Bonne Année !!!

(Copyright)

Le 16 février 2018 commence le nouvel an chinois.

Il s’ agit de l’ année du Chien de Terre.

Découvrez votre signe astrologique chinois :

1912- RAT
1913- BUFFLE
1914- TIGRE
1915- LIÈVRE.
1916- DRAGON
1917- SERPENT
1918- CHEVAL
1919- CHÈVRE
1920- SINGE
1921- COQ
1922- CHIEN
1923- COCHON
1924- RAT
1925- BUFFLE.
1926- TIGRE
1927- LIÈVRE
1928- DRAGON
1929- SERPENT
1930- CHEVAL
1931- CHÈVRE
1932- SINGE
1933- COQ
1934- CHIEN
1935- COCHON
1936- RAT
1937- BUFFLE
1938- TIGRE
1939- LIÈVRE
1940- DRAGON
1941- SERPENT.
1942- CHEVAL
1943- CHÈVRE
1944- SINGE
1945- COQ
1946- CHIEN
1947- COCHON
1948- RAT
1949- BUFFLE
1950- TIGRE 1951- LIÈVRE
1952- DRAGON
1953- SERPENT
1954- CHEVAL
1955- CHÈVRE
1956- SINGE
1957- COQ
1958- CHIEN
1959- COCHON
1960- RAT
1961- BUFFLE
1962- TIGRE
1963- LIÈVRE
1964- DRAGON
1965- SERPENT
1966- CHEVAL
1967- CHÈVRE
1968- SINGE
1969- COQ
1970- CHIEN
1971- COCHON
1972- RAT
1973- BUFFLE.
1974- TIGRE
1975- LIÈVRE
1976- DRAGON
1977- SERPENT
1978- CHEVAL
1979- CHÈVRE.
1980- SINGE
1981- COQ
1982- CHIEN
1983- COCHON.
1984- RAT
1985- BUFFLE
1986- TIGRE
1987- LIÈVRE
1988- DRAGON
1989- SERPENT 1990- CHEVAL
1991- CHÈVRE
1992- SINGE
1993- COQ
1994- CHIEN
1995- COCHON
1996- RAT
1997- BUFFLE
1998- TIGRE
1999- LIÈVRE
2000- DRAGON
2001- SERPENT
2002- CHEVAL
2003- CHÈVRE
2004- SINGE
2005- COQ
2006- CHIEN
2007- COCHON
2008- RAT
2009- BUFFLE
2010- TIGRE
2011- LIÈVRE
2012- DRAGON
2013- SERPENT
2014- CHEVAL
2015- CHÈVRE
2016- SINGE
2017- COQ
2018- CHIEN

Publicités

158 réflexions sur “Bonne Année !!!

  1. Bonjour dans la froidure de l’hiver qui est toujours bien là, et comme le dit le dicton du jour:  » « A la Saint-Pierre Damien l’hiver reprend ou s’éteint ».
    Une chanson un peu mélancolique dont voici le début traduit, et dont on peut voir la suite sur le site //dornac.eklablog.com/
    Πλατεία Αμερικής (Platia Amérikis – Place d’Amérique)
    C’était un chiot,
    un petit chien errant,
    un Lundi sur la place d’Amérique
    que personne n’a adopté (…)

  2. bonjour , mareria a de la glace entre les doigts , j’ai du soleil sur mon visage , je suis sur le pas de porte qui donne sur mon gazon assis dans le profond d’un fauteuil face au soleil , il tape sur mes joues avec une tendresse folle , je sent sa douceur comme une main d’enfant qui me demanderais un chocolat , c’est mieux qu’une fiancée qui a les pieds gelés la nuit au lit , le soleil ne ment pas , il arrive et se montre sans jouer a cache cache , si je serais pas si vieux et si con , je lui demanderais de m’épouser , cela serait pas magnifique , de voir un ancien légionnaire parachutiste , pantalon gris plissé et blazer bleu marine , arborant une plaquette de babioles multicolores sur son coeur tenant dans sa grosse main deux ou trois rayons de soleil sur les escaliers d’un vieux bistrot , le curé copain de l’ancien , un litre de vin en main rouge comme le sang du christ , une bouteille de vodka claire comme la source de lourdes , marchant d’un seul pas de légion , les anges témoins et les fées avec comme invités tout les lutins des bois proche et loin , j’oublie pas les grognons plus ou moins con , les ogres des montagnes et les monstres de sous terre , d’un coup , une lumière chaude éclairant le bar et la salle , venue de nul part , une lumière éblouissante comme une éclaire d’ange ou un jupon de fée , écrivant sur le sol comme une ombre des cieux , ces simples mots ….faite silence …..c’est la joie qui passe …..bises et GO!GO!

  3. quand je vous dis que de devenir vieux on perd les pédales , elle ne tourne plus rond sur leur axe , je suis gaga comme lili des yeux sur le plat en place de cervelle dans le crane , je dis ce que je pense , ce qui me passe par la caboche , je suis point un wauquiez , je tire pas le nez , mais je fais a ma guise comme le peintre qui dessine le corps de sa muse nue pour l’offrir au monde , on dirait c’est un cas , aussi fada et blablabla , il blague en tout cas , avec lui c’est la joie et le rire , le clown sans piste mais plein d’étoile , de sa bouche il ne fait pas de bulle , c’est de l’amour qui s’étale sur tout pâturage et nature sauvage , je suis encore a mon âge a quatre-vingt-cinq ans, un enfant naissant immature ,j’assume , je le sais que je suis un idiot , on me le dit chaque jour , en ville comme sur internet , mais de ma main et de mon morale , je fais tout partir , car je suis …..moi….bises et GO!GO!

  4. je suis bavard , chez moi tout s’empreigne comme si j’étais un buvard , j’aime faire sortir ce que j’ai appris , j’aime apprendre , pour moi la vie n’a pas de fin , chaque jour on peut apprendre et en comprendre , elle est si compliquée et si mal éduquée , j’aime pas certain acte de la vie et certain mot , qui me font si mal , on salit parfois l’armée et ceux qui l’aime , je suis un ancien , j’ai la lumière a tout les étages avec des interrupteurs et prises encore en service , je suis pas un leroy merlin …non plus un roi malin ..juste un légionnaire d’hier et de demain , elle coule en moi rouge de sang , comment accepter des mots , alors que moi j’ai tout donner , vue des instants que nul ne peut oublier , parois je me dis , cela est vrai que je fais des fautes en écriture et dans la vie , mais sans des comme moi ..beaucoup n’aurait pas pu faire fait des études ou fondés une famille , certain critique , cela me rappelle les années 1962 , quand les français gaulliste , craché sur les légionnaires de retour d’algérie qui avait encore les taches de sang de leurs camarades sur eux , écouter crier très fort , a bas l’armée , légionnaire assassin , assassin , le militaire actif , on le forme , on lui donne une arme , le président de la république , chef des armées , dit tuer et torturer sans dire mon nom ….je suis un héros ……bon je suis en colère ce matin , un peu , je reconnais , quand j’ouvre le PC et que je fait lecture du figaro …pas toujours rigolo ..bises et GO!GO!

  5. bon je vais me faire pousser au foyer , le soleil est la-bas aussi , tout est ouvert au foyer comme dans ma chambrée , il fait une belle matinée , la rigolade et comme la chemise , de service ..bises et GO!GO!

  6. Bonjour tardif, je prends des nouvelles de tous côtés , et je remonte le moral des troupes .
    Il faut faire attention de ne pas dégringoler avec la neige, le verglas , même en France . J´ai toujours le nez par terre en marchant . La copine de la Réunion s´est fait une fracture du crâne en tombant de sa hauteur … C´est vrai qu´elle est grande …
    Pour bien visualiser le problème : il vaut mieux être « basset » que « grand Danois » : )
    Et chose incroyable, elle m´envoie un e-mail en parlant au telefon !? C´est écrit automatiquement!
    Vive la technologie de pointe . Bientôt, on va envoyer des commentaires par la magie de la pensée … C´est-y pas moderne ? Moi, je dis chapeau à l´inventeur .
    Jolie mélodie Mareria . Je vais regarder maintenant qui est saint Pierre Damien.
    J´envoie , car cela fait une bonne heure qu´on me distrait de mon commentaire .
    Bonne journée , carpe diem , et portez-vous bien !

  7. Bonjour, ici soleil radieux, mais un vent glacial… une triste chanson mais pleine de poésie avec ce petit chien que moi, j’aurais adopté.
    Ah, qu’il est beau le geste auguste et précis du boucher caressant sa noble viande du terroir, j’ai voulu dégraisser un magret de canard, alors je l’étale bien à plat sur la planche et avec mon grand couteau de cuisine bien affûté, je commence à retirer la barde avec la précision du métronome, de la droite vers la gauche et je me dis intérieurement « si le couteau dérape »… et hop, il a dérapé, une belle coupure à l’index et une poupée au bout du doigt mais quoi, ce sont les risques du métier, il y avait du sang partout, dans l’évier sur le flacon de Bétadine, sur la boite à pansements, bref un vrai polar… depuis la vie est devenue difficile pour travailler sans se mouiller mais tout compte fait, nous sommes entourés de gens qui ne se mouillent pas. J’ai regardé le chat, il m’a montré comment se laver avec une patte, comme quoi les animaux peuvent nous en apprendre. Je vais faire miaou à la bibliothèque en fendant le vent du Nord…. pas de bol pour la copine de Darie, une fracture du crâne c’est plus long qu’une coupure. Je n’ai pas lu les nouvelles, tant pis, je préfère ignorer ce qui est à l’ordre du jour mais j’ai entendu une petite « bricole » qui m’a plongée dans un désarroi profond (je pèse mes mots). A plus tard, les amis, unissons nos maux, coupure ou fracture, et marchons la tête haute pour ceux qui le peuvent encore la journée n’étant qu’à son milieu mais pas à son apogée.

    • amputation ..je vois rien autre moi ….amputation …..le doigts dans une fente de porte et paf ..on ferme bien fort …..plus de coupure , le reste du doigts sous le feu du gaz de la gazinière , un bout de tissus ….bises et GO!GO!

      • Hello papy, pas d’amputation en vue mais je l’ai échappé belle !!! c’est fou ce qu’un couteau affûté peut faire mal, je pense à ceux de Verdun ils ont dû en baver !!!! tu as raison, il faut prendre les rands moyens, mal contre mal, l’histoire de la porte m’amuse, c’est ainsi que nos ancêtres arrachaient une dent, une ficelle au bouton d’une porte et tac, en fermant la porte la dent sautait

    • Monique , vous avez une grosse « poupée » à votre doigt ? Pas pratique pour continuer le travail .
      Un jour qu´une voisine m´avait donnée de la rhubarbe , j´ai pris mon meilleur couteau , le plus grand et le plus coupant . Et Tchac ! Tchac ! Tchac ! Je me mets à couper les feuilles à grands coups secs et vigoureux . Tchac! Tchac ! et soudain , Aïïïïeee !!! Un peu plus, et mon bout de doigt tombait dans l´herbe ( c´était au jardin , heureusement ) , tellement je coupais fort !
      Depuis cela, j´ai eu deux autres grands couteaux , encore plus grands et plus coupants , mais maintenant , je fais drôlement attention . De vrais couteaux de boucher !
      Toute la véranda est déménagée , nous devançons la date du printemps, pour fêter
      l´anniversaire bientôt de la grande fille ainée . Un grand chambardement .
      Je cherche des nouvelles custodes pour les coussins. J´ai vu et archi vu les anciennes , et
      c´est l´occasion de mettre du neuf. Les tailles n´étant pas standard , je pourrais les faire moi-même . J´ai couru les magasins , chose que je déteste. De plus, leurs goûts ne sont pas les miens : )) Je n´ai pas musardé pour rien , j´ai fini par acheter une couette carrément . Ça sert toujours . Je vais aux nouvelles , on va voir ce qui se fomente encore derrière notre dos .
      Je remarque que mes commentaires s´envolent parfois après édition ?!
      Il y a des gens qui n´aiment pas avoir des contradicteurs … Ce n´est pas nouveau ….

      • Hello Darie, oui j’aune belle poupée, mais je vais la maquiller et lui dessiner des yeux et une bouche, si j’ai la place. Je vois que vous êtes aussi équipée en coupants, et que vous avez subi le baptême de la coupure, ce n’est pas grave, juste embêtant. Il faut toujours faire attention à chaque geste, c’est pareil pour avancer les pieds, un tapis qui rebique et hop c’est l’hôpital comme pour ma voisine. Tout est dangereux dans la maison quand on y pense et attention aux ustensiles !!
        Pour l’anniversaire de la grande fille, ce qui compte c’est l’affection des siens et le reste est en plus…. c’est vrai que la mode a changé, en Suède êtes-vous aussi sous le coup du gris, du noir, du blanc avec une touche de jaune moutarde .??? c’est la mode et je ne l’aime pas du tout, et on voit cela partout, de la salle de bain à la cuisine en passant par l’ameublement. Courir les magasins c’est hyper fatigant mais cela donne aussi de bonnes idées; on dégote le petit plus qui plait…. c’est bien de chiner mais il faut de la santé ! la couette, peut importe sa couleur, elle est nécessaire surtout en Suède, quelle belle et douillette invention.
        Bizarre qu’un com. publié disparaisse, ou alors alerté ? à quoi servirait un échange si on était tous du même avis. J’irai lire les forums ce soir, à tête reposée !!!!!

      • Monique, ce que j´apprécie dans ma ville, c´est que je ne cherche jamais, ni ne paye un parking.
        Toute l´année, j´ai ma réserve de places gratuites, souvent dans des impasses ou des sens uniques. je pense que les gens ne le savent pas; j´ai une place où je veux et quand je veux .
        Sauf rarissime exception , soit les fêtes de gymnastique.
        Et alors, je fais l´enfant gâtée , et je peste sur ceux qui m´ont pris « ma place » : ))
        C´est assez calme , un peu trop parfois . Et en été , c´est même sinistre … Quand j´étais malade et très faible, je me disais que personne ne viendrait m´aider si je tombais par terre .
        Pas un chat dans les rues , même à 100mètres du centre-ville …

  8. après une journée de soleil , j’ai fait un somme dehors sous le soleil en chemise , j’ai eu trop chaud au bout d’un moment , j’ai du me mettre a l’ombre , c’est pas beau cela , c’est pas encore ce jour , que je vais voir un elfe mécanicien passer devant moi avec le traîneau du père noël en révision du milliard de milliard de kilomètres , qui sait une grenouille en bikini sur une feuille d’olivier poussé par un léger vent faisant du surf sans faire de vague a l’horizon , le temps passe si vite que j’ai pas le temps de tout vous dires ..bises et GO!GO!

  9. comme je suis curieux , je suis aller voir le figaro de Monique , j’avais pas vu l’article sur les bibliothèques , je me suis lâché car j’aime trop les livres et les lires , cela depuis tout petit , comme je suis né au dessus dune librairie , j’ai pas était dehors taper dans un caillou pour avoir mal au genoux et crier comme l’hibou ouh!ouh! j’ai mal , j’ai de très beaux livres perso a moi quoi , mais notre belle et grande bibliothèque et musé d’histoire fait de moi un amoureux de se savoir , bon le bain me tend la main , je dois me laver , avec la transpiration je sent l’homme propre , car je sent toujours le fruit moi , l’orange , comme mon parfum de toujours , mes dames , je vous dis a demain matin , après le deuxième café et avant le troisième plus gros , après je dois regarder un truc sur un livre de moto ..mon péché mignon ….j’aimerais bien avoir une grosse BMW ou une grosse harley …demain je rajeunit et je joue au loto ….bises et GO!GO!

    • Bonsoir Klaus , j´ai sursauté en voyant votre remède de cheval pour Monique . Comment ?
      L´amputation pour une petite entaille bénigne : )) Monique n´a que dix doigts, et ne veut pas s´en débarrasser, comme le lézard avec sa queue , ou l´étoile de mer avec ses bras.
      Cela ne repousse pas . Mais quand la phalange de mon petit doigt avait été rabotée , l´ongle disparu, mon bout de doigt avait repoussé ! et l´ongle est revenu aussi . L´ongle est un peu plus court qu´avant , mais ce n´est pas grave , il est là …
      Bonne douche avec monoï vahiné , senteur des îles . Et bon appétit ensuite.

    • Papy, je reviens de la bibliothèque, mais aussi sur celle de l’article du journal où je t’ai répondu, si cela passe. Pour moi, un livre c’est un ami qui me parle et qui n’attend pas de réponse. Je suis persuadée, vu la lecture qui se perd autant que bien d’autres bonnes et belles chose, qu’il est inutile d’ouvrir les bibliothèques le dimanche…. ensuite on dira que les églises se vident, comme quoi, disait ma grand mère qui n’y allait jamais (à l’église), on ne peut pas être à la foire et au champ en même temps….. tu joue au loto ? non, pas possible !!! tu crois donc à la chance !!!! une question philosophique « faut-il croire à la chance »… je rends ma feuille avec un seul mot : NON ! bonne fin de soirée t bonne chance.

  10. Monique et Darie , je suis plus propre q’un bébé , sauf sue je sent pas le lait caillé , je suis revenu pour vous dires cela , Monique c’est couper avec un couteau , moi lundi , j’ai voulu nettoyer l’intérieur de mon propre micro-four , avec une lingette fraîcheur citron , me voila sur le vitrage , un coup en rond , un autre circulaire et un autre en forme d’une orange , après l’extérieur , du dessus au dessous , et sur les tranches , une petite voix me dit klaus , klaus…n’oublie pas l’intérieur , je répond a cette petite voix , pourquoi faire , c’est plus propre que net , la poussière ne peut ouvrir la lourde porte , salir l’intérieur et refermer la porte , surtout qu’elle est lourde , c’est un petit four un peu gros ou je peux mettre trois pizzas et une quiche , un bon four quoi pour chambre , un coupe faim voila son nom , non je me suis coupé au fond du four , avec une tôle , son rebord , j’ai eu un mal de chèvre , mon sang a coulé , non on chante pas tiens voila du boudin , j’ai eu très mal , je me suis coupé comme il faut , fin et profond , j’ai encore mal au bout du doigts , quand je me gratte le ……front , mafois , mon doigts n’est pas un appareil de mesure de température , surtout mes dames , ce four est propre de chez propre , j’ai un plat exprès pour pizza , un plat avec couvercle pour la viande , rien ne coule rien ne salit , un four dans un four , j’aima la propreté , en plus dans ma chambrée , je passe le chiffon avec de l’alcool au citron a chaque fois que je fais un café au micro-ondes , alors le four , maniaque non , propre , pour rire , je pourrais dire j’ai un élevage d’hérisson , j’ai acheté beaucoup d’éponge , avec en cadeau le petit hérisson , celui de la pub , une éponge chez moi sert trois fois pas plus , poubelle , pas maniaque juste un homme qui aime la propreté , un légionnaire quoi , les joints des carreaux de la salle de bain a la brosse a dent une fois par semaine , un elfe des logis quoi …bon je file ce coup ci bises et GO!GO!

  11. Alors les ptits, Monique et Klaus, on a fait des bêtises??? J’espère que le poupée contient un bon onguent cicatrisant. Je ne connaissais pas l’expression « un mal de chèvre » , mais je vais sûrement l’utiliser dès que l’occasion s’en présentera car elle est très comique!

    • Mareria, je crois que l´expression consacrée est « un mal de chien » . Mais on peut changer , puisqu´il n´y a aucune logique avec le chien ni avec la chèvre . Et pour une forte fièvre , je dis
      « une fièvre de cheval » .

  12. Si nous tombons dans les expressions avec des animaux, là on va se tordre de rire jusqu’à demain et je dois m’occuper de ma poupée dont la robe blanche en micropore s’est curieusement salie alors qu’elle ne sert pas…pas question d’enlever le pansement d’un coup sec, il faut le couper, mais si, mais si, couper le pansement d’une coupure c’est l’aventure. Et si le pansement adhérait ? misère, déjà j’angoisse de rouvrir le tout moi qui ne cicatrice pas. Un jour, hurlement de rire d’un chirurgien, je lui dis attention, non seulement je ne cicatrise pas mais en plus je suis allergique à toute aiguille dans le bras et aussi au latex… j’ai obtenu gain de cause, je lui ai flanqué une telle « pétoche » que je suis ressortie guérie sans intervention, non mais !

  13. Pour notre chien qui nous occupe ici, « le chien » est un qualificatif désignant un excès, comme dans « une humeur de chien », « un mal de chien » ou « une vie de chien », vous constatez au départ que le chien n’a pas bonne presse dans les expressions françaises, quant à « réserver un chien de ma chienne », c’est pas mieux on sent la vengeance qui arrive à pas de loup… mais quelle hypocrisie, beaucoup disent « chienne de vie » mais ils s’y cramponnent férocement.
    Je passerai sur le fait de se faire traiter comme un chien (même dans un jeu de quilles), ça on le voit tous les jours. Le mot de la fin, c’est quand St Matthieu s’y est mis en écrivant dans son bel évangile :  » Jésus a dit : « Ne donnez pas les choses saintes aux chiens » et « Il n’est pas juste de prendre le pain des enfants et de le jeter aux chiens »….. jusqu’à Georges Sand qui a osé : « .Quand le même chien hurle trois fois de la même manière, c’est signe de mort dans la famille… Gabriel (1839).. depuis je n’aime pas G. Sand.

    Voilà pour la pauvre légende du chien, le meilleur ami de l’homme, celui qui vous aime sans rien demander, celui qui est fidèle entre tous les fidèles, celui qui vous accueille toujours joyeux et de bonne humeur, celui qui sauve aussi des vies dans les conditions difficiles et douloureuse pour ses pattes. Demain temps de chien polaire, – 4° le matin rien à voir avec le 37°2 le matin du film, bonne fin de soirée à tous et vive le chien

    • Monique , « caractère de chien » est bien injuste , je trouve.
      Dans un magasin , cet après-midi , un petit caniche trottinait dans le magasin derrière sa maitresse , la vendeuse . Il avait un gros chandail gris , avec du point jacquard , très drôle .
      Il est venu directement vers moi pour me dire bonjour ; je crois que je les attire .
      Son chandail lui tenait chaud aux reins, car d´après sa maitresse , auparavant, il gémissait et se tenait tout raide . Une sorte de lumbago . Bonne soirée, à tous .

      • Darie, les chiens souffrent des mêmes maux que nous, en Suède il fait froid et il faut les couvrir aussi et il faut ménager leurs pattes dans la neige, j’aime regarder ces chiens de traîneaux, de vrais athlètes mais il ont une petite couverture sur le dos pour l’effort. Bonne fin de soirée à tous.

  14. Bonjour très frais , déjà -6° , et cela va descendre encore .
    J´ai trouvé une fable très triste et parfaitement fausse !
    -Le chien et le chat-
    Un chien vendu par son maître
    Brisa sa chaîne, et revint
    Au logis qui le vit naître.
    Jugez de ce qu’il devint
    Lorsque, pour prix de son zèle,
    Il fut de cette maison
    Reconduit par le bâton
    Vers sa demeure nouvelle.
    Un vieux chat, son compagnon,
    Voyant sa surprise extrême,
    En passant lui dit ce mot :
    Tu croyais donc, pauvre sot,
    Que c’est pour nous qu’on nous aime !
    de jean-Pierre Claris de Florian (17551794)
    Je reviens donc avec une seconde fable , beaucoup plus vraie et plus gaie …

  15. bonjour , ce matin j’ai la cervelle a l’envers , elle s’appelle dagobert la bébère , je regarde ce beau soleil par l’ouverture du mur , pas une fente une exprès qui laisse passer la lumière et les doux rayons de soleil , je crois que cela se nomme fenêtre,je vie pas en fin fond du groenland ou les harengs se baignent en petite tenues sous un soleil gelé , sur mon gazon aucun reflet bleu ou une vague ou deux tape sur un tronc d’arbre , point d’ours ni de baleine faisant un bonhomme de glace au couteau suisse a trois lames et scies , c’est le sud , le sud de la france , ce pays que j’aime tant , j’ai de l’amour pour ce pays , il me la rend pas toujours , mais je dois faire avec c’est ainsi d’aimé sans retour , bon allez je file au café au foyer ..bises et GO!GO!

  16. Buongiorno! il fait plus froid qu’hier et moins que demain, sauf sans doute pour Klaus..
    Voici une histoire de chien extraordinaire; il s’agit de Capitàn, qui, en Argentine, a veillé au cimetière son maître décédé pendant 10 ans; les tentatives de la famille pour le ramener à la maison ont été vaines, et il est toujours revenu auprès de la tombe, près de laquelle il dormait chaque nuit, et il passait le reste de la journée à « se promener » dans le cimetière; on l’ a surnommé le Hachiko argentin..
    Et lui-même est mort ces jours-ci dans ce cimetière.

  17. La voici , et encore un dialogue entre chien et chat …
    -Le chien et le chat-
    Pataud jouait avec Raton,
    Mais sans gronder, sans mordre ; en camarade, en frère.
    Les chiens sont bonnes gens ; mais les chats, nous dit-on ?
    Sont justement tout le contraire.
    Aussi, bien qu’il jurât toujours
    Avoir fait pate de velours,
    Raton, et ce n’est pas une histoire apocryphe,
    Dans la peau d’un ami, comme fait maint plaisant,
    Enfonçait, tout en s’amusant,
    Tantôt la dent, tantôt la griffe.
    Pareil jeu dut cesser bientôt.
    — Eh quoi, Pataud, tu fais la mine !
    Ne sais-tu pas qu’il est d’un sot
    De se fâcher quand on badine ?
    Ne suis-je pas ton bon ami ?
    — Prends un nom qui convienne à ton humeur maligne ;
    Raton, ne sois rien à demi :
    J’aime mieux un franc ennemi,
    Qu’un bon ami qui m’égratigne.
    de Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
    Il est cocasse d´appeler un chat, « Raton » !
    J´ai cru soudainement que j´avais mal lu le titre , et pris le gatu pour un topu : ))

  18. Bonjour à tous sous le soleil mais -4°, les tourterelles roucoulent, les ramiers repèrent les lieux, les chats sont en chaleur, les merles viennent manger les graines des oiseaux, les sales pies sont revenues dans le jardin, bref scènes de la vie quotidienne quand mars s’annonce. Je regarde le tromblon accroché au mur, parfois je l’essuie, mais le tireur est comme le vieux guerrier las de rater ces sales volatiles, de plus en plus méfiants et qui le narguent alors qu’il fait le guet par le soupirail du sous-sol…. ah, si moi je savais tirer, comment que je ferais un ball trap, ? …. les amis, montrez-moi un chien heureux, tout cela est trop triste, en voilà un, qui m’a tiré les larmes des yeux et quelle belle voix grave que celle de son maître, Georges Chelon qui a écrit aussi « Requiem pour les animaux ». … pour moi un chien malheureux c’est insupportable.

    • Bonjour les amis !
      Un soleil glorieux et un zéro Celsius.
      Les plantes au jardin sortent comme les instrumentistes d’ un orchestre vert symphonique qui se mettraient en place sur scène.
      Avec une lumière si printanière, tout ce petit monde s’ y croit déjà.
      J’ ai vu hier dans un parc public, de grosses jonquilles jaune en fleur, et les bourgeons des arbres sont dans les starting-blocks.
      Un deux trois…soleil

      • Bonjour Dominique , sous le soleil pas chaud, mais brillant de mille feux quand même.
        J´ai voulu chercher un petit poème fleuri et musical, mais il a fallu que je participe aux rangements de printemps par anticipation. Alors dans la précipitation , je me suis rabattue sur la musique tout simplement , et il est très beau .
        -La musique-
        La musique souvent me prend comme une mer !
        Vers ma pâle étoile,
        Sous un plafond de brume ou dans un vaste éther,
        Je mets à la voile ;

        La poitrine en avant et les poumons gonflés
        Comme de la toile,
        J’escalade le dos des flots amoncelés
        Que la nuit me voile ;

        Je sens vibrer en moi toutes les passions
        D’un vaisseau qui souffre ;
        Le bon vent, la tempête et ses convulsions

        Sur l’immense gouffre
        Me bercent. D’autres fois, calme plat, grand miroir
        De mon désespoir !
        de Charles Baudelaire (1821-1867) Il avait l´âme qui souffrait, le malheureux …
        Bonne après-midi dans le carré urbain !

  19. Hello Dominique, oui une air printanier mais glacial, le vent fouette et on baisse la tête ou alors il faut le bonnet. Les primevères sont là, les jacinthes aussi mais les jonquilles se sont refermées comme des huitres sous le froid.
    Non Darie, c’est encore triste le poème, un peu de gaieté, ce malheureux Baudelaire en a vu de toutes les couleurs mais quel poète…. mintenant place aux première fleurs du printemps :

    « LES JONQUILLES de William WORDSWORTH
    (1770 – 1850)

    J’errais solitaire comme un nuage
    Qui flotte au-dessus des vallées et des monts,
    Quand tout-à-coup je vis une nuée,
    Une foule de jonquilles dorées ;
    À côté du lac, sous les branches,
    Battant des ailes et dansant dans la brise.
    Drues comme les étoiles qui brillent
    Et scintillent sur la Voie lactée,
    Elles s’étendaient en une ligne sans fin
    Le long du rivage d’une baie :
    J’en vis dix mille d’un coup d’œil,
    Agitant la tête en une danse enjouée.
    Les vagues dansaient à leurs côtés ; mais
    Elles surpassaient les vagues étincelantes en allégresse :
    Un poète ne pouvait qu’être gai,
    En une telle compagnie :
    Je les contemplais, les contemplais mais pensais peu
    Au présent qu’elles m’apportaient :
    Car souvent, quand je m’allonge dans mon lit,
    L’esprit rêveur ou pensif,
    Elles viennent illuminer ma vie intérieure
    Qui est la béatitude de la solitude ;
    Et mon cœur alors, s’emplit de plaisir
    Et danse avec les jonquilles. »

    « William Wordsworth, né le 7 avril 1770 à Cockermouth (Cumberland), mort le 23 avril 1850 à Rydal, près d’Ambleside (Westmorland), est un poète anglais. Il inaugure, avec Samuel Taylor Coleridge, la période romantique de la littérature anglaise lors de la publication de Lyrical Ballads (1798). Son œuvre maîtresse est Le Prélude (en), poème autobiographique consacré aux expériences fondatrices de sa jeunesse. » …… Il est austère, dans ce temps- là on posait si sérieusement qu’on se demande comment on pouvait écrire des textes lyriques et sentimentaux.
    Je file aux nouvelles ensuite je vais équeuter des haricots verts mange-tout mais sans fil.

  20. Le thermomètre est remonté d´un chouïa . Et en vérifiant l´orthographe ( avec ou sans T ) , j´ai vu qu´il n´y avait ni T ni deux L , mais un tréma sur le i .
    Et en passant par là , j´ai lu un court extrait de Zazie dans le métro (vous connaissez bien Zazie, surtout Dominique : ) :
    « -Moi, déclara Zazie, je veux aller à l’école jusqu’à soixante-cinq ans.
    -Jusqu’à soixante-cinq ans ? répéta Gabriel un chouïa surpris.  »
    de (Raymond Queneau, dans Zazie dans le métro.
    Voilà qui est original , d´aimer l´école pour ne plus vouloir la quitter , et devenir directement une « pensionnée » ( pensionär en suédois) , hi-hi .
    Je retourne au grand rangement de la maison…

  21. une si belle journée se termine , c’est un dommage , le soleil a fait un chaud damage comme a la plage a son image , j’ai fait un repos , un peu , mon fauteuil est bien pour cela on le penche , c’est un lit douillet sur roues , bon j’aimerais mieux usé mes semelles de tong d’hiver , mais bon , on fait pas toujours ce que l’on veut , c’est pas moi le chef , sinon chaque matin, 20 bornes a quatre pattes , et dix pompes corse …..bises et GO!GO!

  22. j’espère que mon commentaire sur le journal va passer , j’ai répondu a Dominique , pour le dit auteur que j’aime beaucoup , mais en ce jour , j’ai eu des alertes en veut en voila , faut pas dire du mal des employés de biblio , sinon un coup de marteau , pourtant j’étais réglo comme l’intéllo rigolo ..bises et GO!GO!

    • Ah-ah , Mareria, merci d´avoir retrouvé le lien (vous m´épatez ! ce n´est pas la première fois
      qu´en deux ou trois clics , vous nous apportez une belle page ancienne .
      Nous regardons souvent Viasat History , et après les « criminels fameux » de London (de curieux personnages : (( , nous regardons la ville d´York et sa cathédrale .
      Magnifiques vitraux , statues, voutes, etc. Et il y a douze petites statues sémaphores très amusantes . https://yorkminster.org/geisha/assets/files/semaphore-saints.pdf
      L´Angleterre n´a pas subi de Révolution, et a été épargnée durant les guerres, et ces superbes vitraux ont été préservés .

      • Ces statues sont très amusantes, en effet! on dirait que chaque saint aide à l’atterrissage d’un avion! Je ne sais s’i St Christophe fait partie de la « troupe »!
        Et à propos d’avion, les Allemands ne se sont pas privés pour bombarder Londres lors du Blitz du 7/10/1940 et ensuite: « Les bombardements font un total de 50.000 morts chez les civils. Ils s’arrêtent enfin lorsque Hitler, constatant l’invincibilité anglaise, retourne ses armes contre les Européens de l’Est et les Soviétiques. » cf https://www.herodote.net/7_septembre_1940-evenement-19400907.php. J’avoue que cette conclusion laisse songeur au sujet de la capitulation française, et remémore les célèbres paroles de Churchill sur guerre/déshonneur…

      • C´est vrai , Mareria, j´ai parlé trop vite ; j´avais oublié la Reine Elizabeth qui était ambulancière pendant un moment. La photo est connue . Ainsi que celle de sa mère marchant au milieu des habitations effondrées . Je ne savais pas qu´il y avait eu autant de morts .

  23. allez hip! hop! ouf ! plouf !! , je file a lourdes , euh! au bain quoi , je sais pas le temps qu’il a fait chez vous , ici une journée de prince pour des rois , la chemise d’hiver était juste , j’ai presque mis celle de printemps pour un certain temps , rouge cerise , mais je me suis dit on va croire que je suis un fruit , pas envie d’avoir des cannibale coupeur de main , me partir après , et après avoir des mains courantes sur ma personne , car ils seront malade de la gastro ho!ho!, je me doute que chez Darie , sa caille pas chaud , on crache pas , sinon un iceberg étiré , mes dames demain , je serais toujours présent donc ..a deux pieds …bises et GO!GO!

    • Klaus, nous ne craignons pas le froid ou la neige , car nous sommes équipés .
      Même le moteur de la voiture a un petit chauffage spécial (à brancher une heure avant le démarrage ) , cela chauffe les circuits électriques etc . Et un autre petit chauffage qui réchauffe
      l´habitacle , c´est plus agréable . Bonne soirée , les pieds au chaud dans vos pantoufles : )

    • Papy, tu es prêt pour « la bataille que l’eau lourde « ? un fameux film franco norvégien (1948) dans lequel Yves Ciampi était déjà assistant… que des bons films, il est parti trop tôt….. Ne t’imagine pas que tu seras « Le miraculé », un film bon enfant avec Poiret et Serrault…. et puis « Les miracles n’ont lieu qu’une fois », là c’est 1951 avec Jean Marais et Alida Valli (des yeux superbes ).. bonne fin de soirée.

  24. Après le fiasco des jonquilles et avant les derniers lilas, voici de quoi braver le froid polaire, réservé à ceux qui ont dix ans, les autres s’abstenir ils ne pourraient pas comprendre :

    « J’ai quatre cornes citron
    J’ai quatre cornes citron
    et trois jolis yeux turquoise,
    une moustache framboise,
    un gentil visage rond.
    Mon ventre est vert véronèse,
    ma poitrine vert wagon,
    mes cheveux sentent la fraise
    et parfois le macaron.
    (J. Charpentreau )

    . »Les belles familles »
    Louis I
    Louis II
    Louis III
    Louis IV
    Louis V
    Louis VI
    Louis VII
    Louis VIII
    Louis IX
    Louis X (dit le Hutin)
    Louis XI
    Louis XII
    Louis XIII
    Louis XIV
    Louis XV
    Louis XVI
    Louis XVII
    Louis XVIII
    et plus personne plus rien…
    qu’est-ce que c’est que ces gens-là
    qui ne sont pas foutus
    de compter jusqu’à vingt ?
    (Jacques Prévert).

    • Pourquoi donc « fiasco », Monique, au contraire! c’est un poème à relire ou à réciter chaque année, aux premières jonquilles; la première est épanouie au jardin, et va résister vaillamment aux gelées de toutes ces nuits….

  25. Nous allons fendre le froid, allez c’est dit, ça va cailler, encore une expression bien de chez nous sur laquelle je ne m’étendrai pas décemment, juste le début, c’est passé dans le langage ordinaire :
    « Et pour commencer, pourquoi dit-on ‘se cailler’ ?
    L’image serait apparue chez Céline dans les années 1930.
    On sait que ‘cailler’ désigne une coagulation sous l’effet d’un refroidissement ou d’une fermentation. Imaginez alors qu’il fasse tellement froid que votre sang caille à l’intérieur de vos veines.
    « Se cailler » voudrait alors dire « se refroidir au point que le sang ne puisse plus circuler, tellement il se fige »………………………………………
    il suffit de mettre des couches par dessus des couches de vêtements et surtout éviter d’enfiler les gros pulls à grosses mailles, ce sont les pires, un petit thermolactyl en dessous du pull et le tour est joué. Bonne fin de soirée à tous.

    • Monique, surprenant ! Je croyais que le mot était très récent , dans les années -60 par exemple.
      Les jonquilles ne sont pas encore sorties de terre , et je guette encore les perce-neiges . C´est normal puisque nous sommes sous la neige : ) Bonne soirée à tous.

  26. Bonjour figé, et je dirais même plus comme dirait Dupont à Dupond, sidéré par le froid .
    Je parle de la Nature, car pour les humains , tout va bien . Bonnet chaud, gants épais , grosses chaussures à semelles doubles, et un paletot rembourré . Ce n´est pas élégant , mais c´est la condition sine qua non pour garder sa vitalité . Il me manque un petit chien à promener : ((
    Voici une belle histoire de collaboration entre les chiens et les hommes , pour relever un défi, histoire authentique. Je crois qu´il a déjà été donnée, car l´histoire ne m´est pas inconnue . http://www.lesmuseauxblancs.com/pages/histoires-de-chiens/balto.html
    Endurance, Fidélité et Intelligence. Un bon chien bien éduqué possède une ou deux ou trois de ces qualités. Waouff ! Bonne journée, au chaud (dehors ou dedans : )

    • Bonjour Darie; belle histoire de Balto et de ses « copains » ! » En souvenir de cet exploit une course de traîneaux a lieu chaque année, l’Iditarod Trail Sled Dog Race qui débute le premier samedi du mois de mars, sur une distance de 1757 km. » C’est cette course à laquelle a participé Nicolas Vanier, voici un an, et qui a donné lieu à une reportage, vu récemment.

  27. bonjour , le soleil commence a se lever , je me demande ce que l’ange des heures a fait cette nuit pour que ce matin il a pas sonner les cloches au soleil souverain du ciel et de la terre afin que celui-ci soit debout a l’heure dite , tous des fainéants ces elfes ailés , des hypocrites ces lutins , eux si ils ont le froid qui leurs remontes des jambes , ils ont justes a faire six pas et ils sont devant les portes de l’enfer, nous ont doit perdre la vie et aller sous pieds sous terre , on va pas se mettre a nue et tourner attaché sur un tourne-broche pour avoir la dorure d’une brioche , je dis le mot brioche , cette nuit nos gentils pâtissier argentin nous ont fait des centaines de petites brioches pur beurre , j’aurais cru moi , des brioches cylindriques fourrées aux fruits secs aux raisins, noix , amandes et du confits sucrés , non aux beurres , des argentins un peu crétin je crois , cela fait rien au foyer , une gentille odeur se dégage avec ces brioches , je vais aller voir cela de plus près , non par gourmandise , pour la vue , par curiosité je vous le jure ..bises a plus et GO!GO!

    • Bonjour Klaus, voilà une bonne occasion de vous dégourdir les jambes, les genoux, les pieds.
      Proverbe du jour : « C´est la faim qui fait sortir le loup du bois; et Klaus, de sa chambrée » .
      J´ai « visité » Rungis ce matin . Aux rayons fromages, et charcuteries, c´était appétissant et très tentant (de goûter) , mais aux abats et têtes de veau , cela me dégoûtait un peu : ((
      Et j´ai entendu quelque chose pour vous spécialement : « Bon appétit et large soif » !
      Mais je n´ai pas fait attention au nom de la région de France, où on dit cela .
      Une région de bons vins , sans aucun doute : )

  28. Bonjour sous le soleil et le froid, s’il n’y avait ce vent, nous serions heureux à l’abri à bricoler dans la nature. Darie nous donne une belle histoire de chiens, il y en a beaucoup de ces chiens sauveteurs dont on ne parle pas assez dans les médias,……qui se souvient de cette chienne , Diesel, celle du RAID qui est morte pour la France alors qu’elle participait à une reconnaissance des leiux avant l’assaut,, tuée dès le début de l’assaut contre des terroristes, le maître en a été très éprouvé, c’était en 2015, Diesel a été décorée de la médaille posthume, elle avait 7 ans. Nous avons des chiens héroïques, autant que des hommes, une seule différence, le chien ne sait pas qu’il va mourir, comme tous les autres animaux mais encore, je n’en suis pas certaine quand on lit « La mort du loup » de Vigny, je me dis que certains le savent et le sentent. Je veux croire toujours et encore que les chiens sont aussi intelligents que nous et qu’ils ont des sentiments, donc ils souffrent aussi. A plus tard

    • C´est vrai Monique, il était revenu blessé vers son maitre , et l´évènement avait ému les Russes (je ne sais si c´était le gouvernement ou la Police ) , qui avaient alors envoyé au RAID un jeune chiot pour le remplacer. Cela aurait été intéressant de voir comment le chien (2,5 ans maintenant)
      a évolué . Les chiens sauveteurs du lac de Garde en Italie sont aussi de « bons chiens » .
      C´est mon expression favorite qui marche à tous les coups : ))
      Quand un chien s´approche gentiment de moi , je le caresse sur le cou , en disant avec une voix assez basse:  » Tu es un bon chien … j´le vois bien que tu es un bon chien … Tu vas venir chez moi ?… et bla-bla-bla  » : )) Je peux continuer ainsi une bonne demie-heure , le chien se laisse faire, tout content, et je ne m´en lasse pas .

  29. Bonjour toute la compagnie! Ce beau soleil donne envie de reparler des fleurs; sur le site d’un hebdomadaire, on a raconté les funérailles en petit comité du Prince consort de Danemark, qui respectaient ses intentions très précises: il voulait qu’une large place soit dégagée pour faire comme un jardin de toutes les fleurs reçues, et il a fait lire le poème choisi par lui et lu à son mariage, écrit par le poète danois Rasmus Villads Christian Ferdinand Winther (1796 – 1876), un classique dans ce pays: ( je ne sais comment s’organisent les vers, car je n’ai trouvé que l’extrait lu):  » «Je suis venu d’un pays de fleurs à un jardin fleuri : lilas et cytise, sureau et pivoine, fleurs dans les parcs, dans les champs et les forêts, fleurs au bord des routes. Mais la jeune fille était le plus beau ornement du jardin»
    Voici un poème de Winther mis en musique,qui a apparemment beaucoup de succès, étant donné le nombre d’interprètes… »Flyv, Fugl, Flyv  »
    « https://www.youtube.com/watch?v=qEKStmz-I38

    • Bonjour mes chers amis, un temps superbe revigorant.
      Mareria, On dit « Mieux vaut une chaumière
      où l’ on rit à un chateau où l’ on pleure ».
      C’ est peut-être l’ épilogue d’ un conte de fée.
      Bises les potes.

      • Hello Dominique , et je me souviens quand j´étais petite , à table devant la grande pendule bretonne , mon père disait :  » Une chaumière et un cœur …. (après je ne sais plus )  » .
        Je range « ma chaumière » en ce moment , mais j´ai toujours l´impression de simplement changer de place les affaires . De temps en temps, je jette des vieilles nippes, ou les change en chiffons.
        J´ai un journal « collector » du 11 septembre , de l´élection d´Obama , et des mariages princiers
        suédois. Je fais un lot pour les amateurs.
        Qui qui n´en veut pour 1€, ou 1£, ou 1$ symbolique ? hi-hi .

  30. Hello Dominique, Mareria, Darie, ouah, il fait très beau et je viens de faire la rencontre avec ma première jonquille naine, sortie d’un pied et poussée là où on ne l’attendait pas, encore un oiseau planteur ! …………. ce poème donné par Mareria est joli, rien que des fleurs du printemps, dans quatre semaines il arrive en nous piquant une heure de sommeil …. tiens, où en est-on avec ce changement d’heure ? encore lettre morte comme d’habitude.
    Pour ce qui est du rangement, tous les ans, je veux aérer la maison, il faut entendre retirer un meuble, le déplacer, le pousser, le monter, et finalement le remettre là où il était initialement car impossible de m’en séparer… je me suis posée la question de savoir ce qui était utile et ce qui ne l’était pas et ensuite Emmaüs passe ! le clou, c’est quand une bricole ne me plait plus, hop, ça descend au sous-sol…. quelle rigolade, l’essentiel c’est d’avoir l’impression de changer de décor.
    Dernièrement je me suis débarrassée de vieux draps, serviettes, torchons etc… et où je les retrouve bien pliés ?… mais dans la buanderie, pardi, où le chef bricole de temps en temps car « on a toujours besoin de chiffons »… et les vieux draps, vous savez dans quel cas ils servent ? mais pour déplacer les meubles, pardi et les remettre ensuite à la même place… ce qu’on en a bavé avec le buffet…..moi je dis que la vie est une aventure quand on met la main à la pâte.
    Darie, ici j’ai des recettes de cuisine dans « des » classeurs entiers, je ne les ouvre jamais, l’autre jour, ça y est, c’est décidé et hop à la benne…. ah, oui mais en les ouvrant, qu’ils étaient alléchants ces petits plats si bien présentés, les entrées de saison, originales, et tout le reste… et hop je les ai remis où ils étaient. Depuis, j’espère qu’une souris viendra manger les papiers !

  31. Ah Monique, comme vous décrivez bien les cruels dilemmes des rangements, déblayage, débarras etc…
    Darie, comme hier, j’ai vu votre roi, fidèle et actif supporter de l’équipe suédoise, qui a remporté le relais homme de biathlon haut la main ( ou le pied)! J’observe qu’il n’est pas frileux des oreilles, car il arbore une belle casquette noire, quel que soit le temps.

    • Mareria, le rangement et le nettoyage, mes deux bêtes noires, mais chut !!!! il existe le rangement par le vide, c’est le mieux car il raccourcit le nettoyage !!
      Nous avons 15 médailles, il me semble et surtout grâce à notre champion Martin Fourcade, mais les femmes aussi se sont bien défendues. Dimanche clôture des JO, et heureusement la Corée du Nord n’a rien tenté contre la Corée du Sud, comme certains internautes l’avaient pensé.

  32. J´ai vu une scène en ville qui vous ferez envie . La dame contractuelle aux PV de parking , très sympathique au demeurant , si-si , mettait un papillon d´avertissement (parkeringsvarning ) , pour dire que la prochaine fois, ce sera plus cher …(750KR) .
    Un jour que j´avais bizarrement oublié de mettre le disque de P, je l´ai retrouvée attendant sous la pluie , pour voir si j´allais bientôt revenir !?… Je l´avais remerciée dix fois : )) Quinze ans plus tard, je m´en souviens encore . Elle a pris de l´âge , mais est toujours aussi indulgente et souriante .
    Je vois que les problèmes de rangement sont courants .
    La grande fille2 m´a dit :  » Tout ce qui n´a pas servi depuis dix ans, tu jettes ».C´est simple .
    Mareria , le Viking était désolé au début pour l´équipe française … , puis soudainement , il a vu que l´équipe suédoise prenait un net avantage , et il jubilait à la fin , hilare de fierté .
    Le roi doit être heureux là-bas au milieu des sportifs , il est plus « bourgeois » qu´ « aristocrate » : )

    • Darie, mais l’équipe française ne peut pas rivaliser avec la Suède, comme avec le Norvège, des pays où l’on se déplace toute l’année ou presque sur des raquettes… mais voyez, le pire pour moi, c’est que plus aucun français ne gagne le tour de France, et cela, c’est un déshonneur. Chez nous, le pays de la petite reine, nos gosses sont à vélo dès trois ans… bref, vous avez vu la nouvelle roue électrique gyroscopique pour circuler en ville ? ma fille en a une, il n’y a rien pour se tenir, ça fonce dans la foule, elle avait déjà la patinette électrique, avant c’était les rollers, bref pas de voiture chez eux, ils n’en veulent pas, rien que des engins plus ou moins électriques, elle fait ses courses sur un vélo électrique et circule avec des paquets de tous les côtés. Le plus typique que j’ai vu, c’est à Pékin, il faut voir le nombre de balluchons sur le dos des cyclistes, des milliers de vélos qui démarrent en même temps, surchargés, on se demande comment tout cela tient.

  33. que dire , il a fait une très belle journée , cela fait perroquet , je vais point vous écrire , j’ai pris mes bottes en caoutchouc pour aller dansé , j’ai répondu sur le journal , je me régal car j’aime la lecture et tout ce qui touche a la lecture , la poésie c’est la plus belle des fiancées du monde que l’on peut épousé , juste on la cajole , cet après-midi , j’ai lu de la poésie comme chaque jour , c’est ma douceur , mon bonheur , et j’ai pas voulu vraiment l’écrire , mais souvent quand je veux emprunter un livres , aucun sourire , mais bon je me comprend …..bises et GO!GO!

    • Papy, sur le journal ça va mal, il y a des surjets sur lesquels motus et bouche cousue sinon, c’est l’avertissement…. il y a un internaute attachant qui a quitté le journal, il en a assez de cette liberté d’expression qui lui a été supprimée, il a fait ses adieux et il était là depuis dix ans. Pour la poésie, alors là, ne pas soulever ce lièvre qui ne court plus depuis longtemps ! bonne fin de soirée.

  34. je me rappelle , enfant j’écouter toujours ces mots , par des voisins a berlin , une famille qui vendait et livré du bois et du charbon , quand je voyais le père venir et entré dans son garage , je disais enfant , papa c’est cela un noir d’afrique , il y avait je sais pas comme chez Darie , une pleine maison de gamin , fort bruyant , très bruyant , du père a la mère et les enfants , chez eux il y avait comme chez nous une grosse horloge a balancier , mon grand-père disait le soir au soupé , teins on entend plus les voisins , ils donnes a manger la soupe a leurs enfants avec le balancier de l’horloge , c’est vrai qu’ils avait tous des grands g…., cela me revient toujours ces mots , mon grand-père était très rigolo , je dois tenir de lui pour les blagues , c’était un homme large d’épaule de deux mètres , il marcher avec une cane , un reste de 14 , un bon vieux très gentil , qui me donner toujours une grosse pièce le dimanche , pour sortir avec ma chérie , une de papa , je disait a ma mère , j’ai pas un sous , a ma grand-mère , a mon grand -père , je pouvais acheter une glace , un tour de barque et de manège , sans oublier la limonade au citron , j’étais jeune est amoureux , on ment pour une pièce , on veut toujours faire plaisir a sa chérie , mafois cela est si loin….bises et GO!GO!

  35. la télé et le testament du chanteur commence a me gonfler les haricots , je regarde plus les infos a cause de cela , j’ai une soif du diable , je sais pas si il a soif en vérité , moi oui , plus faim , mais j’ai le bain , on rigole pas , c’est un chinois qui me donne la main , j’ai pas confiance a ce charly , c’est plus facile a dire que thang luong je sais plus quoi , surtout qu’il rit toujours , avec son petit rire chinois , un chinois quoi , un ping pong sur pieds , je vous dis a demain matin mes dames …bises et GO!GO!

    • Bonsoir Klaus, ce matin, je vous ai souhaité « Bon appétit et large soif  » , c´est pourquoi vous avez une soif du diable. C´est une expression bourguignonne, je crois, j´ai investigué sur le sujet : )

    • Merci Monique, le métier était difficile , et je me souviens bien des hommes qui renversaient les sacs de charbon, par l´ouverture sur le trottoir , qui donnait sur la cave. Et il y avait aussi les
      marchands de p-d-terre . A la fin de l´été , quelques bucherons font chaque année le charbon de bois en forêt ,de façon traditionnelle , toujours au même endroit. L´attraction est intéressante pour les enfants (les adultes aussi ), car c´est bien expliqué par des croquis . Et les bucherons allument un feu pour les visiteurs qui veulent griller du pain et des saucisses . Il fallait faire
      au moins 5kms pour y arriver (à pied !) . https://www.youtube.com/watch?v=1UNPMtwani8
      Bonne soirée aussi.

      • Darie, j’étais petite mais je me souviens qu’il montait parfois des sacs de charbon au 5e étage, ou bien il descendait dans la cave du client souvent au jugé, l’éclairage étant faible. Que c’est loin tout cela. J’ai toujours admiré les bucherons, le coup de hache bien précis et quelle force et c’est bien que des enfants s’intéressent à tout cela. Ce n’est pas rien cette fabrication du charbon de bois, tout parait si simple quand on l’achète en sac pour le barbecue !! Bonne fin de soirée.

  36. Nous connaissons la musique depuis les classes primaires : « Un chasseur sachant chasser sans son chien est un bon chasseur « .
    Je préfère les chaussettes de l´archiduchesse , mais cela ne colle pas avec le poème qui suit .
    -Le chien de chasse-
    Médor est un vrai chien de race,
    Des mieux nés et des mieux appris ;
    Il n’a pas d’égal, soit qu’il chasse
    Lièvre ou lapin, caille ou perdrix.
    Le maître aussi jamais ne va battre les plaines,
    Fouiller ses bois et ses garennes,
    Qu’à le suivre Médor n’ait été convié ;
    Et pourtant, au retour, lorsque le maître dîne
    Du gibier dont Médor a fourni sa cuisine,
    À la cour, sans égard, Médor est renvoyé.

    En plus d’un cas la chose ainsi se passe.
    Au dévouement ce sort est parfois destiné ;
    Et tel qu’on invitait à l’heure de la chasse,
    S’est vu chassé de même à l’heure du dîné.
    de Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
    En visitant un château en Bretagne, (je ne me souviens plus du nom) , nous avons vu une meute de chiens , des braques je crois. Il y en avait une cinquantaine , et c´était assez impressionnant à voir, surtout au moment du repas collectif . Le grand veneur semblait bien maitre de la situation ,
    les chiens ne se disputant pas la nourriture (c´est mieux … : )
    Bonne soirée, à tous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s