La voix publique

QUE SUIS-JE ?

(Copyright)

Publicités

Sous clef

(Copyright)

Il est d’usage, dit-on, de ranger le tromblon du grand-père dans le buffet.

En fait, il s’agit d’une erreur de destination puisque étymologiquement, le buffet est conçu pour recevoir aliments et vaisselle.

Toutefois le buffet en argot signifie le ventre, et on retrouve alors le sens premier
dans l’expression « il a reçu un pruneau dans le buffet ».

Donc, pour ranger une arme, le meilleur endroit étymologiquement, est l’armoire.
En effet, l’armarium en latin, est l’endroit ad hoc.

Le mot du jour est rangement.

Crémier est…

…l’anagramme du mot de la page, mercier.

(Copyright)

Merx est son origine latine, qui désigne les marchandises, denrées.

Vers le XIIème siècle et pendant quelques siècles encore, le mercier est le marchand qui appartient à une corporation,une des rares où il y a aussi des femmes ; il pratique le négoce en gros de différentes marchandises, il vend un peu de tout, et importe aussi, se déplaçant volontiers pour chercher des étoffes rares par exemple.

Peu à peu, il devient aussi vendeur ambulant et son offre se spécialise en tout ce qui concerne la couture et broderies.

Mercier est à l’ origine de patronymes :
Marcé, Marcerat, Marcereau, Marceron, Marcerou, Marserou, Marsserou, Marseron, Mercer, Merceron et Lemercier.

(Copyrig)

Nénette

Nénette peut être le diminutif affectueux d’un prénom ou bien un surnom, ou bien encore une fille, familièrement.

C’est aussi une forme d’ abréviation de comprenette , qui vient de comprendre. Par exemple, on peut dire
« avoir la comprenette difficilette »

Mais ce n’ est pas tout !
« Se casser la nénette »
pour tenter de résoudre un casse-tête.

Et là, il ne s’ agit plus de comprenette mais de binette.
Benoit Binet était le perruquier à succès de LouisXIV.
Binette devint le mot familier pour désigner la tête « il a une drôle de binette ! »
Et nénette , à partir de binette,  prit le sens de tête.

 

Dans ce sens de faire des efforts, il existe le verbe « se décarcasser ».
Que vient faire la carcasse dans ce propos ?

Je me casse la nénette pour essayer de comprendre.

(Copyright)

Je le note …

(Copyright)

Ambrogio Calepino (1435-1511) était un religieux de l’ ordre des Augustins, originaire de la région de Bergame.

(Copyright)

En 1502, il publia son dictionnaire monolingue en latin, enrichi en 1509 de trois langues, hébreu, italien, grec .

Cet ouvrage fut largement diffusé au fil des siècles, enrichi, simplifié, complété.

C’ était le compagnon des voyageurs et on trouve de nombreuses annotations dans les exemplaires parvenus jusqu’ à nous.

Si les premiers temps, le mot de calepin (d’ après Calepino) avait le sens de dictionnaire, il prit ensuite progressivement le sens de carnet .

Ainsi la dénomination d’ un volumineux ouvrage
devint celle d’ un « quaternum », soit carnet, désignant initialement le feuillet plié en quatre.