C’est l’heure

(copyright)

On peut réveiller à coups de clairon
mais on peut aussi « sonner la diane ».

« La diane (du latin dies, jour) désignait dans le langage militaire ancien, la batterie de tambour ou la sonnerie de clairon qui annonçait le réveil. »

(copyright)

En sonnant la diane, on risque de réveiller aussi la diane, joli papillon rare mais moins probablement la Diane chasseresse, déesse peu susceptible de se trouver à proximité d’un camp militaire .

Le mot du jour est réveil-matin.

Publicités

79 réflexions sur “C’est l’heure

  1. Bonjour les amis, on tourne la page sans tambour ni trompette et voilà que je vous réveille ce jour avec la diane.
    J’ai lu vos posts vite fait bien fait et je me suis bien amusée.
    Je vous demande d’éviter le sujet de la dingo, c’est une pollution, excusez la brutalité du langage. -:)))
    Bise

    • Bonjour chère Dominique, reçu cinq sur cinq, (tu entends Papy ?), plus de dingo ici, en plus le dingo est un chien d’Australie, retourné à l’état sauvage et lui est intelligent. Une nouvelle page, youpi avec un mot du jour, ce qui nous permettre aucune voie d’égarement ! bises et à bientôt.

  2. bonjour bien sur que allons point parler de cette personne , m’a venue ici n’a rien avoir sur ce sujet , on peut réveiller à coups de clairon, chez toi Dominique le clairon devient une massue , comme chez les cro- magnon , une sacré rentré de vacances , comment prendre des gnons pour pas un rond hi!hi!, sonner la diane , alors la je sèche platement , on dit sèchement je crois , j’ai était dans l’obligation de regarder sur le web , pour comprendre cette expression française (sonner la diane) , j’ai était euh ! je suis militaire , en retraite mais militaire actif , j’ai jamais entendu de près comme de loin cette expression matériel , c’est vrai que nous étions des bourriques , je rigole , cette expression serait du langage militaire pour le réveil du matin , comme le clairon , la trompette , le tambour , piano a queue ou harpe , tu vois toi un militaire de la fanfare du régiment de dragon marcher au pas en tenant un piano a queue lors d’un défilé du 14 juillet , j’ai connu le clairon et tambour en régiment , de nos jours cela se fait encore , pour la levé des couleurs , le réveil ne se fait plus au clairon , le caporal de semaine avec le caporal-chef ou sergent de compagnie passe de chambre en chambre faire levé les hommes , deux passages normalement , le réveil et démerdez vous vite ….bises et GO!GO!

  3. que dire des mensonges , non cela me rapporterais rien , je ne fais jamais rien sans raison , la vie de caserne me manque , j’aimais la vivre cette vie de soldat , avoir l’adrénaline du matin au soir , j’en ai former des bons légionnaires parachutistes , j’en ai fait de ces hommes de bon légionnaire suivant la parole donnée , et devenir de bon parachutiste , j’en ai former au saut de parachute comme devenir commando , j’étais un très bon formateur , sans coeur mais toujours l’ardeur , en journée aucun repos ni répit , le légionnaire doit se trouver a 150 pour cent toute sa journée de travail , le soir ou la seconde que le travail est finit a l’heure sonner , il n’y a plus de grade ni de fonction ni de chef , nous sommes que des frères d’armes , on se parles rigole entre nous comme si nous étions des bon élèves , la camaraderie , parfois je sais que cela fait assez surprenant , quand des personnes civils comme vous vous êtes, voyez non loin de vous en ville un groupe de légionnaire , du képi blanc au képi noir , du simple légionnaire a l’officier et sous -officier , tout le monde se tutoie s’appelle par le prénom , il y a rien de surprenant de voir un simple légionnaire dire a son capitaine ou plus ou moins, dire , jojo regarde la belle jeune-fille , donne moi une cigarette jojo , tu paye ta tournée , les légionnaires en tenues militaires , quand le travail est finit c’est finit , le légionnaire marche droit avec fierté mais ils sont tous pareil sortant du même moule..bises et GO!GO!

  4. bon assez parler de moi , chez nous en provence il fait un très beau soleil , il est accompagner de vent qui nous donnes une belle petite fraîcheur,, cela fait du bien a ma personne , avec les années sur terre faites , les fortes chaleur m’épuise deux fois plus vite , en plus je dort plus mal que bien , je ne suis plus habitué ces aigreurs lourdes , hier j’ai demandais aux deux jeunes du 4 de garde de me réveiller pour regarder mes commentaires et écrire dans la nuit sur la page de l’éphéméride , nous vivons ici dans le calme et la joie , tout devient le moyen d’en rire sur tout et rien , pour des légionnaires nous sommes plus gaulois que romain , toutes actions chez nous finit autour d’une table a festoyé et a rire , on trinque sur tout et on en rit , on a la vie douce , c’est pas le paradis , pourtant cela lui ressemble , nous passons des journées a respirer non a se couper le souffle , nous savons la vivre nous la vie , on la prend par les deux bouts , surtout par les bons ..bises et GO!GO!

  5. ce matin je me la pète , je suis un grand bavard , j’écrit et écrit , je suis chaque jour un bavard , un bon vivant car je profite de chaque moment , comme je suis curieux , je veut tout savoir , très souvent simplement pour comprendre , comme l’écolier sans classe a apprendre tout le long dans l’école de la vie …bises et GO!GO!

  6. il faut bien se dire mes ami(es) , elle est quand même, belle la vie , ni trop sucré ni trop salé , a point si on la connais bien , je la prend aux litres non par verre , je la dévore et me noie avec , je suis heureux comme jamais , chaque jour je m’ennivre de cette vie comme si elle serait la première et la dernière , comme si je la découvrait d’un coup par pur hasard ce jour naissant , tout devient rose et jaune avec un peu de vert et de rouge par ce que j’aime bien , j’en demande pas plus , de quoi vivre dans son plaisir en gardant et donnant le sourire , ce n’est pas par ce que un vieux légionnaire marche et déambule comme le canard que c’est un canard , il peut avoir cette allure alors qu’il n’est qu’un oiseau blessé , je prend la vie comme elle vient sans demandais plus que j’ai besoin , je suis pas seul , la solitude n’est pas de mise chez nous , on oublie jamais un camarade et la parole donnée est une valeur inestimable , l’homme doit garder sa fierté avec toute politesse bien appliquée , pour moi , malgré que je vie dans un monde d’homme , j’ai eu une vie de brute , l’homme est la femme est sur le même piédestal, ce mot m’a toujours fait beaucoup rire au pluriel , piédestaux , m’en faut pas beaucoup pour que je rigole et soit au plus simple , juste heureux ….juste heureux et je le partage toujours avec ma bonne humeur ….bises et GO!GO!

  7. je vais aller prendre un chaud chocolat avec des bonnes tartines confiture et miel maison , il faut requinquer le bonhomme , surtout il faut bien attendre le super méga casse graine matinal et éviter que l’estomac soit dans les sandales , j’écoute que tout est ok en terrasse , on me sert , pas belle la vie , tu peut me mettre ma serviette autour du cou et mouillée ma tartine et me la tenir …hi!hi!hi!….a plus toutes et tous et seul ….bises et GO!GO!

  8. Hello, bonjour à tous et hop debout, il est l’heure ! une jolie page, j’aime beaucoup l’affiche ancienne c’est pour les hommes bien entendu, mais il reste le papillon pour les dames. Non, moi j’ai un clairon, je ne sais pas d’où il vient, sans doute égaré par un ancêtre de six ans et resté prisonnier dans le grenier faute de héros en herbe Et puis cette expression qui veut dire « secret, discrétion, motus et bouche cousue,  » c’est « on ne va pas sonner le clairon », il y a comme un sentiment de faute là-dessous mais chut !
    « Où la vie se contemple tout est submergé
    Monté les couronnes d’oubli
    Les vertiges au cœur des métamorphoses
    D’une écriture d’algues solaires
    L’amour et l’amour.

    Tes mains font le jour dans l’herbe
    Tes yeux font l’amour en plein jour
    Les sourires par la taille
    Et tes lèvres par les ailes
    Tu prends la place des caresses
    Tu prends la place des réveils.
    Où la vie se contemple tout est submergé
    (Poèmes de Eugène Emile Paul Grindel, dit Paul Eluard )

    ah, ah, il y a le mot réveil j’ai donc fait mon devoir….euh….à plus tard

  9. c’est l’heure du casse-croûte, je revient de finir mon ménage sur ma page , un coup de balaie dans les coins , il y avait de la poussière sous le canapé , j’ai bien plier et ranger mon linge , la propreté est (éphémère ) sans (ride ) , je ne veut plus lutter conte la solitude dans cette cuisine avec ma batterie d’ ustensile pour me concocter,de bon petit plat , j’ai une trop forte appétit , sur le journal le figaro il y a beaucoup d’autres menus des plus délicats avec des mets des plus gourmets , au moins le temps d’un régime alimentaire ,restera cuisinier sans étoiles ni toque qui se fera seul sa popote fade et de mauvaise cuisson , on peut aller se nourrir autre part sur le journal , y chanter figaro figaro avec un piano intègre de son , cuisinier seul ne peut faire une marmite pour un régiment non plus pour une compagnie et peloton , un sandwich market d’une demie tranche de jambon bien trop cuit et trop salé entre deux tranches de pain de mie discount , ce régime banane fort sucré pour nous serez bénéfique , nous sommes des fruits de haute qualité non de reste de barquette usée , au bout d’un petit moment une semaine ou deux ou trois , nous regarderons si le poids a changé , la pitance et tout menu est comme le sport , du sport d’équipe , une équipe de foot n’est pas d’un seul joueur mais qu’un nombre de joueur , sans équipes , le joueur qui veut devenir capitaine ne peut plus jouer ni marquer de but , simplement tiré des tirs au but en se déplacent a la vitesse lumière , tiré pour marquer a faire le butteur et le goal pour stopper le tir , plus d’équipe , plus de joueur , plus de spectateur , la faillite l’équipe ainsi que la buvette restaurant plat préparer met la clé sous la porte ….voila , ce que je voulais dire a fin que nous écrivons entre nous et toutes autres internautes dans le calme et douceur en gardant notre force et notre appétit de groupe sur d’autre sujet que le foot et la bouffe ….j’ai faim et soif a plus ….on se comprend , c’est le meilleur régime ..pour avoir la santé la plus vertueuse …bises et GO!GO!

  10. Non Papy, c’est pas l’heure du casse croûte, c’est l’heure du clairon…. qui connait Paul Déroulède, poète, auteur dramatique, romancier et militant politique français, né le 2 septembre 1846 à Paris et mort le 31 janvier 1914 à Nice, soldat de la France malheureuse en 1870 (sous-lieutenant de la garde-mobile), prisonnier à Bazeilles puis évadé, rejoignant les tirailleurs algériens, il participe à la répression de la commune de Paris (mai 1871). Il doit renoncer à la carrière militaire en 1874, suite à une chute de cheval, et commence alors sa carrière de revanchard, par son action politique et littèraire :

    Le clairon

    « ’l’air est pur, la route est large,
    Le clairon sonne la charge,
    Les zouaves vont chantant,
    Et là-haut sur la colline,
    Dans la forêt qui domine
    Le Prussien les attend.

    Le clairon est un vieux brave,
    Et, lorsque la lutte est grave,
    C’est un rude compagnon ;
    Il a vu mainte bataille
    Et porte plus d’une entaille,
    Depuis les pieds jusqu’au front.

    C’est lui qui guide la fête.
    Jamais sa fière trompette
    N’eut un accent plus vainqueur,
    Et de son souffle de flamme
    L’espérance vient à l’âme,
    Le courage monte au cœur.

    On grimpe, on court, on arrive,
    Et la fusillade est vive
    Et les Prussiens sont adroits,
    Quand enfin le cri se jette :
    « En marche ! À la baïonnette ! »
    Et l’on entre sous le bois.

    À la première décharge,
    Le clairon sonnant la charge
    Tombe frappé sans recours ;
    Mais, par un effort suprême,
    Menant le combat quand même
    Le clairon sonne toujours.

    Et cependant le sang coule,
    Mais sa main, qui le refoule,
    Suspend un instant la mort,
    Et de sa note affolée
    Précipitant la mêlée,
    Le vieux clairon sonne encor.

    Il est là, couché sur l’herbe,
    Dédaignant, blessé superbe,
    Tout espoir et tout secours ;
    Et sur sa lèvre sanglante
    Gardant sa trompette ardente,
    Il sonne, il sonne toujours.

    Puis, dans la forêt pressée,
    Voyant la charge lancée
    Et les zouaves bondir,
    Alors le clairon s’arrête :
    Sa dernière tâche est faite,
    Il achève de mourir.

    (Paul Dérouléde)

  11. Bonjour , très jolie page en effet, les images, le sujet …. Diane est un jolie prénom, il est dommage qu´une firme automobile l´ait donné à une de ses voitures.
    Je déteste que des prénoms soient donnés à des objets (Felix, Zoé, Clio , etc…), cela dévalorise , non pas les objets , mais les prénoms bien sûr . Ikea en est un exemple, prénom d´un petit elfe des forêts scandinaves .
    Se faire réveiller au clairon sous ses fenêtres … la copine de La Réunion et moi, avons eu cette
    désagréable surprise à 5h ou 6h… je ne sais même plus … Une secrétaire malgache de notre clinique nous avait donné l´adresse d´un parent à Tamatave , qui habitait dans l´enceinte militaire.
    « Ah bon, merci beaucoup, nous irons le voir de ta part »…. Et nous avions été invitées à dormir dans la caserne …. Et chaque matin , durant une semaine, un mauvais coucheur venait sonner la diane au lever du soleil et des couleurs …. Mince alors …. : )))
    Il y eut aussi une réception très soignée , et quand les Malgaches sont élégantes , elles sont grandioses ! Des tissus colorés et harmonieux, des coiffures très élaborées , des bijoux mis en valeur sur leur peau brune. C´était magnifique . Avec nos petites robes de vacances , nous étions un peu mal à l´aise au début . Un beau souvenir .

  12. Bonjour Dominique, bonjour la troupe; je me fais rare car je suis obligée de réduire beaucoup mes stations ordinatrices, because vertiges et autres joyeusetés. Donc à plus tard.

      • Parce qu’ elle boit en plus ???
        L’ Education Nationale n’ est vraiment plus ce qu’ elle était,
        mais de cela nous le savions, si elle avait joué au Football,
        on aurait pu appeler mareria, Lloris !

      • Bééééé non, on avait écrit qu’ imbibée vous étiez, c’ est tout,
        encore et toujours darie, grrrrrrrrrrrrrrrrr …
        Quoi qu’ il en soit, meilleur et sincère rétablissement, mareria !

    • Bon courage, chère Mareria, je pense à vous à chaque thème et je me dis qu’il nous manque l’étymologiste » et le grec ancien. Prenez bien soin de vous en attendant de revenir triomphante.

      • Merci Monique! la seule chose que j’arrive à faire sans problème, c’est « gratter » la terre et enlever des mauvaises herbes dans la (petite) allée; j’ai dégusté une violette, la pôvrette…Certaines clématites, comme la Montana, redonnent des fleurs ( avec parcimonie; là j’attends la blague de Yannick!)

      • Dans la Grèce, il n’ y a qu’ une chose qui compte Monique,
        non l’ Etymologie, absurde, mais le Loukoum, génial et en
        cela, point besoin de mareria, je suis Maître !

  13. j’ai bien mangé j’ai bien bu merci le casse graine , un bon moment passer devant cette cuisine délicate si vite avaler , le vent se calme un peu , les cheveux restes au garde a vous les bras le long du corps a faire le corps a corps et se regarder en face , le soleil est très présent , il brille la haut comme le christ , j’ai pas encore fumer ma cigarette , celle qui est marquer après repas , je vais donc de ce pas la grillé avec un bon petit café , regarder le ciel le regard dans le vide sans nul pensée est assez reposant …bises et GO!GO!

  14. mes dames , je vais aller sur ma page et regarder des articles qui m’interpelle , j’ai était chez le pape ce matin , je vais y retourner , il y a beaucoup de sujet sur le figaro qui m’interpelle mais j’ai un peu de manque de courage a écrire sur plusieurs article , l’éphéméride en fait parti comme j’ai dit plus haut en cuisine , un camarade parle de paquet de je sais pas quoi de biscuit , de nouveau biscuit ( militaire ) , je vais aller voir de quoi il retourne , des nouveaux biscuits , un paquet de quatre biscuits dans boites de combat , cela faisait des années que le biscuit avait pas changer , saveur vanille ou coco il me dit , il a deux boites de combat ( 2018) , je vais aller voir ce qui se trouve a l’intérieur , et voir si c’est bon ou comme avant , j’en ai comme je veut , amis je les donnes a deux jeunes que je connais bien , ils aimes tous ce qui touche l’armée , je vous dis a plus , je file …bises et GO!GO!

      • Un retour est un retour, il faut faire avec et en musique, c’ est en musique !
        Cela dit ils ont été sympas, si si’ hors darie qui a poussé la chansonnette
        jusqu’ à grifonner des Haïku, sachant pertinemment que je ne pourrai
        lui tordre le coup, la coquine !

      • Dominique, vous appelez le clairon de la musique ?! ah-ah . Vous nous auriez vues, la copine et moi-même , sautant de nos lits vers la fenêtre, complètement ahuries , cela devait valoir son pesant de pistaches grillées ! Je sais ce qu´est le lever des couleurs , et cela fait du bruit : ))

      • Ouah, elle est revenue comme le temps du muguet, ah, non, pas le temps du muguet il est trop court et c’est encore trop loin…quelques notes de musique pour une Diane mais qui était cette Diane chasseresse de Houdon ? même coucoupédia ne le sait pas.. c’est Catherine II qui aurait acheté ce marbre ! … Elle est vendue par le gouvernement soviétique au début des années 1930 en même temps que d’autres oeuvres d’art, dont La Naissance de Vénus de Poussin…..pas d’oeuvres d’art chez les anti capitalistes, encore heureux qu’ils ne l’ait pas brisée… !!! je ne sais pas qui a servi de modèle ou alors, si je sais… suivez mon regard, si, si ! hum…. on a dit plus de carnet d’adresses,..
        Petite promenade (avec deux bâtons de randonneur) dans la campagne vraiment pouilleuse, des terres en friche, comme la tête.. non, là je déraille ! rien de rien à voir, juste à faire face au vent et à compter ses pas, à cause des cloches qui conseillent 10.000 pas par jours, ramenés de haute lutte à 9.000 pas, non mais ! alors ce soir, pour suivre les consignes de la saine (et sainte) santé, un Martini, un glaçon et une rondelle de citron et à moi la grande vie ! ensuite une pomme et un yaourt, et oui, il faut bien compenser !
        La diane serait un outil pour les carreleurs, c’était fatal de faire un détour chez les bricoleurs on trouve tout chez Casse Tout !
        Yannick, si Dominique est revenue c’est parce que le remplaçant n’a pas fait son boulot, quoi, on ne décolle pas de la Corse et de Napoléon !
        Bien sûr n’oublions pas la Diane le papillon, version poétique c’est la Lune, vieilli c’est l’argent de l’alchimiste, en littérature c’est une nymphe, en zoologie c’est une espèce de singe et enfin la diane c’est une chenille qui se nourrit sur des aristoloches. … euh, les aristoloches ».. cela me plait et c’est quoi ? oui, une plante ! rien à voir avec les aristots crasses. (comprenne qui pourra !)

      • Sans vouloir vous offenser Monique, une vie est bien trop brève,
        pour que l’ on puisse s’ attacher à tout, alors autant aller à l’ essentiel,
        la Corse et son Empereur, le reste n’ ayant qu’ une importance, toute
        relative .

  15. Juste un lien, car j’ai failli m’étrangler en lisant le salmigondis sur l’éphéméride au sujet de « la » lettre de Pline l’Ancien sur le Vésuve et l’éruption du 24/ 9/79 ap JC, en fait 2 lettres ( présentées de manière incomplète, sans qu’on voie là où c’est coupé,etc, adressées en réalité au grand historien Tacite…) On en avait parlé ici déjà: sur ce site, les 2 lettres, entières, sont en italiques sur les 4 premières pages.
    http://webetab.ac-bordeaux.fr/Primaire/64/sciences/prep/geologie/textgeol.pdf

    • Cette Francette, semble posséder une couche bien réelle,
      voire même un blindage, si si et vu son âge avancé, il est
      consternant d’ y trouver en elle, ce manque d’ intelligence,
      lequel a dû lui faire défaut toute sa vie, pauvre entourage .

      • On a dit, Yannicku , qu´on la laissait à la porte . En tous cas, mon Raoul lui a cloué le bec …
        Un haïku spécial pour mes deux coqs préférés :
        « Le clairon
        Est le coq
        Qui a dépassé
        Son cri. »
        de Malcolm de Chazal ( 1902-1981 )

      • Clairon dans l’ Infanterie,
        Trompette dans la Cavalerie,
        Sonneries s’ en échappent,
        le Soldat, lui, leur obéit …

        De moi, en ce jour et à cette heure,
        en toute simplicité .

      • Bravo Yannick , vous êtes joliment réconcilié avec le haïku. Il suffisait de vous donner le bon sujet.
        « Réveil-matin, réveil-Mickey,
        Une cloche au loin ,
        Sept heures, dernier sommeil…  »
        Inspiré par le Parisien pas content d´être levé à l´aube , au son du gong matinal, alors qu´il profitait légitimement de ses vacances : ))
        Maintenant, il est rentré chez lui, et il a quelque chose à raconter à ses amis , partis en trekking
        au Népal, ou adeptes du rafting au Colorado, ou fanatiques de safaris-photos au Zimbabwe : ))

      • Le parisien en sa généralité et grande, n’ est qu’un CON qui s’ ignore .
        Je n’ en démords pas, inutile de faire dans la dentelle, d’ ailleurs …
        il n’ y a plus que des migrants à Calais !

      • Mouais , on voit que le son du clairon ou de la cloche du clocher ne vous ont jamais réveillé …
        Mais se réveiller à Paris, au son de « Achetez mes pâtes maisons ! Un melon à 3frs! Qui veut mes salades ? » C´était sur le marché de la rue Cadet à Paris, et c´est un souvenir merveilleux , sucré comme un loukoum … Je ne sais pas s´il existe encore , mais c´était drôlement sympathique .
        Alors ne cassez pas mes beaux souvenirs : )) Et croissants tous chauds et café …
        Le plus vieux souvenir de ma vie est une table , où mes yeux n´arrivaient même pas au niveau du plateau , et il y avait une corbeille de croissants , que j´essayais de voir , avec mes deux petites mains agrippées à la nappe. Les tentures étaient rouges foncé , et mes parents n´ont aucune idée de l´endroit où cela se passait. Un hôtel certainement …

      • Durant un an, j’ ai été réveillé au clairon, face aux couleurs en live, ils étaient 2,
        mais il est vrai que je n’ ai pas connu toutes les sonneries du lever au coucher,
        ce qui devait avoir un charme certain, en termes régimentaires, aujourd’ hui
        encore, mais à bord des navires de La Royale, la vie est rythmée par prés
        d’ une quinzaine d’ enregistrements et eux, diffusés au quotidien .

      • Paris a bien changé darie et de vos souvenirs sont aussi lointains que ceux de Domi
        ou même de Monique et des miens, çà sent mauvais, c’ est mal fâmé, la promiscuité
        est partout, les gens sont différents en leurs moeurs et pire encore lorsque étrangers,
        ils ne respectent rien et vivent mal … et Jean Passe, tiens toujours là, lui ???
        Le plus bel endroit est cependant l’ Aéroport d’ Orly Ouest, car du bout de sa piste,
        on distingue celle de Bastia Poretta, lorsque la pollution le permet !

    • Mareria, Yannicku aime les jeux de mots : ) Il ne peut pas s´en empêcher, c´est plus fort que lui , hi-hi . Une bonne sieste comme sait en faire Klaus, c´est cela qu´il vous faut .
      Je vais lire votre lien , au chaud, il fait froid sur la terrasse maintenant. L´automne arrive …
      Vous voyez tout Mareria , bravo !

      • En Suède, quoi de plus normal, l’ Automne en Août, l’ Hiver en Septembre
        et oui, ils sont ainsi faits ces scandinaves … froids …
        Seuls phoques et ours blancs s’ y retrouvent, ben oui, z’ ont un GPS !!!!!

  16. une après-midi des plus calme sous le charme de la tranquillité , un peu de repos et de lecture qui m’a fait partir en cette aventure , j’avais fermer le couvercle du pc portable ce qui est rare , je n’avais pas trop envie de surfer entre vague et marée , je vais prendre une douche et me rendre un peu sur ma page pour regarder ou en sont mes derniers commentaires et lire un peu les nouvelles du web , je vous souhaites a tous une bonne fin de journée et une bonne soirée devant la tété ou de soirée , ce qui compte n’est pas vraiment l’endroit c’est de bien la passer , a demain matin après la messe du bon dieu et son vin blanc , bises et GO!GO!

    • J’ espère le Micro étanche, Klaus, car sous la douche, si si …
      Imperméable à la Bêtise virtuelle aussi, car de monter au Front,
      il le fait toujours et sans tambours ni trompettes, juste avec son
      clavier, pour en descendre d’ autre, moins au courant des choses
      de la vie .

  17. … déesse peu susceptible de se trouver à proximité d’un camp militaire …

    Ceci n’ est pas si vrai et pour cause, durant mon service militaire, sur les Puys d’ Auvergne,
    nous avions périodiquement la garde d’ un dépôt de munitions, qui était peuplé de nombre
    de lapins, alors qu’ en extérieur patrouillaient des chasseurs, que nous devions parfois tenir
    à l’ écart, puisqu’ il n’ y avait rien du tout comme gibier, puisqu’ il était et en son entier dans
    l’ enceinte évoluant en une paix royale, Diane aurait pu donc s’ y trouver …

  18. Ah, Yannick, à quoi bon remuer le couteau dans la plaie, oui, Paris a bien changé, mais en fait il ne reste plus rien des Parisiens, ni de l’esprit parigot et le titi fait le guet pour 300 euros la journée pour signaler les rondes de police afin que ses petits copains puissent dealer tranquilles. Bientôt il n’y aura plus d’île tranquille car là où il faisait bon vivre, c’est fini. C’est terrible pour ceux qui, en se retournant, ont un demi siècle de recul dans le dos, les très jeunes générations ne sauront jamais le bonheur que nous avons connu, sans rien dans les poches mais le nez au vent. La Corse, c’est le Beverly Hills français, suivi de près par l’île de Ré, c’est ce qui sauvera quelques lieux parce qu’ils sont cotés, mais les autres ???? comment expliquer ces petites banlieues aux noms charmants et fleuris, tranquilles et si jolies quand on voit ce qu’elles sont devenues ? tiens, voilà qui me donne un cafard noir… j’ai une fille qui habite dans une de ces petites banlieues, c’est l’enfer, c’est invivable, la police est là à demeure c’est dire ! quand on pense aux millions de vies humaines sacrifiées « pour en arriver là ». Allez, bonne fin de soirée à tous.

    • Je regarde en ce moment La Grande Parade Interceltique , à Lorient . C´est magnifique !
      Et c´est aussi la culture française , mais surtout bretonne, bien entendu .
      Nous avons vu celle de Pont-Aven il y a une quinzaine d´années au moins. C´était fantastique.
      Il y avait une mignonne petite fille en costume breton , 2ans, juchée sur les épaules de son père.
      Et j´ai dit à mon fils 2 , 4-5 ans environ : « Regarde la jolie petite fille, on dirait une petite fiancée pour toi  » . Et il l´a regardée et a dit en faisant la moue : » J´en veux une plus grande « .
      J´aime beaucoup la pochette de CD de Nolween Leroy , où elle est toute jeune et aussi habillée en costume . Cela m´a rappelée tout de suite l´anecdote avec mon fiston : )
      Il y a eu un groupe de danseurs et danseuses irlandaises ; mais c´était trop court !
      Ah… des hommes en jupe . J´aime beaucoup : )

      • Ah oui… cacher … Yannick . J´ai vu une photo des Guards de la Reine Elizabeth , en kilt , assis aux côtés de Her Royal Highness . Et celui qui était à Sa droite n´avait rien dessous ! et ne cachait rien du tout, les deux jambes bien écartées … Il avait un drôle de petit sourire …
        Si vous cherchez sur internet , vous la trouveriez je pense.
        Dominique l´a sûrement vue à la Une des english newspapers , don´t you, Dominique ? hi-hi .
        Bonne soirée, à tous.

    • Et oui … c’ était avant … et de celui ci … et oú que l’ on soit, était tout autre,
      de la Capitale à la Corse en passant par ces ailleurs, que vous connaissez
      tous, eux n’ ont pas changé ou presque, c’ est juste l’ Homme, qui n’ y est
      plus le même et comme vous l’ énnoncez si bien, 2 Guerres mondiales,
      il aura fallu, pour en arriver à ce triste constat, jamais les générations
      d’ aujourd’ hui ne connaitront ce que l’ on appelle le Bonheur, ébranlées
      comme elles le sont par les turbulences de la vie moderne qui les broient
      sans même qu’ elles s’ en rendent compte .

  19. Poème d’Aragon, extrait de la Diane française :
    « Prairie adieu mon espérance
    Adieu belle herbe adieu les blés
    Et les raisins que j’ai foulés
    Adieu mes eaux vives ma France
    Adieu le ciel et la maison
    Tuile saignante ardoise grise
    Je vous laisse oiseaux les cerises
    Les filles l’ombre et l’horizon
    J’emmène avec moi pour bagage
    Cent villages sans lien sinon
    L’ancienne antienne de leurs noms
    L’odorante fleur du langage
    Une romance à ma façon
    Amour de mon pays mémoire
    Un collier sans fin ni fermoir
    Le miracle d’une chanson
    Un peu de terre brune et blonde
    Sur le trou noir de mon chagrin
    J’emmène avec moi le refrain
    De cent noms dits par tout le monde
    Adieu Forléans Marimbault
    Vollore-Ville Volmerange
    Avize Avoine Vallerange
    Ainval-Septoutre Mongibaud
    Fains-la-Folie Aumur Andance
    Guillaume-Peyrouse Escarmin
    Dancevoir Parmilieu Parmain
    Linthes-Pleurs Caresse Abondance
    Adieu La Faloise Janzé
    Adieu Saint-Désert Jeandelize
    Gerbépal Braize Juvelise
    Fontaine-au-Pire et Gévezé
    Que je respire Et je respire
    Ces étoiles dans ma gorge y
    Font une lueur de magie
    Trompe l’exil mon faux empire
    Il faut reprendre ô saoulerie
    Ce déroulement implacable
    Et boire et boire les vocables
    Où flambe et tremble la patrie…. »

  20. (suite)
    « Aigrefeuille-d’Aunis Feuilleuse
    Magnat-l’Étrange Florentin
    Tilleul-Dame-Agnès Dammartin
    Vers-Saint-Denis Auvers Joyeuse
    Cramaille Crémarest Crévoux
    Crêches-sur-Saône Aure Les Mars
    Croismare Andé Vourles Vémars
    Amarens Seuil Le Rendez-Vous
    L’Ame Sommaisne Flammerans
    Sore Sormonne Sormery
    Sommeilles La Maladrerie
    Bussy-le-Repos Sommerance
    Mon pays souffre mille maux
    S’en souvenir monte à la tête
    Ah démons démons que vous êtes
    Versez-moi des mots et des mots
    Il reste aux mots comme aux fougères
    Qui tantôt encore brûlaient
    Cette beauté de feu follet
    Leurs architectures légères
    Angoisse Adam-les-Passavant
    Bors l’Aventure Avril-sur-Loire
    La Balme-d’Épy Tréméloir
    Passefontaine Treize-Vents
    Adieu le lieudit I’Ile-d’Elle
    Adieu Lillebonne Ecublé
    Ouvrez tout grands vos noms ailés
    Envolez-vous mes hirondelles
    Et retournez et retournez
    Albine Alise-Sainte-Reine
    Les Sources-la-Marine Airaines
    Jeux-les-Bards Gigors Guéméné
    Vers Pré-en-Baille ou Trinquetaille
    Vers Venouze ou vers Venizy
    Lizières Lizine Lizy
    Taillebourg Arques-la-Bataille
    Albans-Dessus Albans-Dessous
    Planez lourds aiglons des paroles
    Valsemé Grand-Cœur Grandeyrolles
    Jetés au ciel comme des sous
    Adieu Caer et Biscarosse
    Poignards que vous avez d’éclat
    O Saint-Geniès-de-Comolas
    Adieu Néronde Orny Garosse
    Pas un qui demeure sur cent
    Villages aux noms de couleur
    Villages volés mes douleurs
    Le temps a fui comme du sang
    Musiques s’il n’est pas trop tard
    Parfumez le vent parfumé
    Sanglotez les cent noms aimés
    Que j’écoute au loin vos guitares
    Printemps 1943…

  21. bonjour en ce dimanche sous le vent maintenant et bien après , mince ! , d’un coup je ne vois plus bien claire , tout se trouble , pourtant j’ai passer une très bonne nuit sous la lune et les étoiles bien coucher dans le creux de mon hamac , cette nuit vers les trois heures du matin , les deux jeunes et futurs légionnaires de gardes en instruction de la ferme a chez nous comme tous, parler un peu fort , ils ‘m’on réveillés en passant non loin de ma couchette naturelle , j’ai dit en russe a ces deux lascars , q’ils ont bien compris car il parler tout les deux du biélorussse , cela m’a donc bien servit de savoir parler le russe comme un russe , sinon comment j’aurais dit a ces deux jeunes , fermer votre grande g……, les deux sont venus me voir pour leurs excuses , nous avons parler un peu , il faut avoir du moral et du savoir vivre pour glousser a peine éveillé en russe a trois heures du matin ……bises et GO!GO!

  22. voilou , parfois je me demande si je suis pas un loup , j’ai fit loup pas louve , un mot pris ainsi a la louche , je me suis rendu sur l’article sur les actes de pédophilie pour lancer a toute force mon pavé dans la mare , il va éclabousser si ils passent , j’en rigole déja , la joie matinale est comme une paroisse ma messe lavandière , j’ai faim mais je crois pas que cela serait la dite raison sur mon trouble de vue , l’interlude de lune de cette nuit ou une fatigue qui commencerait a venir après m’avoir fait parvenir ce petit trouble , je n’aime pas trop quand ma journée commence ainsi , cet après midi je ferais la sieste devant le grand prix de formule 1 , je réglerais ma respiration sur les culbuteurs des moteurs des voitures , il fait ce petit vent , une demie mesure , en politique on dit une mesurette , mes ami(es) je vais aller boire un bon chocolat avec quatre sucres , régime ou pas , moi je fais un régime sucré , contre l’avis médical , sucre et sel interdit , et gras , il me reste quoi , j’aime bien la dite phrase dite a chaque fois , c’est pour votre santé , je prend soin de ma santé , j’avais pas peur hier comme si j’aurais plus ou que moins demain , tout me fait rire , une seule chose que je n’aime pas , souffrir , j’ai jamais aimé avoir mal ici ou la ou ailleurs , sinon tout me donne pareil a chaque fois , un rire fort et je blague sur tout pour un rien …je prend la vie comme elle vient , sauf que moi elle berce dans la joie et le rire ….a plus …bises et GO!GO!

  23. Bonjour, avec un coq-réveil matin; ce n’est pas celui de Darie, mais celui de la fable de La Fontaine  » La Vieille et les deux servantes » ( source: Esope):
    « Il était une vieille ayant deux chambrières.
    Elles filaient si bien que les soeurs filandières
    Ne faisaient que brouiller au prix de celles-ci.
    La vieille n’avait point de plus pressant souci
    Que de distribuer aux servantes leur tâche.
    Dès que Téthys chassait Phébus aux crins dorés,
    Tourets entraient en jeu, fuseaux étaient tirés ;
    Deçà, delà, vous en aurez :
    Point de cesse, point de relâche.
    Dès que l’aurore, dis-je, en son char remontait,
    Un misérable coq à point nommé chantait;
    Aussitôt notre vieille, encor plus misérable,
    S’affublait d’un jupon crasseux et détestable,
    Allumait une lampe, et courait droit au lit
    Où, de tout leur pouvoir, de tout leur appétit,
    Dormaient les deux pauvres servantes.
    L’une entrouvrait un oeil, l’autre étendait un bras;
    Et toutes deux, très malcontentes,
    Disaient entre leurs dents : « Maudit coq, tu mourras. »
    Comme elles l’avaient dit, la bête fut grippée;
    Le réveille-matin eut la gorge coupée .
    Ce meurtre n’amenda nullement leur marché.
    Notre couple, au contraire, à peine était couché,
    Que la vieille, craignant de laisser passer l’heure,
    Courait comme un lutin par toute sa demeure.
    C’est ainsi que, le plus souvent,
    Quand on pense sortir d’une mauvaise affaire,
    On s’enfonce encor plus avant :
    Témoin ce couple et son salaire.
    La vieille, au lieu du coq, les fit tomber par là
    De Charybde en Scylla. »

    • Hello Mareria, j’espère que ça va mieux aujourd’hui, vous commencez fort avec La fontaine n’est-il pas notre père à tous, nous les humains ? hier, j’ai rétabli votre vérité, le com. est passé tant mieux. Ce matin 8° !!! c’est l’automne.

      • Bonjour Monique, c’est « mollissimo » que je dois aller. Merci d’être intervenue hier, et le refus de mon 1er com, où je vous remerciais et détaillais le plus possible, refusé dans les 5 minutes, m’a amenée à faire du minimalisme …

  24. c’est l’heure de la vérité ..la voici la voila ..

    bonjour Monique , je ne vais plus sur les pages des éphémérides par intégrité et fierté , je ne veut plus associer mon nom et photographie , tu veut un peu d’histoire , j’ai l’archive devant moi , je l’ai pris hier au troisième étage , j’ai mis trois heures pour trouver ce dossier archivé qui appartient a la 13e demi-brigade de légion étrangère, le général Leclerc tué le 28 novembre 1947 lors d(une visite d’inspection au sahara , avec l’histoire et la relevé des corps , et le le mystère du treizième corps, des légionnaires de la 13 DBLE ont construit un mausolée ou l’avion c’est écrasé pour honoré le général , ce monument a mis très en colère ( écrit dans les archives de la légion étrangère ) , très en colère le général de gaulle , il a ordonner la dite destruction du mausolée , les légionnaires ont refusé de le détruire , le général de gaulle a donner l’ordre a une compagnie d’artillerie de le détruire et de passer par les armes les légionnaires de la 13 DBLE qui était cités , les officiers du régiment d’artillerie ont refusé de détruire le mausolée et de passer par les armes les 27 légionnaires , surtout que tous les régiments de marche de la légion étrangère se présenter pour se faire passer par les armes avec leurs camarades , fusillés une dizaine de millers d’hommes cela ne passe pas inaperçu, il y avait une forte contreversse entre le général Leclerc et le général de gaulle , un militaire contre un politique , le généal devait se rendre en indochine pour la signature sur le partage du territoire avec hô chi minh,la france perdait après la dite signature les fameux comptoirs les plus riches d’indochine du parti gaulliste , le général hugues sylvestre de sacy armée de l’air , ami et membre du bureau gaulliste et secrétaire général du parti gaulliste , assure que l’accident ne peut étayer la thèse d’un attentat ???? , dans l’avion il y avait (????) , un officier de l’armée de l’air qui n’avait rien a faire dans ce voyage , un jeune capitaine blesser de guerre , qui avait moins de deux années de survie a cause de sa blessure au cerveau ,(????) , que faisait t’il la , une promenade , comme il n’y a pas eu de signature avec hô chi minh, que de gaulle et son parti politique et les gaullistes voulait gardés les comptoirs de bois et autres en indochine , commenca la guerre d’indochine ( c’est dan sles archives de la légion étrangère gardait ici , pour se trouver en classement et réparation par nos soins , le reste ( SECRET DÉFENSE) se trouve dans un coffre fort a versaille avec toutes les autres archives militaire , de gaulle pour survoler cela est faire oublier cela , a fait dire aux prisonniers allemands dans les camps en france , de s’engager dan sla légion étrangère et partir en indoichine , les soldats allemands ( une forte majorité de parachutistes SS) ont dit oui pour obtenir la dite grâce , nous attendons encore de nos jours la dite grâce, les nouveaux légionnaires ont créer les bataillons et régiments parachutistes en algérie de suite , le général de gaulle , aurait jamais cru et pensé que des milliers de ces allemands aller rester en vie d’indochine , et après d’algérie , c’est pour cette raison , que ces légionnaires entre 1955 a 1967 , ne pouvant obtenir la dite grâce et ne pouvant repartir pour l’allemagne ont fuit dans le partit comuniste d’asie ou rejoindre les pays d’amérique du sud , c’est connu cela , de gaulle voulait plus de ces légionnaires , la fin de la guerre en 1962 , que faire de nous , que faire de nous trop sont vivant , nous sommes restés en algérie , que nous avons quittés en 1967 , c’est long non , entre 1932 a 1967 de gaulle a tout fait pour faire arréter tout les régiments de la légion étrangère , dissoudre les régiments , il savait que ces hommes était obliger de vite partir en amérique du sud …un peu d’histoire , ce ne sont pas du racontage de journaliste gaulliste , non d’un allemand de ces années …..qui a connus ces hommes …des années et années …un est mort il y a moins de deux ans chez nous , un ancien para SS …il me manque chaque jour de plus en plus , je l’ai connu en 1950 , il m’attend pour boire et rire ….je sais que ce commentaire va te faire pas du bien mais c’est la vrai vie de cette fin ….c’est tout sur le web si tu veut chercher …bises et GO!GO!

    • Papy, bien entendu je n’étais pas au courant de tous ces détails et si c’est dans les archives de la Légion, elles n’en sortiront pas. Je sais qu’il y avait un 13e passager dans l’avion de Leclerc, des thèses sont avancées mais son corps a été enterré sous « inconnu » non identifié. Je crois aussi que Leclerc a été victime d’un attentat, tout ce que l’on dit sur les conditions mauvaises météorologiques de ce jour-là ne sont pas exactes, Leclerc n’était pas homme à se tuer volontairement, il y a l’histoire secrète de cette époque et son contexte, les secrets défense de l’armée sont probablement légion ! Valeurs actuelles qui est un très bon journal nous dit : « En 1952, le général Leclerc a été élevé à la dignité de maréchal de France à titre posthume et inhumé dans la crypte des Invalides, aux côtés des Foch, Turenne, Vauban.
      Quant au passager inconnu, que la presse a oublié, Jean-Christophe Notin conclut par ces mots : « Et un jour de la fin 1947, une famille apprit que son fils, un lieutenant ou quelqu’un se faisant passer pour tel, était porté disparu. Elle n’a jamais récupéré son corps. Peut-être ces lignes lui apprendront-elles qu’il se trouve toujours dans la tombe 500 du cimetière Saint-Eugène d’Alger. » ……… Les archives resteront secrètes plus d’un siècle si toutefois elles sont dévoilées un jour, ce dont je doute. Merci pour ton super commentaire très intéressant.

    • Ce De Gaulle etait décidément une tâche, un peu comme l’ est son admiratrice
      sur le Journal, ne connaissant en rien sa vie, entre autres coups tordus, il avait
      déjà écarté en 1943 le Général Giraud, celui grâce auquel la Corse fût le 1er
      Département français libéré, au prix d’ une opération purement française,
      seul un Commando américain qui y était présent par hasard y participa et
      De Gaulle fût mis devant le fait accompli, ce qui le rendit dans une rage folle,
      Giraud et Leclerc étaient des militaires, De Gaulle un plouc politicien, un peu
      comme on en a maintenant, mais en pire, car eux de la vision de la France,
      qu’ il avait lui malgré tout, ils n’ en ont rien à faire et nous pouvons le constater
      au quotidien .

  25. vu que j’ai écrit un long commentaire , je ne vais pas tout prendre en ce dimanche de votre temps , si cela se trouve en plus , mon commentaire ne vous intéresse point , mais a lire certain commentaire j’ai eu le sang chaud , pourtant sur internet ( avec le web) de nos jours on peut savoir beaucoup , pour certain acte de la seconde guerre comme de la première , vous avez les jours et années et les mois , situation des régiments et généraux au cour de la guerre demandais , arrivé et départ d’un endroit, moi en tant qu’ancien militaire , qui a a participé a deux guerres , des morts j’en ai vu par milliers ,des fous et des pas comme il faut j’en ai vu aussi beaucoup , des pas normaux faisant des actes de folie , mais j’ai jamais vu , un soldat partir seul sans moyen traverser sur 120 bornes les lignes ennemies , pour aller se battre a mains nus ou avec un lance pierre seul contre des dizaines de division , sauf au cinéma avec john wayn, sylvester stallone, steven seagal,, arnold schwarzenegger et jean-claude van damme….si vous oui moi non jamais , un contre dix milles ????..bises et GO!GO!

  26. a demain lundi , j’ai beaucoup écrit mais j’ai tant a dire , a crier , lundi matin j’ai un rendez vous ou je sais plus , faut que je demande quand ??, je vous dis a lundi et bises et GO!GO!

  27. Bonjour , au son de la musique , de la vraie, car une course de bicyclettes (j´aime bien ce mot , il sent la campagne et les robes à fleurs : ) e lieu au bout du jardin .
    Les deux coqs (2 coqs, Mareria : ) en sont tétanisés et muets de surprise .
    Pour le moment , c´est feu Freddy Mercury , un grand chanteur qui avait brûlé la chandelle par les deux bouts. Quelle belle musique il a laissé . Et c´était un homme un peu timide , et même
    réservé ! ai-je vu dans une interview. Pas du tout une grande gu…. comme on aurait pu le penser.
    De temps en temps , j´écoute un air …
    Klaus , on apprend des choses terribles avec vous, les archives . Ne craignez-vous pas d´avoir
    des problèmes de nous les écrire ? Attention , la dame qui se croit historienne, parce qu´elle a « feuilleté un livre et regardé un film » (sic) , lit les pages du blog .
    Je vais faire crisser ma crécelle au passage des vélocipèdes (j´aime bien ce mot aussi, il sent le chapeau au-de-forme , ou l´uniforme du facteur d´un autre temps : ) .
    Bonne journée , entre soleil et petite ondée rafraichissantes pour les sportifs en biclou ( j´aime bien ce mot encore, qui fleure bon les virées dans la campagne de mon enfance avec ma sœur, pique-nique dans nos sacoches : )))
    Mareria, elle est amusante cette fable, on la visualise parfaitement : ) Bonne journée à vous .

    • Hello Darie, frisquet ce matin …..l’historienne des découpages passe ici et répond ailleurs quelle rigolade, quel manque d’intelligence aussi et de réflexion, pas futée la bourgeoise. Toujours pas d’eau, que des promesses, ça pourrait se traduire par « aujourd’hui peut être, ou alors demain !!! à plus tard.

  28. coucou darie , non si nous les avons elles ne sont pas classer secret défense , certains sont au musé ( les visiteurs peuvent consultés sur écran) , ces archives sont sur écran pour les garder en papiers , sinon elles s’uses trop vites , on peut déja toutes les lires ( fait par nous ) au musée de l’empéri, a salon de provence , marseille et lyon et autres , un journaliste de l’armée , est venu chez nous et a fait son travail , une dizaine de pages sur la revue que les militaires touches comme la gendarmerie ( le TEAM) ,tout ceci est en lecture libre , l’armée comme toutes autres instituts , ce qui est secret ou secret défense et interdit a la lecture , en coffre ou sous terre , ces archives et secret ne seront jamais divulguer , que le président de la république a le droit( avec autorisation de sortir certaines archives et secret , c’est pas toujours facile , voir impossible , regarde en politique , dur de chez dur , pour avoir un seul papier d’archive classer secret défense ( je n’écoute pas et ne vas aller lire les ont dit de salon de coiffure et d’une personne malade , elle ferait mieux d’aller ou elle sont , prendre une chaise et avec la souris et clavier regarder l’écran tout y est présent …….) …a demain bises et GO!GO!

    • Klaus, j´aime bien vos comparaisons percutantes . Les « on-dit des salons de coiffure » : )
      Avec vous, ce ne sont pas des scènes de film ou des pages de roman que vous nous relatez.
      C´est du vécu , dans le sable du désert saharien , ou dans la jungle indochinoise.
      Je relis, et vois que mon « chapeau haut-de-forme » s´est transformé en « au-de-forme » ?
      Et pourquoi pas « eau-de-forme » tant qu´on y est : ))

  29. Disparition dans les nues de mon commentaire , où je donnais un court poème tout à fait à propos. Le revoici :
    -Alors la trompette-
    Alors la trompette retentira à toutes les portes de la ville
    Et des oiseaux s’envoleront au bruit des fanfares.
    Ils voleront longtemps au-dessus de la ville
    Et, quand ils se poseront,
    Déjà nous reposerons
    Heureux, joyeux, le cœur contenté,
    Dormant dans la nuit qui précédera le premier lever de soleil du bonheur retrouvé.
    de Robert Desnos (1900-1945)
    La course de vélos est terminée, je vais pouvoir lire sous mon arbre. Nous avons eu un florilège de musique des années -70 et -80, avec mark Knofler /Dires Straits , Freddie Mercury , Eagles,
    et beaucoup d´autres . Et tout cela au fond du jardin ! Vivement la course de l´année prochaine !
    Yannick, vous avez savouré mon commentaire humoristique ?
    Il y avait longtemps que je cherchais à le caser : )))

  30. Hello, nous sommes le soir, il est 21 heures et des brouettes (j’adore l’expression !) le jour est presque tombé, oui, oui, vous vous demandez où je veux en venir ? ah, ah ! mais que depuis 15h31 il n’y a personne. Bon en ce qui concerne le clairon, la clarinette et autre trompettes, je n’ai plus rien mais il me reste une chanson que je ne peux pas aligner ici, ce serait trop long , c’est Le Clairon chanté par Henri Weber … quoi on est patriote où on ne l’est pas…et voici le phonographe et Weber en personne :

    • RIRES , Monique, si ce n´est pas très mélodieux, c´est au moins un disque historique : ))
      Le chant du coq est beaucoup plus suave à mes oreilles .
      J´ai pris de l´avance avec les cocoricos matinaux, mais ce n´est pas grave, on y parle de la nuit et des rêves .
      -Le matin-
      Cri du coq
      Chant du cygne de la nuit
      Monocorde et fastidieux message
      Qui me crie
      Aujourd’hui ça recommence
      Aujourd’hui encore aujourd’hui
      Je n’entends pas ta romance
      Et je fais la sourde oreille
      Et je n’écoute pas ton cri
      Pourtant je me lève de bonheur
      Presque tous les jours de ma vie
      Et j’égorge en plein soleil
      Les plus beaux rêves de mes nuits.
      de Jacques Prévert ( 1900-1977)
      Je n´ai pas de réveil depuis des lustres . Je me repère toujours à la clarté du jour, filtrant à travers les rideaux . A dix minutes près , je devine l´heure .
      Sauf quelques exceptions . Et là , c´est deux heures d´erreur : )
      Bonne soirée, à tous.

  31. Darie, oui, ça ne balance pas vraiment et ce n’est même pas langoureux comme un slow ! comme vous, je n’ai pas besoin de réveil matin, je veille à dire vrai je sens quand l’aube se lève alors que je ne me suis pas encore couchée, la pleine lune ne m’est pas favorable ! j’aime bien Jacques Prévert. Revoici un petit joyau, en espérant que je ne l’ai pas déjà donné ici, où là :

    « Dans le jardin public
    sur la moiteur de neige
    où s’effleurent les ciels
    Avancent
    à pas de pluie
    Des enfants
    Comme des étoiles »
    (Marie-France Subra-Soutchkov)

    Bonne soirée à tous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.