Quel bon vent …

… a introduit la mascotte dans la langue française ?

(copyright)

Il s’agit de Mistral, Frédéric Mistral, qui au XIX ème siècle à utilisé ce mot dans son oeuvre à partir du provençal « masco »
la sorcière.

Une mascotte a de nombreux synonymes, fétiche, symbole, porte-bonheur.

Mascotte est le mot du jour.

(mascotte Guigoz, copyright)

Publicités

Niveau fastoche

RÉBUS :

– mon premier est le premier

– mon deuxième est un signe en lettre

– mon troisième est …RÉBUS : – mon premier est une marchandise ………………… – mon deuxième lie ………………………………………….. – mon troisième est lia …………………………………….. – mon tout est une plante

– mon dernier est une note en île

Et mon tout est ancré dans l’habitude.

(copyright)

Trompé par un faux ami

Certains affirment que » déceptif « , le mot du jour, est un néologisme.

En fait, ce terme qui signifie trompeur et non décevant, faux ami, était en usage dans la langue française mais a disparu depuis quelques siècles au profit de ses synonymes.

En revanche, son usage dans la langue anglaise a perduré sous la forme « deceptive ».

Et par un regain d’intérêt, le voila revenu en France depuis peu de temps.

Les mots voyagent et se refont une jeunesse.

POT DECEPTIF

Voila une jolie faïence de Nevers du XVIIeme siècle.

« Le pot trompeur appelé aussi pichet trompeur, pot surprise ou pot à illusion et connu de longue date. Il est ajouré dans sa partie supérieure, faisant penser qu’il est impossible de le vider, mais sous son anse se cache un petit orifice qu’il faut boucher pour pouvoir boire au goulot en aspirant le liquide circulant dans l’anse creuse et le bourrelet du rebord. »

La fable de la fable

(Miniature de la Chine du sud, copyright)

LA PERDRIX ET LES COQS

Parmi de certains Coqs incivils , peu galants,
Toujours en noise et turbulents,
Une Perdrix était nourrie.
Son sexe et l’hospitalité,
De la part de ces Coqs peuple à l’amour porté
Lui faisaient espérer beaucoup d’honnêteté :
Ils feraient les honneurs de la ménagerie.
Ce peuple cependant, fort souvent en furie,
Pour la Dame étrangère ayant peu de respect,
Lui donnait fort souvent d’horribles coups de bec.
D’abord elle en fut affligée ;
Mais sitôt qu’elle eut vu cette troupe enragée
S’entre-battre elle-même, et se percer les flancs,
Elle se consola : Ce sont leurs mœurs, dit-elle,
Ne les accusons point ; plaignons plutôt ces gens.
Jupiter sur un seul modèle
N’a pas formé tous les esprits :
Il est des naturels de Coqs et de Perdrix.
S’il dépendait de moi, je passerais ma vie
En plus honnête compagnie.
Le maître de ces lieux en ordonne autrement.
Il nous prend avec des tonnelles ,
Nous loge avec des Coqs, et nous coupe les ailes :
C’est de l’homme qu’il faut se plaindre seulement.

JEAN DE LA FONTAINE

Les enfants de France apprennent en classe les fables de Jean de La Fontaine.

Ce sont des récits imaginaires, souvent inspirés d’autres imaginations, ainsi celle d’Esope.

Le substantif fable a donc le sens de récit fictif, fruit de l’imagination.
Mais ce n’est pas tout.

Fable peut signifier récit, relation d’une histoire véridique, tout simplement.

Mais aussi, et cette acception est encore moins usuelle, fable est le sujet de récits malveillants et désigne donc une personne.

Ainsi, on peut-être la fable d’une fable, et
cela n’est pas fabuleux.

Un brin de fantaisie !

Nous sommes aujourd’hui le 27 août et nous n’avons pas oublié que c’est
la Sainte-Monique.

D’habitude, nous offrons à notre amie Monique un bouquet de coquelicots, une de ses fleurs favorites et aussi une boîte de pâtes de fruits.
(copyright)

Cette année, nous innovons et nous lui proposons ce nouveau parfum de chez Fragonard, parfumeur à Grassse, France.

« Verveine
Signature olfactive 2018, la Verveine est à l’honneur chez Fragonard !
De ses racines à ses graciles petites fleurs, elle était considérée comme plante magique durant l’Antiquité.
Le soleil, l’eau et la terre ont été les points d’inspiration pour créer cette nouvelle ode parfumée : l’énergie du soleil qu’offrent les notes pétillantes et citronnées de la verveine et du pamplemousse, la fraîcheur de l’eau restituées par des notes de fleurs blanches, la terre évoquée par des accords boisés et chaleureux.
Sa délicate fragrance est déclinée en une ligne parfumée disponible en édition limitée. »

Bonne fête notre l’amie Monique !!!

C’est l’heure

(copyright)

On peut réveiller à coups de clairon
mais on peut aussi « sonner la diane ».

« La diane (du latin dies, jour) désignait dans le langage militaire ancien, la batterie de tambour ou la sonnerie de clairon qui annonçait le réveil. »

(copyright)

En sonnant la diane, on risque de réveiller aussi la diane, joli papillon rare mais moins probablement la Diane chasseresse, déesse peu susceptible de se trouver à proximité d’un camp militaire .

Le mot du jour est réveil-matin.

2, 3, 4

(copyright)
Granick Marchande des quatre-saisons

Selon les temps anciens, les civilisations, voire les croyances, l’année était partagée en deux, trois, et de nos jours, quatre saisons.

La saison est la période de l’année marquée par un certain climat.

arrière-saison
belle saison
demi-saison
jeune saison
mauvaise saison
morte-saison
quatre-saisons
saison froide
saisonnier