Terroir

La plupart des français ont un attachement particulier à leur région d’ origine ou bien choisie.
C’ est un peu de leur identité, de leurs racines réelles ou imaginaires, c’ est leur territoire.

Le mot du jour est le terroir qui a la même origine que territoire.

On y a un accent, des intonations, des expressions, une cuisine , une histoire en commun, on se reconnaît entre pays.

Hommage à la région du Nord, Pas-de-Calais, Picardie, voici la recette du pot de viande ou « Potjevleesch », à déguster froid en tranches avec des frites et un peu de salade verte.

image

200 g d’échine de porc désossée​

200 g de lapin

200 g de poulet

200 g de jarret de veau

2 carottes

5 gousses d’ail

1 branche de céléri

3 branches de thym

1 feuille ou + de laurier

baies de genièvre

75 cl de bière

3 feuilles de gélatine

Taillez la viande en morceaux.

Epluchez les gousses d’ail. Lavez et coupez le céleri en petits morceaux.
Dans un bol, mettre l’ail, le céleri, le thym, le laurier, les baies de genièvre et la bière.

Disposez la viande dans une terrine et couvrez-la de marinade. Laissez macérer 24 heures au frais.
Faites ramollir 3 feuilles de gélatine dans de l’eau froide. Reprenez une nouvelle terrine et étalez 3 couches de viande en les séparant par une feuille de gélatine et en terminant par une feuille de gélatine. Arrosez du reste de marinade de votre autre terrine. Epluchez les carottes et coupez-les en rondelles. Décorez le potjevlesh de rondelles de carottes. Fermez très hermétiquement la terrine et faites cuire 3 heures au four préchauffé th.5 (150°C).
A la sortie du four, laissez refroidir et reposez à température ambiante. Conservez au frigo 12h puis servez sur des frites bien chaudes !

(Copyright )

Publicités