodka , la bière car j’ai soif et la vodka pour le plaisir , avec une petite quiche aux lardons de bonne taille et de solives verte et noir , faut pas se priver crénom d’un chien , on écoute plus souvent cette phrase comme sa cousine plus longue ..crénom d’un chien de ma chienne ….pas mal pour un allemand ..faut dire que j’ai laisser traîner mes guêtres dans des endroits peu fréquentable qui porte comme nom coupe-gorge ou bouge…en tout cas faut se déplacer pour y aller ..hi!hi!….bises a plus ….GO!GO!

  21. Klaus , vous êtes trop drôle , je ris tout le temps en vous lisant , et le Viking se demande qui et quoi me fait rire comme ça : )) Ne vous inquiétez pas de ce que vous n´avez pas fait , cuisinier ,
    pâtissier , professeur , homme au foyer , vous avez aussi sept vies comme tout le monde , chats compris .
    Le repas pour la grande fille2 et son fiancé ( dit-on encore ce mot-là ?… il me parait soudain très vieille France ) est prêt , archi-prêt , mais grande fille a confondu midi et 2h , on dirait …
    Ce n´est pas à La Légion qu´on tolèrerait ce retard . Je vais lui apprendre la ponctualité , à la mode légionnaire . Fils1 a dit : « Ce n´est pas la Reine d´Angleterre qui vient manger… »
    Ah-ah . C´est vrai que la ponctualité étant la politesse des rois , et des reines aussi , on voit
    qu´elle est de la roture . Je vais le lui dire , et Pan !
    On ne voit pas de prunier ni de pêcher dans les jardins suédois . Pas assez de soleil sans doute. Mais beaucoup de pommiers , aux espèces différentes . Mais les gens les laissent souvent tomber et pourrir . Sauf un voisin , qui met un panier de pommes à son entrée , pour les gens qui rentrent de promenade ou de jogging . Voilà un homme intelligent .
    Bon appétit , c´est l´heure où le loup sort du bois …( la faim …)

    • Hello Darie, je crois que l’on dit « le copain » ou « la copine » !!! c’est vague, ça englobe tout, on ne s’avance pas, une clé passe-partout C’est vrai que fiancé fait rire, sauf quand il y a de réelles fiançailles avec la date du mariage assortie.
      J’ai dit aux petits enfants, ne vous mariez pas, d’abord l’avocat c’est cher, et puis si ce n’est pas un engagement solide et durable, mieux vaut attendre. Tout de même, j’ai une petite fille qui a deux enfants et elle songe au mariage, nous avons aujourd’hui des mariées en blanc avec leurs enfants en pages d’honneur….. si mes parents voyaient ça, ce serait la déportation en Nouvelle-Calédonie !
      Est-ce vrai que nous avons sept vies ? avons-nous aussi sept chances aussi ? qu’en pense papy ?

  22. Franchement, je vois d’ici papy en bermuda à fleurs à la chasse aux papillons, les pires ce sont les papillons de nuit, des volants à brasser du noir (à cause de la nage brasse papillon !)…quand j’entends la cousine je pense à la Cousine Bette, un vrai pavé ! oui, papy est très marrant c’est le bouquet de bonne humeur du matin… mais pour ses petites faims et soifs, qu’il vienne donc en ce moment dans ma campagne « merdique » à dit un parisien trouvant toutes les boulangeries fermées, justement ils ont répandu encore du lisier dans les champs, ou de la marne si vous préférez, ou encore de la bouse de vache…. bref je vous fais grâce de tous les termes techniques champêtres, mais ce midi c’était à vomir debout…. il y a un crétin qui se sert d’un sifflet à ultrasons pour rappeler son chien de chasse, je vais acheter des boules Quiès !
    L’abondance, en argot de bouche : « Abondance : n.f.  L’abondance est un vin noyé d’eau, une eau rougie. Attesté au milieu du XVIIe siècle, le mot s’est répandu au XIXe, dans le vocabulaire des collégiens, à qui l’on servait cette boisson. L’opposition entre la rareté du bon vin et l’abondance du mauvais, ou de l’eau, explique la locution champenoise : Y en a à faire de la pique (de la piquette) : Il y en a autant qu’on veut. » en voilà une autre de réglée !!!!
    maintenant passons à l’anti culture, la culture n’existant pas comme vous le savez ! voici le jardin origine de la Faute de l’abbé Mouret que j’ai lu à douze ans et en cachette….Zola, c’est un des meilleurs :.

    « La faute de l’abbé Mouret
    C’était le jardin qui avait voulu la faute. Pendant des semaines, il s’était prêté au lent apprentissage de leur tendresse. Puis, au dernier jour, il venait de les conduire dans l’alcôve verte. Maintenant, il était le tentateur, dont toutes les voix enseignaient l’amour. Du parterre, arrivaient des odeurs de fleurs pâmées, un long chuchotement, qui contait les noces des roses, les voluptés des violettes ; et jamais les sollicitations des héliotropes n’avaient eu une ardeur plus sensuelle. Du verger, c’étaient des bouffées de fruits mûrs que le vent apportait, une senteur grasse de fécondité, la vanille des abricots, le musc des oranges. Les prairies élevaient une voix plus profonde, faite des soupirs des millions d’herbes que le soleil baisait, large plainte d’une foule innombrable en rut, qu’attendrissaient les caresses fraîches des rivières, les nudités des eaux courantes, au bord desquelles les saules rêvaient tout haut de désir. La forêt soufflait la passion géante des chênes, les chants d’orgue des hautes futaies, une musique solennelle, menant le mariage des frênes, des bouleaux, des charmes, des platanes, au fond des sanctuaires de feuillage ; tandis que les buissons, les jeunes taillis étaient pleins d’une polissonnerie adorable, d’un vacarme d’amants se poursuivant, se jetant au bord des fossés, se volant le plaisir, au milieu d’un grand froissement de branches. Et, dans cet accouplement du parc entier, les étreintes les plus rudes s’entendaient au loin, sur les roches, là où la chaleur faisait éclater les pierres gonflées de passion, où les plantes épineuses aimaient d’une façon tragique, sans que les sources voisines pussent les soulager, tout allumées elles-mêmes par l’astre qui descendait dans leur lit. … »

    • Hello Dominique, mais moi je suis très sérieuse, et si je m’amuse moi-même, c’est exceptionnel:-)))………….. vous avez vu, ici j’ai évité le pire avec Zola !

  23. Monique, vous avez une riche palette et je pense que certains passent , hélas, à côté de certains traits remarquables pourtant, de votre personnalité.
    Je suis plus uniforme, pas bourrin, uniforme.^^

    • Non Dominique pas d’uniformité chez vous, loin s’en faut au contraire, des sujets variés où l’on s’amuse à divaguer, l’abondance des thèmes illustre bien le mot du jour.

  24. profitant de cet bel après-midi, je me suis allonger sous l’olivier , dans un lit de camp bien aligner , partis dans les profondeurs des songes , je glisser doucement sur le méandre en bougeant deux petits doigts sans faire des cercles , bon nager sur le dos en plein après-midi en restant chez soi sur un fleuve de turquie c’est pas permis a tout le monde , quand tout a coup , un couinement très aigüe venant de derrière le mur des sarrazins , ce mur porte se nom car c’est la ou se trouve l’ entrepôt a pinard , qui dit vin dit raisin ,notre vin est un vin de guerrier , sauvage et étrange , et ces vendangeurs sont des hommes de l’au-delà comme les sarrazins , bon revenons a nos bisons , j’écoute un un couinement très aigüe venant de derrière le mur des sarrazins , je me lève et je vais voir ce bruit étrange , un animal des temps préhistoriques qui déguste sa proie a pleine dent , une bête intelligente de la préhistoire , qui aurait une mâchoire rouiller par manque d’huile , pourquoi intelligente , il faut arriver a trouver le code a 9 chiffres du digicode de la porte des mondes parallèles quand même, bè ! que non , des ouvriers faisant un trou en profondeur , des ouvriers du service des eaux des bouches du rhône de la société du canal de provence ( SCP) , facile cela est écrit sur leur camion et leur fourgon , je demande a un deux , vous faites quoi , vous creuser un canal a la main , un ouvrier qui a surement de l’humour de fonctionnaire attendant l’âge de la retraite, me dit tout fort pour faire rire tout le monde , oui on creuse a la pioche un bras du canal du midi , ah ! bon je comprend , moi qui croyais que vous cherchiez du pétrole , il me répond , je l’attendais celle la , on cherche du pétrole ou de l’or , la blague des petits vieux a ceux qui creuse et eux qui joue a la pétanque pendant que nous ont bosse , je lui répond calmement, c’est pas de l’humour sinon j’aurais dit tiens on travaille , d’un coup ne rigolant pas du tout de ma réponse , il reçoit du sable dans les yeux , je lui dit , fait attention au sable ici , c’est pas du sable de provence , c’est du sable qu’on fait venir d’afrique , il me dit c’est quoi différence il fait juste pleurer comme tout les sables , je lui répond , négatif tu vois pas que ce n’est pas le même sable , c’est du sable émouvant , et je suis partis , de l’humour c’est pas a un vieux singe qu’on apprend a faire la grimace , non plus la contorsion du visage par un rictus , bon je vais prendre ma douche , a demain matin toutes ….bises a vous ..GO!GO!

  25. Et voilà les tourtereaux retournés dans leur foyer l Il et elle ont passé une semaine sportive , à grimper sur les hauts sommets norvégiens . Les Norvégiens sont « rapaces » et demandent des sous pour tout. Pour traverser des tunnels , pour passer des ponts , pour prendre le moindre ponton qui passe un petit bras de mer . Ils sont terribles . Même pour arriver en Norvège , on paie un « octroi » en quittant la Suède , en passant le premier pont .
    Il faut avoir un porte-monnaie bien garni pour un séjour en Norvège .
    Les routes sont tortueuses et parfois dangereuses . J´ai entendu entre la poire et le fromage , que croiser un autobus donnait des frissons … Heureusement que je n´y avais pas pensé !
    Trollstigen est le cauchemar des touristes .
    Monique , vous avez raison , les « mots-du-jour » de Dominique sont toujours une réelle surprise.
    Et il faut de l´imagination pour la « mise en page » , et je ne saurais pas en faire autant .

    • Darie, incroyable, les Norvégiens sont encore plus voleurs que les Turcs où il faut donner un bakchich aux policiers de faction pour traverser le moindre pont. Notre chauffeur de car avait constamment la main à la poche et il nous a dit que tous ces « laisser-passer » sont compris dans le prix de notre voyage, finalement c’est nous qui payions ! je ne connaissais pas l’histoire de l’octroi…on parle peu de la Norvège sauf à l’Eurovision…..vous avez aussi des sportifs dans la famille, aujourd’hui si on ne pratique pas un sport c’est qu’on est ou un croulant ou un arriéré…
      Dominique a l’imagination fertile et nous avons plein de portes à pousser et sans digicode et puis autant le dire ici en douce, elle n’y verra que du bleu, elle est très cultivée dans beaucoup de domaine. Chut……………………

  26. Monique , j´ai appris une foule de choses sur le blog , ou plutôt les deux blogs de Dominique.
    Et puis c´est stimulant pour apprendre de son côté , en cherchant , ou en rebondissant sur ce que nous apprenons grâce aux autres .
    J´appelle cela « l´octroi » ,en Norvège, car la frontière est au bout du pont . Les denrées alimentaires sont beaucoup plus chères qu´en Suède , l´essence aussi , mais les salaires sont en rapport , c´est vrai . Mais pour les touristes , c´est dur à vivre (côté porte-feuille … )
    Ma fille2 a travaillé 2,5 ans à Oslo , et son salaire m´a époustouflée ! A 18ans , elle gagnait plus de 30 000 couronnes par mois ! Beaucoup de Suédois/es y travaillent , surtout des jeunes .
    Barcelone a aussi été touchée par un drame de dingue . Demain , je rejoins une amie française à Göteborg , elle et son mari suédois reviennent juste de Barcelone . Elle doit soupirer .
    On se demande comment arrêter cela , et si c´est seulement possible …
    Bonne fin de soirée , à tous .

    • Darie, je suis les nouvelles, elles sont mauvaises évidemment, le bilan s’alourdit et il y a des blessés qui ne survivront pas… revendiqué on le sait et par qui aussi, on a même son nom, j’ai entendu au JT qu’à Barcelone il y avait 40% de Marocains, les reste sont des Espagnols. Condamnation de toute l’Europe, comme d’habitude, chefs d’état et politiques condamnent comme d’habitude, le reste viendra comme d’habitude, nounours, cœurs, bougies, mots, cartes, dessins, discours, hommages, fleurs et marche blanche. Je me demande quelle est la goutte d’eau, celle qui fera déborder le vase pour que tout cela change et cesse. On a vu récemment comment ils arrivent sur les plages dans des embarcations et foncent dans les centres villes, on a vu comment 500 migrants ont franchi la forteresse de Melilla la semaine dernière…… et combien d’attentats déjoués in extrémis par pur hasard ? j’admire le silence assourdissant des instances concernées…….. pour répondre à votre question, non ce n’est plus possible puisque les dirigeants ne le veulent pas.
      ……..A propos d’un safari, j’ai lu que certains fauves pistent et attendent patiemment, sans bouger le moment où ils se jetteront sur leur proie. Bonne fin de soirée, restons dans cette profusion du reine-claudier de Dominique.

  27. salutation a vous mes dames ..
    un beau soleil dans ce beau ciel bleu sans nuage , il est jaune citron , il est jaune orangé pamplemousse , une forme et couleur d’agrume pour nous éviter le rhum , imaginez le soleil couleur raisin ou de prune tirant du vert au rouge violacé , manquerait plus d’avoir un soleil , zébré ou tigré avec des éruptions cutanées douloureuses le long d’un nerf ou d’un ganglion nerveux , le zona dans le ventre affamée de paris aurait dit un certain mimile zola , du matin a peine réveiller , les yeux éblouit par le soleil , voir arriver sur un char en argent tiré par deux poney albinos un charlton heston en jupette blanche plissé arborant une armure sur son tors , le légionnaire en faction a la porte du camp romain de la légion de césar , lui dit d’une voix forte , arrête ton char ben-hur , que dire , j’ai pas trop d’humour ce matin , il a fallut que je creuse au plus profond de moi pour ces quelques rigolades cuites comme la grillade , une larme dans un coin d’un œil , dans la prunelle coule une légère eau salée triste a en mourir , l’espagne meurtrit par la folie religieuse , des morts et blessé marqués a vie , je l’ai appris que ce matin a 6 h 00, j’ai pris mon chocolat et tartine , mais le coeur n’y était pas , je ne suis plus insensible, les années et l’ âge apporte la sagesse , le cœur ressent et comprend c’est mots , mal au cœur , partir en vacances avec sa petite famille et y perdre la vie , ma journée est foutu , je suis las de tout ces actes ignobles , je sais que ma volonté et mon moral d’acier va reprendre le dessus , quand on prend de l’ âge cela prend plus de temps qu’a 20 ans (((((((((((((((((( qui sait peut-être que je me trompe , ce qui est assez rare , j’ai remarquer , depuis les premiers attentas , un sourire plus narquois sur les visages de certain jeune de l’immigration )))))))))))) , sur une émission suisse , j’ai écouter une jeune fille turque dire a un journaliste suisse a une terrasse d’un café en pleine journée , nous sommes présent , en france , en belgique , en espagne et ailleurs , on va commandais l’europe un jour , on va vous mettre a jour et vous convertir a la seule religion , l’islam , on arrive de plus en plus c’est un truc de fou , ce que vous comprenez pas , un musulman est un musulman , je ne sais pas si cette jeune fille voilée a était prise a partie ou arrêter , mais je crois bien , c’est ce que pense la plus part de ces gens pris dans l’engrenage religieux , voisin gentil qui offre le thé ou autres possède bien ces pensées pour le moment cachées ….voila , mon petit moment de colère …..bises ..GO!GO!

  28. Bonjour à tous, une douceur de fin septembre pour un matin de bruine d’octobre, pourquoi les saisons ne seraient-elles pas folles elles aussi ? je n’ai pas perdu les chemins du mot ‘abondance, nous connaissons tous Marc Alyn, en vrai ou par la TV, c’est un écrivain-poète de grand talent :

    L’ENFANT POÈTE

    Le temps enfant s’arrête de courir
    pour marauder un fruit
    le coeur flambé, au bras de la Folie
    tandis que luit
    fraîche comme un gardon – la poésie.
    Abondance de seuils et de feuilles !
    Chacun a son âge plus neuf mois
    au fond de la pénombre lumineuse
    où nagent les images.
    « Je pomme dans les tombes »
    jubile l’enfant ébloui.
    Plus tard il saura se cacher
    en compagnie de chats alchimistes
    dans des cartons de livres oubliés
    jusqu’à ce que la pluie
    ranime les défuntes photographies.  »

    Encore un matin de tristesse, un de plus, il faudra maintenant s’habituer, comme le dit une internaute de longue date, à être les éternelles victimes condamnées à se faire tuer sans broncher, ce serait notre destinée, paraphée par ceux qui nous gouvernent, ceux qui ont été élus, ceux qui fuyaient le satan frontiste…… A part Orwell que voyez-vous d’ici un demi siècle ? à part Raspail, que voyez-vous dans moins de dix ans ?

    « Deux mille et des poussières (Marc Alyn)
    Deux mille et des poussières
    je raye un millénaire sur le calendrier.
    – Comment trouvez-vous cette vie? – Palpitante!
    – Et ce siècle? – Passable.
    L’éternité ne fait pas son âge, ce matin
    Et moi, poète confidentiel d’une langue partout étrangère,
    Je vous dis que les rues regorgent d’êtres qui n’ont jamais vécu
    Et prennent néanmoins la mort en marche ainsi qu’un autobus
    Pour des odyssées sans issue vers d’abstraites Sibérie ou de scabreuses Babylone.
    Ceux qui n’existèrent qu’à reculons, nourris d’absence et d’avenir posthume
    Savent combien il est dangereux de lancer des prières aux dieux
    Ou de glisser son âme entre les grilles à portée de leurs griffes.
    Serons-nous remboursés à la fin du spectacle?
    Vagabond de l’entre-deux-mondes, je guette les oiseaux qui saccagent le ciel.
    L’automne a mis partout des fruits qui te ressemblent. »

  29. ce vendredi mon esprit ne vagabonde , il nage pas a forte brasse vers les courant fort de la vie humoristique qui donne tous les sourire , il y a des mots et des images qui restent gravées a jamais , ces images nuit et envoie de la tristesse qui blessent nos pensées , on se dit depuis la nuit des temps , que toute gentillesse est la noblesse de l’intelligence , comment remonter nager a contre courant contre une force violente , dans cette houle portant de l’écume de haine , de racisme de discrimination sur les autres religions , des préjugés sur les autres comme des croisés ,des mécréants , des infidèles.appris aux jeunes enfants dans des écoles coranique a genoux le coran en main bougeant la tête d’avant en arrière pour bien mettre celle-ci a l’envers , je suis tel que je suis, j’ai toujours a dire , ma joie comme le contraire , ils n’ont pas encore compris que l’ âme n’est pas une petite étoile qui flotte dans le paradis en recherche de vierge , ils croivent que cette phrase est divine faite de soie pour soi , ils préfèrent se pencher sur notre sort et nous prendre nos vies pour nos laissé que la mort , pour eux , reste une phrase maudite a jamais dans les plis d’un drapeaux noir islamique ….éliminer tous ceux qui ne sont pas comme eux …a ce soir , je suis las , fatiguer de tout cela , meurtrit , triste , j’aime la vie et de voir les autres vivres , cela me rempli de joie , voila ..a se soir mes dames , après un repos de réconfort , car je suis trop triste …bises ….GO!GO!

  30. Un poète grec , Constantin Cavafy. (1863-1933)……aujourd’hui ce qui éblouit les barbares, ce sont nos lois, notre tolérance infinie, notre crédulité et la certitude qu’avec nos nouveaux rois tout est possible en toute impunité…. notre arme à nous, c’est la démocratie mais personne ne sait plus vraiment ce que cela veut dire. Bonne journée à tous.

    En attendant les barbares (1904)
     
    Nous massés sur la place publique qu’attendons-nous donc ?
    – Les barbares seront ici dans la journée.
     
    Pourquoi un tel abattement au Sénat
    Pourquoi les sénateurs restent-ils ainsi sans légiférer ?
     
    Parce que les Barbares seront là aujourd’hui.
    Quelles lois pourraient voter alors les Sénateurs ?
    Les Barbares, une fois ici dicteront eux-mêmes les lois.
     
    Pourquoi notre Empereur s’est levé dès l’aube,
    et pourquoi trône-t-il sous un dais aux portes de la ville,
    couronne sur la tête, en majesté ?
     
    Parce que les Barbares seront là aujourd’hui.
    Et l’Empereur s’apprête à recevoir leur chef ;
    il a même préparé un parchemin les gratifiant
    de titres et de distinctions les plus hautes ?
     
    Pourquoi nos deux Consuls et nos Prêteurs ont-ils revêtu
    leurs plus belles toges pourpres brodées ?
    Pourquoi sont-ils parés de bracelets de tant d’améthystes
    et de bagues étincelantes d’émeraudes polies ?
    Pourquoi ces cannes si élégantes
    et ciselées dans l’or et l’argent ?
     
    Parce que les Barbares seront là aujourd’hui.
    Et ces choses-là éblouissent les Barbares.
     
    Pourquoi nos si habiles Rhéteurs ne font-ils point comme d’habitude
    Assaut d’éloquence ?
     
    Parce que les Barbares seront là aujourd’hui.
    Et qu’ils sont las de ces péroraisons creuses et ces discours publics.
     
    Pourquoi soudain cette peur et ce trouble ?
    (comme graves sont devenus les visages !)
    pourquoi les rues, les places se vident-elles si vite ?
    Pourquoi chacun rentre-t-il chez lui si inquiet ?
     
    Parce que la nuit est tombée
    et que les Barbares ne sont pas venus.
    Et quelques-uns de nos gens juste revenus des frontières ont dit
    qu’il n’y a point de Barbares.
     
    Et maintenant qu’allons-nous donc devenir sans Barbares ?
    Ces gens-là c’était pour nous une sorte de solution. « 

  31. une journée a valeur d’or , le soleil a offert gracieusement son énergie chaude majestueuse , une température gargantuesque sans aucune intérruption , une souscription gratuite au sud de la france avec une sueur qui s’écoule comme une lave du corps , les incas avait raison d’honoré et d’avoir cette adoration du soleil , tout le monde sait que les incas , porté le culte du soleil en culte officiel dans leur empire,cette idole solaire côtoie la myriade de divinités adorées dans l’empire, je vénère pas tahuantinsuyu en quechua, seulement leur tante (hi! hi!) du moins 2 secondes quand même , je prend tout les jours le soleil pour brunir ma peau fort mate , du domaine a l’océan pacifique et de la cordillère des andes , je ne réside pas a tiahuanaco mais a décathlon, de la a finir au panthéon positionner en accordéon entre andré malraux et jean-jacques rousseau , qui me dit a l’oreille pour connaître les hommes, il faut les voir agir, quand au dédé beaucoup plus bavard , me dit fortement , un homme est la somme de ses actes, de ce qu’il a fait, de ce qu’il peut faire. on ne connaît jamais un être, mais on cesse parfois de sentir qu’on l’ignore. le ridicule appelle le sang : on ne se venge vite que sur les corps. aucune chose n’est sans importance pour un homme dès qu’il y engage son orgueil, voila mes dames ce que fait de prendre un coup de soleil sur la nuque dégagé de tout tissu , je n’irai jamais au panthéon , j’ai marcher des années a côté du diable , je finirai mon temps de mort en enfer a ces côté , comme j’aime l’odeur de la bonne cuisine et que j’ai bien fait mon devoir de soldat , je serais celui qui tournera le tourne broche du barbecue géant , a faire grilles les mécréants et les méchants , en plus il y a de la bière en enfer , et il fait chaud , c’est le sud du ciel , le nuage provençal , au paradis du coulis de fraise et de l’ambroisie , non merci , de manger des herbes bio c’est pas pour moi , en enfer un arrivage chaque jour de viande fraîche , bon a la douche , le froid va me calmer un peu , a demain matin mes dames , j’espère que tout sera calme , du moins proche de nous , bises ….GO!GO!

  32. Bonsoir , bavardages et déambulages à Göteborg , ce fût une belle journée de retrouvailles .
    Mais c´est fatigant de parler sans interruption , même alternativement .
    Le Marché du Monde proposait toutes sortes de delikatesser , mais cette chaleur m´a fait renoncer à m´y promener . Et puis il faut jouer du coude pour passer , et j´ai absolument horreur de cela. Je ne veux personne dans un rayon de 3m autour de moi , sinon je me sauve !
    Cette attitude de méfiance instinctive a sauvé mon sac un jour , à Lille , dans une rue piétonne .
    Les deux petits gars à capuche en ont été pour leurs frais , et se sont précipités dans un magasin . La perspective de faire le tour du pâté de maison, pour faucher un porte-monnaie est franchement pathétique .
    Bonsoir Klaus , une bonne douche rafraichissante à la lavande ( pas au lavandin , qui est pour les lessives et les sanitaires : )) et bonne soirée au mess . Belote et re-belote ce soir ? hi-hi .

    • Darie, mais c’est notre époque qui veut cela, le monde partout, les gens sont les uns sur les autres, en tout lieu, avant on disait en juin et en septembre ce sera plus calme mais que nenni, aujourd’hui les retraités voyagent toute l’année, on ne peut pas trouver un hôtel, une chambre d’hôte si on n’a pas réservé… voilà une belle journée pour vous, je suis étonnée qu’il fasse très chaud chez vous, ici l’été semble fini. Je n’aime pas la foule non plus, j’ai horreur de sentir quelqu’un dans mon dos, depuis que j’ai quitté la grande ville, je n’aime que ce qui est quasi désertique. L’expression « le bain de foule » c’est la noyade.
      Le vol à la tire, ça c’est français aussi, en voiture nous bloquons les portes, ce qui me fait dire qu’un jour nous brûlerons vifs dans la voiture !

      • Monique , dès que le thermomètre passe ou frôle les 25° , je cherche de l´air frais .
        Les étals de paellas , de poulets à la moutarde française , de pirojkis à la russe , etc , chauffaient l´air ambiant , et c´était pénible . Ce grand Marché du Monde va passer dans ma ville , et la ville voisine , Vänersborg .
        Le surnom de Vänersborg est Lilla Paris , ou « Le Petit Paris » . Ils sont cocasses. C´est une modeste petite ville , avec deux rues piétonnes qui se croisent .
        Voilà de quoi se prendre pour le nombril du monde .
        Je n´arrive pas à oublier les faits en Espagne, je ne pense qu´à cela ! J´oscille entre la colère et la tristesse pour les gens touchés . Un peu comme Klaus, et vous sans doute .
        Mais crier comme on l´a vu ce soir « Nous n´avons pas peur » , cela me semble faux , et provocateur pour leurs sympathisants . Bonne fin de soirée , à tous .

  33. 25° c’est très supportable, je crois que c’est le top mais je suis comme vous, je déteste la chaleur.
    Je crois que la colère finalement ne sert à rien, elle est stérile si elle n’a pas de réponse, nous savons qu’il y en aura d’autres et qu’il ne faut pas compter sur nos dirigeants… là, c’est la colère froide, des internautes parlent d’un futur Nuremberg, je ne serai plus là mais c’est fort possible et ce ne serait que justice. Voilà qui devient banal, on nous le dit, il faut apprendre à vivre avec ce risque, ce n’est pas la conception que j’ai d’un état responsable qui se doit de prendre toutes les mesures draconiennes pour nous protéger…. l’idéologie a toujours été une arme effroyable, combien de morts ! Darie, très franchement, nous ne pouvons pas vivre constamment sous alarme, nous devons vivre normalement, pas de psychose, mais il faut rester vigilants et attentifs. Le problème, c’est qu’ils sont partout et en nombre, viendra le moment où ce qui était minoritaire il y a quelques années, deviendra majoritaire.
    Une ville qui s’appelle Le petit Paris, c’est sympa quand je pense au grand Paris qui va sortir de terre et nos campagnes qui deviennent de grands villages ou de petites villes. Il y a des moments où tirer sa révérence est un moindre mal. Bonne fin de soirée à tous.

  34. bonjour ….
    belle journée a vous toutes mes dames , c’est le beau samedi qui a pris naissance hier a minuit , il a était a ces début comme l’enfant le nouveau-né , a deux heures du matin en pleine adolescence il a pris aisance de ce temps présent , a quatre du matin il sait cru marin sortant d’un bar au rumeur immonde d’un port malfamé , samedi vaciller , tituber , chanceler entre secondes et minutes regardant les heures , tôt le matin dirait certain , l’ancien a pris ses jambes a son cou , au troisième coup de canon a occasion de l’investiture de cette nouvelle journée , l’ancien a pris forme devant le lit face contre le mur nord de la chambrée , pour vaquer a ses occupations de tous les jour , tour a tour et sans fin de ce destin serein de sacristain , bon je vous laisse le choix sur ma personne , entre le bon sacristain d’un diocèse qui est chargé de la tenue de la sacristie et du bon déroulement matériel des célébrations , et du bon sacristain , cette sacrée et divine viennoiserie faite d’un bâtonnet et de pâte feuilletée torsadé, parsemé de noix et saupoudré de sucre , avec une je me lèche les doigts avec l’autre je suis a genoux devant une divinité , par ce beau samedi fort ensoleillé qui a fait fuir toute fraîcheur du matin , je réfléchis , mes pensées prennent forme avec le chant des oiseaux, que vous dires de plus ou en moins , c’est juste une belle journée , avec ces moments fort particulier , aux senteurs douce et légère qui reste graver a jamais , comment finir mon commentaire , avec une conclusion de façon brève et précise, la difficulté de l’homme bavard qui s’accroche a tout ce qui bouge contre la solitude , ah! que nada , la grande solitude amère n’est pas dans le fond de ma musette , au château il va faire 36°C , regardez mes dames ce large sourire qui ravit tous ceux que je croise sur mon chemin ….conclure …ah! oui ..patati et patata je vais au second petit casse-dalle ..pour me sentir a l’aise dans le cuir de mes sandales ….GO!GO!

  35. Bonjour complètement trempé ! Le Viking est parti dès l´éclaircie découvrir un éventuel oiseau rare , mais il ne verra que des canards qui barbotent et disent coin-coin de plaisir , et la oie peut-être (coucou Mareria : ) Ils iront , père et fils , chercher encore quelques rosiers pour
    le massif d´entrée . J´y tiens beaucoup .
    Klaus , j´ai regardé le gâteau sacristain , c´est drôlement appétissant . L´an dernier , j´aurais pu tourner la tête de dégoût , quand j´étais souffrante ,(c´est dans la tête), maintenant , j´en mangerais dix d´affilée ! Et la recette semble facile .
    Savez-vous que les Allemands sont réputés pour porter des chaussettes avec leurs sandales ?
    Dites-nous la vérité …. Portez-vous des chaussettes dans vos sandales ? rire .
    Bonne promenade dans le maquis aux chèvres , et bonne journée à tous .
    Un beu rayon de soleil présentement , it is a perfect day . Tout brille au jardin …

      • Le chien mouillé : )) J´ai acheté un très joli bonnet , archi-chic , en avril dernier , et il parait que le pompon est en poil de … chien ! C´est mon frère qui m´a dit cela quand je suis revenue de la boutique . Maintenant, je caresse mon pompon en pensant au petit chien qui a donné ses poils.
        J´espère qu´il n´a pas laissé sa vie pour mon pompon : (((
        C´est la marque manoukian , très beau , et cher (mais bradé ) ; il faisait un froid de gueux !

  36. 14° frisquet mais le soleil est là, il va vite chauffer, juste ce qu’il faut… chez nous, il n’y aura plus de canicule je pense, alors on peut dire que nous, au Nord, nous l’avons échappé belle, car si nous avions eu le temps des sudistes, nous, les nordistes, nous ne serions plus aussi nombreux….un clin d’œil à JM Thibault qui nous a quittés en mai dernier. Je vais voir les nouvelles à plus tard…….. l’ordi est lent ce matin

  37. Darie , je sais que les allemands sont réputés pour porter des chaussettes avec leurs sandales , comme les belges et anglais , surtout les allemands qui réside entre kempten et linz en passant par augsbourg et allant a un poil près d’oreille de marmotte de nuremberg , les autrichiens arbores aussi les grosses chaussettes de laine de couleur uni avec les sandales de cuir ou plastique de couleur , de vrai clown , des touristes qui joues au passant comique, je trouve cela désolant , en plus ils n’ont aucune honte , je reconnais de loin sur un trottoir d’une ville du sud , le touriste allemand ou anglais , le vert de gris plus vers la chaussette de couleur verte ou marron a grosse cote montant en dessus du genoux , le rosbif plus la chaussette a carreaux de couleurs différentes , ou type jacquard, on reconnait un rosbif et un vert de gris aussi en terrasse de café , l’un a un petit doigts levé en buvant son thé et son biscuit , le second une saucisse et moutarde et un gros cornichon dans un bout de pain et une bière en main , on les remarques de loin avec les chaussettes , ne t’inquiète pas petite j’en loupe aucun au domaine quand il font la descente du car , qu’il soit belge , anglais ou allemand , il m’est arriver , de me mettre en pantalon fort court , avec un gros pull a grosse cote et col rouler avec des chaussettes cuissardes et des bottes en caoutchouc de couleur différente en été pour leur montrer q’ils ont une allure plus que bête , en vérité je vous le dis (hi!hi!) , l’intendant et le chef ont toujours une appréhension a chaque arrivée de car dans la cour de visiteur , je suis un rigolo avec de l’humour parfois moqueur , je dis parfois hi!hi!, entre kant et klaus , un K (cas) et la crainte d’un futur danger , comme a dit ce kant , il faut envisager l’avenir avec une appréhension , bon a savoir si le klaus fait de ses actes avec sa conscience qui ne représente que le divers des perceptions reçues….par mes dites apparition parfois déconvenue sur leur dite tenue ….GO!GO!

  38. Darie , je ne sais pas et ne connais ton époux , le dit chatouilleur de plumes de moineau , du domesticus plus ou moins répandu au rareté , ton époux est bien un professeur , je sais pas si il est bon danseur , comme le viking de la vidéo qui danse dans la rue pour se réchauffer d’une tomber d’eau du ciel échapper d’un gris nuage , en tout cas celui de la vidéo n’est point une poule mouillé …il est 10 h00, l’heure de la pitance consistante …bises a plus …GO!GO!

    • Je trouve qu´il a le sens du rythme , ce Viking : ) Il lui manque les cornes de yack sur la tête .
      Ces cornes étaient faites pour impressionner les ennemis , maintenant , c´est pour mettre de
      l´ambiance durant les matchs de hockey sur glace .
      Je crois que je me sentirais en sécurité dans les rues obscures de l´hiver , avec des gros costauds comme cela . Ils ne me font pas peur , pas ceux-là en tous cas . On en croise parfois dans la rue . Mais le nazillon imbécile en m´appelant kärig ! (vieille sorcière ) en frappant mon capot de clio ,avait des chaines et des habits de cuir , et celui-là , je le maudis encore ! fichtre …
      Comment va la récolte de prunes et de pêches au château ? Tartes ? confitures ? dégustations nature ? fruits au sirop ? vin de pêches ? liqueur de prunes ? On ne sait rien du tout , Klaus .
      Vous vous tournez les pouces sous la tonnelle ou sous l´olivier ? taquinerie du samedi , hi-hi-hi .

  39. je récapépète comme tout les jours a cette heure précise, la même forme orale par écriture , il fait plus que beau , j’ai le goût de l’aventure qui me chatouille entre les doigts de pied , surtout entre les pouces , chez moi je le sais , sur vous je ne sais pas , mes doigts de pieds se parles entre eux , surtout quand je suis en sandale ou tong sa claquette fortement , j’me mêle pas a leur conversation , j’ai nullement envie d’entendre par un de mes doigts de pied me dire fortement et non gracieusement, de quoi je me mêle, ou de voir un de mes majeur tendre un doigt en signe d’hostilité.un levage de doigt sans honneur , vous imaginez quand en sandale et dans un silence totale , tout mes doigts de pied en désaccord totale , parfois il en arrive aux mains , ah! oui j’avais presque oublier me dit mon gros orteil droit , faut dire que c’est l’heure de l’apéro et que nous avons envie de se mettre une vodka dans le pif , se noyé l’ongle , chez moi ce sont des ongles incarné en alcoolo rigolo , mes ongles marche en bas du comptoir comme le canard au troisième verre de vodka , j’écoute souvent , allez hop! un ptit godet dans les sandales , encore j’ai beaucoup de chance , d’avoir des doigts de pied hyperpolyglotte , imaginez d’avoir des doigts de pied sourd et muet , qui se font entre eux des signes pour dire on va ou a droite ou a gauche , et pire encore , des non-voyant , obliger de marcher avec des tong blanche …bon je file ..me voila idiot , bises a plus …….GO!GO!

    • récapépète ..un mot qui se dit beaucoup a la légion , car il faut souvent répéter les mêmes mot dans le calme , pendant l’instruction , car beaucoup n’ont rien compris …de ce qu’on leur demande de faire , alors on récapépète….GO!GO!

      • Il faut faire un dessin , Klaus , pour ceux qui ne comprennent pas bien le français .
        Un petit croquis vaut mieux que dix récapépètes . Pour monter et démonter le fusil de marque Rosalie , une démonstration en video ralentie , cela évite d´user sa langue et sa patience .
        On appuie sur le bouton , et Hop-là , récapépète à l´infini . Et l´Instructeur reste assis dans son transat ! Klaus , faut être moderne à la Légion ! hi-hi .

  40. Je me remets d´un gros fou-rire , car vraiment , « on en est ou on n´en est pas  » . Je parle de
    l´aristocratie mais surtout des gens bien élevés . Je regarde , dans Visites Privées » , l´émission sur le Gard (Le Gard à perte de vue) . La jeune présentatrice s´approche du duc d´Uzès , en criant de loin  » Bonjour , monsieur l´duc  » . Et « le duc » par-ci , « le duc » par-là .
    Cette jeune personne aurait dû s´enquérir des usages avant la Visite Privée .
    De plus , elle attrape un livre ancien , vieux de 400ans…., à mains nues (sans gants) , et le manipule en mains , alors que ces livres fragiles doivent être posés avec précaution sur un
    lutrin , les bords relevés pour ne pas tirer sur la reliure ! mama mia ….
    J´ai de la compassion pour « m´sieur l´duc » , qui voit cela en souffrant…

    • Darie, c’est la nouvelle génération de présentatrices, journalistes, tout oser mais ne rien connaître. au départ on leur dit que le culot c’est ce qui se vend le mieux, pour la connaissance, on la laisse au vestiaire. Etre féministe ce n’est pas non plus tout excuser et hélas les femmes sont les pires dans ce domaine télévisuel

      • Monique , habituellement , ces jeunes présentateurs/trices s´en sortent bien , je trouve . Mais aujourd´hui, je trouvais qu´elle n´avait pas bien mesuré la « qualité » de son interlocuteur , le Duc de Crussol d´Uzès. Et puis , cette façon d´attraper un peu brusquement ce livre ancien m´a sidérée . Stéphane Bern , lui, est très professionnel , il sait à qui il parle , et connait la valeur des choses et les symboles de l´Histoire .

  41. Darie , voyons , faire un dessin pour ceux qui ne comprennent pas bien le français , l’instruction au 4e régiment étranger est la seule formation pour devenir un légionnaire , cela se passe a castelnaudary , donc Darie on doit faire de l’art du paléolithique au jeunes recru qui veules devenir des hommes de la légion étrangère , la légion est ancienne Darie , mais on apprend pas l’
    art pariétal a l’instruction , les futurs légionnaires portes un treillis militaire et seulement le béret vert avec l’insigne du 4 RE et non de la peau de bison , les futurs légionnaires dormes dans une fermes et non dans la grotte de lascaux , tu vois toi un sergent ou caporal-chef instructeur dessiner pour faire comprendre a un futur légionnaire ne parlant pas le français , des beaux dessins de chevaux fuyant et des bisons partants au crayon de manganèse, pour les plus petits sur le sol , sur une grosse pierre a demi-enterré , pour les plus grand au plafond , cela tu ne le sait pas petite , au 4 RE les instructeurs parles plusieurs langues , et aucun est de la même nationalité , et les futurs légionnaires certain voir beaucoup parle anglais , au début on apprend des mots en français qui sont obligatoire (100 ) , si tu les connais pas c’est comme si tu loupe une épreuve sportive ( seule ou en groupe ) , a la fin la marche du képi blanc , la prune sur le gâteau, et tout les vendredi (tiens voila du boudin ) et chaque futur légionnaire chante , en plus il doit apprendre le code d’honneur du légionnaire par coeur , la on rigole pas pour cela comme la marche et tout le reste la-bas , Darie , l’instruction , imagine le pire des pires et multiplie le par mille , l’instruction e fait a castelnaudary depuis les années 1976 , je vais te dire un petit secret , moi je sais toi non , cette instruction qui est un vrai cauchemar est de la rigolade , des vacances , le royal bulle club , avec celle que j’ai fait en 1950 en algérie , l’enfer était doux a coté , je n’ai pas de mot encore aujourd’hui pour la décrire , l’imaginable c’était , du mental et du physique , j’ai pas réussi , j’ai survécu a cette instruction , un défie pour rester en vie ….j’ai des sueurs tu vois car j’y pense ….allez j’ai envie de dormir cette nuit , bises a demain matin après le vin de messe …GO!GO!

    • Légionnaire Klaus ,négatif ! Sachez que j´ai participé aux cours de suédois , avec d´autres étrangers qui ne comprenaient pas l´anglais non plus . La maitresse d´école était très drôle avec ses explications sur le tableau, ses gestes pour faire comprendre ( manger , boire , dormir,
      allumer la lampe , fermer la porte , etc.) Cela a duré huit mois . Comme je pigeais assez vite pour parler , elle a donné mon nom au journaliste venu interroger les élèves !
      J´ai eu ma photo dans le journal , et mes louanges de la maitresse de suédois . Je ne fayotais pas , je trouvais qu´elle était excellente pour apprendre la langue à cinq ou six nationalités , dont la majorité ne comprenait pas l´anglais ( Polonaises , Libanais(e)s, Iraniens, Irakiens , Espagnole, Italienne , et moi-même ) .
      Bonne soirée Klaus , et n´oubliez pas votre chapelet à la messe demain, pour faire pénitence ;
      je suis sûre que vous avez des péchés (de gourmandise ) à vous faire pardonner : )

  42. C’est les vacances, une anecdote qui restera dans les annales d’un journal régional et dans celles de notre mémoire…. je ne me souviens plus de l’endroit où nous nous trouvions mais nous entrons avec les enfants de 6 et 9 ans et le chien dans une chaîne de restaurants réputée pour son boeuf (surtout haché) et son toit en forme de paillote rouge…. bref nous sortons de km de bouchons, nous avons encore autant de route à faire, il est tard pour déjeuner, dans les 14 heures, les enfants ont faim et veulent se dégourdir les jambes, et le chien les pattes. A cette heure, le restaurant n’a plus que quelques clients isolés, genre VRP, on trouve donc une table facilement, on nous sert illico, tout va bien et je repère dans un coin deux personnes avec un dossier dans les mains, debout devant une estrade, des enveloppes sortant du dossier, visiblement hésitantes et aux abois, l’un a un appareil photo… en fin de repas ils foncent à notre table, nous disent que nous avons été tirés au sort parmi les vacanciers pour tirer une enveloppe. Visiblement, une enveloppe sort tellement du dossier qu’on comprend que c’est celle-là qu’il faut choisir et oh, miracle, nous avons gagné une boîte de divers produits de la région, un parasol, une serviette de bain et un canot gonflable mais sans les rames. On remercie, sourires, un clic photo, ils ont failli rentrer avec leurs cadeaux et sans article pour le canard régional, une vraie photo de la famille bronzée et heureuse qui revient de la mer avec le chien….Rentrés à la maison, les enfants veulent canoter dans l’eau de suite, alors le chef dit  » je vais chez Inno acheter des petites rames (en bois dans ce temps là) ! il revient, les gosses exultent, il gonfle le canot qui se dégonfle à chaque bouffée… on s’y met tous, on souffle, on gonfle et le canot se dégonfle…. qu’à cela ne tienne, dit le chef, je vais acheter des rustines…. il repart chez Inno et revient avec les rustines, cherche d’où vient la fuite en enduisant le canot avec du savon, la cuisine transformée en bain moussant… bref il colle trois rustines au pif ou plutôt au bruit de l’air, mais le canot se dégonfle en quelques heures et nous avons une paire de rames en prime. Le canot n’a jamais vu l’eau, nous avons gardé les rames et elles ont fini en petit bois, mais nous avons eu notre photo dans le journal régional avec un article sympa sur les Parisiens, héros des embouteillages ayant choisi leur belle région pour venir y déjeuner. Bonne fin de soirée à tous.

    • Bonjour Monique , ha-ha , d´où l´expression « Ça me gonfle » : ))
      Il y a aussi l´expression  » ramer , ramer… » , mais dans votre cas , c´était « gonfler, gonfler » .
      Je tourne la page , et vais voir ce qu´a imaginé Dominique ce matin … surprise …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s