Quand c’ est fini, cela commence

En France, les électeurs ont voté pour les primaires de la droite et du centre.

Un candidat est choisi.

Mais avoir mis un bulletin dans l’ urne n’ est pas une fin, maintenant tout va se jouer en coulisses .

En effet, comme au théâtre, chaque acteur de la troupe politique va se voir attribuer un rôle, selon son emploi aux côtés du héros.

Coulisses, mot du jour, est le fruit d’ extensions de sens.

D’ abord, les coulisses désignaient les glissières qui permettaient, au théâtre, le déplacement des panneaux de décor.

Ensuite, les coulisses par extension de sens, décrivirent les panneaux eux-mêmes, ceux qui servaient de décors mais permettaient également de cacher les côtés de la scène.

Et enfin, les coulisses de nos jours, n’ ont gardé que le sens de zones cachées de la scène aux spectateurs.

image(Degas)

La bulle du pape

Enfants, nous imaginions que le pape arpentait le Vatican tout en faisant des bulles de savon.
La bulle papale est en fait un document spécifique, qui porte un sceau , la bulle dont le sens a ainsi évolué jusqu’ à celui d’ attestation, certificat.

image(Copyright)

Le bulletin, mot du jour, vient de bulle.

Bulletin de vote, de santé, météo ou bien scolaire, tout n’ est pas à prendre à la légère.

Mais que rien ne nous interdise de nous promener tout en faisant de jolies bulles irisées pour nous changer les idées.

CES DAMES…

…AUX CHAPEAUX VERTS, ce célèbre roman de 1921, écrit par Germaine Acremant est d’ actualité en ce jour de la Sainte-Catherine.

image(Copyright)

En effet, le 25 novembre, dans les ateliers de couture, les catherinettes , jeunes personnes non mariées de plus de 25 ans « coiffaient Sainte-Catherine ».

Elles se confectionnaient des chapeaux originaux qu’ elles portaient pour cette unique occasion.
Chapeau est le mot du jour.

image(Copyright)

Murmure ou brouhaha…

…la rumeur , mot du jour, fait du bruit et des dégâts.

Yves Duteil la chante :

La rumeur ouvre ses ailes
Elle s’envole à travers nous
C’est une fausse nouvelle
Mais si belle, après tout

Elle se propage à voix basse
À la messe et à midi
Entre l’église et les glaces
Entre confesse et confit

La rumeur a des antennes
Elle se nourrit de cancans
Elle est bavarde et hautaine
Et grandit avec le temps

C’est un arbre sans racines
À la sève de venin
Avec des feuilles d’épines
Et des pommes à pépins

Ça occupe, ça converse
Ça nourrit la controverse
Ça pimente les passions
Le sel des conversations…

La rumeur est un microbe
Qui se transmet par la voix
Se déguise sous la robe
De la vertu d’autrefois

La parole était d’argent
Mais la rumeur est de plomb
Elle s’écoule, elle s’étend
Elle s’étale, elle se répand

C’est du miel, c’est du fiel
On la croit tombée du ciel

Jamais nul ne saura
Qui la lance et qui la croit…

C’est bien plus fort qu’un mensonge
Ça grossit comme une éponge
Plus c’est faux, plus c’est vrai
Plus c’est gros et plus ça plaît

Calomnie, plus on nie
Plus elle enfle se réjouit
Démentir, protester,
C’est encore la propager
Elle peut tuer sans raison
Sans coupable et sans prison
Sans procès ni procession
Sans fusil ni munitions…

C’est une arme redoutable
Implacable, impalpable
Adversaire invulnérable
C’est du vent, c’est du sable

Elle rôde autour de la table
Nous amuse ou nous accable
C’est selon qu’il s’agit
De quiconque ou d’un ami

Un jour elle a disparu
Tout d’un coup, dans les rues
Comme elle était apparue
À tous ceux qui l’avaient crue…

La rumeur qui s’est tue
Ne reviendra jamais plus
Dans un cœur, la rancœur
Ne s’en ira pas non plus.

A la page

Hommage à la page, le mot du jour.

Être à la page, c’ est être à la mode et puisque la mode se démode, on tourne la page.

Mais pour s’ en souvenir, on peut glisser un marque-page pour ouvrir à la bonne page.

Si parfois on connaît l’ angoisse de la page blanche, il y a de l’ exaltation à se dire qu’ au fond rien n’ est écrit d’ avance et que la vie est comme une page à remplir.

image(Copyright)